La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA BALLE MAGIQUE Il était une fois un petit enfant qui sappelait Carl, il vivait dans une maison vieille et petite avec ses parents et ses deux soeurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA BALLE MAGIQUE Il était une fois un petit enfant qui sappelait Carl, il vivait dans une maison vieille et petite avec ses parents et ses deux soeurs."— Transcription de la présentation:

1 LA BALLE MAGIQUE Il était une fois un petit enfant qui sappelait Carl, il vivait dans une maison vieille et petite avec ses parents et ses deux soeurs. Son père sappelait Christophe et sa mère Blandine, sa soeur aînée Carine et son autre soeur Sonia. Ils avaient besoin de beaucoup dargent pour nourrir leur famille, rénover la maison et payer les taxes pour le roi. Un jour, les parents décidèrent dabandonner leurs enfants car ils ne pouvaient plus subvenir à leurs besoins. Mais ils ne savaient pas comment les abandonner, alors ils leur expliquèrent la situation. Carl, le plus petit de la famille leur dit: Il paraît quil y aura une petite chasse au trésor et il faudra trouver une balle magique cachée dans la forêt. Celui ou celle qui la trouvera gagnera un tas dargent. - Cest vraiment bien. Jespère quon y participera et quon gagnera, intervint la soeur aînée. Le père et la mère acceptèrent dy participer. Le jour de la chasse au trésor venu, la famille arriva toute ensemble. Les concurrents et Carl se mirent en position pour courir, ils partirent tous en même temps et commencèrent à chercher des indices. Soudain, Carl trouva une balle mais ce nétait pas la bonne et il rechercha dautres indices. Carl savait où était la balle magique grâce à ce que était écrit sur les feuilles et qui leur indiquait le chemin. Mais un autre concurrent aussi suivait la même piste. Et, ils commencèrent à courir ensembles vers la balle. Un seul lattrapa et tout à coup ladversaire de Carl trébucha sur une branche puis tomba. Il gagna la course et remporta un tas dargent pour sa famille. Carl et toute sa famille se réunirent tous heureux et riches.

2 Lenfant égarée Il était une fois une jeune mère qui se nommait Nathalie. Elle avait une très jolie petite fille qui était encore un bébé. Malheureusement son père était décédé à cause dun accident de train. Elles habitaient dans une grande ville dun pays lointain. Un jour, elles allèrent pique-niquer à côté dune rivière et dune forêt. Après le repas elles sendormirent. Tout à coup une sorcière arriva et enleva le bébé puis senvola sur son balai magique dans le ciel. Nathalie se réveilla et ne trouva plus le bébé, elle chercha partout mais elle restait introuvable. Nathalie pleura mais tout à coup une fée apparut, alla vers Nathalie et lui posa des questions : Comment tappelles tu ? - Je mappelle Nathalie, répondit-elle, mais qui êtes vous ? - Je suis Elisabeth qui aide tous les gens qui sont tristes et les rends heureux, lui dit-elle fièrement, mais pourquoi pleures-tu ? - Je pleure car pendant que je dormais on a enlevé mon bébé. - Je crois savoir qui a enlevé votre enfant, cest la sorcière Joëlle, elle adore faire des blagues et de la sorcellerie mais elle déteste les enfants. - Mais où habite la sorcière Joëlle ? - Elle habite dans la forêt dans une vieille maison, allons vite chez elle pour récupérer votre bébé. Elles parcoururent la forêt pour aller chercher le bébé. Elles traversèrent un chemin caillouteux et passèrent à coté dun ruisseau puis trouvèrent la maison de Joëlle. Elisabeth frappa à la porte, Joëlle ouvrit et lui dit : Fée Elisabeth que fais-tu chez moi ? - Je viens reprendre lenfant que tu as enlevée, lui répondit t-elle, pourquoi as-tu fait cela ? - Je lai enlevée car je veux la manger pour mon dîner. - Si tu la manges je tenlève tous tes pouvoirs. - Non ! Ne me les enlève pas, lui répondit Joëlle. - Alors rends moi lenfant car sa mère est triste. - Je te la rends mais à une condition. - Laquelle? - Je tenlève tous tes pouvoirs et tu devras aller chercher une pierre précieuse au milieu de la plus grosse montagne du monde. Tu devras creuser. Dès que tu toucheras cette pierre, tu récupèreras tous tes pouvoirs, mais tu nas que soixante-douze heures, sinon je garde le bébé. La fée accepta, partit chercher une pelle et se mit en route. Au bout de soixante-dix heures, elle parvint à la montagne. Alors, elle creusa aussi vite quelle le put pendant deux heures. Elle trouva la pierre, la prit et aussitôt, elle récupéra ses pouvoirs. En quelques secondes la fée disparut de la montagne et réapparut dans la maison de Joëlle. Enfin tu es la! sécria Joëlle. - Oui je tai rapporté la pierre alors rends-moi lenfant. Elisabeth alla voir Nathalie pour lui rendre son bébé. Nathalie lui dit : Merci, Elisabeth de mavoir aidé. - De rien, mais la prochaine fois faites plus attention à elle. Et Nathalie rentra chez elle heureuse davoir récupéré son bébé.

