La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cours de Syntaxe Formelle : Mise à niveau DEA / DES Sommaire : Cours X : RévisionCours X : Révision Définitions Bibliographie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cours de Syntaxe Formelle : Mise à niveau DEA / DES Sommaire : Cours X : RévisionCours X : Révision Définitions Bibliographie."— Transcription de la présentation:

1

2 Cours de Syntaxe Formelle : Mise à niveau DEA / DES Sommaire : Cours X : RévisionCours X : Révision Définitions Bibliographie

3 Révision Cours X de DEA/DES Février 1999

4 Rappel Lexique = module lexical Lexique = module lexical Formation des constituants = module Formation des constituants = module X-barre X-barre structure profonde = module structure profonde = module Transformations = module des mouvements Transformations = module des mouvements module= Contraintes = module du module= Contraintes = module du du Cas Liage du Cas Liage Forme structure de surface Forme Phonétique logique Forme structure de surface Forme Phonétique logique

5 Les propriétés de la grammaire –Modularité : la grammaire est composée de sous-théories autonomes et interactives –Chaque module théorique contient ses propres principes, mais peut être contraint par des principes plus généraux sappliquant à dautres modules. –Les principes sont invariants et universels (i.e. universaux linguistiques) –A ces principes sajoutent des paramètres dont les valeurs varient selon les langues (i.e. variation linguistique)

6 Le module lexical s Le lexique pour un mot (p.ex. prédicat) : 1. Catégories syntaxiques : V, N, P, Adj, Adv, D, Conj… 2. Traits morpho-syntaxiques : Genre, Nombre, Personne 2. Traits de sous-catégorisation : V, [__,PP] V, [__,DP,PP] V, [__,DP,PP] 3. Traits de sélection : Aux, [__,VP pp ]; D, [__,NP] 4. Structure darguments : les rôles-thématiques (Agent, Thème, Patient, Expérient, Bénéficiaire, But, Source, Location)

7 Le module syntagmatique s Principe de Projection s Principe de Projection : «Linformation lexicale doit être représentée à tous les niveaux de la grammaire» s Principe de Projection Etendue : « … et toute phrase doit avoir un sujet »

8 Représentation du modèle-X s X s X={V, N, P, Adj, Adv,...} s X°=projection minimale (tête) s XP=projection maximale s SpecCompl s Spec et Compl sont des constituants uniques s Les branchements sont binaires (Kayne 1984) XP Spec X X° Compl

9 LAdjonction s La théorie X-barre s La théorie X-barre : Problème Problème : manque de position si Spec et Compl sont uniques et si la structure de phrase est réduite à CP

10 Exemples dadjonction : ajout VP 2 AdvP VP 1 AdvP V V PP vraiment sincèrement croire en Dieu VP 2 VP 1 AdvP AdvP V V PP vraiment croire en Dieu sincèrement

11 Exemples dadjonction VP V 2 V 1 PP V° DP donner une pomme à Marie V° 2 ou V° 2 Pronom V° 1 V° 1 Pronom le manger mange-le ! Condition sur la Préservation des structures s Une tête sadjoint à X° et une projection maximale à XP (ajout) ou X (argument) maximale à XP (ajout) ou X (argument)

12 CP STRUCTURE DE PHRASE SpecC quand C°IP est-ce que DP I Jean I° VP a AdvP V AdvP Adv V° DP très Adv° lu AdvP D attentivement seulement D° NP un livre

13 La Théorie- La Théorie- s Structure prédicat-argument s Structure prédicat-argument : Rôles- Rôles- ={AG,TH,PAT,EXP,BEN,DEST, SOURCE,LIEU, etc} s Le Critère- : Chaque argument doit recevoir un et un seul rôle- (i) Chaque argument doit recevoir un et un seul rôle- Chaque rôle- doit être attribué à un et un seul argument (ii) Chaque rôle- doit être attribué à un et un seul argument s Argument interne (dans le VP) vs. Argument externe (hors du VP)

14 La Théorie du Cas s Filtre sur le Cas : s Filtre sur le Cas : tout NP (DP) doit recevoir un Cas 1. Eléments assignant le Cas : Têtes = {V, P, I [+temps] } 2. Assignation du Cas se fait dans une relation structurale spécifique et locale appelée Gouvernement (rection) définie en termes de commande Gouvernement commandeGouvernement commande 3. I [+temps] assigne le NOM V assigne lACC P assigne le DAT/OBL

