La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lère napoléonienne, 1799-1815. Napoléon Bonaparte est le deuxième enfant dune famille du Tiers état dAjaccio, en Corse, île récemment achetée à la République.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lère napoléonienne, 1799-1815. Napoléon Bonaparte est le deuxième enfant dune famille du Tiers état dAjaccio, en Corse, île récemment achetée à la République."— Transcription de la présentation:

1 Lère napoléonienne,

2 Napoléon Bonaparte est le deuxième enfant dune famille du Tiers état dAjaccio, en Corse, île récemment achetée à la République de Gênes, en Italie. Son père: Charles Marie Bonaparte ( ) Sa mère: Marie Letizia Bonaparte ( ) Joseph Bonaparte ( ) Lucien Bonaparte ( ) Elisa Bonaparte ( ) Louis Bonaparte ( ) Pauline Bonaparte ( ) Caroline Bonaparte ( ) Jérôme Bonaparte ( )

3 Après des études dans une école dofficiers à Brienne, puis à lEcole militaire de Paris, il est nommé sous- lieutenant dans lartillerie en La loi lempêche daccéder à un grade plus élevé car il nest pas noble. Aussi, lorsque commence la Révolution, Napoléon Bonaparte partage rapidement les idées jacobines. Lorsque la Corse rejoint le camp des Anglais à loccasion des soulèvements fédéralistes de lété 1793, toute la famille Bonaparte se réfugie en métropole.

4 Le premier fait darmes de Napoléon Bonaparte, il laccomplit en décembre 1793 au siège de Toulon, une place que les insurgés fédéralistes avait également livrée aux Anglais. Les députés de la Convention envoyés en mission auprès de larmée du général Dugommier ont en effet décidé de lui confier le commandement de lartillerie. La place se rend le 19 décembre Napoléon Bonaparte bénéficie alors de la protection dAugustin Robespierre, le propre frère de lIncorruptible qui dirige la France sous la Terreur ( ).

5 La chute des Robespierristes le 9 thermidor an II (27 juillet 1794) marque la fin des honneurs pour Napoléon. Suspecté de complicité avec ses anciens protecteurs, il est emprisonné deux semaines en août 1794, avant dêtre relâché. Napoléon ne peut pas réintégrer larmée. Sans emploi, il connaît alors la misère à Paris mais continue de fréquenter les hommes politiques, proches des anciens jacobins.

6 Linsurrection royaliste du 13 vendémiaire an IV (5 octobre 1795) est loccasion dune nouvel élan pour sa carrière. Le général en chef des armées chargées de défendre Paris, Paul de Barras, cherche un officier disponible et compétent pour protéger la Convention. Il fait appel à Napoléon Bonaparte. Grâce à son artillerie, Napoléon écrase les rebelles et devient le sauveur de la République. Il est nommé général en chef de lArmée de lintérieur.

7 Le nouveau général reste pour linstant le soutien de son protecteur, Paul de Barras, qui devient lun des 5 directeurs. Cest dans son entourage que Napoléon rencontre Joséphine de Beauharnais, veuve dun ancien constituant guillotiné sous la Terreur. Il lépouse le 9 mars Paul de Barras ( ) Joséphine de Beauharnais ( ) Eugène de Beauharnais, fils du premier mariage de Joséphine ( )

8 Une semaine avant son mariage, Napoléon Bonaparte est nommé général en chef de lArmée dItalie, chargée dopérer une attaque secondaire lors dune grande offensive des armées de la République contre tous ses ennemis étrangers. Les succès inespérés remportés par le jeune général feront rapidement de ce front secondaire lobjectif principal des campagnes de Napoléon au pont dArcoleNapoléon à la bataille de Rivoli

9 Le nombre et la qualité des victoires remportées par Napoléon sont à lorigine de sa popularité en France.

10 Cest au cours de ces premières campagnes que Napoléon sattache lestime et la fidélité de nombreux officiers qui combattent sous ses ordres et qui formeront son état-major jusquà la fin. Pierre AugereauAndré MassénaJoachim MuratJean-Baptiste Kléber Jean-Baptiste BernadotteLouis-Antoine DesaixJean Lannes

11 Lannée 1798 est marquée par lexpédition menée par Napoléon en Egypte, afin de gêner les communications de lennemi anglais en Méditerranée. Les troupes françaises occupent le pays durant 2 ans, mais lopération est finalement un échec. Napoléon rentre en France en octobre 1799, alors que le Directoire est de plus en plus impopulaire et que les armées de la République ont subi plusieurs revers.

