La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les lieux de commandement

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les lieux de commandement"— Transcription de la présentation:

1 Les lieux de commandement
Tokyo dans la mégalopole japonaise Sophie Gaudelette Classe de 4ème- adaptable pour des terminales. Ressources Document : carte « les mégapoles et leurs caractéristiques : les villes globales dans CD-ROM Le Monde/Autrement : Grandes villes et urbanisation dans Le monde en 50 cartes. Doc photo n°8082 Métropoles et mondialisation

2 Thème 4 - On traitera un thème parmi les deux suivants :
LES LIEUX DE COMMANDEMENT CONNAISSANCES Les grandes métropoles Centres décisionnels majeurs, elles concentrent le pouvoir économique, financier, culturel, politique et technologique. DÉMARCHES Une étude de cas : − Tokyo dans la mégalopole japonaise. Cette étude cas débouche sur la présentation de planisphères : grandes métropoles, places boursières, réseau mondial de l’Internet ... CAPACITES Décrire et expliquer ce qu’est une métropole mondiale à partir de l’exemple choisi. Localiser les grandes métropoles mondiales et les pays où elles se situent

3 Cartes caractérisant les métropoles
Liste cartes par anamorphose de Worldmapper Réseau mondial de l’internet et son évolution de à 2007 sur Worldmapper

4 Leçon 1: Tokyo, ville globale et ville monde
Un lieu de commandement économique En cours dialogué, la classe exploite des tableaux statistiques caractérisant la place de Tokyo dans l’économie mondiale (bourse, sièges sociaux, investissements et firmes étrangers). Sa place de 2ème métropole économique mondiale en 2010 lui due à son rôle économique et financier dans la mondialisation Un lieu de commandement politique ? A l’échelle du Japon, Tokyo est un centre de commandement politique, en tant que capitale. En utilisant les statistiques de Global Cities, on constate qu’à l’échelle mondiale, elle est au 5ème rang par son engagement politique (influence diplomatique, mesurée par la présence de consulats et ambassades, think tanks, implication dans les instances internationales, accueil de conférences mondiales). Le professeur donne des éléments explicatifs : l’affaiblissement politique du Japon à la suite de la seconde guerre mondiale. Un lieu de commandement culturel ? A partir d’images la Tokyo design Week, et des statistiques de Global Cities, on évoque la place culturelle de Tokyo (mesurée par l’attraction des voyageurs et migrants du monde, les événements sportifs, expositions artistiques internationaux, et la présence d’établissements gastronomiques variés) dans la mégalopole, pour le Japon, et le monde. Elle est passée de la 7ème en 2008 à la 4ème en On conclut que Tokyo est l’une des premières métropoles mondiales (2ème en 2010), mais qu’elle doit ce rang surtout à sa place économique et à son poids démographique dans le monde. Supports : Tableaux statistiques de la revue Foreign policy 2010 (Global Cities Index Ranks) Images de la Tokyo Design Week

5 Tokyo, modèle de métropole mondiale ?
Tokyo est une métropole mondiale par son gigantisme et ses caractéristiques Métropole en forte expansion, entre 1950 et 2000, Tokyo a vu sa population augmenter de 20 millions d’habitants. Concentration de richesses : Tokyo concentre près de 35 % du PIB du Japon pour 25 % de la population japonaise.

6 Métropoles 2010 Global Cities Index

7 Foreign policy 2010: 2010 Global Cities Index Ranks New York, London, Tokyo and Paris as top Global Cities 1DJtYJ:www.atkearney.com/index.php/News-media/2010-global-cities-index-ranks- new-york-london-tokyo-and-paris-as-top-global- cities.html+Foreign+Policy+2010+Global+Cities+Index&cd=6&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

8 Les lieux de l’innovation au Japon
Voir : Actes du FIG de St- Dié

9 La Tokyo Design Week (site http://www.tdwa.com/)
L’exploitation d’œuvres de la manifestation internationale annuelle Tokyo Design Week permet de développer une approche de la géographie utilisant l’histoire des arts. On convoque ici les arts du quotidien, rarement utilisés dans les cours d’histoire, et l’on montre en quoi une telle manifestation se veut à la fois une vitrine culturelle et technologique pour le Japon et le monde, et une occasion de manifester la promotion d’une politique environnementale volontariste. L’exposition de 2010 est symbolique à triple titre de la mondialisation : Elle comporte un volet « conteneurs recyclés », propice à rappeler le rôle d’interface de la mondialisation que joue Tokyo ; une image satellitale des ZIP qui ont une forme crénelée sur un littoral conquis sur la mer peut compléter l’entrée par une image de conteneur transformé. Elle associe pour la première année les thèmes « Design » et « Environnement », façon de souligner les efforts de coopération mondiale dans le domaine écologique. Cette manifestation a attiré des designers et visiteurs du monde entier, dans un mouvement plus massif que jamais (c’est la 25ème), venus de Chine, de Corée, de Taïwan, du Canada, des États-Unis, de Belgique, de France, d’Allemagne, d’Italie, d’Israël, et de tout le Japon. Le rôle de Tokyo comme métropole culturelle mondiale peut être abordé par en traçant sur une carte du monde des flèches entre les pays d’où proviennent les visiteurs et Tokyo. On peut insister sur le fait que ces derniers sont situés essentiellement dans le Nord ; l’organisation de l’espace culturel mondial est à l’image de cette exposition, polarisé par certains pays du Nord. L’entrée dans le « cas Tokyo » peut donc être débutée par un document d’accroche pris dans les images de cette manifestation. C’est une occasion de montrer que la géographie peut aussi collaborer à l’histoire des arts et que l’art est aussi mondialisé

