La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Trinôme académique de Défense Sécurisation des transports Le transport des matières dangereuses Les « CASTOR » et les transports des matières radioactives.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Trinôme académique de Défense Sécurisation des transports Le transport des matières dangereuses Les « CASTOR » et les transports des matières radioactives."— Transcription de la présentation:

1 Trinôme académique de Défense Sécurisation des transports Le transport des matières dangereuses Les « CASTOR » et les transports des matières radioactives Classe de 2de : Les sociétés face aux risques « Le risque technologique » Classe de 1 ère : Flux et réseaux de transport mais à adapter Etude de cas /Module/TP - Lecture, compréhension, analyse de documents - Utilisation dInternet - Construction dun organigramme et dun croquis

2 Trinôme académique de Défense PLANNING Une activité en 3 temps H moins une semaine 1) Constitution des groupes de travail (3élèves) 2) Travail à la maison - distribution des documents pour tous les élèves - distribution du questionnaire pour tous les élèves H 1) Travail en salle informatique 2) Début du travail par le visionnage dun extrait du JT de France 3 + Questions 3) Tableau de questions avec adresses électroniques H plus une semaine Ramassage des travaux, 1 dossier par groupe.

3 Trinôme académique de Défense 1 er temps - Analyse dun ensemble documentaire - Répondre à un questionnaire - Réaliser un début de croquis Les documents : Un train de déchets nucléaires retraités à la Hague se dirige vers lAllemagne, Hervé Kempf et Arnaud Leparmentier, Le Monde, Les antinucléaires allemands bloquent le convoi de déchets acheminés de la Hague à Gorleben, Arnaud Leparmentier, Le Monde, Déchets nucléaires : le consensus allemand en danger, Arnaud Leparmentier, Le Monde, Un guêpier pour les relations franco-allemandes, Hervé Kempf, Le Monde, Parcours du castor de Mars 2001Mars Parcours dun Castor en Allemagne-le-parcours-cahotique-d-un-train-de-dechets- nucleaires Deux cartes des densités de population en France et en AllemagneFranceAllemagne

4 Trinôme académique de Défense Le questionnaire 1) Les convois Castor résultent dun accord inter- étatique, lequel ? Quest ce que lAllemagne envoie à La Hague, pourquoi ? Expliquer ce qui est réalisé à La Hague ? 2) Quest ce quun convoi Castor ? De quoi est-il composé ? Quels moyens de transport utilise t-il ? 3) Que craignent les opposants aux Castors ? Après avoir réalisé le croquis, justifier le parcours des Castors. 4) En utilisant les informations données par les documents, compléter lorganigramme. 5) En utilisant le fond de carte : - placer la nomenclature - donner un titre au croquis - faire apparaître, par des aplats, les zones de densités en France et en Allemagne - tracer les parcours des Castor en fonction des informations données par les documents

5 Trinôme académique de Défense Titre : Structure de gestion dun Castor et lors dune crise nucléaire En noir, les informations « données » aux élèves En rouge, celles issues du 1 er temps En bleu, celles issues du 2 ème temps

6 Trinôme académique de Défense Titre : Légende Parcours Castor 2001 Parcours Castor Plus de De 100 à 150 De moins de 20 à 100

7 Trinôme académique de Défense 2 ème temps - Utilisation dinternet - Approfondir la question grâce à un questionnaire - Compléter le croquis et lorganigramme CRIIRAD puis Dossier dactualité puis Transport de matières radioactives : le public exposé à son insu. Que transportent ces camions ? Quels dangers sont évoqués ? Quels dangers évidents ne sont pas évoqués ?