12 A peine un mois après son retour, Napoléon est au centre dune tentative de coup dEtat destiné à renverser le Directoire pour imposer une dictature militaire. Ses principaux appuis sont les directeurs Sieyès et Roger Ducos, ainsi que son frère Lucien Bonaparte, président du Conseil des 500. Le 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799), entouré de ses généraux, Napoléon force le Conseil des Anciens à se soumettre et les Directeurs à démissionner. Pourtant, le lendemain, tout risque déchouer devant le Conseil des 500, qui résiste. La troupe doit intervenir et chasser les députés.

13 Une nouvelle constitution est rédigée et mise en vigueur le 24 décembre 1799: cest la Constitution de lan 8. Elle crée le Consulat, où le pouvoir exécutif est détenu par 3 consuls. Le pouvoir législatif est affaibli car partagé entre 3 chambres différentes, le Tribunat qui discute les projets de loi, le Corps législatif qui les vote et surtout le Sénat qui peut annuler des lois, mais dont le pouvoir exécutif désigne la moitié des membres ! De plus, cest le pouvoir exécutif qui propose les projets de loi. Enfin les élections principales sont réservées à personnalités élues !

14 Les 3 consuls qui se partagent le pouvoir exécutif nont par ailleurs pas les mêmes pouvoirs. En fait, lavis du premier consul lemporte systématiquement sur ceux des deux autres. Napoléon Bonaparte a imposé véritablement sa dictature personnelle à la France. Le 2 e Consul: Jean-Jacques- Régis de Cambacérès Le 3 e consul: Charles- François Lebrun

15 Pourtant, Napoléon Bonaparte est loin de faire lunanimité en France. Le 24 décembre 1800, alors que le carrosse du Premier Consul se rend à lOpéra de Paris, une baril de poudre explose sur son passage, rue Saint-Nicaise. Qui sont les responsables de lattentat ? Aussitôt on envisage deux pistes.

16 Deux tendances politiques sont mécontentes de laccès de Napoléon Bonaparte au pouvoir. Tout dabord, des nostalgiques de la Terreur, danciens partisans de Gracchus Babeuf ou des démocrates convaincus, qui rejettent la dictature. Mais aussi, les royalistes qui entretiennent dans quelques régions françaises la chouannerie armée contre les forces de lordre. Un opposant de gauche: Philippe Buonarroti Un opposant royaliste: Georges Cadoudal, exécuté le 25 juin 1804

17 Pour lutter contre les opposants, Napoléon Bonaparte renforce les forces de police et met en place une police secrète qui débusque les ennemis de lEtat. Le point culminant de la répression policière est atteint en mars 1804, lorsque la police secrète enlève en Allemagne lun des chefs royalistes émigrés, le duc dEnghien, membre de la famille royale des Bourbon, puis le fait fusiller dans les douves du château de Vincennes. Cet acte est unanimement dénoncé par toutes les Cours royales dEurope. Le duc dEnghien

18 Mais Napoléon utilise aussi une autre stratégie pour réduire lopposition. Il tente de rallier à son pouvoir les opposants les plus modérés en faisant quelques concessions. Tout dabord, Napoléon souhaite réconcilier lEtat français avec les nombreux Emigrés qui ont fuit le pays pendant la Révolution. En avril 1802, il annonce une amnistie presque générale pour toutes ces personnes : seuls individus ne sont pas radiés des listes dEmigrés et ne sont pas autorisés à rentrer en France Plusieurs dizaines de milliers de nobles, de prêtres réfractaires ou danciennes victimes de la radicalisation de la Révolution reprennent ainsi le chemin de la maison. Certains soutiennent dès lors le nouveau régime.

19 Napoléon cherche aussi à se réconcilier avec lEglise catholique. En juillet 1801, il négocie avec le pape un accord qui fixe les règles des relations entre lEtat et lEglise : cest le Concordat de Grâce à ce texte, le pape reconnaît lexistence de la République française et abandonne la cause des Bourbon. Il accepte que les prêtres soient payés par lEtat et quils ne soccupent plus des écoles, des hôpitaux et de tout ce qui regarde lEtat. Enfin, la vente des biens du clergé est acceptée. En échange, la religion catholique est restaurée. Dailleurs, le calendrier révolutionnaire est rapidement abandonné.

