La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La multiplication des virus animaux. Nécessité : – que le virus se fixe sur la cellule hôte (adsorption) –que le virus pénètre dans la cellule hôte.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La multiplication des virus animaux. Nécessité : – que le virus se fixe sur la cellule hôte (adsorption) –que le virus pénètre dans la cellule hôte."— Transcription de la présentation:

1 1 La multiplication des virus animaux

2 Nécessité : – que le virus se fixe sur la cellule hôte (adsorption) –que le virus pénètre dans la cellule hôte –que le virus détourne la machinerie métabolique à son profit, bloque toute expression de la cellule parasitée et quil y ait synthèse des divers constituants viraux –quil y ait assemblage des constituants – que se produise la libération des virus formés

3 novembre Adsorption des virus

4 1-1- Condition de ladsprption Nécessité que le virus se trouve en présence dune cellule permettant cette adhésion : cellule sensible Cellule sensible = cellule animale ayant des récepteurs spécifiques à certains constituants du virus.

5 1-2- Mécanisme de ladsorption Interaction électrostatique entre : - des récepteurs de la cellule hôte (sans doute glycoprotéines de la membrane plasmique ) - et certaines molécules virales Molécules virales impliquées : - protéines de la capside ou des fibres si virus nu - glycoprotéines denveloppe si virus enveloppé (gp 120 du HIV, hémagglutinine du virus grippal

6 novembre Schéma HIV

7 novembre Hémagglutinine virale

8 Exemple dadsorption du HIV sur les lymphocytes T CD4 Interaction électrostatique entre : - la molécule T CD4 du lymphocyte T - la GP 120 de lenveloppe du virus.

9 novembre Pénétration des virus

10 2-1- Les deux mécanismes de pénétration - Pour les virus nus : pénétration par endocytose - Pour les virus enveloppés : * pénétration par endocytose * ou pénétration par fusion

11 Lendocytose Schéma du mécanisme dendocytose (1 à 6) Invagination de la membrane de la cellule animale Formation dune vacuole dendocytose avec la particule virale à lintérieur Fusion de lenveloppe du virus avec la membrane de la vésicule : libération de la nucléocapside dans le cytoplasme de la cellule infectée

12 12

13 Mécanisme de lendocytose - Invagination de la membrane de la cellule animale - Formation autour de la particule virale dune vacuole dendocytose qui se retrouve dans le cytoplasme de la cellule animale avec la particule virale à lintérieur - Libération de la nucléocapside dans le cytoplasme de la cellule infectée -Si virus nu : libération de la nucléocapside à lextérieur de la vésicule dendocytose par lyse de la membrane -Si virus enveloppé : libération de la nucléocapside par fusion de lenveloppe virale (double couche phospholipidique) avec la membrane de la vésicule dendocytose

14 Cycle de multiplication dun virus grippal novembre 2006Cellule procaryote14

15 La fusion Schéma du mécanisme de fusion Fusion de la double couche phospholipidique de lenveloppe du virus avec la double couche phospholipidique de la membrane plasmique de la cellule Libération de la nucléocapside dans le cytoplasme de la cellule infectée

16 16

17 Mécanisme de la fusion Fusion - de la double couche phospholipidique de lenveloppe virale - avec la double couche phospholipidique de la membrane plasmique de la cellule animale. Conséquence : Nucléocapside virale à lintérieur du cytoplasme de la cellule.

18 2-2- La décapsidation Intérêt Libération de lacide nucléique dans le cytoplasme de la cellule animale

19 2-2- La décapsidation Caractéristiques - Peut avoir lieu dès la pénétration ou plus tardivement - Peut être totale ou partielle - Nécessite lintervention denzymes de la cellule infectée. Si virus à multiplication cytoplasmique Si virus à multiplication nucléaire : décapsidation après migration dans le noyau

20 novembre La phase déclipse

21 Les deux périodes - Phase précoce - Phase tardive Traduction de certains ARN m en protéines précoces enzymatiques ( ADN polymérases, ARN polymérases, inhibiteurs des synthèses cellulaires ) - Réplication du génome viral - Traduction des gènes tardifs en protéines de structure

22 3-1- Cas des virus à ADN Phase précoce Gènes précoces ARN messagers précoces ARN polymérase cellulaire Ribonucléotides cellulaires Protéines précoces enzymatiques : ADN polymérases, inhibiteurs des synthèses cellulaires Ribosomes, AA, facteurs délongation cellulaires

23 3-1- Cas des virus à ADN Phase tardive 1 ADN viral n ADN viraux DNA polymérase virale nucléotides cellulaires

24 3-1- Cas des virus à ADN Phase tardive Gènes tardifs ARN messagers tardifs ARN polymérase Ribonucléotides cellulaires Protéines structurales Ribosomes, AA, facteurs délongation cellulaires

25 3-2- Cas des virus à ARN de polarité positive Phase précoce ARN viral se comporte comme un ARN messager Gènes précoces de lARN Protéines enzymatiques (ARN polymérase ARN dépendante ….) Ribosomes, AA, facteurs délongation cellulaires

26 décembre 2007Virologie26 Synthèse de lARN polymérase ARN dépendante (enzyme virale) Traduction de la partie de lARN messager correspondant à lARN polymérase ARN polymérase

