La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Biosynthèse des macromolécules. RAPPELS Rappels LADN est la molécule la plus grosse de lorganisme Double hélice faite de deux monomères enroulés les.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Biosynthèse des macromolécules. RAPPELS Rappels LADN est la molécule la plus grosse de lorganisme Double hélice faite de deux monomères enroulés les."— Transcription de la présentation:

1 Biosynthèse des macromolécules

2 RAPPELS

3 Rappels LADN est la molécule la plus grosse de lorganisme Double hélice faite de deux monomères enroulés les uns sur les autres unis entre-eux par des liaisons hydrogènes dont les deux brins sont : –antiparallèles : l'un est constitué d'un enchaînement commençant à gauche et se poursuivant vers la droite, l'autre commençant à droite et se poursuivant vers la gauche ; –complémentaires : chaque adénine (A) d'un des deux brins est liée par deux liaisons hydrogène avec une thymine (T) de l'autre brin, et chaque guanine (G) d'un brin est liée par trois liaisons hydrogène avec une cytosine (C) de l'autre brin.

4 Rappels Les monomères sont constitués dunités = nucléotide (sucre (désoxyribose) + Ac phosphorique + base purique (Adénine ou Guanine) ou base pyrimidique (Cytosine ou Thymine)) A= T C = G...AGAGTCGTCTCGAGTCA......TCTCAGCAGAGCTCAGT... Larrangement des 4 bases permet détablir le code génétique qui supporte dinformation dont la cellule a besoin pour synthétiser les protéines Se fait sous forme de « codon » = triplet de bases Liaisons hydrogène

5

6 Les gènes L'ensemble de l'information génétique peut s'écrire ainsi en 3 milliards de lettres = les gènes Un gène est un ensemble de nucléotides qui contient toute linformation pour transcrire un ARNm en protéine. Qui dans un second temps pourra être traduit en protéine

7 Les gènes Tout le génome nest pas réparti en gènes (5% environ) Longueur dun gène : de qqs centaines à 1 million de paires de bases (bp) (de nucléotides)

8 Les gènes chaque gène est constitué de morceaux codant pour la protéine – les exons séparés par des morceaux d'ADN ne participant pas au codage de la protéine – les introns Épissage : consiste à OT les introns

9

10

11 9.Principes généraux de lexpression des gènes Transcription Synthèse d'ARN messager (ARNm) sous la direction de l'ADN. On passe du langage ADN au langage ARN (langage semblable de «nucléotides») La transcription produit aussi dautres types dARN (de transfert, ribosomique, petit ARN nucléaire…) ayant divers rôles. Lexpression génique se fait en 2 étapes : la transcription et la traduction Traduction Synthèse d'un polypeptide à partir dun ARN messager. On passe du langage ARN au langage des protéines : les acides aminés. A)Les étapes

12 Expression dun gène L'expression d'un gène est une suite de synthèses chimiques et de réactions aboutissant à la production d'un acide ribonucléique ou d'une protéine. –Elle comprend la transcription La traduction

13 Deux étapes la transcription = synthèse de l'ARN messager à partir de l'ADN la traduction = synthèse de la protéine à partir de l'ARN messager

14

15 La transcription

16 Mécanismes généraux Le mécanisme général de la transcription qui est la synthèse d'un acide ribonucléique –complémentaire d'un des deux brins du gène (=identique à celle de l'autre brin) est divisé 3 étapes distinctes réalisées par une seule enzyme : ARN polymérase - l'initiation de la transcription : reconnaissance du début de l'unité de transcription - l'élongation de la chaine ribonucléotidique : polymérisation de la chaîne d'ARN - la terminaison de la transcription : nécessite la reconnaissance de la région de terminaison.

17 La transcription Elle fait appel à plusieurs enzymes : –RNA-polymérase I qui synthétise les RNA cytoplasmiques : RNA ribosomiques (18 S- 5,8 S- 28 S) –RNA-polymérase II qui synthétise les RNA messagers qui contiennent l'information destinée à la traduction et certains des snRNA –RNA-polymérase III qui synthétise les petits RNA (tRNA, rRNA 5 S, snRNA, 7SL-RNA).

18 Les ARN polymérases Enzymes très variables et complexe 1 type « procaryote » 3 types « eucaryotes » spécialisés -ARN Pol I : transcription en ARN ribosomiques -ARN Pol II : transcription en ARN messagers -ARN Pol III : transcription en ARN tranfert Qui travaillent globalement de la même façon.

