La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment adapter notre offre de formation aux soignants ? Olivier Bouchaud Université Paris XIII et IMEA & Joseph Drabo Université de Ouagadougou et RAF-VIH.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment adapter notre offre de formation aux soignants ? Olivier Bouchaud Université Paris XIII et IMEA & Joseph Drabo Université de Ouagadougou et RAF-VIH."— Transcription de la présentation:

1 Comment adapter notre offre de formation aux soignants ? Olivier Bouchaud Université Paris XIII et IMEA & Joseph Drabo Université de Ouagadougou et RAF-VIH

2 Les étapes… historique de la formation sur le VIH » brève tentative ! état des lieux incroyable empilement !!!! les besoins = adapter…: à qui? à quoi? – en contenu – en cible – en pédagogie – en évaluation +++ comment adapter ? conclusion

3 historique de la formation sur le VIH très peu de données » Stephen van Houten, Cap Town, 2006 parallèle à la prise de conscience collective et politique du pb VIH au fil du temps – itinéraire dune vie… – maturation du fond et de la forme » stade actuel : post-adolescence ? vie (un peu) désordonnée – bénéfice des expériences précédentes ? » grandes endémies, TB, palu, …

4 historique de la formation sur le VIH < 90 : naissance de lenfant de « lautre » –incrédulité et sidération Formation = pas grand chose début 90 : lenfant est là ! – formations institutionnelles « forcées » » peu de motivation organisateurs et cible – pédagogie « à la papa » »académique, non interactive fin 90 : lenfant devient encombrant – prise de conscience des besoins – évolution pédagogie en lien avec acquis de terrain – peu médicalisée : prévention, counselling, accompagnement > 2000 (> Durban) : reconnaissance paternité – « médicalisation » : formations spécialisées – développement méthodologie : pédagogie

5 historique de la formation sur le VIH évolution de la « motivation » – formations indemnisées course à la formation sélection cible : « cest mon tour » cible inadaptée »pas concernée : « motivée peu motivée » »pas toujours de terrain parfois en miroir pour les « experts » – tendance à rompre avec les indemnités – ONG puis agences onusiennes – plus dadéquation pour la cible

6 États des lieux formation …des non- soignants – enseignants – religieux – politiques – média – en entreprise (ex délégués syndicaux…) – … Formation « réseau des élus Africains »

7 États des lieux Différents niveaux de formation (1) – base : MSP/CNLS/PNLS surtout initiale, peu spécialisée qualité moyenne/variable pb indemnisation – ONG, associations initiale, continue, spécialisée du pire au meilleur – organismes internationaux bonne qualité pb indemnisation : cible +/- inadaptée rapport coût/efficacité

8 États des lieux Différents niveaux de formation (2) – partenariats Nord / Sud ESTHER & autres bonne qualité, cible adaptée – adaptation des experts ? – organismes de formation (Z anglophone) – professionnalisme – adaptation cible ? – coût ? – « externalisation » formation collective – rapport coût/efficacité ? Pb définition de la cible formation individuelle – pb définition des objectifs

9 États des lieux au total … incroyable empilement des formations pas ou peu de coordination pas ou peu de plan de formation pas ou peu de logique de « cible » pas ou peu de définition dobjectifs pas ou peu de réflexion pédagogique pas ou peu dévaluation

10 Adapter loffre de formation… pourquoi ? pour qui ? comment ? par qui ? par quoi ?

11 Les besoins…en contenu 1 « classiques » – formation initiale faible stabilité des personnels » effet pervers des formations ? évaluation ! pas ou peu dintégration dans cursus de base – formation continue évolution rapide des connaissances impact majeur »ex. : PTME /allaitement protégé » ex. : psycho-sociaux : counselling/opt out progression des personnels dans la filière

12 Les besoins…en contenu 2 les nouveaux – gestion du médicament » DIU RAF-VIH Ouaga VIH, TB, palu – gestion de programmes – niveau local – niveau national – biologie spécialisée – recherche – formation de formateurs – « tarte à la crème » – vrai réflexion pédagogique – utilisation des nouveaux moyens de communication – lobbying international, drainage de fonds… – …