20 Dautres mesures sont prises pour rétablir lordre dans le pays et dans son empire colonial : * La surveillance des journaux et des théâtres : la censure est rétablie et il est interdit de critiquer lœuvre du Premier Consul, dès 1800 * lesclavage est rétabli dans les colonies en mai 1802 * Les déplacements des travailleurs urbains, parmi lesquels se recrutaient les « sans-culottes », sont soigneusement contrôlés, grâce à la création du livret ouvrier Tout cela est rendu possible grâce à la réorganisation des forces de lordre, et notamment à la création de la gendarmerie.

21 Napoléon Bonaparte poursuit cependant les réformes engagées sous la Révolution. Il est à lorigine dinnovations politiques très importantes, qui existent toujours aujourdhui. Cest ce quon appelle les « masses de granite ».

22 La Banque de France est lune de ses « masses de granite ». Il sagit dun établissement bancaire spécial, dont le gouverneur est nommé par lEtat et qui a 3 fonctions : - Cest la seule banque française qui peut émettre des billets de banque. - Elle prête de largent, notamment à lEtat. - Elle collecte lépargne des gens, comme nimporte quelle autre banque privée.

23 La monnaie est aussi changée. Sous le Directoire, la valeur du franc navait pas cessé de diminuer à cause de la détérioration des pièces, de lincapacité du gouvernement à frapper suffisamment de monnaie et à cause de la fausse monnaie. Le 18 mars 1803 (7 germinal an 11), une loi fixe la valeur du franc à 5 grammes dargent et affirme que lEtat sengage à retirer de la circulation les pièces détériorées. Les caractéristiques de cette monnaie, le « franc Germinal », restera inchangée jusquen 1928 !

24 Pour contrôler les départements et les conseils municipaux élus, des préfets sont créés : ils sont les représentants de lEtat dans les départements, surveillent lexécution de la politique du gouvernement dans leur circonscription et font des rapports réguliers au Premier Consul. Par de nombreux aspects, ces préfets se rapprochent des intendants de police, justice et finances de lAncien Régime.

25 Napoléon Bonaparte approfondit aussi lœuvre de la Révolution en matière déducation publique. Si le Directoire avait créé les « écoles centrales », ancêtres des collèges, cest à Napoléon quil revient davoir créer les lycées, écoles dans lesquelles les élèves les plus doués terminent leurs études. Pour diriger lensemble des écoles publiques, Napoléon crée aussi lUniversité de France, lancêtre du ministère de lEducation nationale.

26 Afin de récompenser les talents civils ou militaires des individus qui ont mérité de la patrie, Napoléon crée lordre de la Légion dhonneur, sur le modèle des ordres de chevalerie dAncien Régime. Ceux qui sont distingués par cet ordre forment un groupe organisé dirigé par le Premier consul. Des décorations sont créées pour marquer lappartenance à ce groupe.

27 Mais la « masse de granite » qui a peut-être le plus marqué les esprits, cest la rédaction et ladoption du premier Code civil, où sont rassemblées toutes les règles qui concernent les relations entre individus, notamment à lintérieur des familles (autorité des parents sur les enfants, divorce…), ou encore la propriété (contrats de vente, de loyers, successions…). A partir de 1807, on rebaptise ce code « Code Napoléon ».

28 Limportance de cette œuvre politique et sa popularité grandissante permettent à Napoléon Bonaparte daccroître encore plus son pouvoir.

29 En août 1802, Napoléon Bonaparte se fait nommer Premier consul à vie par un plébiscite populaire, même si près de 55 % des Français sabstiennent de prendre part au vote ! Une nouvelle constitution, la Constitution de lan 10, inscrit cette nouvelle règle dans la loi. Deux ans plus tard, le Premier consul recourt à nouveau au plébiscite populaire pour mettre fin à la République. Malgré un taux dabstention de près de 60 %, Napoléon Bonaparte se fait proclamer « empereur des Français » et obtient le droit de transmettre ce titre à ses enfants. Le 18 mai 1804, le Sénat confirme le changement de régime et la rédaction de la « Constitution de lan 12 ». Cest le début du Premier Empire.

30 Le 2 décembre 1804, Napoléon I er se couronne lui-même empereur à Notre-Dame de Paris, en présence du pape, avant de couronner son épouse, limpératrice Joséphine. La scène est immortalisée 4 ans plus tard par le peintre de la Cour impériale, Jacques-Louis David.