19 Fonctionnement AVEC –ADN (double brin préférentiellement), –4 précurseurs ribonucléotidiques (ATP, UTP, CTP et GTP) –un cofacteur apporté sous forme d'ions Mg2+ Elles réalisent les 3 étapes : –l'initiation de la transcription –l'élongation de la chaine ribonucléotidique –la terminaison de la transcription

20 T A C C T G A A C G T C G T G A T T La transcription ADN ARN prémessager DU GÈNE À LA PROTÉINE 53 ADN 35 ARN prémessager A U G G A C U U G C A G C A C U A A LA RELATION ENTRE GÈNES ET PROTÉINES

21 La transcription Initiation LARN polymérase se lie au promoteur du gène. Les deux brins d'ADN se déroulent à cet endroit (bris des liens hydrogène) et la transcription commence. Élongation –Dans le sens 5-3 –De manière antiparallèle par rapport à lADN copié –De façon complémentaire Terminaison La transcription se poursuit jusqu'à la fin de la région terminale. Le transcrit dARN et la polymérase sont libérés

22 La transcription DU GÈNE À LA PROTÉINE Promoteur Terminateur ARN polymérase 5 3 Campbell – Fig Brin codant Brin non-codant ARN prémessager

23 5 3 ARN polymérase Initiation Élongation Terminaison Schéma résumé de la transcription

24 Propriétés Initiation de la transcription : - reconnaissance du site d'initiation - liaison à l'ADN - ouverture locale de la double hélice

25 INITIATION Début de la transcription = promotteur = –Séquences variables –séquence consensus TATA box" : séquence consensus = TATAAAA " GC box" : séquence consensus = GGGCGG " CAT box" : séquence consensus = GCCAAT

26 Elongation : - activité ARN Pol

27 Elongation La transcription se fait dans le sens 5'3' ce qui signifie qu'elle s'agrandit en 3'. Une boucle de transcription comporte environ 17 bases ouvertes. La vitesse de polymérisation est d'environ 30 à 80 nucléotides par seconde.

28 Terminaison : - reconnaissance du site de terminaison

29 Modifications post transcriptionnelles des ARN LARN est ensuite « épissé » : les régions non codantes sont exisées (coupées) On obtient de lARN messager

30 Traduction

31 Définition = passage de la forme Acide nucléique (5 lettres) en protéines (20 Acides aminés) Grâce au « code génétique universel »

32 Généralités Cest la lecture de lARN messager par les ribosomes Et sa traduction en protéines Le code génétique est constitué de « triplets » ou « codons » –Groupes de 3 bases (parmi les 4 de lARN) –Lordre des codons = ordre des AA sur la protéine

33 Le déchiffrage du code - le code est constitué de triplets de nucléotides : 1 triplet = 1 CODON - il existe 64 codons possibles, codant 20 acides aminés différents : le code est dégénéré - chaque codon ne désigne qu'un seul acide aminé : le code n'est pas ambigüe - le même code génétique est utilisé chez tous les êtres vivants : le code est universel

34 Codons stop Sur les 64 codons, 61 ont une correspondance en acides aminés. Les 3 codons qui n'ont pas de correspondances en acides aminés –(UAA ; UAG ; UGA) sont des codons STOP (aussi appelés codons non sens) : – ils arrêtent la traduction de l'ARN.

35

36 Les composants moléculaires de la traduction Le brin d'ARN messager. Contient les codons qui déterminent la liste des acides aminés de la chaîne polypeptidique. Des acides aminés. De nombreux exemplaires des (20) types d'acides aminés sont présents dans le cytosol de la cellule. La plupart proviennent des voies anaboliques de la cellule mais, huit dentre eux doivent absolument être absorbés dans la nourriture car le corps ne peut les fabriquer. Des ARN de transfert (ARNt). Acheminent les acides aminés du cytosol jusquau ribosome Un ribosome. Contient lARN ribosomique et les protéines nécessaires à la polymérisation des acides aminés en polypeptide.

