La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GENERALITES SUR LES SOLVANTS DR Catherine VIVES JDV 12-06.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GENERALITES SUR LES SOLVANTS DR Catherine VIVES JDV 12-06."— Transcription de la présentation:

1 GENERALITES SUR LES SOLVANTS DR Catherine VIVES JDV 12-06

2 INTRODUCTION Un solvant est une substance qui sert à dissoudre une autre substance. Un solvant est une substance qui sert à dissoudre une autre substance. En milieu industriel: solvants dits organiques (au moins un atome de carbone). En milieu industriel: solvants dits organiques (au moins un atome de carbone). Liquides et volatils, lipophiles, la plupart inflammables. Liquides et volatils, lipophiles, la plupart inflammables. Difficilement contournables dans une majorité de secteurs industriels Difficilement contournables dans une majorité de secteurs industriels

3 UTILISATION Quatre utilisations dans divers secteurs: Dégraissage, nettoyage, décapage: industrie du nettoyage (teinturerie, nettoyage des sols, des métaux..), industrie des plastiques, métallurgique (traitement de surface, dégraissage des métaux) Dégraissage, nettoyage, décapage: industrie du nettoyage (teinturerie, nettoyage des sols, des métaux..), industrie des plastiques, métallurgique (traitement de surface, dégraissage des métaux) Extraction, séparation, purification: industrie chimique, agro-alimentaire, pharmaceutique ou parfumerie Extraction, séparation, purification: industrie chimique, agro-alimentaire, pharmaceutique ou parfumerie Application de produits sous forme liquide: imprimerie (encres), batiment (peintures, colles) Application de produits sous forme liquide: imprimerie (encres), batiment (peintures, colles) Modification de texture dun produit: industrie chimique, peintures Modification de texture dun produit: industrie chimique, peintures

4 SECTEURS DACTIVITES 46% Peintures et revêtements : vernis, colorants, textiles 46% Peintures et revêtements : vernis, colorants, textiles 9% Laboratoires et Pharmacies 9% Laboratoires et Pharmacies 8% Autres industries : pétrochimie, traitement des surfaces, bois, cuir 8% Autres industries : pétrochimie, traitement des surfaces, bois, cuir 6% Coiffure et parfumerie : articles de toilettes et cosmétiques 6% Coiffure et parfumerie : articles de toilettes et cosmétiques 6% Colles et adhésifs : pose de sols, textile, chaussures, vitriers (mastic) 6% Colles et adhésifs : pose de sols, textile, chaussures, vitriers (mastic) 6% Impression : imprimerie, industrie du livre et du tissu 6% Impression : imprimerie, industrie du livre et du tissu 6% Produits dentretien domestique et véhicules : bricolage, nettoyage 6% Produits dentretien domestique et véhicules : bricolage, nettoyage 4% Agrochimie : industries alimentaire et phytosanitaire 4% Agrochimie : industries alimentaire et phytosanitaire 4% Caoutchoucs et plastiques 4% Caoutchoucs et plastiques 4% Nettoyage métaux industriels : décapage, dégraissage, industrie automobile 4% Nettoyage métaux industriels : décapage, dégraissage, industrie automobile 1% Nettoyage à sec 1% Nettoyage à sec

5 EXPOSITION PROFESSIONNELLE En Europe près de 10 millions de salariés exposés à ces produits millions de tonnes de solvants consommés par an. En Europe près de 10 millions de salariés exposés à ces produits millions de tonnes de solvants consommés par an. En France 15% salariés exposés En France 15% salariés exposés

6 CLASSIFICATION 200 substances dusage courant 200 substances dusage courant 9 familles chimiques 9 familles chimiques 3 grands groupes: 3 grands groupes: –solvants oxygénés: au moins un atome doxygène –solvants oxygénés: au moins un atome doxygène –solvants hydrocarbonés: hydrogène et du carbone –hydrocarbures halogénés:un atome dhalogène (chlore, fluor, iode et brome)

7 SOLVANTS OXYGENES Les alcools (méthanol, éthanol…) Les alcools (méthanol, éthanol…) Les cétones (acétone, méthylcétone…) Les cétones (acétone, méthylcétone…) Les éthers de glycol (séries éthylénique et propylénique…) Les éthers de glycol (séries éthylénique et propylénique…) Les éthers (éther éthylique…) Les éthers (éther éthylique…) Les esters (acétate, agrosolvants…) Les esters (acétate, agrosolvants…)

