La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Des clefs pour traiter "lélargissement du monde " (XVe – XVIe siècle) Comment évolue la place des Européens dans le monde à partir de lépoque des « Grandes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Des clefs pour traiter "lélargissement du monde " (XVe – XVIe siècle) Comment évolue la place des Européens dans le monde à partir de lépoque des « Grandes."— Transcription de la présentation:

1 Des clefs pour traiter "lélargissement du monde " (XVe – XVIe siècle) Comment évolue la place des Européens dans le monde à partir de lépoque des « Grandes Découvertes » ?

2 1 2 ou 3 4

3 1. Le Monde en 1492 Quelle est la place des Européens dans le monde à la veille du voyage de Christophe Colomb ?

4 1)Le Monde en 1492 (à la veille du voyage de Christophe Colomb) Les puissances économiquement dominantes Les grands empires inconnus des autres continents Les plus grandes villes Les grands axes commerciaux Le premier port mondial (Malacca) Le cœur du Monde (centré sur lOcéan indien) Le monde familier des Européens (en situation périphérique par rapport au cœur du monde) Chine des Ming Royaumes indiens Sultanat Mamelouk Empire Ottoman Incas Aztèques PEKIN CUZCO TENOCHTITLAN ISTANBUL LE CAIRE VIJAYANAGAR

5 Un système-monde au XV e siècle Philippe BEAUJARD « Un seul système-monde avant le 16 e siècle ? Locéan Indien au cœur de lintégration de lhémisphère afro-eurasien », in Histoire globale, mondialisations et capitalisme, Paris, La Découverte 2009

6 2. LEmpire ottoman et sa capitale, en situation de carrefour entre lEurope et le « cœur » du monde Comment se manifeste concrètement cette position de carrefour dans la ville dIstanbul ? Comment voit-on le Monde depuis Istanbul, cinquante ans après la conquête de lEmpire byzantin par les Turcs ?

7 Replacer le contexte Byzance, devenue Constantinople puis Istanbul, est depuis sa fondation un lieu de croisements et un point de rencontre des cultures. Lexistence dun port, attestée depuis huit mille ans, est la marque dune place commerciale éminente et prospère. Léconomie et la vie quotidienne de Byzance, fondation grecque au VII e siècle avant Jésus-Christ, sont déterminées par la position de la ville. Loccupation romaine ne modifie pas cette identité, mais y ajoute lactivité propre à la présence de garnisons. En 330, à la suite de la scission entre les empires romains dOrient et dOccident, la ville devient capitale sous le nom de Constantinople, en hommage à lempereur Constantin. Sa position de centre commercial, politique, militaire et religieux se renforce jusquà la fin du Moyen Âge. Des groupes ethniques variés se mêlent toujours. La ville antique modernisé (port, murailles, artères, forum, hippodrome, palais, Sainte-Sophie), se complète dimplantations vénitienne et génoise. La ville chute devant les Turcs en 1453, à la suite dun long déclin de lEmpire. Mehmet II le Conquérant et Soliman I er le Magnifique veulent faire de la Ville un point de domination sur lest et louest, et la capitale dun nouvel empire musulman (conversion des édifices chrétiens pour répondre aux usages de lIslam, construction du nouveau palais, dun fort et mosquées) A limage de lextension de lEmpire Ottoman, le visage de la ville se transforme. Néanmoins, des communautés chrétiennes demeurent et la cité reste cosmopolite. Daprès le catalogue de lexposition De Byzance à Istanbul, Grand Palais, octobre 2009-janvier Byzance, devenue Constantinople puis Istanbul, est depuis sa fondation un lieu de croisements et un point de rencontre des cultures. Lexistence dun port, attestée depuis huit mille ans, est la marque dune place commerciale éminente et prospère. Léconomie et la vie quotidienne de Byzance, fondation grecque au VII e siècle avant Jésus-Christ, sont déterminées par la position de la ville. Loccupation romaine ne modifie pas cette identité, mais y ajoute lactivité propre à la présence de garnisons. En 330, à la suite de la scission entre les empires romains dOrient et dOccident, la ville devient capitale sous le nom de Constantinople, en hommage à lempereur Constantin. Sa position de centre commercial, politique, militaire et religieux se renforce jusquà la fin du Moyen Âge. Des groupes ethniques variés se mêlent toujours. La ville antique modernisé (port, murailles, artères, forum, hippodrome, palais, Sainte-Sophie), se complète dimplantations vénitienne et génoise. La ville chute devant les Turcs en 1453, à la suite dun long déclin de lEmpire. Mehmet II le Conquérant et Soliman I er le Magnifique veulent faire de la Ville un point de domination sur lest et louest, et la capitale dun nouvel empire musulman (conversion des édifices chrétiens pour répondre aux usages de lIslam, construction du nouveau palais, dun fort et mosquées) A limage de lextension de lEmpire Ottoman, le visage de la ville se transforme. Néanmoins, des communautés chrétiennes demeurent et la cité reste cosmopolite. Daprès le catalogue de lexposition De Byzance à Istanbul, Grand Palais, octobre 2009-janvier Epoque grecque Epoque romaine Empire byzantin Empire ottoman BYZANCECONSTANTINOPLEISTANBUL Un carrefour économique majeur et ancien Une histoire longue qui permet de revendiquer les prestigieux héritages de la Grèce, de Rome et de Byzance La Capitale dun empire byzantin disparu au profit dun empire musulman en expansion La plus grande ville dEurope en 1492, en plein essor démographique ( habitants)

