La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES EQUIPEMENTS DE PRISE DE REFERENCE SUR MACHINES OUTILS Lycée Professionnel Irénée Cros - Pamiers Tâche principale : La mise en œuvre P roductique M.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES EQUIPEMENTS DE PRISE DE REFERENCE SUR MACHINES OUTILS Lycée Professionnel Irénée Cros - Pamiers Tâche principale : La mise en œuvre P roductique M."— Transcription de la présentation:

1 LES EQUIPEMENTS DE PRISE DE REFERENCE SUR MACHINES OUTILS Lycée Professionnel Irénée Cros - Pamiers Tâche principale : La mise en œuvre P roductique M écanique U sinage Activité professionnelle : La fabrication

2 Principe dutilisation des documents multimédias Cette icône dirige vers un document informant des principales caractéristiques du produit. Cette icône propose une/des mise(s) en situation(s) sous forme de photographies Ces boutons permettent de naviguer dans le diaporama, en général pour effectuer un retour après consultation de documents photos ou vidéos. Cette icône démarre une/des mise(s) en œuvre sous forme de séquences vidéos

3 Vocabulaire Accostage Accostage : action de mise en contact, avec finesse, entre deux mobiles suivant un axe, une direction. Palpage Palpage : synonyme daccostage, les directions pouvant être quelconques (MMT) Précision de lecture ou résolution Précision de lecture ou résolution : valeur de la plus petite graduation dun appareil de mesure ou de contrôle. Axe Axe : direction principale dune M.O. Répétabilité Répétabilité : écart de valeur dune mesure lorsquelle est répétée. Synonyme de fidélité.

4 Vocabulaire Précision théorique, normale Précision théorique, normale : valeurs des intervalles de tolérances de fabrication ou dutilisation des appareils. Course de sécurité Course de sécurité : dépassement maximum du point daccostage dans le sens de la matière, avant dégradation ou rupture dun des mobiles. Logique Logique : de type binaire, vrai/faux, éclairé/éteint, audible/silencieux…etc. Analogique Analogique : variant pas à pas entre deux limites avec lecture associée dune grandeur physique.

5 Les grands critères de choix Ces équipements peuvent être choisis à partir des critères suivants : Le prix La précision La robustesse Lamovibilité La polyvalence La rapidité de mise en œuvre La nécessité dun étalonnage et sa difficulté Le nombre daxes suivant lesquels lappareil peut fonctionner

6 Les grands critères de classification Ces équipements peuvent être distingués à partir des principaux critères suivants : Il y a ou non contact entre les divers éléments Laccostage, la prise de mesure, sont automatiques ou manuels La lecture est de type logique ou analogique Léquipement est utilisable sur 1, 2, 3 axes La technologie est électronique, électromécanique, mécanique Ces systèmes seront examinés par la suite en fonction du fait quil sont mécaniques, électromécaniques, électroniques ou optiques. Ces systèmes seront examinés par la suite en fonction du fait quil sont mécaniques, électromécaniques, électroniques ou optiques.

7 1-Les équipements daccostage mécaniques Les pinules Le palpeur tridimensionnel Les comparateurs à levier Les centreurs à comparateur Les jauges à comparateur

8 Les pinules Spéciales Classiques Prises de références, décalages et recherches daxes…

9 Le palpeur tridimensionnel Lindicateur est une montre Prises de références, décalages daxes, alignement, dégauchissage…

10 Les comparateurs à levier Lindicateur est une montre Prises de références, décalages daxes, alignement, dégauchissage, recherches de centres…

11 Lindicateur est une montre tournante. Les centreurs à comparateurs Prises de références, décalages daxes, alignement, recherches de centres…

12 Les jauges à comparateur Lindicateur est une montre Prise de référence, mesure des longueurs doutils…

13 2-Les équipements daccostage électromécaniques Les pinules lumineuses ou sonores Les palpeurs lumineux Les jauges lumineuses

14 Les pinules électromécaniques Prises de références, décalages daxes… Lumineuses Sonores Lindicateur est lumineux Le principe dutilisation reste le même que pour la version mécanique

15 Le palpeur tridimensionnel lumineux Lindicateur est lumineux Le principe est similaire au palpeur tridimensionnel mécanique ou « 3D » Prises de références, décalages daxes, alignement, dégauchissage, longueurs doutils…

16 Les jauges lumineuses Lindicateur est lumineux Le principe reste celui de la version mécanique Prises de références, mesure des longueurs doutils…

17 3-Les équipements de palpage électroniques de type « Renishaw » Basés sur des capteurs de position et des routines de mesure intégrées au calculateur Mesure des longueurs doutils… Tournage Fraisage

18 4-Les instruments à principe optique Les lunettes de visée classique Les lunettes de mesures de longueurs doutils sur tours C.N. Grossissent une zone de lespace pour y situer un mobile Mesure des longueurs doutils en CN, recherches diverses de position en fraisage classique…

19 5-Quelques accessoires Les jeux de palpeurs, les bras de serrage, socles magnétiques, supports articulés, kits de centrages pour comparateurs à leviers ou centreurs tournants. Les cônes dadaptation et les jeux de touches courtes ou longues pour palpeur « 3D ». Les sphères daccostage.