8 SOLVANTS HYDROCARBONES Les hydrocarbures aromatiques (benzène, xylène, toluène…) Les hydrocarbures aromatiques (benzène, xylène, toluène…) Les solvants pétroliers non aromatiques (essences spéciales, white-spirit…) Les solvants pétroliers non aromatiques (essences spéciales, white-spirit…)

9 HYDROCARBURES HALOGENES Trichloroéthylène Trichloroéthylène Tetrachloroéthylène ou Perchloroéthylène Tetrachloroéthylène ou Perchloroéthylène Dichlorométane ou chlorure de méthylène Dichlorométane ou chlorure de méthylène Chlorobenzène Chlorobenzène

10 SOLVANTS PARTICULIERS Hydrocarbures nitrés: nitrométhane, nitrobenzène… Hydrocarbures nitrés: nitrométhane, nitrobenzène… Composés azotés: diméthylformamide (DMF), triéthylamine… Composés azotés: diméthylformamide (DMF), triéthylamine… Dérivés soufrés: diméthylsulfoxide (DMSO)… Dérivés soufrés: diméthylsulfoxide (DMSO)… Hydrocarbures complexes: familles des terpènes: essence de térébenthine… Hydrocarbures complexes: familles des terpènes: essence de térébenthine…

11 CONSOMMATION EN FRANCE Fin 2004 consommation globale de solvants neufs en France (enquête INRS): Fin 2004 consommation globale de solvants neufs en France (enquête INRS): tonnes 52% : solvants oxygénés, 52% : solvants oxygénés, 41%: solvants hydrocarbonés 41%: solvants hydrocarbonés 5%: solvants halogénés 5%: solvants halogénés 2%: autres solvants 2%: autres solvants

12 SOLVANTS OXYGENES tonnes tonnes 45% Alcools dont 50% déthanol 45% Alcools dont 50% déthanol 20% Esters dont 62% dacétate déthyle 20% Esters dont 62% dacétate déthyle 20% Cétones dont 50% dacétone 20% Cétones dont 50% dacétone 8% Ethers de glycol dont 50% dacétate de léther méthylique du propylène glycol 8% Ethers de glycol dont 50% dacétate de léther méthylique du propylène glycol 7% Ethers dont 88% de tétrahydrofurane 7% Ethers dont 88% de tétrahydrofurane

13 SOLVANTS HYDROCARBONES tonnes tonnes 35% Solvants aromatiques dont 43% xylène 35% Solvants aromatiques dont 43% xylène 65% Solvants pétroliers non aromatiques dont 46% de White-spirit 65% Solvants pétroliers non aromatiques dont 46% de White-spirit

14 SOLVANTS HALOGENES 3 solvants halogénés 3 solvants halogénés pour près de la moitié il sagit de dichlorométhane (décapage de peinture), pour près de la moitié il sagit de dichlorométhane (décapage de peinture), 38% de perchloréthylène (nettoyage à sec) 38% de perchloréthylène (nettoyage à sec) 15% de trichloroéthylène (dégraissage dans lindustrie mécanique). 15% de trichloroéthylène (dégraissage dans lindustrie mécanique).

15 EVOLUTION DE CONSOMMATON Baisse de 8% du tonnage de solvants neufs par rapport à 1990 ( t) Baisse de 8% du tonnage de solvants neufs par rapport à 1990 ( t) Moindre utilisation Moindre utilisation Meilleur recyclage Meilleur recyclage Bannissement des solvants halogénés (protocole de Montréal destiné à protéger la couche dozone) diminution de 16% à 5%. Bannissement des solvants halogénés (protocole de Montréal destiné à protéger la couche dozone) diminution de 16% à 5%.