8 Trinôme académique de Défense QuestionSite La législation concernant le transport des matières radioactives En France, qui a en charge le contrôle de la sûreté nucléaire ? ASN puis Le contrôle du nucléaire puis L'organisation du contrôle en France puis Les acteurs du contrôle ole-nucleaire/organisation/acteurs-du-controle Législation Internationale Nationale Transfrontalière Pour information : ASN puis Textes de référence puis Accès par thème puis Transport des matières radioactives reference/acces-par-theme/transport-matieres IRSN puis Sommaire puis La réglementation : élaboration et application _matieres_radioactives8 ASN puis Dossiers puis La sûreté des transports de matières radioactives puis La réglementation du transport des matières radioactives ers/surete-transports/reglementation-du La gestion des transports et des risques Qui intervient en cas daccident ? ASN Dossiers puis les situations durgence puis Organisation ers/situations-d-urgence/organisation ASN puis Dossier puis Sûreté des transports de matières radioactives ers/surete-transports Les transports des matières radioactives Qui est responsable et quels sont les types de colis ? ASN puis Dossier puis Sûreté des transports de matières radioactives puis les colis ers/surete-transports/differents-types-colis ASN puis Dossier puis Sûreté des transports de matières radioactives puis les responsabilités des différents acteurs ers/surete-transports/differents-acteurs-du IRSN puis Transports de matière radioactives puis les colis _matieres_radioactives7# ASN : Autorité de Sûreté Nucléaire IRSN : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire CRIIRAD : Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité

9 Trinôme académique de Défense Réaliser un tableau. Combien de transport de matière nucléaire par an ? Combien par catégories de matières irradiées ? Question. Quelle est la contradiction chiffrée sur le site de lASN ? ASN puis Dossier puis Sûreté des transports de matières radioactives puis les flux ers/surete-transports/flux IRSN puis Sommaire puis Pourquoi les transports de matières radioactives _matieres_radioactives2 Quels moyens de transport sont utilisés ? IRSN puis Sommaire puis Les modes de transport _matieres_radioactives5 Que transporte t-on ? Quest ce que le MOX ? ASN puis Dossier puis Sûreté des transports de matières radioactives ers/surete-transports Quest ce que léchelle de gravité INES ? ASN puis Dossier puis Sûreté des transports de matières radioactives puis Accès rapide (en bas à droite) puis l4Echelle INES ers/surete-transports Définissez le concept de défense en profondeur. ASN puis Dossier puis Sûreté des transports de matières radioactives puis les enjeux ers/surete-transports/enjeux Les opposants, autres sources dinformations Quelles lacunes sont mises en évidence par ce site ? Quels dangers sont évoqués ? Les opposants qui démontent une belle mécanique : un castor en Greenpeace e/retraitement/transports Comment les opposants tentent-ils dalerter lopinion publique ? environnement.com/18716-nucleaire-convoi- ferroviaire-dechets-protestations-allemagne.html ASN : Autorité de Sûreté Nucléaire IRSN : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire CRIIRAD : Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité

10 Trinôme académique de Défense

11 Géographie, 1 re L/ES/S - LEurope, la France, sous la direction dAnnette Ciattoni,2006, p.180.

12 Géographie, 1 re L,ES,S – LEurope, la France, cillection R. Knafou, 2007,p.86.

13 Parcours dun Castor en un-train-de-dechets-nucleaires France - Allemagne, le parcours cahotique d'un train de déchets nucléaires Par Gilles le dimanche 9 novembre 2008, 07:24 Un train de déchets radioactifs vitrifiés allemands retraités par le groupe nucléaire Areva, a quitté vendredi 7 novembre après-midi la gare de Valognes (Manche) pour Gorleben dans le Nord de l'Allemagne. Les points noirs indiquent le périple du train Le train qui comprend 11 wagons transporte 123 tonnes de déchets vitrifiés, dont 17 tonnes de matières radioactives, qui ont servi à produire l'équivalent de la consommation en électricité de 22 millions de personnes pendant un an. Les 11 castors (emballages) utilisés sont de type TN85 (et non plus Castor HAW28) car le combustible retraité était irradié avec un taux de combustion plus important : ces déchets vitrifiés dégagent donc plus de chaleur et doivent en conséquence être plus refroidis. (…) (…) Le poids total du train est de près de 2200 t. Avec une vitesse de 100 km, un tel train met environ 1,5 km pour darrêter, environ la moitié en cas de freinage durgence. Le réseau Sortir du Nucléaire rappelle qu'un seul "castor" de déchets nucléaires, qui transite par rail à travers la France et l'Allemagne, est l'équivalent d'une demi centrale nucléaire... en mouvement. Il y avait 60 CRS à bord. Selon les autorités allemandes, le convoi doit être protégé par plus de policiers. (…) L'usine de La Hague a reçu, entre 1973 et 2005, tonnes de combustible usé allemand qu'elle a transformé en produits recyclables (selon Areva) et en déchets radioactifs. Ces derniers sont réexpédiés progressivement en Allemagne depuis 1996, conformément à la loi française qui lui interdit de conserver les déchets des clients étrangers.