15 Le Passif et la Théorie du Cas s Règle du Passif : 1. Entrée lexicale : V, [__,DP] (transitif) 2. Mouvement de lobjet direct en position de sujet 3. Le sujet logique est un ajout en par 4. Changement dauxiliaire : avoir être Ex: [Le voleur] a été arrêté [ t ] par la police s Transformation passive : 1. Absorption du Cas Accusatif (morphologie) 2. Mouvement de Compl de V à Spec de IP 3. Assignation du Cas Nominatif par I° [+temps]

16 CP C IP DP I I° VP V V° VP VP PP V V° DP [Le voleur] a été arrêté t par la police

17 La Montée s Verbes à montée : s Verbes à montée : sembler, paraître, savérer (a) Il semble que Jean mange une pomme (b) Jean semble manger une pomme Hypothèse : même structure profonde ? sembler, V, [__,CP], (, THEME) s Deux dérivations pour satisfaire le Filtre sur le Cas (a) Construction impersonnelle (b) Mouvement-NP(DP) du sujet

18 La Montée : mouvement-NP s Phrase subordonnée est infinitive I° [-temps/accord] I° [-temps/accord] nassigne pas de Cas s Mouvement du sujet enchâssé pour satisfaire le Filtre sur le Cas CP Structure : Structure : IP DP I I° VP V V° CP C C° IP DP I I° VP Jean i semble t i manger

19 Le Mouvement A-barre s Mouvement A (DP): 1. Déplacement dun argument dans une position de Cas (i.e. position A) 2. Mouvement local (=phrase minimale). Voir Liage. s Mouvement A-barre : 1. Déplacement dun constituant de type particulier (wh/qu) vers une position non argumentale (i.e. A- barre). Critère-wh et analyses analyses 2. Dépendances à longue distance. Cyclicité. Cyclicité. 3. Effets de blocage dans certaines configurations (les Barrières) les Barrièresles Barrières

20 Le Critère-wh Le Critère-wh : Le Critère-wh (Rizzi 1991) (i) Un OP [+wh] doit se trouver dans une configuration Spécifieur-tête avec un X° [+wh] (ii) Un X° [+wh] doit se trouver dans une configuration Spécifieur-tête avec un OP [+wh] CP CP Spec C Spec C C° IP C° IP OP wh I OP wh I I° [+wh] I° [+wh]

21 s Inversion CP A qui C A qui C (Jean) C (Jean) C C° IP C° IP a DP … a DP … -t-il -t-il s Sans inversion in situ CP Jean a parlé à qui CP Jean a parlé à qui A qui C - Pas de Critère-wh A qui C - Pas de Critère-wh C° IP C° IP DP DP (est-ce que) il/Jean … (est-ce que) il/Jean … - Le Critère-wh sapplique dynamiquement

22 Quelques particularités s Mouvement cyclique : dépendances à longue distance [ CP [ C° ][ CP [ C° ] [ CP [ C° ][ CP [ C° ] [ CP [ C° ] ] ] ] ] ] (1) [ CP Qui i [ C° as]-tu dit [ CP t i [ C° que] Paul croit [ CP t i [ C° que] Marie souhaite [ CP t i [ C° ] vouloir [ CP t i [ C° ] rencontrer t i ? ] ] ] ] ] s Mouvement de Spec-CP en Spec-CP, donc par étape. Pourquoi ? s La sous-jacence : il y a des nœuds qui sont des barrières au mouvement (cf. gouvernement) s Barrières={DP, PP, IP}

23 Les Nœuds-barrières [ IP1 [ DP [ CP [ IP2 ] ] ] ] barrières={IP1, DP} 1. *Qui regrettes- [ IP1 tu [ DP le fait [ CP [ IP2 davoir invité [t] ? ] ] ] ] barrières={IP1, DP} [ IP1 [ CP [ IP2 ] ] ] barrières={IP1, IP2} 2. *Où te demandes- [ IP1 tu [ CP comment [ IP2 Jean est allé [t] ? ] ] ] barrières={IP1, IP2} [ IP1 [ CP [ IP2 ] ] ] barrières={IP1, IP2} 3. *Où as- [ IP1 tu habité Londres [ CP après [ IP2 avoir vécu [t] ? ] ] ] barrières={IP1, IP2} [ IP [ PP [ DP [ PP ] ] ] ] barrières={IP1, DP, PP} 4. *De quoi parles- [ IP tu [ PP de [ DP la beauté [ PP [t] ? ] ] ] ] barrières={IP1, DP, PP}

