La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTRODUCTION l IMAGE RADIOLOGIQUE l ANATOMIQUE l INFO DIAGNOSTIQUE l GENESE l TECHNIQUES DACQUISITIONS COMPLEXES l IMAGE TOUJOURS PLUS PROCHE DU REEL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTRODUCTION l IMAGE RADIOLOGIQUE l ANATOMIQUE l INFO DIAGNOSTIQUE l GENESE l TECHNIQUES DACQUISITIONS COMPLEXES l IMAGE TOUJOURS PLUS PROCHE DU REEL."— Transcription de la présentation:

1 INTRODUCTION l IMAGE RADIOLOGIQUE l ANATOMIQUE l INFO DIAGNOSTIQUE l GENESE l TECHNIQUES DACQUISITIONS COMPLEXES l IMAGE TOUJOURS PLUS PROCHE DU REEL

2 Limage radiologique l Limage constitue une représentation plane l Cest un ensemble de signaux lumineux l Ils sont mémorisés sur un support l Limage nest pas structurellement numérique l Elle est analogique

3 Limage radiologique l résultat de phénomènes physiques l ensemble bidimensionnel de signaux d'intensités variables l Lexpression des structures anatomiques obtenues à partir de la mesure du phénomène physique utilisé

4 Limage radiologique l Ces variations enregistrable possèdent une cohérence l spatiale l temporelle l image = f(x,y,z,t) l elle exprime l la mesure dun coefficient d'atténuation l L'intensité du rayonnement transmis l Le nombre de photons détectés l Léchogénéite dun tissus l Le signal de résonance magnétique

5 Limage radiologique l multiple paramètre de limage incompatible avec les dispositifs denregistrement l superposition et confusion des plans l isolation dun plan l projection axiale sagittale coronale

6 Limage radiologique l Sa représentation est souvent mono spectrale dune échelle de couleur sur un plan l Corrélation entre effet inducteur et niveau de gris l image analogique l Discontinuité entre effet inducteur et niveau de gris l Image numérique

7 Limage radiologique l Limage numérique est exprimé par des nombres aptes à être traités par un calculateur l intervention sur les données l recueil l enregistrement l édition traitement l transmission

8 Chaîne dimagerie l EMETTEUR l MODULATEUR l DETECTEUR l CAPTEUR l CODEUR l TRAITEMENT Limage radiologique

9 Emetteur Générateur x Radio Elément Phénomène relaxation magnétique Echo Limage radiologique

10 Modulateur Patient Filtres additionnels Limage radiologique

11 Détecteur capteur Photo luminescents à cristaux Chimiques argentique Ionisation des gaz Conversion direct Capteur plan Chambre a fil de CHARPACK Limage radiologique IL VONT RECUEUILLIR LE OU LES SIGNAUX ET LES QUANTIFIER LES MESURER AFIN DE LEUR DONNER UNE VALEUR NUMERIQUE

12 Limage reste limage l oeil (détecteur,capteur) l cerveau (codage,traitement) Possibilités physiologiques l acuité visuelle l fatigue oculaire Possibilités psychosensorielles l identifier les structures l identifier les effets doptiques Limage radiologique

13 l récepteur photonique (rétine) l bâtonnets (périphérie,nocturne (floue)) l cônes (détails couleurs) fovéa l possibilité l structures contrastées 0,1 à 0,2 mm Limage radiologique

14 l Gradient de niveaux de gris noir blanc l oeil appréhende 32 niveaux de gris (bords nets) l réalité plus proche de 24 l différence de contraste nécessaire l 4% bords net l 10% à 20% bords flous Limage radiologique

15

16 l La vision est un appareil radiologique complexe l Loeil à une capacité de détection limitée l L'évaluation dun cliché est un acte volontaire l Si on ne contrôle pas loeil l il verra toujours quelque chose l interprétation cérébrale pas toujours adéquate Limage radiologique

17

18

19

20 l Pourquoi numériser l améliorer limage l extraire des informations l visualiser l archiver transmettre

21 sleon une édtue de l'Uvinertisé de Cmabrigde, l'odrre des ltteers dnas un mot n'a pas d'ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que La pmeirère et la drenèire lteetrs sinoet à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porblmèe. C'est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot.