14 Le convoi nucléaire ralenti par les manifestants à 70 km de Gorleben BERLIN, 27 mars - Le convoi de déchets nucléaires allemands parti lundi matin de La Hague (ouest de la France) était ralenti mardi en début de soirée à 70 km du centre de stockage de Gorleben par les manifestations de militants antinucléaires, qui se renforçaient au fil des heures. Le convoi est resté bloqué près de deux heures à Lunebourg (nord de l'Allemagne), dernière grande gare sur son trajet, à 45 km de celle de Dannenberg qui est l'ultime étape ferroviaire avant le transfert des six énormes emballages "Castor" par camions vers Gorleben, à 20 km. (…) Parti de Valognes (France) lundi à l'aube, le convoi avait franchi sans encombre la frontière franco- allemande peu avant minuit, à hauteur de Lauterbourg (Bas-Rhin). Les militants antinucléaires se sont faits relativement discrets côté français. Les wagons ont ensuite cheminé sans problème à travers le Bade-Wurtemberg (sud), la Bavière (sud), la Hesse (centre-ouest) et la Basse-Saxe (nord), en faisant un crochet par l'ouest pour éviter Goettingen, où 50 antinucléaires bloquaient les rails en deux endroits. Des interpellations ont eu lieu dans presque tous ces Etats régionaux. Rien qu'autour de Gorleben, plus de 350 personnes ont été placées en garde-à-vue depuis lundi, selon la police. Parcours du castor de Mars Convoi de déchets nucléaires: des militants de Greenpeace délogés d'un pont BERLIN, 27 mars - (…) Par ailleurs, le convoi de déchets parti lundi matin de La Hague (ouest de la France) a dû être dérouté et n'est pas passé par la ville de Goettingen (Basse-Saxe, nord) comme prévu car 50 opposants anti-nucléaires y bloquaient les rails à deux endroits. Le convoi a emprunté un autre trajet par Warbourg (Rhénanie du nord-Westphalie, ouest). Manifestation à Rouen contre un convoi de déchets nucléaires ROUEN, 24 mars - Une trentaine de personnes ont manifesté samedi matin devant la gare de Rouen pour protester contre le passage lundi dans la région d'un convoi de déchets nucléaires entre l'usine Cogema de La Hague et Gorleben (Allemagne). Le porte-parole du réseau "Sortir du Nucléaire", Jean-Yvon Landrac, a notamment réclamé lors d'une prise de parole la fin du commerce du traitement des déchets nucléaires. Les manifestants se sont donné rendez-vous lundi matin pour un rassemblement pacifique à Sotteville- lès-Rouen où le train est prévu pour 09H53 à la gare de triage. Cent cinquante manifestants à Caen contre un convoi de déchets nucléaires CAEN, 24 mars - Cent cinquante personnes, une centaine selon la police, ont manifesté samedi devant la gare de Caen pour protester contre le passage lundi d'un convoi de déchets nucléaires entre l'usine Cogema de La Hague et Gorleben (Allemagne). (…) Le premier convoi ferroviaire de déchets nucléaires à destination de l'Allemagne depuis trois ans quittera lundi matin à 06h30 le terminal de Valognes, près de La Hague.