10 Les plus grandes villes japonaises et la mégalopole
Carte de la documentation française Densité de population (2006) et grandes villes (2008) au Japon

11 La ville globale concentration démographique et croissance urbaine
Poids démographique Fonctionnement en réseaux concentration démographique et croissance urbaine accessibilité  et connexité insertion dans les échanges mondiaux Fonctions politique et économique La ville globale centres décisionnels au plan politique Influence culturelle espaces culturels et de loisirs concentration de richesses concentration d’activités à haute valeur ajoutée s’appuyant sur une main d’œuvre qualifiée  Ce sont donc des lieux de commandement polarisant l’espace où le développement des NTIC n’a pas rendu caduque une forte centralité favorisée par les décideurs. ressource

12 Leçon 2 : Effets régionaux et locaux de la métropolisation de Tokyo
Quels effets sociaux-spatiaux la métropolisation de Tokyo exerce-t-elle au plan régional et local ? Une ville qui dynamise un hinterland à l’échelle de la mégalopole On montre la place centrale de Tokyo et de la mégalopole dans l’économie japonaise à partir de statistiques, puis la structuration de l’hinterland qui correspond la mégalopole, par les voies de communication. Une ville à l’étroit dans sa plaine L’étude d’une image satellitale de la baie de Tokyo met la forme crénelée du littoral qui souligne la littoralisation d’une partie des activités (industrie, centre d’affaires, structures portuaires, aéroport), en relation avec sa position d’interface de la mondialisation. Une gestion urbaine en réflexion L’un des aspects atypiques, pour une métropole reste, comme des villes japonaises, l’absence de planification urbaine de Tokyo, du fait d’une faible tradition d’intervention de l’État. Le professeur montre, en utilisant le plan d’aménagement de la région capitale (qui émane de la préfecture), quelle évolution se profile pour revitaliser une ville éclatée et comment s’opère la reconquête du centre par la population.  Supports : Statistiques sur la place de Tokyo dans l’économie japonaise (PNB, sièges sociaux) Carte des voies de communication Photographie satellitale des structures portuaires de la baie de Tokyo Plan d’aménagement de la région capitale (site Géonfluences) et cartes de la Documentation Photographique

13 La repopulation des centres -villes japonais entre 2000 et 2005
Carte de la documentation française La repopulation des centres -villes japonais entre 2000 et 2005

14 Un effet pervers de la littoralisation : la pollution maritime
Fichier KMl greffé sur Google Earth / Marine Impacts Plus la tâche est foncée, plus la mer est polluée, légende téléchargée avec le KMZ. IL faut avoir la version GE5

15 Tokyo dans la mégalopole japonaise, métropole mondiale
I – Tokyo, ville globale II – Effets locaux et régionaux de la métropolisation de Tokyo À l’échelle de la mégalopole A l’échelle locale Un centre de commandement économique et culturel à l’échelle du Japon et du monde Un centre politique pour le Japon mais restreint à l’échelle du monde Lieu de production, innovation, de haute technologie Technopôles Mégalopole Axe de communication majeur Pôles secondaires de la mégalopole (concurrents de Tokyo) Échanges mondiaux de marchandises ZIP Reconquête des quartiers centraux et terre-pleins industriels. Pollution maritime

16 Tokyo métropole mondiale dans la mégalopole.
Mer du Japon HONSHU Tsukuba Tokyo Nagoya Osaka-Kobé Okayama Hiroshima Kita-Kyushu SHIKOKU Fukuoka KYUSHU 250 km Océan Pacifique