16 RISQUES DES SOLVANTS Un solvant sans risque ça nexiste pas ! Risques pour lenvironnementRisques pour lenvironnement Risques incendie - explosionRisques incendie - explosion Risques pour la santéRisques pour la santé

17 RISQUES POUR LENVIRONNEMENT Utilisation, élimination et déversements accidentels entraînent Utilisation, élimination et déversements accidentels entraînent Pollution atmosphère, sol, de leau Pollution atmosphère, sol, de leau Composés volatils: dégradation qualité de lair, effet de serre, destruction couche ozone Composés volatils: dégradation qualité de lair, effet de serre, destruction couche ozone Rejets atmosphériques halogénés limités et règlementés: directive européenne sur les émissions de COV Rejets atmosphériques halogénés limités et règlementés: directive européenne sur les émissions de COV

18 RISQUES INCENDIE EXPLOSION Sauf certains dérivés halogénés, tous les solvants inflammables. Sauf certains dérivés halogénés, tous les solvants inflammables. Formation de mélange explosif à partir des vapeurs des solvants avec lair en présence de source de chaleur. Formation de mélange explosif à partir des vapeurs des solvants avec lair en présence de source de chaleur. Les risques d'incendie et d'explosion dépendent des caractéristiques physico- chimiques de chaque solvant: Les risques d'incendie et d'explosion dépendent des caractéristiques physico- chimiques de chaque solvant: –Point d'éclair –Température d'auto-inflammabilité –Température de flamme –Limites d'inflammabilité ou d'explosivité –Limites d'inflammabilité ou d'explosivité –Point d'ébullition

19 TOXICITE DES SOLVANTS Affinités pour les organes riches en graisse: SNC, foie, rein Affinités pour les organes riches en graisse: SNC, foie, rein Volatilité: voies de pénétration Volatilité: voies de pénétration Intoxication aiguë ou chronique Intoxication aiguë ou chronique Simple allergie au cancer Simple allergie au cancer Risques communs à lensemble, risques spécifiques à chaque solvant Risques communs à lensemble, risques spécifiques à chaque solvant

20 METABOLISME Pénétration dans lorganisme : Pénétration dans lorganisme : –Voie respiratoire: la principale, produits volatils –Voie percutanée: non négligeable, proportionnelle au degré de liposolubilité –Voie digestive:plus rare, accidentelle Distribution: lipophiles, organes cibles SNC,foie, rein Distribution: lipophiles, organes cibles SNC,foie, rein Transformation en métabolites hydrosolubles au niveau hépatique Transformation en métabolites hydrosolubles au niveau hépatique Elimination: voie rénale (biométrologie) parfois biliaire ou respiratoire Elimination: voie rénale (biométrologie) parfois biliaire ou respiratoire

21 INTOXICATON AIGUE Irritation cutanéo-muqueuse: Dermoépidermite aiguë irritative, brûlures caustiques, conjonctivite, kératite Irritation cutanéo-muqueuse: Dermoépidermite aiguë irritative, brûlures caustiques, conjonctivite, kératite Neurologique: Syndrome ébrionarcotique, troubles de conscience, coma Neurologique: Syndrome ébrionarcotique, troubles de conscience, coma Respiratoire: Irritation des voies aériennes supérieures, bronchospasme, oedème pulmonaire lésionnel Respiratoire: Irritation des voies aériennes supérieures, bronchospasme, oedème pulmonaire lésionnel Cardiaque: troubles du rythme cardiaque de type ventriculaire, collapsus cardiovasculaire Cardiaque: troubles du rythme cardiaque de type ventriculaire, collapsus cardiovasculaire

22 INTOXICATION AIGUE Hépatorénale: Hépatonéphrite Hépatorénale: Hépatonéphrite (cytolyse massive tubulopathie aiguë oligoanurique) Hépatite cytolytique aiguë Nécrose tubulaire aiguë, insuffisance rénale Digestives: ingestion, douleurs rétro sternales et épigastriques avec vomissements et diarrhées. Digestives: ingestion, douleurs rétro sternales et épigastriques avec vomissements et diarrhées.