13 Les besoins…en cible à côté des cibles habituelles les « nouvelles » cibles – paramédicaux « prescripteurs » – paramédicaux gestionnaires de pharmacie – « formateurs » – selon les programmes nationaux pairs éducateurs – médicaux « nouvellement » concernés cardio, diabéto, …

14 Les besoins…en pédagogie méthodologie peu développée objectifs : mal définis expertise peu disponible / peu diffusée – entre théorie et pratique – interactivité !! : entre innovation et ésotérisme pourtant indispensable – impact réel des formations ?? »Moon J. Using reflective learning to improve the impact of short courses and workshops. J Contin Educ Health Prof. 2004;24(1):4-11. –« For a variety of reasons, short courses and workshops often have no impact on workplace practice and are, therefore, a waste of money » – confusion learning teaching

15 Les besoins…en évaluation 1 gros point faible !! différents niveaux – ce qui est demandé partout mais peu analysé évaluation de lenseignement par enseignés – méthodologie svt inadéquate »ex. fin de formation – peu dimpact sur évolution de la formation

16 Les besoins…en évaluation 2 ce qui devrait être développé – persistance des acquis à moyen (6 mois ?) et long (12 mois?) terme – évaluation de lévolution des pratiques professionnelles +++ » la Rolls » difficile à mettre en oeuvre –devenir des enseignés +++ +/- difficile à faire effets pervers des formations (de haut niveau) ?? –moins sur le terrain –aspiration par agences internationales / hors VIH ex Burundi : –devenir à 5 ans/salaire/promotion/autre secteur

17 Comment adapter ? sadapter aux besoins – en contenu, cible, pédagogie et évaluation !! renforcer la « boite à outils » – utiliser des réseaux ? – labelliser les formations ? – utiliser de nouveaux média ? – rationaliser et pérenniser les financements intégration dans une coordination nationale ++

18 Comment adapter ? Les réseaux – identifier les formations partenariat – proposer des cursus « inter-formations » – harmoniser les cursus / niveaux – développer les complémentarités – panel dexperts – collection de fonds – lien & diffusion dinformation – banque de données & outils « sélectionnés »

19 outils

20 Comment adapter ? Les réseaux existant – Afrique francophone : RAF-VIH Réseau Africain Formation VIH – 2008 – 5 membres, 4 pays » DIU Ouaga, DIU Bujumbura, DUT & ISED Dakar, ARCAD Bamako – Afrique anglophone : RATN Regional AIDS Training Network – 1997 – 29 membres : associations et institutions – 11 pays

21 Comment adapter ? réseaux …les limites – fonctionnement / moyens – légitimité « supra-nationale » programmes nationaux universitaires !! – reconnaissance « professionnelle » – équilibre « autorité » / indépendance locale référentiel commun / diversité / spécificité locale – facteurs humains …

22 Comment adapter ? labellisation des formations – formation de haut niveau – par les réseaux ? – critères contenu pédagogie sélection des cibles évaluation : niveaux « standards »

23 Comment adapter ? nouveaux outils – télé-enseignement – … rationaliser et pérenniser les financements – bi-polarité réseaux / drainage spécifique – adapter financement / besoins / prestations – rôle Global Fund ? BM ? intégration à une coordination nationale – si elle existe !!

24 Conclusion : comment adapter nos formations ? éviter de contribuer à lempilement désordonné de formations sintégrer à une coordination (nationale?) intégrer les nouveaux besoins – paramédicaux prescripteurs – recherche et gestion de programme vrai réflexion pédagogique : –objectifs / méthodologie / arrêt des « motivations »

25 Conclusion : comment adapter nos formations ? accepter une labellisation : –harmonisation supranationale cursus et niveaux – place des Réseaux ? légitimité évaluation réelle – contraction des financements – adaptation / qualité


Télécharger ppt "Comment adapter notre offre de formation aux soignants ? Olivier Bouchaud Université Paris XIII et IMEA & Joseph Drabo Université de Ouagadougou et RAF-VIH."

Présentations similaires


Annonces Google