La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Il était une fois, au beau milieu des terres brûlantes dAfrique, un serpent aussi long qu'un tuyau darrosage. Il était vert et rose avec des traits noirs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Il était une fois, au beau milieu des terres brûlantes dAfrique, un serpent aussi long qu'un tuyau darrosage. Il était vert et rose avec des traits noirs."— Transcription de la présentation:

1 Il était une fois, au beau milieu des terres brûlantes dAfrique, un serpent aussi long qu'un tuyau darrosage. Il était vert et rose avec des traits noirs. Ses dents étaient piquantes et sa langue était aussi pointue qu'une fourchette. Tout le jour, il zigzaguait dans la savane à la recherche d'un ami. Mais jamais personne ne voulait être copain avec lui. Les gros animaux le trouvaient bien trop petit et les petits le trouvaient bien trop gros.

2 Il avait même une fois essayé de jouer avec l'éléphant à celui qui lance de l'eau le plus haut. Mais bien sûr, grâce à sa trompe, l'éléphant avait gagné et le serpent était reparti vexé. Une fois, c'était le lion qui lui avait proposé de faire la course. Une copine fourmi avait même sifflé le départ, mais avec ses grandes pattes, le roi des animaux était arrivé avant même que le serpent ne soit parti. Le serpent était tellement triste ! Il lui fallait un ami ! Et tant pis s'il était tout petit, tout riquiqui !!!

3 En passant devant la fourmilière bâtie au pied d'un arbre, il se dit que là, peut être, on voudrait bien de lui. Il s'approcha. C'était une colonie de fourmis rouges. Elles étaient des milliers ! Parmi elles, il y en aurait bien au moins une qui aurait envie de s'amuser.

4 Le serpent fit glisser son corps sur la fourmilière et les fourmis se jetèrent toutes sur lui en le piquant aussi fort qu'elles le pouvaient. Il hurla de douleur et s'enfuit. Maintenant, en plus d'être seul, il était tout rouge !

5 Il alla à l'hôpital pour consulter le docteur singe de toute urgence. Lorsqu'il le vit dans cet état, le docteur lui dit de s'allonger et il se mit à l'examiner de tous les côtés.

6 - Mais qu'est ce que vous avez ? Je n'ai jamais vu une chose pareille ! lui dit le singe. - Je me suis fait piquer par des milliers de fourmis, lui répondit le serpent en pleurant. - - Vous n'auriez pas plutôt attrapé la varicelle? demanda encore le docteur. - - Non je vous dis que ce sont des fourmis, répondit le serpent en reniflant.

7 Le docteur singe lui donna à boire et se servit d'un pinceau pour passer une pommade gluante sur tout son corps. Cette pommade était magique. Elle était fabriquée avec des yeux de sorcières, des crottes d'araignées noires, des crottes de chameaux, des algues sèches, de la poudre de sable et des bananes.

8 Ensuite, le docteur singe emmena son malade dans le dortoir où étaient couchés plein d'animaux mal en point. Il y avait là un hippopotame qui avait une gastro, une girafe qui avait la grippe, une fourmi dans le plâtre, un papillon qui avait la migraine et un crocodile à qui on venait de mettre des diabolos dans les oreilles. Le serpent eut très vite envie de se gratter. La pommade le piquait de partout. Mais sans pattes impossible de faire quoi que ce soit ! Pour le calmer, le docteur lui donna un sirop de bonbon. Heureusement, tout de suite après en avoir bu deux cuillères, tout alla beaucoup mieux ! Dés qu'il put se lever, le serpent aida le docteur dans son travail. Il fit les piqûres, alla chercher les médicaments à la pharmacie, apporta les doudous aux malades, chanta des chansons et raconta même des histoires. Petit à petit, il se sentit utile et il se rendit compte qu'on l'aimait. Les malades lui faisait des bisous, lui disaient des « mercis » et même lui chuchotaient : «tu es notre copain maintenant. » Bientôt, grâce au docteur et au serpent, tous les animaux furent guéris. Au moment de rentrer chez eux, ils leur dirent au revoir et « merci » et ils noublièrent pas de payer le médecin en bananes.

9 Le serpent ne fut pas triste quand il vit tous ses nouveaux copains partir dans leur famille. En effet, ils avaient tous décidé de se revoir bientôt pour une grande fête. Il y aurait des gâteaux pour tout le monde : aux fourmis rouges pour le serpent, au persil pour la girafe, aux fleurs pour le papillon, aux grenouilles pour le crocodile, aux algues pour l'hippopotame et même aux pucerons pour la petite fourmi !!!

10 F I N


Télécharger ppt "Il était une fois, au beau milieu des terres brûlantes dAfrique, un serpent aussi long qu'un tuyau darrosage. Il était vert et rose avec des traits noirs."

Présentations similaires


Annonces Google