23 INTOXICATION CHRONIQUE Cutanéo-Muqueuses: Ortho kératose, eczéma,kératoconjonctivite Cutanéo-Muqueuses: Ortho kératose, eczéma,kératoconjonctivite Neuropsychiques: psycho syndrome organique aux solvants » (POS). Neuropsychiques: psycho syndrome organique aux solvants » (POS). Premières manifestations: asthénie, céphalées, troubles de lhumeur, tendance dépressive, troubles du sommeil, cauchemars, difficultés de concentration, troubles de la mémoire, diminution des performances intellectuelles, altération des fonctions cognitives, diminution de la dextérité manuelle Premières manifestations: asthénie, céphalées, troubles de lhumeur, tendance dépressive, troubles du sommeil, cauchemars, difficultés de concentration, troubles de la mémoire, diminution des performances intellectuelles, altération des fonctions cognitives, diminution de la dextérité manuelle

24 INTOXICATION CHRONIQUE Phase détat : troubles de la vigilance, importante détérioration intellectuelle, troubles majeurs du comportement et de lhumeur, syndrome cérébelleux Phase détat : troubles de la vigilance, importante détérioration intellectuelle, troubles majeurs du comportement et de lhumeur, syndrome cérébelleux Hépatorénales Hépatorénales –Cytolyse hépatique –Glomérulonéphrite –Syndrome antabuse –Syndrome antabuse –Syndrome de Goodpasture

25 EFFETS CMR Effets cancérogènes : Effets cancérogènes : –Benzène: affection hématopoïétiques, leucémies, –Trichloréthylène: cancer du rein –2-nitropropane (cat 2) : cancer du foie Effets mutagènes : 1,2-dibromo-3- chloropropane, le tri amide hexométhylphosphorique (cat 2) Effets mutagènes : 1,2-dibromo-3- chloropropane, le tri amide hexométhylphosphorique (cat 2) Toxiques pour la reproduction : Toxiques pour la reproduction : Certains éthers de glycol de la série E: l'EGME, l'EGEE et leurs acétates, le 1PG2ME Certains éthers de glycol de la série E: l'EGME, l'EGEE et leurs acétates, le 1PG2ME

26 SOLVANTS ET FEMME ENCEINTE Les solvants passent la barrière placentaire. Les études épidémiologiques saccordent à dire que lexposition à des concentrations élevées de solvants augmente les risques de : Retard à la conception Retard à la conception Fausse couche Fausse couche Retard de croissance intra-utérin et faible poids de naissance Retard de croissance intra-utérin et faible poids de naissance Malformations (en particulier becs de lièvre). Malformations (en particulier becs de lièvre).

27 SOLVANTS ET FEMME ENCEINTE « Les femmes enceintes ou qui allaitent ne peuvent être affectées ou maintenues à des postes de travail les exposant à des agents avérés toxiques pour la reproduction » (décret n° du 1er février 2001) (articles R du code du travail) Obligation de reclassement Obligation de reclassement Sinon suspension du contrat de travail (ordonnance n° du 22/02/01) Sinon suspension du contrat de travail (ordonnance n° du 22/02/01) Garantie du maintien de la rémunération Garantie du maintien de la rémunération

28 PREVENTION DES RISQUES Connaissance risque Connaissance risque Substitution par un produit moins dangereux: tenter de remplacer le solvant dangereux par un produit ou un procédé présentant moins de risques Substitution par un produit moins dangereux: tenter de remplacer le solvant dangereux par un produit ou un procédé présentant moins de risques Choix d'une protection collective: encoffrement, captage à la source, respect VLE ou VME, ventilation générale Choix d'une protection collective: encoffrement, captage à la source, respect VLE ou VME, ventilation générale

29 PREVENTION DES RISQUES Utilisation d'équipements de protection individuelle (EPI): vêtements de protection, gants et lunettes de sécurité nettoyés après chaque usage. Vêtements de ville et de travail tenus séparés, masque de protection respiratoire. Utilisation d'équipements de protection individuelle (EPI): vêtements de protection, gants et lunettes de sécurité nettoyés après chaque usage. Vêtements de ville et de travail tenus séparés, masque de protection respiratoire. Stockage des solvants : récipients fermés, étiquetés, locaux frais et ventilés, cuvette de rétention,douche de sécurité et rince-œil, séparer les produits incompatibles, faibles quantités Stockage des solvants : récipients fermés, étiquetés, locaux frais et ventilés, cuvette de rétention,douche de sécurité et rince-œil, séparer les produits incompatibles, faibles quantités Gestion des solvants usés : moins de 30% d'impuretés recyclés, incinérés dans les centres spécialisés (cas particulier des halogénés) Gestion des solvants usés : moins de 30% d'impuretés recyclés, incinérés dans les centres spécialisés (cas particulier des halogénés)