24 Les relatives et les clivées s Relatives : propriétés 1. Phrase modifant un DP 2. Adjonction à NP 3. Restreint aux DP, excepté les noms propres 4. Structure : DP DP D D° NP D° NP NP CP NP CP N OP C N OP C N° IP N° IP l homme que/i … t... l homme que/i … t... Prédication Mouvement-wh Prédication Mouvement-wh s s Clivées : propriétés 1. Phrase portant sur un Focus 2. Le XP clivé est adjoint à CP 3. XP = catégories lexicales 4....IP DP I DP I I° VP I° VP V V° CP V° CP XP CP XP CP OP C OP C C° IP C° IP c est Focus Ø que/i … t... c est Focus Ø que/i … t... Prédication Mouvement-wh Prédication Mouvement-wh

25 Lextraposition à gauche s Effets de topicalisation s Structure : CP CP AdvP CP AdvP CP Wh C Wh C C° IP C° IP Demain qui verras-tu [e]? Mouvement A-barre s Adjonction à la gauche de CP (ou parfois IP) s Effets limités des barrières: [ CP Demain, [ CP [ IP je me demande [ CP t [ CP où [ IP tu iras t ] ] Mais : [ CP *Hier, [ CP [ IP je reconnais [ DP lhomme [ CP t [ CP que j ai vu t ] ] ] ] ] ]

26 Lextraposition à droite s IP... VP VP VP DP V AdvP V AdvP V° DP V° DP lu [e] hier [ce livre] lu [e] hier [ce livre] mouvement A-barre mouvement A-barre s s Mouvement local : confiné à la phrase minimale ou même au VP s s Pas deffet de barrières avec les DP complexes (relatives) Jai [ VP [ VP [ VP lu le livre [ t ],] [hier,]] [que Chomsky vient de publier]]

27 Le mouvement de tête Une tête (X° = V°) se déplace vers une autre tête (Y° = I° / C°) Une tête (X° = V°) se déplace vers une autre tête (Y° = I° / C°) (i) Préservation des structures : toujours une tête vers une autre tête (ii) adjonction ou substitution (iii) localité : une tête X° se déplaçant vers une tête Y° ne peut pas sauter une tête Z° (HMC) Y° Y° Gouvernement X° Y° Gouvernement X° Y° Gouvernement par antécédence (*Z°) par antécédence (*Z°)par antécédencepar antécédence X° X°

28 Le mouvement du verbe s V° à I° accord sujet-verbe riche Ex : [ IP Jean [ I° ne dort] [ VP pas [ V° t verbe ]]] s I° à C° Critère-wh Ex : [ IP Où [+wh] [ c° dort [+wh] ] [ IP il [ I° t verbe ]...]] s Type de mouvement : tête à tête, local et cyclique par substitution –V° se substitue à I° (V+I) –I° se substitue à C° (I+C)

29 Le déplacement des pronoms s Mouvement hybride : (i) mouvement de DP (ii) mouvement de tête (D°) s Le mouvement DP se termine en [Spec, VP], où seffectue laccord du verbe participe sous V° s Le mouvement D° seffectue depuis [Spec, VP] jusque dans une position dadjonction à la gauche de I° STRUCTURE

30 Représentation du mouvement du pronom clitique CPC C° IP C° IP DP I DP I I° I° D° I° VP D° I° VP DP V DP V D V° DP D V° DP D° D° Jean les a [t] conduites [t] Jean les a [t] conduites [t] mouvement-D° mouvement-DP mouvement-D° mouvement-DP

31 Tableau des mouvements Mvt A Mvt-A Mvt-tête Position de départ : Argument/Ajout Argument V° / D° Elément concerné : Elément-wh DP[-Cas] verbe/clitique Position darrivée : Spec-CP Spec-IP I° (V°) Déclencheur : Critère-wh Théorie du Cas Flexion riche Chemin de la Cyclique Spec-VP Cylcique dérivation : par Spec-CP (accord part) V à I à C Localité : Barrières Trace-DP Contrainte sur (Principe A) le Mvt de tête (Principe A) le Mvt de tête