37 Etapes de la traduction La molécule d'ARN messager se fixe à un ribosome. L'ARNm traverse le ribosome, codon par codon. Chaque fois qu'un codon est lu par le ribosome, une molécule d'ARN de transfert spécifique (ARNt) apporte un acide aminé spécifique via son anticodon(1) et via des liaisons H en respectant les règles de complémentarité A/U et G/C

38 Etapes de la traduction Chaque dépôt d'acide aminé dans le ribosome est suivi de son union avec la chaîne polypeptidique en formation, via une liaison peptidique. Quand tous les codons ARNm ont été lus, la chaîne est terminée

39 Acides aminés ARNt Ribosome ARNm Codon Anticodon Polypeptide en formation 5 3 LP LP : Lien peptidique 3 5

40 Les ribosomes = organite où se produit la traduction (cytoplasmique) Formé de deux sous- unités chacune contient des protéines et de l'ARN ribosomique Modèle informatisé dun ribosome bactérien 3 filaments ARNr Polypeptide en voie de synthèse ARNm Petite sous- unité Grosse sous-unité

41 Ribosome Grosse sous-unité Site P (site peptidyl-ARNt) retenue de l'ARNt lié au polypeptide Site A (site aminoacyl-ARNt) ajout de l'ARNt chargé dun acide aminé Site E (site de sortie) sortie de l'ARNt « vidé» de sa charge Petite sous-unité Site pour lARNm ou «site M» agrippe l'ARNm au tout début de la traduction

42 E PA Site M Agrippe lARNm au tout début de la traduction Site P Retient lARNt lié au polypeptide en voie de synthèse. Site A Retient lARNt qui sajoute. Site E Permet la sortie de lARNt ayant fini «sa job». Campbell (3 e éd.) Figure : 351 Polypeptide en formation Acide aminé Lien peptidique M

43 Le Ribosome Rapproche l'ARNm et les ARNt. Place le nouvel acide aminé «dans le bon sens» : le groupement amine près du carboxyle du polypeptide. Catalyse la liaison peptidique entre les acides aminés qui s'ajoutent les uns à la suite des autres.

44 5 3 Site E Site P UUU AAA CCC 3 H H | | N C R X | C = O | O Site A Acide aminé H R X H R X H H H H I I I I I I I I H N C C N C C N C C N C C I II I II I II I II H O H O R X O R X O 3 5 AGC 3 H H | HN C R X | C = O | O AGC 5 H H | | H N C R X | C = O | O 3 UCG

45 La Traduction Transformation des codons de lARNm en une chaîne polypeptidique. Requiert de nombreux facteurs protéiques. Consomme lénergie de la GTP (guanosine triphosphate) Requiert lactivité enzymatique des ARN ribosomiques.

46 Etapes Initiation Étape la plus longue et la plus complexe. Élongation Chaque cycle délongation lit un codon et ajoute un acide aminé à la chaîne polypeptidique. Terminaison Libère tous les «acteurs moléculaires de la traduction ainsi que le produit final «le polypeptide».

47 Codon dinitiation Comment le système choisit-il le bon cadre de lecture ? Il commence toujours par le même codon de départ de traduction : –le codon d'initiation = AUG (Méthionine).

48 Initiation LARNt dinitiation porteur de la méthionine sinstalle dans la petite sous- unité. La grosse sous- unité se fixe ensuite (grâce à lénergie de la GTP

49 Elongation ARNm Ribosome Le nouvel acide aminé est dans la chaîne.

50 Terminaison = Codons stop Sur les 64 codons, 61 ont une correspondance en acides aminés. Les 3 codons qui n'ont pas de correspondances en acides aminés –(UAA ; UAG ; UGA) sont des codons STOP (aussi appelés codons non sens) : – ils arrêtent la traduction de l'ARN.

51 Terminaison Facteur de terminaison Codon darrêt UAG, UAA ou UGA 1 Le ribosome lit le codon darrêt. Une protéine de terminaison se lie au site A Le facteur de terminaison hydrolyse le lien qui relie le polypeptide à lARNt. Le polypeptide se détache ainsi que le dernier ARNt. Les sous-unités du ribosome et lARNm sont libérés..

52 Les modifications post- traductionnelles Les polypeptides «frais» doivent subir des transformations pour devenir véritablement fonctionnels –Les polypeptides se replient «spontanément» et adoptent leur conformation native –Les polypeptides sont modifiés via divers enzymes.


Télécharger ppt "Biosynthèse des macromolécules. RAPPELS Rappels LADN est la molécule la plus grosse de lorganisme Double hélice faite de deux monomères enroulés les."

Présentations similaires


Annonces Google