La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Recherche-Action-Formation Quelles questions se poser ? Bernadette Charlier BIE 14 juin 20006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Recherche-Action-Formation Quelles questions se poser ? Bernadette Charlier BIE 14 juin 20006."— Transcription de la présentation:

1 Recherche-Action-Formation Quelles questions se poser ? Bernadette Charlier BIE 14 juin 20006

2 B. Charlier et A. Daele Etapes.. Une RAF : cest quoi ? Analyse dun exemple RAF et communautés de pratique Notre projet

3 B. Charlier et A. Daele Notre projet ? Qui seront les acteurs ? Quels seront leurs rôles ? Quel sera leur engagement ? Un contrat à élaborer ? Quels objectifs de formation ? Négociables ? Quelles actions ? Réalisables et correspondre aux besoins du groupe? De quelles contraintes tenir compte ? Quelles stratégies ? Possibilité de rencontre face à face ? Support de services informatiques adaptés ? Quel recours à des expertises externes ? Quelle possibilité daccompagnement individualisé ? Quelle dissémination des résultats ? Comité daccompagnement ?

4 B. Charlier et A. Daele 1. Recherche-action-formation Formation comprendre des situations de travail analyser ses pratiques développer un répertoire de pratiques plus varié Action Concevoir, expérimenter et évaluer de nouvelles pratiques Recherche - évaluation comprendre les processus dapprentissage et leurs conditions comprendre la mise en œuvre de linnovation et ses conditions

5 B. Charlier et A. Daele 1. Recherche-action-formation « Elle correspond à une approche situationnelle de la formation, cest-à-dire à une problématique de la formation fondée sur la relation du sujet aux situations dans lesquelles il est engagé, y compris la situation de sa propre formation. Elle oppose à une pédagogie de la maîtrise, une pédagogie du mouvement et de linnovation. Acteurs et chercheurs sont centrés sur le processus de connaissance et les avatars (comment on connaît ou méconnaît) plus que sur les connaissances elles-mêmes » J-M. Barbier, 1991.

6 B. Charlier et A. Daele 2. Un exemple : internet et Sciences

7 B. Charlier et A. Daele Le contexte... Lenseignement des sciences est-il dans le 36ème dessous ? La pédagogie de lénigme De nouveaux programmes… Internet en classe

8 B. Charlier et A. Daele Le projet... « Enseignement des sciences et Internet » (C.f. de Belgique) La Recherche-Action permettra aux enseignants de concevoir et dexpérimenter des usages de produits multimédias accessibles par Internet pour lapprentissage des sciences.

9 B. Charlier et A. Daele Laction... Mise en œuvre dactivités en classe : -conception dactivités. -mise en œuvre et observation. -création dun réseau denseignants via Internet. Création et utilisation dun site présentant le projet, les participants, des activités, des liens commentés intéressants pour la pédagogie des sciences, un forum de discussion…

10 B. Charlier et A. Daele Tenir compte du projet de chacun Créer des activités intégrant Internet Créer des activités dapprentissage des sciences en utilisant Internet Echanger des pratiques et des infos Formaliser lutilisation dInternet en classe Identifier les apprentissages des élèves

11 B. Charlier et A. Daele La recherche... dans quelles conditions Internet est-il utilisé dans les classes ? quels sont les contextes de chaque école ? comment les enseignants sapproprient-ils lusage dInternet dans leurs pratiques ? comment collecter des informations ? quelles sont les conditions qui permettent de favoriser limplantation dune innovation pédagogique telle que lusage dInternet pour lapprentissage (des sciences) ?

12 B. Charlier et A. Daele Méthode Interviews des enseignants 2 fois par an Observations en classe Interviews des élèves après les activités Interviews des directions

13 B. Charlier et A. Daele Un modèle danalyse...

14 B. Charlier et A. Daele Des questions pour accompagner les enseignants (1/2) analyser la situation : quelle est lattitude des enseignants face à linnovation, quelles sont leurs motivations ? de quelles ressources (humaines et matérielles) dispose-t-on ? se mettre en projet : quel est le projet de chacun ? quel pourrait être le projet dun groupe denseignants au sein de lécole ? quel pourrait être le projet de lécole tout entière et comment le définir ?

15 B. Charlier et A. Daele mettre en valeur les initiatives et donner loccasion de partager les expériences : qui a déjà réalisé des activités Internet ? quand et comment partager les expériences ? reconnaître les compétences de chacun : sur qui peut-on compter pour telle ou telle activité ? quelles pratiques existent déjà ? collaborer, créer une dynamique déquipe : quand, comment, où ? Des questions pour accompagner les enseignants (2/2)

16 B. Charlier et A. Daele 3. Vers une communauté de pratique... Respecter le projet et le rythme de chacun Construire un réseau denseignants et le soutenir Utiliser la recherche-évaluation comme moyen pour soutenir le développement dune communauté de pratique

17 B. Charlier et A. Daele 3. Une recherche-évaluation ou.. une évaluation pour la connaissance ^ Une attention est portée à la compréhension profonde de deux dimensions principales du dispositif dapprentissage : l'apprentissage individuel aussi bien que celui du groupe. Tenant compte de ces données au sujet de l'expérience d'apprentissage, une régulation et une évaluation du dispositif peuvent être effectuées. ^ Une approche d'évaluation qui emploie des données invoquées produites par le dispositif et des données qualitatives provoquées. Les données en ligne (forum et communications synchrones, carnets de bord) sont recueillies et analysées. Les résultats des analyses sont communiqués et discutés. Le contenu des discussions est alors investi dans l'élaboration d'un cadre commun (description des objectifs, définition des chartes, définition des critères d'évaluation, identification doutils communs) qui évolue suite aux régulations du dispositif. Dans certains cas, des interviews sont organisées.

18 B. Charlier et A. Daele 3. Une recherche-évaluation ou.. une évaluation pour la connaissance Trois principes clés guident cette démarche : ^ La collaboration: les buts, méthodes et cadres de référence de lévaluation sont négociés avec tous les acteurs; ^ Lintégration : lévaluation est intégrée aux étapes principales de la mise en place du dispositif depuis sa présentation aux étudiants jusquà la certification des compétences disciplinaires ou professionnelles acquises ; ^ Lorientation formative: des retours dinformation permettant une régulation du dispositif sont générés tout au long de son histoire.

19 B. Charlier et A. Daele 3. Recherche-évaluation et émergence dune communauté

20 B. Charlier et A. Daele 3. Recherche-évaluation et émergence dune communauté

21 B. Charlier et A. Daele 4. Notre projet.. Qui seront les acteurs ? Quels seront leurs rôles ? Quel sera leur engagement ? Un contrat à élaborer ? Quels objectifs de formation ? Négociables ? Quelles actions ? Réalisables et correspondre aux besoins du groupe? De quelles contraintes tenir compte ? Quelles stratégies ? Possibilité de rencontre face à face ? Support de services informatiques adaptés ? Quel recours à des expertises externes ? Quelle possibilité daccompagnement individualisé ? Quelle dissémination des résultats ? Comité daccompagnement ?


Télécharger ppt "Recherche-Action-Formation Quelles questions se poser ? Bernadette Charlier BIE 14 juin 20006."

Présentations similaires


Annonces Google