32 La théorie du Liage Les Principes de la Théorie du Liage Principe A : Toute anaphore doit être liée dans son domaine de liage. Principe B : Tout pronom doit être libre (non- liée) dans son domaine de liage. Principe C : Toute expression-R doit être libre (partout)

33 La relation de liage Le liage : X lie Y ssi a. X c-commande Y, et c-commande b. X et Y sont coindicés Le domaine de liage (Catégorie Gouvernante): La catégorie minimale contenant Y, un gouverneur de Y, et un sujet en [Spec,XP] ou I° [+accord] qui c/m-commande Y. soit la phrase, soit le syntagme nominal, soit une proposition réduite soit la phrase, soit le syntagme nominal, soit une proposition réduite

34 Le liage des anaphores s Les pronoms anaphoriques doivent être liés dans leur Catégorie Gouvernante (=la phrase minimale) s Les pronoms réfléchis : lui-même, nous- mêmes, se, etc. s Les expressions réciproques : les uns les autres. Ex : Ils/*elles ont parlé les uns aux autres. s Relation anaphorique = relation locale et obligatoire entre une anaphore et un antécédent. Local = phrase minimale (1) a. Paul j dit que Jean i se i/*j surestime b. Paul j dit que Jean i parle de lui-même i/*j b. Paul j dit que Jean i parle de lui-même i/*j c. [Paul et Marie] j disent que [Jean et Jeanne] i parlent [lun à lautre] i/*j c. [Paul et Marie] j disent que [Jean et Jeanne] i parlent [lun à lautre] i/*j

35 La classe des pronoms s Pronoms Anaphores s Les pronoms peuvent apparaître dans une phrase sans antécédent (lantécédent est alors dans le contexte) (1) a. [ DP Il ] i dort. b. [ DP Pierre] i regarde une photo d [ DP elle] j b. [ DP Pierre] i regarde une photo d [ DP elle] j c. [ DP Pierre] i a dit qu [ DP il] i ne viendrait pas c. [ DP Pierre] i a dit qu [ DP il] i ne viendrait pas d. [ DP Pierre] i a dit qu [ DP il] j ne viendrait pas d. [ DP Pierre] i a dit qu [ DP il] j ne viendrait pas s Les pronoms doivent être libres dans leur catégorie gouvernante : Principe B

36 Les expressions-R s Expressions-R = expressions référentiellement autonomes (Ex: Marie, le chat, etc.) Les expressions-R nont pas besoin dantécédent pour acquérir une référence. Bien plus, elles ne doivent pas avoir dantécédent dans la phrase : Principe C du Liage (1)a. *[ DP Pierre ] i regarde une photo de [ DP Pierre ] i b. *[ DP Il ] i pense que [ DP Jean ] i aime [ DP Marie] k b. *[ DP Il ] i pense que [ DP Jean ] i aime [ DP Marie] k c. [ DP Il ] i pense que [ DP Jean ] j aime [ DP Marie] k c. [ DP Il ] i pense que [ DP Jean ] j aime [ DP Marie] k

37 Le liage et les catégories vides s Hypothèse : « Les principes du liage sappliquent non seulement aux syntagmes nominaux lexicaux, mais aussi aux catégories vides nominales » s Deux types de catégories vides: –les traces : 1) traces-DP 2) trace-wh –les pronoms nuls : 1) pro 2) PRO

38 Les traces DP s Le passif et la montée du sujet s Les traces DP sont des anaphores devant être liées dans leur CG (Principe A du Liage) s Le passif : [ IP1 [ DP Thierry] i [ I° a ] été insulté [ DP t ] i ] s Phrase à montée : [ IP1 Thierry semble [ CP2 [ IP2 t [ I°[-temps] ] dormir ]]] s La trace t est liée par lantécédent Thierry dans la phrase minimale (IP1 contenant un gouverneur de t et un sujet qui m-commande t)

39 Les catégories vides s Les traces-wh sont [-a,-p], semblables aux expressions-R. [ CP1 Qui i penses-tu [ CP2 que [ IP2 Marie aime t i ]]] s Les traces-wh sont soumises au Principe C : elles sont libres partout dans la phrase. s La catégorie est [-a,+p] Principe B s La catégorie pro est [-a,+p] Principe B [ IP [ DP pro] [ I°+[1sg] ] parlo italiano] s PRO est sujet des phrases infinitives. Je veux [ IP [ DP ] partir ] Je veux [ IP [ DP PRO] partir ] s PRO = [+a, +p] Théorème : PRO ne doit être pas être gouverné.