3 Les aventures de Louise Il était une fois une petite fille, Louise, qui avait une dizaine dannées. Elle était très curieuse et très maligne. Elle aimait par dessus tout son petit furet Rusart qui parlait et qui volait ; il était exceptionnel. Louise, étant petite, sétait fait adopter par les Sésar, une très gentille famille. On lavait livrée à leur porte dans un panier dosier. Un jour, Louise reçut une lettre, toute joyeuse elle louvrit et lut : Louise, viens nous rejoindre sur la barque du port du lac noir, passe voir la voyante Madame Irma Lapeur qui habite dans la maison rouge. Tes parents. Elle se mit tout de suite en route pour aller chez madame Irma la voyante. Pendant ce temps ses parents, fous dinquiétude, la cherchèrent dans tout le village. Un clochard linterpella : Petite que fais-tu dans la rue toute seule ? - Je recherche madame Irma Lapeur. - Vas voir mon amie Maurice au coin de la rue il pourra taider. - merci. Louise courut jusquau coin de la rue pour demander à Maurice : Sil vous plait savez-vous où se trouve Mme Irma Lapeur. - Oui ma ptite dame ! La voyante se trouve dans la rue Broca là où il se passe des choses très bizarres !!! La petite fille très apeurée répondit : Daccord jy vais tout de suite. Elle courut pendant très longtemps avec son furet sur lépaule. Enfin elle arriva en face de la petite maison rouge. Elle frappa tout doucement et entendit une voix toute cassée lui dire : Qui est-ce ? - Je suis Louise, je recherche mes parents. Elle ouvrit la porte toute effrayée. Assis-toi là, je vais te prédire ton avenir. Je vois, je vois que quand tu traverseras le lac noir, une grande vague tengloutira et tu ne resurgiras plus de leau. Elle sortit de la maison rouge, exaspérée de toutes ces mauvaises nouvelles, et partit questionner Maurice : Encore toi petite ! - Oui, cest encore moi. Ne saurais-tu pas où est le lac noir ? - Non je ne sais pas ! Mais sûrement que mon ami Augustin le saura. - Où est cet Augustin ? - Sur le phare du lac noir, mais aujourdhui il est au port du village en train de pécher. La petite partit au port du village en remerciant Maurice. Augustin était assis sur le quai du port. Louise lui adressa la parole : Pourrais-tu memmener au bord du lac noir ? - Oui si tu veux, mais juste une chose, quand tu arriveras là-bas, ne le traverse jamais. - Daccord je ne le traverserai pas. Et il lemmena devant le Lac noir. Voilà jeune demoiselle. - Merci beaucoup. Elle aperçut deux silhouettes. Elle cria : " Papa, maman ! " Elle se jeta dans le lac, et une énorme vague surgit de l'eau. "Au secours, au secours ! hurla t'elle. " Son furet arriva en plein vol, la sortit de l'eau. Mais il n'eut pas assez de force pour réussir. Mais quatre mains vinrent à son secours et la sortirent de l'eau. Louise découvrit enfin ses vrais parents, alors elle sauta de joie dans leurs bras. La petite partit avec eux dans une grande maison. En entrant, Louise vit une petite chambre rose. Ses parents lui dirent: "On t'attendait depuis longtemps." Fin