15 Un guêpier pour les relations franco-allemandes L'AFFAIRE des déchets nucléaires est en train de tourner, pour les gouvernements français et allemand, à l'absurde : on tente de s'en débarrasser par tous les moyens, mais elle vous revient toujours quelque part. Car les deux pays se sont engagés dans une mécanique de transport que les écologistes transforment en machine infernale. En effet, à peine les Castors, ces conteneurs chargés de déchets nucléaires retraités au centre français de La Hague, arrivés à Gorleben, il faut se préoccuper des deux épisodes suivants, qui consisteront à renvoyer des combustibles usés d'Allemagne vers la France avant de préparer l'expédition de déchets radioactifs dans l'autre sens. (…) Le problème à venir est symétrique pour les deux gouvernements. Si l'Allemagne n'arrive pas à expédier vers la France des combustibles usés, plusieurs de ses centrales nucléaires risquent de devoir fermer d'ici quelques mois. Elles ne disposent en effet pas d'installation d'entreposage des déchets disponible à court terme. Les réseaux écologistes français vont sans doute s'opposer à cette venue en France de combustibles usés sur le thème « la France ne doit pas être la poubelle nucléaire de l'Europe ». Ils seront aidés par la contestation en Allemagne : en octobre dernier, déjà, les écologistes d'outre-Rhin avaient empêché un départ vers la Hague de combustibles de Philippsburg ( Le Monde du 21 octobre 2000). Si même ce transport vers la Hague se déroule convenablement, il faudra ensuite qu'un autre convoi de Castors reparte vers Gorleben - une perspective qui n'enchante guère le gouvernement Schröder, au vu des événements des derniers jours. Mais ce deuxième retour fait partie de l'accord franco-allemand signé le 31 janvier, qui lie l'acceptation de nouveaux combustibles usés par la France à la réexpédition de « déchets vitrifiés issus du retraitement au rythme minimum de deux transports par an ». (…) HERVE KEMPF, Le Monde,

16 Déchets nucléaires : le consensus allemand en danger Le convoi parti de l'usine française de la Hague lundi est arrivé à bon port, jeudi 29 mars, au centre de stockage de Gorleben, avec un jour et demi de retard. Le succès des manifestations relance, dans les deux pays, le débat sur le désengagement nucléaire progressif ÉCOLOGIE Après trois jours de voyage, les Castors contenant des déchets nucléaires allemands vitrifiés à l'usine française de la Hague, sont arrivés jeudi 29 mars à 8 heures du matin à leur destination, le centre de stockage de Gorleben, au nord de l'Allemagne. Le transport a été retardé d'un jour et demi par d'importantes manifestations organisées par les organisations antinucléaires. CES MANIFESTATIONS, par leur ampleur, posent un problème compliqué au gouvernement allemand, qui s'est engagé vis-à-vis de la France à reprendre les déchets traités à La Hague afin que les centrales allemandes puissent continuer à y expédier leurs combustibles irradiés. (…) ARNAUD LEPARMENTIER, Le Monde, bin/ACHATS/ARCHIVES/archives.cgi?ID= ef dc40eead468e217bfafceeffa41486

17 Les antinucléaires allemands bloquent le convoi de déchets acheminés de la Hague à Gorleben La neutralité des Verts n'a pas empêché une forte mobilisation « Ceux qui étaient contre l'atome sous Kohl le sont encore aujourd'hui ». Le train spécial transportant les déchets nucléaires retraités au centre de La Hague, en France, a été bloqué à une cinquantaine de kilomètres de sa destination par une action de militants antinucléaires appuyés par une forte mobilisation de sympathisants. Le gouvernement allemand, qui tablait sur la neutralité des Verts, va devoir compter ces prochains mois avec cette résistance contre sa politique nucléaire. Les militants antinucléaires allemands sont parvenus, dans la nuit du mardi 27 au mercredi 28 mars, à bloquer l'acheminement des Castors, ces conteneurs chargés de déchets nucléaires retraités au centre français de la Hague, vers le centre de stockage de Gorleben, dans le nord de l'Allemagne. Dans les derniers 50 kilomètres du trajet ferroviaire, à mi-chemin entre Lüneburg et la gare de Dannenberg, cinq militants de l'association « Robin des bois » s'étaient enchaînés et bétonnés aux rails, juste devant le convoi, mardi peu après 22 heures. Pendant des heures, au chalumeau, dans un froid glacial, les policiers ont tenté de les dégager. En vain. Au petit jour, quatre des militants, couverts de couvertures, étaient toujours pris dans le béton. Pour ouvrir le chemin à un convoi spécial susceptible de libérer les irréductibles et de réparer les dégâts, il a fallu ordonner le recul des Castors. Le train nucléaire a été parqué dans la petite gare de Dahlenburg. Les Castors, qui devaient être chargés, mercredi, sur des camions, en gare de Dannenberg, pour être amenés sur le site de Gorleben, distant d'un vingtaine de kilomètres, n'arriveront pas avant jeudi. (…) La police n'est pas arrivée à contrôler quelques militants qui ont agi, selon leurs propres mots, de manière très « professionnelle ». (…) Malgré un impressionnant déploiement de forces - un policier tous les trois mètres - pour protéger la gare, le train ne viendra pas. A Berlin, c'est la consternation. Un nouveau transport est prévu vers Gorleben avant la fin de l'année. Gerhard Schröder l'a promis à Lionel Jospin. Cela sera-t-il possible ? Beaucoup en doutent. Contrairement à ce que l'on avait pu pronostiquer, le mythe de Gorleben vit encore. ARNAUD LEPARMENTIER, Le Monde,