40 La théorie du Contrôle s La théorie du Contrôle est le module chargé de déterminer linterprétation de PRO. (1)a. Jean i essaie de [ IP i dormir] (1)a. Jean i essaie de [ IP PRO i dormir] b. Jean persuade Marie i de [ IP i partir ] b. Jean persuade Marie i de [ IP PRO i partir ] s En (1a), Jean est le contrôleur de s En (1a), Jean est le contrôleur de PRO (même référence) s En (1b), Marie est le contrôleur de s En (1b), Marie est le contrôleur de PRO

41 Le Contrôle s Structure à contrôle obligatoire : (1) Jean i veut [ IP i/*j dormir] (1) Jean i veut [ IP PRO i/*j dormir] s Structure à contrôle optionnel : (2) Jean i se demande comment [ IP i/j agir par lui-même i / soi-même j ] (2) Jean i se demande comment [ IP PRO i/j agir par lui-même i / soi-même j ] référence soit argumentale soit arbitraire référence soit argumentale soit arbitraire s Contrôle argumental : soit sujet, soit objet. Jean i propose à Marie de i le faire lui-même i Jean i propose à Marie de PRO i le faire lui-même i Jean ordonne à Marie i de i le faire elle-même i Jean ordonne à Marie i de PRO i le faire elle-même i Ce type de contrôle est lexicalement déterminé

42 Résumé du Liage I et II s La théorie du Liage sétend à toutes les catégories nominales de la grammaire, lexicales ou vides :

43 Les pronoms faibles s Les pronoms clitiques/faibles occupent une position dérivée, c.-à-d. sur le verbe conjugué. s Propriétés des pronoms clitiques: –conjoints avec le verbe : Jean le (*seulement) regarde (cf. Jean regarde seulement lui) –non accentués : Jean LE regarde, pas elle (cf. Jean regarde LUI, pas elle) –non coordonnables : Jean te et me regarde (cf. Jean regarde toi et moi).

44 La typologie des pronoms s Pronoms clitiques sujet (NOM) : {je, tu, il, elle, on, ce, nous, vous, ils, elles} Ex: Il adore les fleurs. s Pronoms clitiques objet direct (ACC): {le, la, les, me, te, se, nous, vous} Ex: Paul les adore. s Pronoms clitiques objet indirect (DAT): {lui, leur, me, te, se, nous, vous} Ex: Paul lui adresse la parole. s Pronom clitique génitif : {en} Ex: Paul en parle. s Pronom clitique oblique : {y} Ex: Paul y pense. s Pronoms forts : {moi, toi, lui, elle,cela/ça, nous, vous, eux, elles}

45 Pronoms sujet vs objet s Pronoms objet sont des clitiques syntaxiques s Pronoms sujet sont des clitiques phonologiques (après la structure-S) IP IP DP I DP I I° VP I° VP tu as dormi D° I° Jean le voit Cliticisation-PF Cliticisation en syntaxe

46 s La distribution des adverbes est régie par leurs propriétés sémantiques s Adverbes = Opérateurs de catégorie AdvP en position A-barre spécifieur ou adjointe. s Typologie : 1) Adverbes de mode 2) Adverbes factifs orientés-sujet 3) Adverbe de temps/lieu 2) Adverbes de fréquence 3) Adverbes de quantification 4) Adverbes de manière Les adverbes (I)

47 s La Théorie de la Vérification : adverbes en position A-barre de la projection dont la tête porte le trait approprié. « Un élément portant le trait [+F] doit se trouver dans une configuration locale (C) avec une tête associée au trait [+F], où C={[Spec-tête], [tête-tête], ou [Adjoint-tête]}» où C={[Spec-tête], [tête-tête], ou [Adjoint-tête]}» s La hiérarchie des adverbes : Adv mode > Adv événement > Adv aspect > Adv quant > Adv circonst. C° [+proposition] I° [+fait/temps/lieu] I° [+processus] V° [+activité] V° [+activité] Les adverbes (II)