20 Autres sources d'informations Les entreprises à travers leurs divers équipements et pratiques. Les ouvrages, articles et sources électroniques (Internet) disponibles sur les sites commerciaux des grands constructeurs et distributeurs de matériels. Ouvrages éducatifs sur la productique : Mémotechs, divers guides de Productique et Fabrications Mécaniques.

21 En résumé Les compétences déroulant de ce rapide tour dhorizon doivent permettre deffectuer un choix judicieux déquipement en fonction des critères économiques de lentreprise et des natures et fréquences des opérations à réaliser dans ce domaine. Les aperçus des diverses mises en œuvre doivent permettre une relative autonomie dans les premières utilisations. Les modes d'application de cette formation seront en partie consolidés sur le plateau technique et/ou en entreprise. Revoir le diaporama

22 Informations concernant : les pinules PrixPrécisionRobustesseMise en oeuvre Polyvalence Axes Étalonnage Faible : de 100 à 200 francs Bonne : 0.01 mm si procédure soignée. Lecture de type logique Bonne : Course de sécurité dans le plan perpendicu- laire à l axe longitudinal Moyenne : Répéter la procédure au moins une fois. Tenir compte des dimensions Moyenne : Dédiées au fraisage ou au pointage. 2 axes Non

23 Informations concernant : le palpeur tridimensionnel PrixPrécisionRobustesseMise en oeuvre Polyvalence Axes Étalonnage Moyen : environ 3000 francs Bonne : 0.01 mm. Lecture analogique Oui : Course de sécurité dans les trois axes Rapide : Pas de valeurs de correction à insérer sauf en Z Moyenne : Dédiées au fraisage ou au pointage. 3 axes Oui : Assez aisé

24 Informations concernant : les comparateurs à levier PrixPrécisionRobustesseMise en oeuvre Polyvalence Axes Étalonnage Faible : environ 600 francs avec accessoires Bonne : 0.01 mm. Lecture analogique Bonne : Course de sécurité Moyenne : Dépend de la nature de lopération à réaliser. Nécessite souvent des accessoires Bonne : Utilisable dans de très nombreuses situations et sur toutes machines. 1 ou 2 axes Non

25 Informations concernant : PrixPrécisionRobustesseMise en oeuvre Polyvalence Axes Étalonnage Moyen : environ 1000 francs avec accessoires Bonne : 0.01 mm. Lecture analogique Bonne : Course de sécurité Moyenne : Dépend de la nature de lopération à réaliser. Nécessite souvent des accessoires Bonne : Utilisable dans de nombreuses situations, toutefois plutôt en fraisage. 2 axes Non les centreurs à comparateurs

26 Informations concernant : PrixPrécisionRobustesseMise en oeuvre Polyvalence Axes Étalonnage Moyen : environ 1000 francs Bonne : 0.01 mm. Lecture analogique Bonne : Course de sécurité importante Rapide : Quelque fois pénalisée par leur emcombre- ment Moyenne : Utilisable plutôt en fraisage, aussi en Z en tournage. 1 axe Oui : Simple avec cale étalon les jauges à comparateur

27 Informations concernant : PrixPrécisionRobustesseMise en oeuvre Polyvalence Axes Étalonnage Moyen : de 300 à 900 francs Médiocre : 0.06 mm. Lecture logique Faible : Course de sécurité nulle ou faible. Maintien de létat des piles Rapide : Comme les pinules mécaniques. Peut ne pas fonctionner dans certains cas lorsque la continuité électrique est interrompue Moyenne : Utilisable plutôt en fraisage. 2 axes Non les pinules électromécaniques

28 Informations concernant : PrixPrécisionRobustesseMise en oeuvre Polyvalence Axes Étalonnage Moyen : Environ 1500 francs Moyenne : mm. Lecture logique Bonne : Course de sécurité suivant les trois axes. Maintien de létat des piles Rapide : Comme les pinules mécaniques. Peut ne pas fonctionner dans certains cas lorsque la continuité électrique est interrompue Élevée : Utilisable aussi bien en fraisage quen tournage. 3 axes Non le palpeur tridimensionnel lumineux

29 Informations concernant : PrixPrécisionRobustesseMise en oeuvre Polyvalence Axes Étalonnage Moyen : Environ 1000 francs Bonne : 0.01 mm. Lecture logique Bonne : Course de sécurité. Maintien de létat des piles Rapide : Comme les jauges à comparateur. Peut ne pas fonctionner dans certains cas lorsque la continuité électrique est interrompue Élevée : Utilisable plutôt en fraisage et aussi en tournage suivant Z. 1 axe Non les jauges lumineuses