4 LE CHAT MOCHE Au temps jadis, les chats étaient les rois du monde. Il ny avait que des chats de gouttières. Le roi de ces sappelait Requin car il était née au bord de la mer. Alors des requins lavaient adopté. De plus il avait une morsure de requin, qui permettait de le reconnaître parmi tous les autres, et cela montrait quil était le plus fort. Il commençait à avoir un certain âge, il avait des dents de requin qui avait poussé dans sa mâchoire, pour effrayer ses ennemis. Il avait un oeil vert et lautre bleu : ça lui donnait un air très méchant. Un jour pourtant il sentit que sa fin était proche. Il devait laisser sa place à un autre chat de gouttière, il décida donc dorganiser des épreuves dans la forêt de la mort. Le vainqueur de ces épreuves aurait le trône. Depuis les paroles de leur roi, les chats sentraînaient très dur. Un jeune chat arriva devant le trône de requin et se présenta pour les épreuves : Bonjour je mappelle Roky, je suis venu pour minscrire aux épreuves. - Daccord je tinscris. Les épreuves commencent dans trois semaines, dit Requin. Puis ce fut le grand jour. Ils étaient plus dune centaine : La première épreuve consistait à trouver des balises dans la forêt de la mort, avec deux instruments : une boussole et une carte. Les concurrents partirent dans la forêt. Roky trouva au bout de quelques heures une première balise. Il ne lui restait quune autre balise à trouver. En partant vers louest il trouva une lettre, mais cétait un piège, la lettre était vide alors il continua sa route puis sur le chemin il trouva un arbre bizarre. Il y monta et en trouva une autre. Il était fou de joie. Mais il se retourna et vit un ogre. Roky courut à travers bois, il le sema en se cachant dans les ronces, il sortit tout défiguré. Il ramena les balises et devint le roi des chats cest pour cela quon le nomma le chat moche parce que il sétait fait défigurer par les ronces. Il trouva une princesse, ils vécurent heureux et eurent beaucoup denfants.

5 Laventure de Chris Il était une fois, un homme qui sappelait Chris. Il était jeune, musclé et très barbu. Très habile en construction darme et darmure, il passait son temps dans son atelier avec Rambo, son cheval, et son corbeau. Il était vêtu dun tablier marron et porter toujours un gros marteau. Il habitait dans un village qui était nommé Troy. Un jour, le vieux maître du village cria : « Chris ma fille a été enlevée par un puissant sorcier qui la retient dans un donjon gardé par plusieurs monstres : le dragon aux six gueules, les trois géants et un bossu. » Chris partit avec Rambo et son corbeau sur le chemin du donjon du très puissant sorcier, et au loin il vit le bossu qui lui envoyait une pierre. Il lesquiva, partit combattre le bossu et le mit par terre. « Où est le donjon du puissant sorcier, demanda til » Mais le bossu lui posa une énigme. « Il marche à quatre pattes le matin, à deux pattes laprès-midi et à trois pattes le soir, qui est ce ? » Chris réfléchit puis réfléchit encore et dit: « Lhumain ! - Oui, répondit le bossu. - Où est le donjon ? - Il est à louest de Troy. » Chris partit pour le donjon. Il mit cinq jours pour arriver dans un village, il avait faim et soif. Une jeune femme lui dit : « Monsieur, à ce que je vois vous avez faim et vous êtes fatigué. - Oui vous avez raison - Venez chez moi je vous nourrirai et vous pourrez vous reposer. » Chris partit donc avec la jeune femme. Le lendemain elle lui donna de la nourriture et de leau puis Chris partit avec son épée et son armure pour le donjon. Il marcha six jours puis arriva à son but. Il ouvrit la porte et les trois géants accoururent pour le tuer. Le corbeau fonça sur lun des trois géants qui tomba par terre et Chris le tua. Les deux autres géants se précipitèrent, Chris coupa une corde ce qui fit tomber des pierres sur les deux géants qui moururent. Puis il alla dans la chambre de la princesse, elle courut vers Rambo et Chris alla voir le sorcier pour le tuer, le dragon aux six gueules lintercepta et Chris lui coupa une tête. Déséquilibré, le dragon tomba dans la lave dun proche volcan. Le sorcier jeta un sort à Chris qui lesquiva et le transperça de son épée puis Chris repartit au château. Le lendemain Chris se maria avec la princesse, ils vécurent heureux et eurent beaucoup denfants.