48 La théorie de la vérification s Les têtes légitimantes : 1. Les adverbes de phrase (a) adverbes de mode : C° [+valeurs de vérité] (a) adverbes de mode : C° [+valeurs de vérité] (b) adverbes factifs orientés-sujet : I° [+événement] (b) adverbes factifs orientés-sujet : I° [+événement] (c) adverbes de temps et de lieu : I° [+événement] (c) adverbes de temps et de lieu : I° [+événement] (d) adverbes d aspect : I° [+fréquence] (d) adverbes d aspect : I° [+fréquence] 2. Les adverbes de VP 2. Les adverbes de VP (a) adverbes de quantification : V° [+activité] (a) adverbes de quantification : V° [+activité] (b) adverbes de manière : V° [+activité] (b) adverbes de manière : V° [+activité]

49 La vérification dans la structure CP AdvP mode CP AdvP mode CP AdvP mode C° IP AdvP orienté-suj IP AdvP orienté-suj IP temps/fréquence I° VP temps/fréquence I° VP Sujet AdvP quant/manière VP AdvP oquant/manière V° AdvP oquant/manière V°

50 Les infinitives sont des phrases : s Compléments de verbes modaux : [ CP Jean doit [ CP manger une pomme]] s Compléments de verbes à contrôle : [ CP Jean persuade Marie i [ CP de [ IP PRO i partir ]] s Compléments de verbes à montée : [ CP Jean i semble [ CP [ IP t i dormir ]] s Compléments de verbes ECM : [ CP Jean laisse ([ CP ) [ IP Marie partir ]] Propriétés : assignation de l ACC sous gouvernement par V principal (pas de barrière) Les infinitives

51 s Compléments de verbes causatifs : [ CP Jean fait [ CP [ IP partir i [ IP Marie [ VP [ V t i ]] s Analyse : Montée du groupe verbal (V/VP) et adjonction à la gauche du IP infinitif. Exemples : (1) [ CP Jean fait [ CP Marie partir]] (1) [ CP Jean fait [ CP Marie partir]] [ CP Jean fait partir i [ CP Marie t i ]] [ CP Jean fait partir i [ CP Marie t i ]] accusatif accusatif (2) [ CP Jean fait [ CP Marie [manger la soupe]]] (2) [ CP Jean fait [ CP Marie [manger la soupe]]] [ CP Jean fait [manger la soupe] i [ CP Marie [t i ] ]] [ CP Jean fait [manger la soupe] i [ CP Marie [t i ] ]] [ CP Jean fait manger la soupe [ CP à Marie]] [ CP Jean fait manger la soupe [ CP à Marie]] datif datif STRUCTURE STRUCTURESTRUCTURE Les causatives

52 Structure dune causative avec un verbe intransitif CP C IP IP DP I DP I I° VP I° VP V V° CP V° CP C IP IP V IP V IP V° DP I V° DP I VP VP AdvP V AdvP V Il a fait [manger] les enfants rapidement [t] Il a fait [manger] les enfants rapidement [t]

53 Structure dune causative avec un verbe transitif CP C IP IP DP I DP I I° VP I° VP V V° CP V° CP C IP IP V IP V IP V° DP I V° DP I VP VP AdvP V AdvP V Il a fait [manger la soupe] aux enfants rapidement [t] Il a fait [manger la soupe] aux enfants rapidement [t]

54 Définition de précédence Définition de précédence : Précédence (A) Précédence : « Le nœud A précède le nœud B sii A se trouve à la gauche de B et A ne domine pas B et B ne domine pas A » Précédenceimmédiate (B) Précédence immédiate : « …et s il n y a pas de nœuds inter- venant entre A et B » relation de sœurs

55 Définitions de commande Définitions de commande : C-commande (Reinhart 1981) (A) C-commande (Reinhart 1981) : « Le nœud A c-commande le nœud B sii (i) A ne domine pas B et B ne domine pas A, et (ii) le premier nœud branchant dominant A domine aussi B » M-commande (Aoun & Sportiche 1983) A) M-commande (Aoun & Sportiche 1983) : « Le nœud A c-commande le nœud B sii (i) A ne domine pas B et B ne domine pas A, et (ii) le premier nœud maximal (XP) branchant dominant A domine aussi B»