31 Le tableau de David est en fait mensonger car il y représente des personnages qui nétaient pas présents lors de la cérémonie et des gestes qui nont pas eu lieu.

32 Napoléon I, en costume dempereur romain Limpératrice Joséphine de Beauharnais Le pape Pie 7

33 Letizia Bonaparte, mère de lempereur (en fait, absente lors de la cérémonie) Joachim Murat, beau-frère de Napoléon Joseph Bonaparte Louis Bonaparte Hortense de Beauharnais, fille du premier mariage de Joséphine et épouse de Louis Bonaparte Le prince Napoléon Charles, fils de Louis Bonaparte et dHortense de Beauharnais

34 Charles-François Lebrun, ancien 3 e consul Jean-Jacques-Régis de Cambacérès, ancien 2 e consul Louis-Alexandre Berthier, ministre de la Guerre Charles- Maurice de Talleyrand- Périgord, ministre des Affaires étrangères

35 De 1804 à 1814, la France retrouve un régime politique pratiquement monarchique. Dailleurs, Napoléon 1 er décide le 1 er mars 1808 de distinguer ses fidèles en créant une noblesse dEmpire. Les nouveaux nobles portent des titres comme ceux dAncien Régime mais nont pas les privilèges quavaient ces derniers. Cest le cas, par exemple des ministres : Louis-Alexandre Berthier, prince de Neuchâtel Armand-Louis- Augustin Caulaincourt, duc de Vicence Denis, duc Decrès Martin-Michel Gaudin, duc de Gaète Nicolas- François, comte Mollien Joseph Fouché, duc dOtrante, ministre de la Police Charles-Maurice de Talleyrand- Périgord, prince de Bénévent, ministre des Affaires étrangères

36 Cest aussi le cas des principaux généraux de larmée, auxquels Napoléon donne le grade de maréchal le 19 mai 1804 Bon-Adrien Janot de Moncey, duc de Conegliano Jean-Baptiste, comte Jourdan André Masséna, duc de Rivoli et prince dEssling Pierre-François- Charles Augereau, duc de Castiglione Louis-Nicolas Davout, duc dAuerstädt et prince dEckmühl Jean-Baptiste- Jules Bernadotte, prince de Pontecorvo Jean de Dieu Soult, duc de Dalmatie Guillaume- Marie-Anne Brune Jean Lannes, duc de Montebello Michel Ney, duc dElchingen et prince de la Moskowa

37 Napoléon 1 er sentoure aussi de grands officiers de la Couronne, comme le faisaient les rois de France. Joseph Bonaparte, grand-électeur Jean-Jacques- Régis de Cambacérès, archichancelier Eugène de Beauharnais, archichancelier dEtat Charles-François Lebrun, architrésorier Louis Bonaparte, connétable Joachim Murat, grand-amiral Joseph Fesch, oncle de Napoléon 1 er, grand-aumônier Géraud- Christophe-Michel Duroc, grand- maréchal du palais Charles-Maurice de Talleyrand- Périgord, grand- chambellan Armand-Louis- Augustin Caulaincourt, grand-écuyer

38 Napoléon 1 er est alors à lapogée de sa puissance. Grâce à ses armées et à son génie militaire, il repousse les attaques des autres souverains européens. Cest lépoque des grandes victoires de lEmpire.

39 Les années représentent cependant un tournant dans lhistoire de lEmpire napoléonien. Cette époque correspond à loccupation militaire de lEspagne, occupation quune majorité dEspagnols refuse et combat par les armes. Mais elle correspond aussi au divorce de Napoléon 1 er avec Joséphine de Beauharnais qui ne parvient pas à lui donner dhéritier (15 décembre 1809), et à son remariage avec une princesse autrichienne, Marie-Louise de Habsbourg, le 1 er avril Leur fils unique, le prince François- Charles-Napoléon, naît le le 20 mars Marie-Louise de Habsbourg- Lorraine ( ) François-Charles- Joseph-Napoléon Bonaparte ( ) « Roi de Rome », puis duc de Reichstadt, surnommé « lAiglon »

40 Désormais, les défaites militaires sont plus nombreuses, jusquà la désastreuse campagne de Russie de lautomne 1812.

41 De la victoire dAusterlitz… … à la campagne de Russie

42 Au cours de la campagne de Russie, il court à Paris le bruit que Napoléon 1 er a trouvé la mort à la tête de ses armées. La nouvelle est fausse, mais elle suffit à quelques généraux pour tenter un coup dEtat. Le 23 octobre 1812, un petit groupe de généraux menés par Claude-François Malet tente de semparer du pouvoir et de rétablir la République. Le complot est cependant rapidement démasqué et les conspirateurs fusillés. Claude- François Malet

43 La tentative de coup dEtat de Malet est le signe annonciateur de la chute de lEmpire. Durant les 2 années suivantes, les défaites se multiplient.