27 3-2- Cas des virus à ARN de polarité positive Phase tardive 1 ARN viral (+) 1 ARN viral (-) RNA polymérase virale (synthétisée pendant la phase précoce) n ARN viral (+)

28 décembre 2007Virologie Cas des virus à ARN de polarité positive : bilan ARN + ARN -

29 3-2- Cas des virus à ARN de polarité positive Phase tardive Gènes tardifs des n ARN synthétisés Protéines structurales Ribosomes, AA, facteurs délongation cellulaires

30 3-3- Cas des virus à ARN de polarité négative Phase précoce ARN viral ne peut pas servir directement d ARN messager Premier temps : transcription primaire 1 ARN viral (-) 1 ARN viral (+) = transcrit primaire RNA polymérase virale (transcriptase virale) associé à lARN viral dans la capside

31 novembre ARN polymérase ARN dépendante = transcriptase virale

32 3-3- Cas des virus à ARN de polarité négative Phase précoce Deuxième temps : traduction de certains gènes (gènes précoces) en protéines enzymatiques Gènes précoces de lARN transcrit Protéines enzymatiques (ARN polymérase : réplicase ….) Ribosomes, AA, facteurs délongation cellulaires

33 3-3- Cas des virus à ARN de polarité négative Phase tardive 1 ARN viral transcrit (ARN +) n ARN viraux (-) RNA polymérase = réplicase

34 3-3- Cas des virus à ARN de polarité négative Phase tardive Gènes tardifs de lARN transcrit synthétisé Protéines structurales Ribosomes, AA, facteurs délongation cellulaires

35 décembre 2007Virologie35 Grippe

36 Cycle de multiplication dun virus grippal novembre 2006Cellule procaryote36

37 3-4- Cas des rétrovirus Synthèse dun ADN à partir de lARN par action de la transcriptase réverse ARN viral1 ADN bicaténaire viral Transcriptase réverse

38 3-4- Cas des rétrovirus Devenir de lADN viral - Coupure de lADN nucléaire cellulaire (enzyme de restriction à activité endonucléasique) - Insertion de lADN viral en un site spécifique de lADN cellulaire grâce à une ligase uniquement si la cellule infectée entre en multiplication. Remarque : lADN viral non intégré peut persister quelques jours. ADN intégré = ADN proviral Virus= provirus

39 3-4- Cas des rétrovirus Devenir de lADN viral - Coupure de lADN nucléaire cellulaire (enzyme de restriction à activité endonucléasique) - Insertion de lADN viral en un site spécifique de lADN cellulaire grâce à une ligase uniquement si la cellule infectée entre en multiplication. Remarque : lADN viral non intégré peut persister quelques jours. ADN intégré = ADN proviral Virus= provirus

40 3-4- Cas des rétrovirus Devenir de lADN proviral Deux possibilités : Cas 1 : le DNA viral ne s'exprime pas : État latent (quiescent). Cas 2 : expression du DNA viral sous l'action de facteurs inconnus (irradiation aux UV, traitements oestrogéniques, agents mutagènes…) - Transcription des gènes du DNA en RNA messagers puis traduction en protéines virales - Réplication du RNA génome

41 Cycle de multiplication du HIV novembre

42 novembre La morphogénèse virale (maturation) et la libération

43 Après la réplication du génome viral et la synthèse des protéines structurales : - assemblage des protéines de structure avec une molécule dacide nucléique = formation de particules virales (phase de maturation) - libération des virions hors de la cellule hôte, de manière à pouvoir se propager à d'autres cellules ou d'autres organismes. 43

44 4-1- Formation de la capside Autoassemblage avec une grande spécificité des protéines synthétisées.

45 4-2- Formation de la nucléocapside et libération des virus nus - Auto-assemblage associant le génome viral et les protéines de capside : formation de la nucléocapside. - Accumulation des virus matures dans le noyau ou le cytoplasme de la cellule infectée - Libération par lyse cellulaire. Remarque : la lyse survient suite à la désorganisation structurale et métabolique de la cellule infectée causée par la production massive des éléments viraux au détriment des protéines cellulaires.

46 4-3- Formation de la nucléocapside et libération des virus enveloppés Assemblage des nucléocapsides dans le noyau ou le cytoplasme. Libération des virus enveloppés par bourgeonnement. : - Synthèse dans le REG des glycoprotéines codées par ces virus - Insertion de ces glycoprotéines dans la membrane plasmique cellulaire. - Bourgeonnement de la membrane plasmique - Positionnement de la nucléocapside au niveau de ce bourgeon - Poursuite du bourgeonnement aboutissant à la libération de nucléocapsides entourées d'une enveloppe correspondant à la membrane plasmique de la cellule productrice, dans laquelle sont insérées les glycoprotéines virales. Remarque : A l'inverse de la libération par lyse cellulaire, la production de virus enveloppés par bourgeonnement ne s'accompagne pas forcément de la mort de la cellule productrice.

47 novembre 2006Cellule procaryote47

48 Cycle de multiplication dun virus grippal 48

49 Cycle de multiplication du HIV 49


Télécharger ppt "1 La multiplication des virus animaux. Nécessité : – que le virus se fixe sur la cellule hôte (adsorption) –que le virus pénètre dans la cellule hôte."

Présentations similaires


Annonces Google