56 Définition de gouvernement Définition de gouvernement : Gouvernement (tête) : A gouverne B ssi (i) A est une tête dont {V, N, P, A, I [+temps] } gouverneur (ii) A m-commande Bm-commande configuration (iii) Aucune barrière ( projection maximale) nintervient entre A et B localité

57 Gouvernementpar antécédence Gouvernement par antécédence: Gouvernement (par antécédence) : A gouverne B par antécédence ssi (i) A est coindicé avec B chaîne (ii) A c-commande Bc-commande configuration (iii) Pas plus dune barrièrebarrière nintervient entre A et B localité

58 Définition du Gouvernement Définition du Gouvernement: Les nœuds barrières : Ce sont des projections maximales qui bloquent le gouvernement, que ce soit par antécédence ou par tête Définition commune du gouvernement : A gouverne B ssi (i) A est soit une tête V, N, A, P, I [+temps] soit coindicé avec B (ii) A m-commande B (iii) Aucune projection maximale barrière telle que {DP, PP, et IP ou CP} nintervient entre A et B.

59 Définition du Gouvernement(II) Définition du Gouvernement (II) Définition commune du gouvernement : A gouverne B ssi (i) A est un gouverneur, où gouverneurs sont (a) des têtes (V, N, A, P, I [+temps] ) (b) des XPs coindicés (b) des XPs coindicés (ii) A m-commande B (iii) Aucune barrière nintervient entre A et B. (iv) la minimalité est respectée minimalité

60 La Minimalité cf.la notion dintervenant s cf. la notion dintervenantintervenant La Minimalité A gouverne B ssi il ny a aucun nœud Z tel que (i) Z est un gouverneur potentiel pour B (ii) Z m-commande B (iii) Z ne m-commande pas A Minimalité Relativisée (Rizzi 1991) (i) Z est un gouverneur potentiel typique pour Y où typique = {A, A-barre, ou tête}

61 Définition de « Intervenant Définition de « Intervenant » Intervention : « Z intervient entre X et Y ssi X c-commande Z et Z c-commande Y » c-commande XP XP X ZP X ZP Z YP Z YP ok Y ok Y *

62 Bibliographie I: Cours DES/ DEA de Syntaxe Formelle suite... suite... s Chomsky, N. (1957). Syntactic Structures. Mouton, The Hague. s Chomsky, N. (1965). Aspects of the Theory of Syntax. M IT Press, Cambridge, Mass. s Chomsky, N. (1970). Remarks on nominalization, in Jacobs, R. et P.S. Rosenbaum (éds.), English Transformational Grammar. Gin, Waltham, Mass. s Chomsky, N. et H. Lasnik (1977). Filters and Control, Linguistic Inquiry 8,

63 Bibliographie I: Cours DES/ DEA de Syntaxe Formelle (suite) s Chomsky, N. (1981). Lectures on Government and Binding. Foris Publications, Dordrecht. s Chomsky, N. (1986). Barriers. M IT Press, Cambridge, Mass. s Chomsky, N. et H. Lasnik (1991). Principles and Parameters Theory, in Jacobs, J., A. von Stechow et T. Vennemann (éds.) Syntax: An International Handbook of Comtemporary Research. Walter de Gruyter, Berlin. s Chomsky, N. (1995). The Minimalist Program. MIT Press, Cambridge, Mass.

64 Bibliographie Générale s Culicover, P. W. (1997) Principles and Parameters: An Introduction to Syntactic Theory, Oxford University Press, Oxford. s Haegeman, L. (1991) Introduction to Government & Binding Theory. Blackwell, Oxford. s Ouhalla, J. (1994). Transformational Grammar. Edward Arnold, London/New York. s Radford, A. [1988]. Transformational Grammar: A First Course. Cambridge University Press. s Tellier, C. [1995]. Eléments de syntaxe du français. Les Presses de lUniversité de Montréal.


Télécharger ppt "Cours de Syntaxe Formelle : Mise à niveau DEA / DES Sommaire : Cours X : RévisionCours X : Révision Définitions Bibliographie."

Présentations similaires


Annonces Google