44 Le 31 mars 1814, les armées coalisées contre Napoléon 1 er font leur entrée dans Paris. Lempereur est battu. Les chambres législatives ne le soutiennent plus. Pire, le 2 avril, le Sénat proclame la déchéance de lempereur.

45 A Fontainebleau, le 4 avril 1814, Napoléon 1 er accepte de signer son abdication : il renonce à gouverner la France, pour lui et pour son fils. Cest la fin du Premier Empire.

46 Les souverains européens craignent cependant que Napoléon 1 er ne change davis et tente de remonter sur le trône. Ils lexilent donc sur lîle dElbe en Italie.

47 En France, les royalistes retrouvent une liberté de parole, dautant plus que les souverains étrangers leur sont très favorables. Dès le 12 mars 1814, ceux de Bordeaux proclament roi le comte de Provence, frère de Louis 16. Pour respecter la personne de son neveu mort en prison, il prend le nom de règne de Louis 18 et fait son entrée à Paris le 3 mai. Cest la Première Restauration.

48 Louis 18 rassure les puissances étrangères en acceptant que la France perde toutes ses conquêtes de la Révolution. Il engage les négociations pour la signature dun traité de paix : cest le Congrès de Vienne ( ) Pendant ce temps, Napoléon 1 er na pas totalement renoncé à tout espoir de rétablir son pouvoir. Il prépare en secret son retour. Le 1 er mars 1815, Napoléon 1 er échappe à la surveillance de la flotte alliée et débarque près de Cannes, à Golfe-Juan.

49 En seulement 13 jours, Napoléon 1 er parcourt la distance qui le sépare de Paris. Pour éviter dêtre intercepté par les fidèles du roi Louis 18, il préfère éviter la vallée du Rhône et emprunte la route des Alpes. Cest cette route quon surnomme aujourdhui la « route Napoléon », entre Golfe-Juan et Grenoble. En fait, la population accueille plutôt bien lempereur déchu. Le roi Louis 18 préfère même senfuir et se mettre sous la protection des troupes alliées à Bruxelles.

50 A Paris, Napoléon 1 er restaure lEmpire. Aussitôt, la guerre reprend avec les Alliés. Durant 100 jours, les troupes impériales parviennent à résister. Mais le 18 juin 1815, les deux armées se font face dans la plaine de Waterloo (Belgique), au sud de Bruxelles. Larmée impériale maîtrise le combat en attendant larrivée de renforts. Malheureusement, ce sont les troupes prussiennes quelle voit arriver. La bataille est perdue !

51 Napoléon 1 er est contraint dabdiquer une deuxième fois, cette fois- ci définitivement, le 22 juin Les Alliés exigent quil leur soit livré et ils lexilent très loin de la France, dans lîlot isolé de Sainte-Hélène, au large de lAfrique.

52 Lempereur déchu restera à Sainte-Hélène les dernières années de sa vie, entouré dune poignée de fidèles, sous la surveillance du gouverneur anglais de lîle, Hudson Lowe. Il y dictera ses mémoires à Dominique de Las Cases, qui les publiera sous le titre de Mémorial de Sainte-Hélène en 1823 Hudson Lowe

53 Le 5 mai 1821, Napoléon 1 er meurt sans avoir jamais revu la France. Certains accuseront le gouverneur Hudson Lowe de lavoir fait empoisonner. Peu importe en réalité, car en France, Louis 18 a été à nouveau rétabli sur son trône.

54 Le 7 juillet 1840, après des négociations difficiles avec le Royaume- Uni, un navire français part pour Sainte-Hélène afin de rapatrier les restes de lempereur. Le 15 décembre 1840, la dépouille de Napoléon 1 er est déposée dans léglise de lHôtel des Invalides à Paris, où son tombeau est encore visible aujourdhui.

55 Fin.


Télécharger ppt "Lère napoléonienne, 1799-1815. Napoléon Bonaparte est le deuxième enfant dune famille du Tiers état dAjaccio, en Corse, île récemment achetée à la République."

Présentations similaires


Annonces Google