8 Palais de Topkapi Montrer que les contacts entre différentes cultures et religions se lisent dans la ville Richesse culturelle liée aux héritages historiques quon peut lire dans le plan et larchitecture de la ville Cohabitation de différentes communautés religieuses (Chrétiens orthodoxes, catholiques, Musulmans, Juifs chassés dEspagne) : identification des quartiers, des différents édifices religieux, de la composition de la population … Manifestation déchanges économiques intenses avec le reste du Monde (quartiers des marchands génois, vénitiens, florentins, port et entrepôts, comptoirs, Grand bazar …). Aquarelle or & argent, 1537 Sainte-Sophie Tour de Galata Ancien Hippodrome Mosquée de Fatih, construite par Mehmet II

9 Un Empire qui sétend en en tâche dhuile Un Empire qui regarde essentiellement lOcéan indien Une curiosité pour les explorations ibériques en Amérique Une volonté de ne pas laisser ces territoires au monopole de linfluence chrétienne Mais globalement, un échec dans les ambitions de lempire ottoman dexplorer le monde Confrontation de deux sources : une chronique anonyme du Nouveau Monde rédigée à Istanbul en 1580 (le Tari-i Hind- i Garbi, Histoire de lInde de louest), un Répertoire des temps écrit à Mexico en 1606 par un imprimeur Allemand Heinrich Martin, qui sattarde longuement sur lEmpire des Turcs. Pourquoi et comment les Turcs étaient-ils en mesure den savoir autant sur lAmérique ? Pourquoi les lecteurs de Mexico se posaient-ils des questions sur les Ottomans ? Confrontation de deux sources : une chronique anonyme du Nouveau Monde rédigée à Istanbul en 1580 (le Tari-i Hind- i Garbi, Histoire de lInde de louest), un Répertoire des temps écrit à Mexico en 1606 par un imprimeur Allemand Heinrich Martin, qui sattarde longuement sur lEmpire des Turcs. Pourquoi et comment les Turcs étaient-ils en mesure den savoir autant sur lAmérique ? Pourquoi les lecteurs de Mexico se posaient-ils des questions sur les Ottomans ? Montrer que la ville est une capitale musulmane qui regarde vers le monde

10 3. Lexpansion européenne : le voyage de Magellan autour du monde Quest-ce qui a permis à Magellan dêtre le premier Européen à se lancer dans le tour du Monde ? En quoi son voyage sinscrit-il dans un ensemble dévénements qui bouleversent la place des Européens dans le monde ?

11 Magellan ( ) Qui est-il ? Doù vient-il ? Comment est-il devenu navigateur ? Quels sont les faits marquants de sa carrière ? Pour qui travaille-t-il ? Qui est-il ? Doù vient-il ? Comment est-il devenu navigateur ? Quels sont les faits marquants de sa carrière ? Pour qui travaille-t-il ?

12 Les conditions matérielles qui la permettent ? Le contexte politique ? Les préparatifs ? Laventure du voyage ? La mémoire de lévénement ? Les conditions matérielles qui la permettent ? Le contexte politique ? Les préparatifs ? Laventure du voyage ? La mémoire de lévénement ? La première circumnavigation du monde ( ) La première circumnavigation du monde ( )