6 Le dragon et la boule de feu Il était une fois un ogre très grand et costaud de couleur marron. Il vivait dans une montagne très pointue et pleine de neige. Son amie la gnome vivait dans une grotte souterraine prés de la montagne. Ses ennemis, les chevaliers étaient alliés avec la sorcière. Ils étaient ennemis car logre mangeait des chevaliers et la sorcière mangeait des têtes de gnomes. Les chevaliers voulaient une boule de feu pour multiplier leurs armées et la sorcière pour multiplier ses pouvoirs. Les chevaliers et la sorcière vivaient dans un château immense. Un jour logre invita la gnome pour manger des chevaliers rôtis. Ils entendirent un grand bruit. Ils sortirent et virent un oeuf, qui souvrit tout à coup. Cétait un dragon noir et rouge comme lenfer. Pendant ce temps la sorcière trouva une boule de feu. Le dragon prit logre et la gnome pour ses parents. En grandissant le dragon se rendit compte quil ne savait pas cracher du feu. En regardant dans un livre logre et la gnome trouvèrent que si en grandissant le dragon ne savait pas cracher de feu, il fallait quil avale une boule de feu. La sorcière préparait une potion avec la boule de feu pour multiplier ses pouvoirs et larmée des chevaliers. Logre et la gnome entendirent dans tous le village de la montagne que la sorcière avait trouvé une boule de feu. Le dragon, la gnome et logre se rendirent au château. Ils y entrèrent, le château était vide. Tout à coup deux chevaliers arrivèrent avec une armure en bronze. Les chevaliers dirent : Pour avoir la boule de feu il faudra nous passer sur le corps. Ils se battirent et gagnèrent sans difficulté. Cinq autres chevaliers arrivèrent et dirent la même chose que les chevaliers précédents. Ils gagnèrent avec plus de difficultés. Comme les chevaliers mouraient tous, ils envoyèrent beaucoup plus de chevaliers avec un avantage : une armure magique en or. Ils se battirent et gagnèrent avec tellement de difficulté que la gnome se blessa. La sorcière eut si peur quelle lâcha la boule de feu, le dragon vola jusquà la boule de feu et lavala. Ils rentrèrent chez eux et vécurent heureux. FIN

7 UNE HISTOIRE Il était une fois un garçon qui sappelait Arnaud. Il était brun aux yeux marron. Il habitait avec ses parents qui étaient riches. Un jour Arnaud alla se promener dans la forêt et il rencontra une fille. Il laborda et lui demanda quel était son nom. Elle dit : « je mappelle Elena. » Elle était brune aux yeux verts et elle était mate de peau. Elle était pauvre car elle avait perdu ses parents. Elle vivait seule dans leur vieille maison abandonnée au milieu de la forêt. Arnaud tomba amoureux tout de suite dElena, il lui dit : « Je suis tombé amoureux de toi. - Je ne croyais pas te le dire mais moi aussi je suis amoureuse de toi, lui répondit elle » Arnaud voulut présenter Elena à ses parents, alors il lui : « Ce soir je viens te chercher et je te présente à mes parents. » Le soir venu Arnaud arriva chez lui et présenta Elena. Les parents dArnaud lui posèrent plein de questions. Et ils comprirent vite que cétait sa fiancée. Mais ils nétaient pas daccord car elle était pauvre. Alors les parents dArnaud prirent Arnaud à part et lui dirent quils nétaient pas daccord. Alors Arnaud partit avec Elena chez elle. Et lui dit tout ce que ses parents lui avaient dit. Mais à ces derniers laimaient. Alors ils réfléchirent. Le lendemain matin, les parents dArnaud arrivèrent chez Elena et dirent à leur fils: « Si tu veux te fiancer avec Elena tu auras une chose à faire, tu dois trouver un remède pour ta mère, dit le père dArnaud. » En effet, la mère dArnaud venait dapprendre quelle était malade. Alors Arnaud partit à la recherche dun remède. Il passa par la forêt, trouva une fille sur le bord du chemin qui lui dit : « Essayes-tu de chercher un remède ? - Comment le savez vous, répondit Arnaud. - Je suis une magicienne, je vais te faire un remède. » La fille finit le remède et lui dit: « Quand tu arriveras chez toi il faut que tu donnes vite ce remède à la personne qui est malade. » Arnaud la remercie et part vite chez sa mère. Le père le vit arriver tout fier de croire que son fils navait pas réussi. « Voila le remède quil te faut ! » La mère but le remède. Le lendemain elle alla voir le docteur qui lui dit que sa maladie était partie. Arnaud venait davoir une petite soeur. Alors les parents dArnaud dirent: « Désormais vous pourrez vous marier. » Alors ils firent le mariage dArnaud et Elena qui vécurent heureux et eurent un enfant quils appelèrent Lara. FIN

