La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Service dImmunologie Clinique Hôpital Européen Georges Pompidou Christophe Piketty, Delphine Tisnes-Dessus Nouvelles infections à VIH dans la cohorte de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Service dImmunologie Clinique Hôpital Européen Georges Pompidou Christophe Piketty, Delphine Tisnes-Dessus Nouvelles infections à VIH dans la cohorte de."— Transcription de la présentation:

1 Service dImmunologie Clinique Hôpital Européen Georges Pompidou Christophe Piketty, Delphine Tisnes-Dessus Nouvelles infections à VIH dans la cohorte de lHEGP

2 Données démographiques 2008 File Active Globale estimée à 1630 patients. Répartition Homme/Femme: –Hommes : 1203 soit 77.3 % –Femmes : 354 soit 22.7 % (nombre de femmes en légère mais constante augmentation) 297 patients « migrants » dans la file active 2008 soit 19%. Migrants dAfrique sub-saharienne : 174 (Côte divoire: 52 ; Cameroun: 47 ; Congo: 18 ) Migrants dAfrique du nord :41 (Algérie, Maroc) Migrants européens : 32 (Portugal, Espagne, Italie, Pologne..) Migrants dAmérique du sud : (Brésil, Argentine..) Migrants Asiatiques : 11

3 Vieillissement de la population Age Moyen 38 ans 8 mois42 ans 4 mois45 ans 9 mois Médiane 37 ans 5 mois41 ans 5 mois45 ans 2 mois Minimum 18 ans 6 mois18 ans 1 mois18 ans 9 mois Maximum 74 ans 4 mois83 ans 8 mois86 ans 1er quartile 33 ans 3 mois36 ans 10mois39 ans 6 mois 3ème quartile 42 ans 8 mois47 ans51 ans 4 mois > 50 ans 94 patients (9.2%) 250 patients (15.4%) 459 patients (29.5%)

4 Répartition par mode de transmission

5 Mode de transmission : évolution

6 Médianes CD4 : Nb patients SIDA Nb patients Non SIDA

7 Charge virale plasmatique V.I.H chez les patients traités (N=1360 en 2008)

8 Les traitements en 2008 * 87.4% des patients de la file active sont sous traitement ARV en 2008 * 12.6% des patients sont sans traitement ARV soit 197 patients -130 sont des patients Naïfs « vérifiés » -Les 67 « autres » patients peuvent être : -Des patients en rupture de suivi, ou refus de ttt -Des fenêtres thérapeutiques -Des naïfs non renseignés ?

9 TOP TEN Les 10 associations d ARV les plus prescrites - truvada + sustiva - truvada + reyataz/r - truvada + lopi/r - truvada + nevirapine - kivexa + reyataz/r - trizivir - combivir + nevirapine - combivir + sustiva -combivir + lopi/r - kivexa + lopi/r 14.8 % 14 % 6.6 % 5.8 % 4.3 % 3.5 % 3.2 % 2.8 % 2.1 % 2 % Les 6 premières associations d ARV représentent près de 50 % des prescriptions

10 Les instauration de traitements ARV En 2008, 65 patients ont débuté un premier traitement antirétroviral 8 patients (12.5%) au stade SIDA, Médiane CD4 = 286 (1-448) ; 18 régimes différents : –40% Truvada+Sustiva, –15% Truvada + Reyataz/r –9% Kivexa + Reyataz/r –8% Truvada + Kaletra

11 Découverte de patients infectés par le VIH Évolution de 2000 à 2008

12 Nouvelles séropositivités entre 2000 et 2008 N = 820

13 Caractéristiques au début du suivi N Age, médiane (extrêmes), ans ,6 (15 – 78) Sexe masculin614 (75%) Mode transmission Homo-bisexuel Hétérosexuel IVDU inconnu 362 (44%) 324 (36%) 20 (2%) 110 (13%) Stade Sida74 (9%) Co-infection VHB Co-infection VHC 54 (10%) 48 (9%) Lymphocytes T CD4 +, médiane (extrêmes), /mm 3 CD4 < 350/mm 3 CD4 < 200/mm (2 – 1696) 314 (45%) 151 (22%) ARN plasmatique VIH, médiane (extrêmes), Log /mL Charge virale > 5 Log copies/mL 4,56 (1,61 – 7,00) 186 (33%)

14 Origine ethnique

15 Evolution de lorigine ethnique

16 Evolution selon le sexe

17 Evolution du mode de transmission

18 Evolution CD4 au diagnostic Moyenne CD4410,5416,6394,5

19 IO au diagnostic

20 Retard au diagnostic (CD4 < 350) VariablesAnalyse univariée Odds ratio (95 % CI); p Analyse multivariée Odds ratio (95 % CI) ; p Age > 35 ans1,54 (1,14 – 2,08); 0,0051,65 (1,20 – 2,27); 0,002 Sexe masculin0,70 ( 0,49 – 1,00); 0,0491,24 (0,80 – 1,95); 0,32 Non Caucasien2,09 (1,51 – 2,88); <0,00011,63 (1,09 – 2,44); 0,01 Hétérosexuel2,36 (1,73 – 3,22); <0,00012,09 (1,39 – 3,13); 0,0003 Modèle de régression logistique

21 Evolution des premières lignes Proportion IP, Non Nuc et 3 Nuc N = 80N = 102N = 52 Patients débutant les ARV dans les 6 mois suivant la découverte de la séropositivité Médiane CD4 = 178 /mm 3 (2 – 1233)

22 Evolution des premières lignes type IP N = 33N = 62N = 27 Patients débutant les ARV dans les 6 mois suivant la découverte de la séropositivité

23 Evolution des premières lignes Proportion EFV ET NVP N = 35N = 38N = 25 Patients débutant les ARV dans les 6 mois suivant la découverte de la séropositivité

24 Evolution des premières lignes Proportion Nuc N = 80N = 102N = 52 Patients débutant les ARV dans les 6 mois suivant la découverte de la séropositivité

25 Conclusion Découverte tardive reste fréquente et stable –50% CD4 < 350/mm 3 –20% CD4 < 200/mm 3 –10% stade Sida Populations migrantes souvent en situation dextrême précarité sont le plus souvent concernées Populations âgées Evolution des traitements de première ligne reflète larrivée des nouvelles molécules et les nouvelles recommandations: –LPV/r reste lIP de référence pendant les trois périodes –ATV/r en progression dans la dernière période calendaire –EFV > NVP dans les 2 dernières périodes calendaires –TDF + FTC ou 3Tc devient INTI de référence dans la dernière période calendaire


Télécharger ppt "Service dImmunologie Clinique Hôpital Européen Georges Pompidou Christophe Piketty, Delphine Tisnes-Dessus Nouvelles infections à VIH dans la cohorte de."

Présentations similaires


Annonces Google