18 Un train de déchets nucléaires retraités à la Hague se dirige vers l'Allemagne La ligne ferroviaire et les gares sont surveillées par des forces de police C'EST ENVIRONNÉ d'un déploiement de police impressionnant qu'un convoi de déchets radioactifs a quitté Valognes (Manche) lundi à 6 h 47 du matin à destination de Gorleben, en Allemagne. Six wagons, chargés chacun d'un « emballage » Castor de 112 tonnes contenant 1,5 tonne de produits de fission très radioactifs, sont encadrés par deux wagons remplis de CRS, tandis que policiers sont déployés dans la région. Le convoi est tiré par deux puissantes motrices Diesel de type , une troisième étant disposée en queue de train. Tout le long du parcours menant à la frontière allemande, la ligne ferroviaire et les gares seront surveillées par des forces de police qui atteignent plusieurs milliers d'agents - le nombre précis n'en a pas été communiqué, malgré la « transparence » qui est censée s'appliquer aux affaires nucléaires. Au ministère de l'intérieur, à Paris, le centre opérationnel Beauvau, cellule de coordination pour les opérations délicates, a été activé : il ne fonctionne qu'exceptionnellement, par exemple dernièrement lors du crash du Concorde à Roissy. Cette mobilisation policière vise à prévenir toute action de blocage éventuel du convoi. Pourtant, le mouvement antinucléaire français a clairement fait savoir qu'il ne s'opposerait pas au retour de déchets nucléaires allemands dans leur pays d'origine.(…) Cette expédition de déchets radioactifs vers l'Allemagne - la précédente date de mars doit en effet donner le signal de l'envoi de combustibles usés encombrant les piscines de plusieurs centrales nucléaires allemandes vers l'usine de retraitement de la Hague, selon l'accord signé entre les deux gouvernements le 31 janvier. (…) Le train devait parvenir à la frontière allemande vers 23 heures, sans doute vers Lauterbourg. Un blocage du côté allemand sera alors tenté par les manifestants. Les conteneurs doivent poursuivre leur chemin jusqu'en gare de Dannenberg, dans le nord de l'Allemagne, où ils seront transbordés sur des camions pour être amenés par la route au centre de stockage de Gorleben, à une vingtaine de kilomètres. UN ENJEU DÉCISIF Les militants antinucléaires comptent concentrer leurs actions sur cette portion de trajet, ainsi que sur les 50 derniers kilomètres du parcours ferroviaire. Les pouvoirs publics, qui attendent plus de dix mille manifestants, dont un millier prêts à en découdre, ont mobilisé pour protéger le convoi quelque policiers, des hélicoptères, des canons à eau, soit autant que lors du dernier transport. En mai 1996 et en mars 1997, les transports avaient donné lieu à des manifestations particulièrement violentes. (…) Le ministre de l'environnement Vert, Jürgen Trittin, naguère à la pointe du combat antinucléaire et tête de Turc de la droite, fait figure de traître : il a été conspué lors d'une manifestation antinucléaire à Lüneburg, proche de Gorleben, qui a réuni samedi 24 mars quelque personnes. L'enjeu du convoi vers Gorleben est décisif : si les emballages n'arrivent pas à destination, les combustibles usés des centrales allemandes ne pourront partir à la Hague pour y être retraités. Engorgées, les centrales nucléaires devront s'arrêter, et c'est le consensus de sortie du nucléaire qui volerait en éclats, le gouvernement allemand se montrant incapable de tenir ses engagements. HERVE KEMPF ET ARNAUD LEPARMENTIER (A BERLIN), Le Monde,


Télécharger ppt "Trinôme académique de Défense Sécurisation des transports Le transport des matières dangereuses Les « CASTOR » et les transports des matières radioactives."

Présentations similaires


Annonces Google