8 La recherche de Pétunia Il était une fois une jeune adolescente nommée Pétunia qui était défigurée: elle avait le nez tordu, une oreille plus grande que lautre, des lèvres ridées mais malgré ça elle avait toute la gentillesse et lintelligence du monde. Honteux de leur fille défigurée, ses parents labandonnèrent dans une forêt sombre et sèche. Quelques temps plus tard, elle vit une ombre bouger, alors effrayée elle alla se cacher derrière une sapinette. Lombre se dégagea et elle vit apparaître une silhouette de marmotte. Pétunia sapprocha et la marmotte lui dit : Bonjour ! Pourquoi te caches-tu dans cette sapinette ? - jai eu peur de ton ombre, répondit Pétunia. - Excuse moi je ne voulais pas teffrayer, dit la marmotte. Elles firent connaissance et après quelques temps, elles devinrent amies. Pendant quelles se promenaient, les deux amies virent un castor allongé, agonisant sur le chemin. Elles se précipitèrent à son secours. Pétunia lui dit : Ne tinquiète pas, nous allons te sauver et te ramener chez toi. En chemin, elles rencontrèrent un couple qui semblait être sympathique, elles lui demandèrent de laide. Les deux personnes acceptèrent et emmenèrent les amis chez eux. Pendant quelques temps le castor resta chez les deux personnes. Pétunia lui rendit visite tous les jours. Enfin guéri le castor rentra chez lui. Le couple trouva Pétunia sympathique et pleine denthousiasme alors ils lui proposèrent de sinstaller chez eux. Tellement joyeuse Pétunia ne sut que répondre à cette proposition. Après une longue attente elle répondit : Oui mais...cest-à-dire que je ne voudrais pas laisser mes amis tout seuls sans abris. Après réflexion, le couple proposa aussi de loger ses amis chez eux. La compagnie partie en route pour le déménagement. Après quelques temps le couple considéra Pétunia comme leur propre enfant. La jeune fille demanda à sa mère adoptive: Que sont devenus mes vrais parents ? - Je nen sais rien, répondit la mère - Puis-je partir à leur recherche ? - Non, tu nes pas heureuse avec nous ? - Si mais je voudrais retrouver mes parents ? - Non. La nuit passa et le lendemain quand sa mère adoptive lui porta son déjeuner elle vit le lit vide. La femme surprise laissa tomber le plateau au sol. Elle fouilla toute la maison et les alentours, elle ne trouva rien. Pendant ce temps Pétunia marcha et marcha avec ses amis la marmotte et le castor à la recherche de ses parents. Arrivée au village Pétunia demanda de laide à des jeunes gens. Les inconnus lui parlèrent dun couple qui avait perdu leur fille dans un bois, cest là que Pétunia se reconnut. Alors elle demanda ce quétait devenu ce couple et où elle pouvait les trouver. Ils ne le savaient pas mais Pétunia les remercia quand même. Elle continua sa route et au bout dun moment elle eut faim. Un peu plus loin elle vit un château, frappa à la porte et demanda: Bonjour, pourriez-vous me donner de quoi manger sil vous plaît ? La servante la fit rentrer et linstalla à la table où il y avait de quoi manger. Pétunia demanda si elle connaissait un couple qui avait perdu leur fille dans les bois. La servante appela ses maîtres et ils descendirent, entrèrent dans la pièce et reconnurent Pétunia. Ladolescente sauta dans leur bras et la marmotte et le castor étaient remplis de joie pour elle. La mère lui dit quils regrettait de lavoir abandonnée juste pour son physique. Elle revécut là avec ses vrais parents et ses amis. On nentendit plus parler des parents adoptifs, la marmotte et le castor se fiancèrent et eurent beaucoup denfants. Pétunia fut une fille heureuse entourée de ses vrais parents, de la marmotte et du castor ainsi que de leurs enfants. FIN


Télécharger ppt "LA BALLE MAGIQUE Il était une fois un petit enfant qui sappelait Carl, il vivait dans une maison vieille et petite avec ses parents et ses deux soeurs."

Présentations similaires


Annonces Google