La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Tobias Scheer & Guylaine Brun-Trigaud Université de Nice, UMR 6039 La lénition des attaques branchantes en français et dans les dialectes de lALF.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Tobias Scheer & Guylaine Brun-Trigaud Université de Nice, UMR 6039 La lénition des attaques branchantes en français et dans les dialectes de lALF."— Transcription de la présentation:

1 Tobias Scheer & Guylaine Brun-Trigaud Université de Nice, UMR 6039 La lénition des attaques branchantes en français et dans les dialectes de lALF

2 problème empirique: les attaques branchantes sont sujettes à la lénition, mais la théorie demeure muette problème théorique: les attaques branchantes sont les seules structures non-locales plan de lexposé solution importée de la syntaxe: Relativized Minimality, i.e. toutes les relations sont strictement locales alors les deux problèmes disparaissent lintrigue: les attaques branchantes montrées du doigt (attaque branchante = groupe explosif = obstruante-sonante TR) et une prédiction est faite: au sein dun groupe TR, T et R se comportent face à la lénition comme sils étaient seuls: lautre compte pour du beurre mise à lépreuve: évolution du celtique gorigia toscana diachronie du français dialectes de lALF

3 la Coda Miroir (Ségéral & Scheer 2001) ne fait aucune prédiction concernant les attaques branchantes problème empirique rappel de la Position Forte (en roman et ailleurs) - {#,C}__ = Position Forte: PORTA > porte, TALPA > taupe - V__V = position faible A: FABA > fève - __{#,C} = position faible B (Coda): LUP(U) > l[u], RUPTA > route leffet miroir: {#,C}__ vs. __{#,C} sont antagonistes - par rapport à leur position: image miroir - par rapport à leur effet: force vs. faiblesse

4 Les consonnes qui nous intéressent: la consonne initiale de mot (à gauche) la consonne après Coda (appuyée, à droite) le CV initial = # représentant de linformation morphologique « début de mot » dans le modèle CVCV (Lowenstamm 1996, Scheer 2004), cet état de fait découle: la Coda Miroir problème empirique consonne initiale #__consonne après Coda C.__ CV-CV……VCVCV… |||||| CVVRTV # Gvt Gouvernement détruit sa cible les noyaux vides doivent être gouvernés Lic Licenciement réconforce sa cible P O RTA T A L P A une consonne en position forte se trouve placée après noyau vide ø __ une consonne en position forte est licenciée mais non gouvernée

5 problème empirique consonne intervoc. V__V CVCV ||| VCV Gvt Lic F A B A Coda interne __.CCoda finale __# …VCVCV...VCV # |||||| VRTVVC R U P T A L U P (U) intervocalique V__V: la consonne est sans noyau vide adjacent licenciée et gouvernée Coda: la consonne est placée devant noyau vide: __ø ni licenciée ni gouvernée Lic Gvt Lic Gvt

6 la consonne qui nous intéresse Gouvernement Infrasegmental problème empirique résumé Position Forte= {#,C}__= ø__ = force = -gouverné,+licencié Coda= __{#,C}= __ ø = faiblesse A= -gouverné,-licencié intervocalique= V__V= V__V= faiblesse B= +gouverné,+licencié CVCVC V ||| | CTR V A M P L U S Lic Gvt <== GI Attaque branchante est suspendue dans lair: - cible du GI, mais quest-ce à dire? - intouchée par le Gvt et le Lic ==> aucune prédiction faite, la théorie reste muette face à la lénition qui existe bel et bien (LABRA > lèvre)

7 au sein du modèle CVCV, lattaque branchante est le seul objet qui viole la localité des relations latérales problème théorique localité: définition en syntaxe (Relativized Minimality, Rizzi 1990) soient deux ensembles homogènes A et B dont les membres respectifs appartiennent à la même famille une relation entre A 1 et A 2 est locale ssi aucun A nintervient

8 problème théorique trois grands ensembles dobjets en syntaxe: - les verbes (position de tête) - les arguments (position A) - les quantifieurs (position A) Could i John __ i have come ? tête argument tête John could have come argument tête John could have come Have i John could __ i come ? tête *

9 CVCVC V ||| | CTR V problème théorique or une attaque branchante est une structure non locale: - les grands ensembles en phonologie sont lAttaque et le Noyau - le Noyau suivant le TR entretient une relation avec le Noyau précédant le groupe par dessus la tête dun autre Noyau. Gvt Lic Attaque branchante <== GI