30 Informations concernant : PrixPrécisionRobustesseMise en oeuvre Polyvalence Axes Étalonnage Élevé : De à francs Bonne : 0.01 mm. Insertion automatique des données Bonne : Courses de sécurité. Assez rapide : Pas de manipulation de données, donc pas de risque derreurs. Nécessite des valeurs de départ Moyenne : Utilisable en fraisage et en tournage. Dédié à la M.O. donc inamovible. 1 ou 2 axes Oui : Difficile. Envisageable par du personnel qualifié les équipements de palpage électroniques

31 Informations concernant : PrixPrécisionRobustesseMise en oeuvre Polyvalence Axes Étalonnage Élevé : De à francs Bonne : 0.01 mm. Permet en outre de vérifier les rectitudes, les aspects des zones génératrices : fonction projection de profil Bonne : Pas de risque de collision. Mais éviter les chocs lors des manipula- tions Assez rapide : Nécessite du soin dans la recherche des coïncidences. Moyenne : Utilisable en fraisage et en tournage. Dédiés à la M.O. pour les lunettes de mesure de jauges. Oui : Très délicat. Souvent confié au constructeur. les instruments à principe optique

32 Les pinules Recherche dune valeur de référence entre une surface plane et un axe dalésage. Appareil monté en mandrin sur une aléseuse Hydroptic. Prise de référence sur un CUV DART 500

33 Palpeur 3D en situation sur un CUV Ernault FV 06 Dégauchissage et alignement de deux pièces usinées simultanément Recherche dun palpage de référence en Y Le palpeur tridimensionnel Recherche dune référence en X, en utilisant une sphère daccostage, sur un CUV Cincinnati Arrow 500.

34 Recherche dune longueur doutil sur une fraiseuse Gambin numérisée. Les jauges verticales à comparateur

35 Les comparateurs à levier Comparateur en situation sur un CUV Ernault FV 06 Dégauchissage dune pièce

36 Centreur en situation sur une pointeuse Hydroptic SIP 6A Palpage dun alésage pour rechercher son centre Le corps du centreur doit être maintenu pendant que la broche tourne lentement Les centreurs à comparateurs

37 Palpeur 3D lumineux 3D lumineux en situation sur un CUV Vernier CV 800. Recherche dune valeur de référence en Y 3D lumineux équipant un tour Somab Transmab 300. Recherche dune jauge doutil en X.

38 Lunette de mesure de jauges installée en situation de mesure sur un tour CN Traub. Les instruments optiques Lunette classique sur Alcera numérisée.

39 Les palpeurs électroniques Palpeur installé en situation de mesure sur un C.U.V. Sigma Palpeur installé en situation de mesure sur un tour CN BIGLIA B501 YS

40 Quelques accessoires Kit de centrage sur machine Palpeurs pour centreur ou comparateur à levier Cône adaptateur palpeur 3D Sphère daccostage

41 Vidéo Renishaw sur CUV Sigma Cliquez dans la fenêtre vidéo pour démarrer et stopper le film à volonté

42 Vidéo Renishaw sur Tour CN BIGLIA Cliquez dans la fenêtre vidéo pour démarrer et stopper le film à volonté

43 Vidéo lunette de visée sur Tour CN TRAUB Cliquez dans la fenêtre vidéo pour démarrer et stopper le film à volonté

44 Vidéo pinule sur CUV DART 500 Cliquez dans la fenêtre vidéo pour démarrer et stopper le film à volonté

45 Vidéo jauge à comparateur sur fraiseuse Alcera numérisée Cliquez dans la fenêtre vidéo pour démarrer et stopper le film à volonté

46 Vidéo « 3D » lumineux sur Somab Dactimab 200 Cliquez dans la fenêtre vidéo pour démarrer et stopper le film à volonté

47 Vidéo « 3D » mécanique sur CU Ernault CV 800 Cliquez dans la fenêtre vidéo pour démarrer et stopper le film à volonté

48 Vidéo centreur à comparateur sur aléseuse HYDROPTIC Cliquez dans la fenêtre vidéo pour démarrer et stopper le film à volonté

49 Vidéo palpeur « 3D » et sphère daccostage sur CUV Cincinnati Arrow 500. Cliquez dans la fenêtre vidéo pour démarrer et stopper le film à volonté

50 Vidéo comparateur à levier sur tour CN Somab Dactimab 200 Cliquez dans la fenêtre vidéo pour démarrer et stopper le film à volonté


Télécharger ppt "LES EQUIPEMENTS DE PRISE DE REFERENCE SUR MACHINES OUTILS Lycée Professionnel Irénée Cros - Pamiers Tâche principale : La mise en œuvre P roductique M."

Présentations similaires


Annonces Google