17 Leçon 3 : L’organisation de l’espace mondial par les grandes métropoles : mise en perspective des leçons sur Tokyo   Quelle organisation réticulaire lie les grandes métropoles dans la mondialisation ? Les métropoles du Nord, des centres de commandement de l’espace monde A partir d’une carte des grandes métropoles, on souligne les inégalités Nord/Sud. A titre de généralisation, le professeur insiste sur le rôle de centre de commandement économique, politique, et culturel que jouent les plus grandes métropoles des pays développés, qui s’appuient sur des espaces commandés larges (mégalopoles notamment). La métropolisation, un reflet des inégalités mondiales On remarque que les métropoles ne sont pas absentes du sud, le professeur explique qu’elles se caractérisent par une moindre puissance économique, des inégalités sociales plus violentes, un faible rôle dans les instances internationales, qu’elles soient diplomatiques, culturelles ou financières. On peut insister sur la place de certaines métropoles de pays émergents qui soulignent leur dynamisme économique : Shanghai, Johannesburg, Mumbai, Dehli, Buenos Aires, Rio. Métropolisation et réseaux mondiaux Par l’étude de planisphères des places boursières, du réseau mondial de l’Internet, des migrations de travailleurs hautement qualifiés, on souligne l’ampleur des échanges financiers, culturels, économiques et humains entre les grandes métropoles. Leur rôle de pôles d’échanges privilégiés entre les États est valorisé. Ces cartes permettent aussi d’apporter des facteurs explicatifs à l’inégale répartition des métropoles. Supports : Planisphère des grandes métropoles, du réseau mondial de l’internet, des places boursières, des migrations de travailleurs hautement qualifiés

18 Les métropoles mondiales organisent-elles un « archipel mondial »?
Quel que soit le critère retenu, les métropoles qui arrivent en tête sont: New York, Londres, Tokyo, Paris, Los Angeles, Chicago, Hong Kong, Singapour, Frankfort, Madrid, Milan (rajouter Shanghai). Ces villes forment des îles distançant les autres par leur richesse, les trente premières gèrent 60 % des capitaux mondiaux. Elles sont parfaitement connectées entre elles grâce aux réseaux de communication, de transports et à la présence de communautés étrangères. L’essentiel de ces métropoles de niveau mondial se trouve dans le Nord : on admet en général pour le Sud un petit nombre de villes, Shanghai, Johannesburg, d’autres sont en devenir comme Mumbai, Dehli, Mexico, Buenos Aires, Rio. Situées sur les littoraux, elles sont en position d’interface de la mondialisation. O. Dollfus parle d’un « archipel mégalopolitain mondial » formé par des grappes de villes constituant des mégalopoles (Nord-Est et grands lacs aux Etats-Unis, mégalopoles européennes et japonaises), certains géographes lui opposent l’idée que ces villes n’ont pas des pouvoirs entièrement autonomes mais s’appuient sur de vastes hinterlands et que leur puissance est aussi le fruit de leur domination géo- économique et géopolitique mondiale.

19 Les effets de la métropolisation au niveau régional et local.
Au niveau régional, les métropoles mondiales organisent de vastes espaces régionaux en régions urbaines, structurées par un réseau de villes petites et moyennes, caractérisées par une population importante ; leur poids régional, qui se traduit par une forte attractivité, repose sur leur pouvoir administratif régional, des activités diversifiées, et innovantes, le rôle de centre de réseau de transports et l’existence de zones industrielles. Au niveau local, les effets internes de la métropolisation touchent au développement durable : déséquilibres environnementaux dus à la pollution par les gaz toxiques, contraintes sociales liées à la spéculation immobilière (gentrification, « villes éclatées » où l’emploi industriel régresse pour faire place au tertiaire peu qualifié et très hautement qualifié, les contrastes étant plus violents dans les métropoles des PED).

20 Une métropole en pleine croissance
Carte de la documentation française La croissance des agglomérations urbaines entre 1975 et 2007

21 Métropoles 2010 Classement

22 Foreign policy 2010: 2010 Global Cities Index

23 Carte de la puissance métropolitaine (Foreign Policy Global Cities Index, 2008

24 Capacités et compétences géographiques
Exploiter des tableaux statistiques Regard critique sur la pertinence des indicateurs Caractériser (décrire et expliquer) ce qu’est une métropole Interpréter une œuvre d’art comme témoin de la géographie Lire, décrire et confronter les planisphères thématiques Comprendre une carte de flux Localiser les grandes métropoles mondiales et les pays où elles se situent

25 En relation avec le Socle Commun
Compétence 5 ; employer et lire différents langages (cartes, statistiques) Compétence 5 ; mobiliser ses connaissances pour donner du sens à l’actualité Compétence 3 ; environnement et développement durable Compétence 4 ; s’informer, se documenter et faire preuve d’esprit critique face à l’information : pertinence des indicateurs  Compétence 5 ; avoir des connaissances et des repères (métropoles, inégalités Nord/Sud) : lire, décrire et confronter les planisphères thématiques Compétence 5 ; employer et lire différents langages (cartes, statistiques) : comprendre une carte de flux Compétence 5 ; être sensible aux enjeux humains d’une œuvre d’art

26 notions Métropolisation Réseau mondial de l’internet Migrations
Échanges (financiers, culturels, humains, économiques)  Inégalités Nord/Sud


Télécharger ppt "Les lieux de commandement"

Présentations similaires


Annonces Google