10 CVCVC V ||| | CTR V solution: TR local le Noyau vide précédant TR est gouverné à coup sûr Gvt Lic Attaque branchante <== GI mais par qui ? conséquence: le principe les Noyaux vides ne peuvent ni gouverner ni licencier est faux. si cétait le Noyau vide au milieu du TR, la structure deviendrait locale Gvt Actuellement par le Noyau suivant le TR

11 CVC VC V ||| | CTR V solution: TR local dividende: du coup, la théorie fait une prédiction claire concernant la lénition des TR Lic TR en Position Forte <== en revanche, lorsque le TR est en position intervocalique, le T est également intervocalique car licencié et gouverné lorsque le TR est précédé dun Noyau vide, i.e. lorsquil se trouve en Position Forte, le T est également en position forte car licencié mais non gouverné Gvt CVC VC V |||| | CVTR V TR en position intervoc. <== Lic Gvt

12 autrement dit: au sein dun groupe TR, T se comporte face à la lénition comme sil était seul: R compte pour du beurre solution: TR local donc, prédictions: -le T dun groupe TR se comporte exactement comme un T simple -si le groupe TR est en position forte, T sera fort -si le groupe TR est en position intervocalique, T le sera aussi

13 mise à lépreuve les groupes TR sont typologiquement rares encore plus rares sont les langues qui leur font subir une lénition nous examinons 4 cas: - le celtique (sa préhistoire) - la gorgia toscana - la diachronie du français - les dialectes de lALF

14 mise à lépreuve 1: celtique le scénario classique connaît 3 périodes (p.ex. McCone 1996) 1ère période: IE b,d,g > v,,ɣ / V__V et V__RV 1.V__V IEProto-Celtiquevieil irl.glose bkladibos*kla ivoskla i əvépée dkladibos*kla ivoskla i əvépée gtegos*teɣost i eɣmaison 2. V__RV bdubro-*duvro-dovəreau dwidwa:*wi wa:f i e vveuve gwegros*weɣrosfe:rherbe 3. mais résistance en position forte {#,C}__ et en gémination N__*windosf i indblanc #__, gém*buggosbogmou

15 mise à lépreuve 1: celtique 2è période: idem, mais à travers les frontières de mot 1.V__V Celtique insul.Proto-irl.vieil irl.glose t*ehja teɣah*eja eɣaə i eɣsa maison k*inda: kloka:*inda: lo a:iŋ lo la pierre 2. V__RV t*bre:tra:*bre: rəbr i ia ərmot k*dakra*dæ rədie:rlarme 3. mais résistance en position forte {#,C}__ et en gémination R__*eisko-*eiskiaskpoisson gém*mak w k w os*mak w k w ahmakgarçon 3è période: t,k >, / V__V et V__RV (p est absent)

16 mise à lépreuve 2: gorgia toscana Castellani (1960), Giannelli & Savoia (1978, 1979), Marotta ( ) 1.V__V italien stand.toscanglose papɛrtoaɸɛrtoouvert tlaatolaaθocôté kbruukobruuxo, bruuho, bruuoworm 2. V__RV pla piegala ɸjɛɛɣale pli tliitroliiθrolitre kla krɛɛmala xɾɛɛma, la hrɛɛma la crème 3. mais résistance en position forte {#,C}__ et en gémination R__pɔrtapɔrtaporte #__pjɛɛdepjɛɛ epied gém.gattogattochat p,b,t,d,k,g > ɸ,β,θ,,x/h/ø,ɣ / V__(R)V MAIS: *la øɾɛɛma

17 mise à lépreuve 3: français étude des seules labiales et dentales – la situation des vélaires est compliquée du fait des palatalisations (Bourciez 1967 etc.) #__Coda__V__V pr pl prunaprune plenuplein comprend(e)recomprendre purp(u)rapourpre amplusample *temp(u)latemple caprachèvre pip(e)repoivre dupludouble cap(u)luafr chable br bl brachiubras *blastimareblâmer umbraombre arb(o)rearbre germ *blādafr emblaver umb(i)licusafr umblil labralèvre rob(o)rerouvre fab(u)lafable labiales en groupe #__Coda__V__V pportaportetalpatauperiparive bbenebienherbaherbefabafève labiales simples p p p p b b b b v v v v