13 TOME I La relation de Pigafetta, p. 77 Les premières cartes des Moluques, p. 263 Cartes de l'itinéraire, p. 285 Les équipages, p. 477 Les navires et leurs équipements, p. 515 Chronologie, p. 531 Glossaire, p. 539 TOME II Premières informations : la mutinerie de San Julián et le retour en Espagne du San Antonio Lettre de Juan López de Recalde à Juan Rodríguez de Fonseca, l'informant de l'arrivée à Séville du San Antonio [12 mai 1521], p. 555 Instruction ouverte le 17 avril 1520, sur ordre de Magellan, sur la mutinerie de San Julián [22 mai 1521], p. 569 Lettres des souverains des Moluques aux autorités portugaises ( ) Lettre du sultan de Ternate Bayan Sirrullah à dom Manuel (1514), p. 586 Lettres des rois de Jailolo, Ternate et Makian à Lopo Soares de Albergaria, gouverneur de l'Inde portugaise (c. 1517), p. 588 Lettre de Bayan Sirrullah à Garcia de Sá, capitaine de Malacca (1520), p. 590 Lettre du sultan Abu Hayat, fils de Bayan Sirrullah, au roi de Portugal (1521), p. 592 Lettre du sultan Abu Hayat annonçant au roi de Portugal l'arrivée des Espagnols à Ternate (1522), p. 595 Les relations et témoignages des compagnons de voyage de Magellan La lettre de Giovanni Battista (Tidore, 21 décembre 1521), p. 599 Le récit de Martín de Ayamonte (Malacca, 1 er juin 1522), p. 603 La lettre d'Elcano (Sanlúcar de Barrameda, 6 septembre 1522), p. 613 Les dépositions d'Elcano, Albo et Bustamante au retour de la Victoria (Séville, 18 octobre 1522), p. 617 Le livre de la nef Victoria rapportant les traités de paix & amitiés entre les rois, rédigé par Martín Méndez, p. 631 Le journal de bord de Francisco Albo, p. 659 La relation de Ginés de Mafra, p. 697 Le carnet de bord du pilote génois, attribué à Leone Pancaldo, p. 733 Le manuscrit de Leyde, rédigé par Fernando de Oliveira, p. 757 La relation du Portugais anonyme publiée par Ramusio, p. 783 Le destin des rescapés de la Trinidad (témoignages complémentaires) La malheureuse tentative de traversée du Pacifique, p. 791 Lettres d'Antonío de Brito (1522, 1523, 1525), p. 799 Lettres et déclarations de Gonzalo Gómez de Espinosa, Leone Pancaldo, Giovanni Battista & Ginés de Mafra ( ), p. 835 Dépositions de Gonzalo Gómez de Espinosa, Leone Pancaldo & Ginés de Mafra sur la possession des Moluques (1527), p. 859 Les premières relations imprimées La lettre de Maximilianus Transylvanus (1523), p. 883 La chronique de Pietro Martire d'Anghiera (1530), p. 919 La chronique de Herrera Le voyage de Magellan dans l'Historia General de las Indias (1601), p. 943 TOME I La relation de Pigafetta, p. 77 Les premières cartes des Moluques, p. 263 Cartes de l'itinéraire, p. 285 Les équipages, p. 477 Les navires et leurs équipements, p. 515 Chronologie, p. 531 Glossaire, p. 539 TOME II Premières informations : la mutinerie de San Julián et le retour en Espagne du San Antonio Lettre de Juan López de Recalde à Juan Rodríguez de Fonseca, l'informant de l'arrivée à Séville du San Antonio [12 mai 1521], p. 555 Instruction ouverte le 17 avril 1520, sur ordre de Magellan, sur la mutinerie de San Julián [22 mai 1521], p. 569 Lettres des souverains des Moluques aux autorités portugaises ( ) Lettre du sultan de Ternate Bayan Sirrullah à dom Manuel (1514), p. 586 Lettres des rois de Jailolo, Ternate et Makian à Lopo Soares de Albergaria, gouverneur de l'Inde portugaise (c. 1517), p. 588 Lettre de Bayan Sirrullah à Garcia de Sá, capitaine de Malacca (1520), p. 590 Lettre du sultan Abu Hayat, fils de Bayan Sirrullah, au roi de Portugal (1521), p. 592 Lettre du sultan Abu Hayat annonçant au roi de Portugal l'arrivée des Espagnols à Ternate (1522), p. 595 Les relations et témoignages des compagnons de voyage de Magellan La lettre de Giovanni Battista (Tidore, 21 décembre 1521), p. 599 Le récit de Martín de Ayamonte (Malacca, 1 er juin 1522), p. 603 La lettre d'Elcano (Sanlúcar de Barrameda, 6 septembre 1522), p. 613 Les dépositions d'Elcano, Albo et Bustamante au retour de la Victoria (Séville, 18 octobre 1522), p. 617 Le livre de la nef Victoria rapportant les traités de paix & amitiés entre les rois, rédigé par Martín Méndez, p. 631 Le journal de bord de Francisco Albo, p. 659 La relation de Ginés de Mafra, p. 697 Le carnet de bord du pilote génois, attribué à Leone Pancaldo, p. 733 Le manuscrit de Leyde, rédigé par Fernando de Oliveira, p. 757 La relation du Portugais anonyme publiée par Ramusio, p. 783 Le destin des rescapés de la Trinidad (témoignages complémentaires) La malheureuse tentative de traversée du Pacifique, p. 791 Lettres d'Antonío de Brito (1522, 1523, 1525), p. 799 Lettres et déclarations de Gonzalo Gómez de Espinosa, Leone Pancaldo, Giovanni Battista & Ginés de Mafra ( ), p. 835 Dépositions de Gonzalo Gómez de Espinosa, Leone Pancaldo & Ginés de Mafra sur la possession des Moluques (1527), p. 859 Les premières relations imprimées La lettre de Maximilianus Transylvanus (1523), p. 883 La chronique de Pietro Martire d'Anghiera (1530), p. 919 La chronique de Herrera Le voyage de Magellan dans l'Historia General de las Indias (1601), p. 943 Le voyage de Magellan ( ) : la relation d'Antonio Pigafetta & autres témoignages, Xavier de Castro, Jocelyne Hamon et Luís Filipe Thomaz, Chandeigne, Les sources ?


Télécharger ppt "Des clefs pour traiter "lélargissement du monde " (XVe – XVIe siècle) Comment évolue la place des Européens dans le monde à partir de lépoque des « Grandes."

Présentations similaires


Annonces Google