30 PREVENTION DES RISQUES Règles de manipulation: Personnel informé des risques. Personnel informé des risques. Ne jamais transvaser un solvant dans un flacon ayant contenu un autre produit chimique. Ne jamais transvaser un solvant dans un flacon ayant contenu un autre produit chimique. Éviter l'inhalation de vapeurs. Éviter tout déversement vers l'égout. Éviter l'inhalation de vapeurs. Éviter tout déversement vers l'égout. Ne pas exercer de pression sur les parois des emballages, ne pas faire rouler les fûts pleins. Limiter les pertes dues à l'évaporation (flacons ouverts etc.). Ne pas exercer de pression sur les parois des emballages, ne pas faire rouler les fûts pleins. Limiter les pertes dues à l'évaporation (flacons ouverts etc.). Se laver les mains fréquemment avec un savon doux, en particulier avant de manger ou de boire. Ne jamais se laver les mains avec un solvant. Se laver les mains fréquemment avec un savon doux, en particulier avant de manger ou de boire. Ne jamais se laver les mains avec un solvant. Ne pas boire, manger ni fumer dans les locaux où sont utilisés les solvants. Ne pas boire, manger ni fumer dans les locaux où sont utilisés les solvants. Fuite, déversement accidentel: récupérer immédiatement les produits après les avoir recouverts de matériau absorbant inerte (sciure...), supprimer toute source potentielle d'ignition, aérer la zone, évacuer le personnel par opérateurs entraînés munis d'équipements de protection appropriés. Fuite, déversement accidentel: récupérer immédiatement les produits après les avoir recouverts de matériau absorbant inerte (sciure...), supprimer toute source potentielle d'ignition, aérer la zone, évacuer le personnel par opérateurs entraînés munis d'équipements de protection appropriés.

31 REGLEMENTATION Code du travail pour la prévention du risque chimique Code du travail pour la prévention du risque chimique Classification, emballage et étiquetage des substances et préparations dangereuses (produits cancérogènes, toxiques, nocifs, inflammables...) ; Classification, emballage et étiquetage des substances et préparations dangereuses (produits cancérogènes, toxiques, nocifs, inflammables...) ; Déclaration des substances et préparations ; Déclaration des substances et préparations ; Information sur les risques présentés par chaque produit chimique (par le biais d'une fiche de données de sécurité) ; Information sur les risques présentés par chaque produit chimique (par le biais d'une fiche de données de sécurité) ; Règles générales de prévention du risque chimique (évaluation du risque, protection collective, protection individuelle, formation, information) ; Règles générales de prévention du risque chimique (évaluation du risque, protection collective, protection individuelle, formation, information) ; Contrôle du risque chimique sur le lieu de travail (respect des valeurs limites d'exposition professionnelle). Contrôle du risque chimique sur le lieu de travail (respect des valeurs limites d'exposition professionnelle).

32 TEXTES REGLEMENTAIRES Directives 98/24/CE du 7 avril 1998 et 1999/38/CE du 29 avril 1999 concernant la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs contre les risques liés à des agents chimiques sur les lieux du travailDirectives 98/24/CE du 7 avril 1998 et 1999/38/CE du 29 avril 1999 concernant la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs contre les risques liés à des agents chimiques sur les lieux du travail Code du travail : articles L et L.231-7Code du travail : articles L et L Décret n° du 1er février 2001 sur la prévention des risques cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproductionDécret n° du 1er février 2001 sur la prévention des risques cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction Décret n° du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimiqueDécret n° du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique

33 REPARATION Tableau RG 84 (RA 48) concerne pratiquement tous les solvants Tableau RG 84 (RA 48) concerne pratiquement tous les solvants Plusieurs tableaux en fonction de familles ou spécifiques à un solvant: Plusieurs tableaux en fonction de familles ou spécifiques à un solvant: RG: 3, 4, 4bis,9,11,12,13, 22, 59, 74, RG: 3, 4, 4bis,9,11,12,13, 22, 59, 74,


Télécharger ppt "GENERALITES SUR LES SOLVANTS DR Catherine VIVES JDV 12-06."

Présentations similaires


Annonces Google