18 mise à lépreuve 3: français #__Coda__V__V trtrestrois tractaretraiter capistru chevêtre alt(e)ru autre petrapierre it(e)rareerrer drdrappudrap *dras(i)cdrêche perd(e)re perdre quadratu carré rid(e)re rire dentales en groupe #__Coda__V__V ttelatoilecantarechantervitavie ddentedentardoreardeurcodaqueue dentales simples t t t dd ø d t d ø ø ø

19 mise à lépreuve 4: ALF prédiction pour chaque obstruante, les isoglosses de T simple et de T au sein dun groupe TR se superposent présentation des seules labiales, et seulement à lintervocalique: travail en cours... méthode: synthèses successives basées sur des cartes lexicales de lALF objectif: comparaison de -P- avec -PR- (=p suivi de r,l) -B- avec -BR- (=b suivi de r,l) interprétation de la variation: seuls les résultats solidaires comptent. Exit les groupes désolidarisés avec vocalisation en Coda (en gris sur les cartes) groupe demeuré solidaire: FEBREM > fièvre, TAB(U)LA > table groupe désolidarisé: FEBREM > fewre, TAB(U)LA > tole

20 mise à lépreuve 4: ALF -B- ABANTIARE> avancer ABOCULUS> aveugle FABA> fève HIBERNU> hiver -BR- primaire FEBREM> fièvre -BR- secondaire BIB(E)RE> boire SCRIB(E)RE> écrire -BL- primaire OBLITARE> oublier -BL- secondaire SAB(U)LU> sable DIAB(U)LU> diable STAB(U)LA> étable synthèses base ALF niveau 0 BL 0 BR 0 B 0 niveau 1 BR 1 BL 1 B 1 niveau 2 BR 2 B 2 ? -B- vs. -BR-

21 mise à lépreuve 4: ALF -P- CREPANT> crèvent NEPOTE> neveu *ARRIPARE> arriver TROPARE> trouver LUPA> louve SAPONE> savon SAPA> sève -PR- primaire APRILE> avril -PR- secondaire PIP(E)R> poivre LEP(O)RE> lièvre OP(E)RARIU> ouvrier -PL- primaire DUPLU> double -PL- secondaire CAP(U)LU> câble synthèses base ALF niveau 0 PL 0 PR 0 P 0 niveau 1 PR 1 PL 1 P 1 niveau 2 PR 2 P 2 ? -P- vs. -PR-

22 -P- simple intervocalique

23 -P- en groupe intervocalique

24 superposition -P- simple et en groupe à lintervocalique problème poitevin

25 -B- simple intervocalique

26 -B- en groupe intervocalique

27 superposition -B- simple et en groupe à lintervocalique problème provençal

28 Références Bourciez, Edouard & J. Bourciez Phonétique française. 9e édition Paris: Klincksieck. Castellani, Arrigo Precisazioni sulla gorgia toscana. Boletin de de Filologia 19, Giannelli, Luciano & Leonardo Savoia L'indebolimento consonantico in Toscana (I). Rivista Italiana di Dialettologia 2, Giannelli, Luciano & Leonardo Savoia L'indebolimento consonantico in Toscana (II). Rivista Italiana di Dialettologia 3-4, Lowenstamm, Jean CV as the only syllable type. Current trends in Phonology. Models and Methods, edited by Jacques Durand & Bernard Laks, Salford, Manchester: ESRI. Marotta, Giovanna Non solo spiranti. La gorgia toscana nel parlato di Pisa. L'Italia Dialettale 62, McCone, Kim Towards a relative chronology of ancient and medieval celtic sound change. Maynooth: St. Patrick's College. Rizzi, Luigi Relativized Minimality. Linguistic Inquiry Monograph 16. Cambridge, Mass.: MIT Press. Scheer, Tobias A Lateral Theory of Phonology. Vol.1: What is CVCV, and why should it be? Berlin: Mouton de Gruyter. Ségéral, Philippe & Tobias Scheer La Coda-Miroir. Bulletin de la Société de Linguistique de Paris 96,

29


Télécharger ppt "Tobias Scheer & Guylaine Brun-Trigaud Université de Nice, UMR 6039 La lénition des attaques branchantes en français et dans les dialectes de lALF."

Présentations similaires


Annonces Google