22

23

24

25 l Scanner: Numérisation directe du coefficient d'atténuation de lobjet mesuré par la rotation dun couple Émetteur détecteur autour de lobjet l IRM: Numérisation du champ magnétique émis par le retour a l'état d'équilibre des protons. (relaxation) Numérisation dun signal analogique

26 l Echo: Numérisation du signal électrique issu de la réflexion des ultrasons sur des structures différentes l Scintigraphie: Précurseur de la numération du fait de la moindre quantité dinformation à traiter. L'émission du rayonnement y est numériser par gamma-camera Numérisation dun signal analogique

27 STRUCTURE DE LIMAGE NUMERIQUE Limage est une représentation plane Cest un ensemble de signaux Ils sont mémorisés sur un support Le support de limage numérique est la matrice Cest un ensemble de lignes et de colonnes qui vont définir le plus petit élément de cette image À chaque pixel correspond la mesure dun signal La qualité de image dépens dune part du nombre de pixels et dautre part du nombre de valeurs possible de chaque pixels

28 MATRICE 16 SUR 16

29 ECHANTILLONAGE

30 RESOLUTION EN DENSITE CODAGE SUR 1 BIT CODAGE SUR 8 BITS CODAGE SUR 16 BITS

31 PARAMETRE GEOMETRIQUE l Nombre de pixels par ligne et colonne –Echantillonnage l Nombre de pixels par cm ou par pouce –résolution l Taille du champs dexploration

32 MATRICE 100/100 IMAGE 10 CM/10 CM 1PIXEL PAR MM PPDV 1 MM

33 MATRICE 100/100 IMAGE 5 CM/5 CM 2 PIXEL PAR MM PPDV 0.5 MM

34 MATRICE 100/100 MATRICE 500/500

35 RESOLUTION SPATIALE Concerne la netteté de limage Qualité du détecteur Sexprime en paire de lignes visibles /mm 1 pl/ mm détail 0.5 mm 1/2 2 pl / mm détail 0.25 mm 1/4 3 pl / mm détail 0.15 mm 1/ 6

36 PARAMETRE GEOMETRIQUE Champs de 256 mm matrice 512 –256/ 512 = 0.5 mm PPDV Champs de 256 mm matrice 1024 –256/ 1024 = 0.25 mm PPDV Si on modifie la résolution limage sera plus ou moins grande tout en concervant le même échantillonnage

37 l Codage binaire de limage Chaque pixel de limage correspond a une valeur mesurée par le détecteur. Le codage binaire définie le nombre de valeur possible pour chaque pixel. Plus ce nombre sera grand plus la résolution en densité de limage sera élevé l Numérisation dun signal analogique

38 PARIS NICE 1 Km 100 Km = 10 mesures précision 100 Km LYON est à 463 Km de PARIS LYON 463 Km LYON 460 Km LYON 500 Km 10 Km = 100 mesures précision 10 Km 1 Km = 1000 mesures précision 1 Km PARIS NICE

39 RESOLUTION EN DENSITE Elle exprime le nombre de niveaux de gris de limage Liée aux performance de –détecteur –chaîne dimagerie –profondeur de numération 256 niveaux 8 bits niveaux 10 bits niveaux 12 bits niveaux 16 bits

40 Résolution en densité Résolution spatiale Contraste Dynamique des grisNetteté SCHEMA 1

41 SCHEMA 2 résolution en densité oeil scint écran film fluoroscopie scanner angiographie PCR Con.Direct résolution en contraste résolution spatiale % 5 % 2 % 6 pl 0,1 pl 5 à 12 pl 5 pl 6 p 2,5 à 5 pl 10 pl

42 POIDS DUNE IMAGE ESPACE MEMOIRE Le poids informatique dune image en octets est: Nb pixels / ligne x Nb pixels / colonne x Nb bit / pixel= x octets 8 Pour obtenir des K octets on divise par 1024 Pour obtenir des M octets on divise les K octets par 1024

43 POIDS DUNE IMAGE ESPACE MEMOIRE l Soit un cliché pulmonaire 36*43 l Echantillonage 10 pixels par Mm l (360*10)*(430*10) = Bits l Pour 1024 niveaux de gris il faut 10 Bits l Bits soit 18,5 mega octets

44 POIDS DUNE IMAGE ESPACE MEMOIRE Exemple du scanner Matrice 512/512 codée sur 16 bit 512 X 512 X 16 = 512 K octets 8 Exemple de langiographie numérisée Matrice 1024/1024 sur 16 bits 1024 X 1024 X 16 = 2 M octets 8

45 Niveaux H Centre sur 0 32 Niveaux gris Soit 2 niveaux H pour 1 niveaux de gris Image contrasté bonne différenciation entre Les tissus de proche niveaux Hounsfield

46 Niveaux H Centre sur Niveaux gris Soit 25 niveaux H pour 1 niveaux de gris Image haut contraste gris uniforme pour les valeurs éloignées du centre de la fenêtre Les valeurs proche du centre sont renforcées

47 Image haut contraste Image bas contraste Beaucoup de niveaux de gris entre le Point le plus blanc et le plus noir. Contraste entre deux plages contiguës faible Peu de niveaux de gris entre le Point le plus blanc et le plus noir. Contraste entre deux plages contiguës elevé

48


Télécharger ppt "INTRODUCTION l IMAGE RADIOLOGIQUE l ANATOMIQUE l INFO DIAGNOSTIQUE l GENESE l TECHNIQUES DACQUISITIONS COMPLEXES l IMAGE TOUJOURS PLUS PROCHE DU REEL."

Présentations similaires


Annonces Google