La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Eco-exemplarité des collectivités Cadre de référence, enjeux et exemples de bonnes pratiques Nathalie RICAILLE, Chargée de mission Espace Environnement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Eco-exemplarité des collectivités Cadre de référence, enjeux et exemples de bonnes pratiques Nathalie RICAILLE, Chargée de mission Espace Environnement."— Transcription de la présentation:

1 Eco-exemplarité des collectivités Cadre de référence, enjeux et exemples de bonnes pratiques Nathalie RICAILLE, Chargée de mission Espace Environnement

2 Des enjeux globaux, des actions locales Le changement climatique est devenu une préoccupation majeure, reconnue de tous; Limpact des collectivités sur les émissions de gaz à effet de serre et sur lenvironnement est important; Les collectivités disposent de leviers pour agir et réduire leur impact sur lenvironnement; La notion déco-responsabilité désigne lensemble des actions visant à limiter ces impacts.

3 Etre éco-responsable ? Pour une collectivité, être éco-responsable, cest : >Offrir l'image d'une administration plus responsable, économe et soucieuse des conséquences de ses activités >Etre exemplaire et montrer quil est possible dagir à tous les niveaux pour préserver le territoire >Fédérer les agents autour dun projet commun, dune recherche collective de progrès et d'amélioration des conditions de travail >Etre source dinspiration et démulation pour le citoyen >Avoir une influence significative sur l'environnement en adoptant des pratiques éco-responsables

4 Etre éco-responsable? Thèmes dactions possibles Thèmes dactions BruitAir Energie Déchets Eau Sécurité et hygiène Trans- ports

5 Etre éco-responsable ? Elles doivent aussi montrer l'exemple dans leurs actions, en privilégiant : la concertation ; l'anticipation des impacts environnementaux, économiques et sociaux ; l'évaluation systématique ; l'amélioration continue.

6 Déchets - La déclinaison en actions 1)Actions transversales : concernent plusieurs ou tous les types de déchets Exemples : >Promouvoir léco-consommation (achats publics) >Formations et sensibilisation des élus, agents, partenaires, acteurs relais à la prévention des déchets >Actions dinformation de sensibilisation du public et/ou de publics ciblés >Eco-Communication / éco-manifestations >Charte des « Eco-collectivités » >Démarche de certification, Agenda 21, etc. Site : (dispositif national de formation à léco-responsabilité)http://www.ifore.ecologie.gouv.fr

7 Actions transversales : bonnes pratiques en France

8 Actions transversales (1/6) Eco-responsabilité des achats et marchés publics >Réseau Aquitain d'acheteurs publics responsables >Objectifs : –faire partager les expériences locales (plateforme d'échanges de documents et d'informations) en matière d'achats responsables –engager des actions concrètes avec des collectivités sur des produits à fort potentiel de prévention (réduction des impacts) et sur des achats peu « complexes » >Fait partie du réseau national des collectivités "Commande publique et Développement durable".Commande publique et Développement durable Sites :

9 Actions transversales (2/6) Programme Ideal 79 : un vaste plan de formations >Entre 2006 et 2008, 260 agents et 150 élus ont été sensibilisés et formés à la prévention des déchets >Objectifs des formations : permettre aux agents de se familiariser avec la notion de « prévention des déchets » à partir de 3 entrées thématiques ( le papier, les résidus de cuisine et de jardin, et lexemplarité des collectivités territoriales) CG 56 : du groupe de travail à laction >Contexte : Agenda 21 à léchelle du Département >Groupe de travail sur léco-exemplarité dès 2008 >Mise au point dune démarche exemplarité et de mobilisation des collectivités (261 communes – 27 EPCI) Sites :http://www.ideal79.com/spip.php?article4

10 Actions transversales (3/6) Appel à projet en vue dun accompagnement du CG 56, de lADEME et du réseau départemental de prévention des déchets : >2010 : réunions dinformation (3) sur la démarche dexemplarité, le dispositif dengagement et les retours dexpériences (40 collectivités présentes) >transmission doutils de diagnostic préalable à la signature de la charte, de fiches actions et de supports de communication >participation financière pour une prestation extérieure daccompagnement (non demandée à ce jour) >accompagnement technique dans la mise en œuvre effective dun plan dactions (4 la 1 ère année) >organisation de rencontres annuelles ou semestrielles des collectivités engagées

11 Actions transversales (4/6) Charte des Eco-Collectivités >SMICTOM Alsace Centrale >Démarche volontaire construite par les Eco- Collectivités et accompagnée par le SMICTOM >Engagement pour le tri et la réduction des déchets en appliquant 10 gestes qui sarticulent autour de 5 thématiques : –Trier plus –Gérer mieux les déchets toxiques et les déchets verts –Gaspiller moins –Consommer mieux –Informer plus Site :

12 Actions transversales(5/6) Charte des Eco-Collectivités >Aspects méthodologiques : –Réalisation dun audit dans tous les bâtiments concernés –Renouvellement explicite annuel avec un éco-geste supplémentaire >Résultats : 56 éco-collectivités (sur 98) – objectif 2014 : 75% >Valeur ajoutée de la charte : –la charte est un « prétexte » pour échanger –La charte est utilisée comme outil danimation et démulation –Stimule demandes en formations (DD et prévention des déchets) –Groupe de travail consacré à la politique dachats éco-responsables Site :

13 Actions transversales (6/6) Démarche de certification ISO (SIOM) Méthode proposée : >Engagement de la direction >Désignation et formation en interne de correspondants déchets >Détermination par les correspondants des principaux postes à améliorer (papier, cartouches, bureautique, éclairage, petites fournitures) >Coordination/animation du dispositif : >Rédaction dun vadémécum de limpression >Développement dun roman photos des bonnes pratiques… >Processus damélioration continue => communication >Essaimage vers des collectivités membres du SIOM >Base dun Programme Local de Prévention >Déclinaison vers les écoles : label Ecole Durable Site :

14 Déchets - La déclinaison en actions 2)Actions thématiques : visent des flux de déchets spécifiques et/ou prioritaires Exemples : >Economie de consommables >Dématérialisation (informatisation, substitution dun produit par un service, location) >Alternatives à lutilisation de déchets dangereux >Alternatives à labandon (réemploi) >Gestion des espaces verts / gestion différenciée >Compostage des déchets de restauration dans les bâtiments du service gestion des déchets et du siège

15 Actions thématiques : bonne pratique en Région de Bruxelles-capitale

16 Actions thématiques (1/2) Economie de consommables >Institut Bruxellois pour la Gestion de lEnvironnement (BE- IBGE) >Mise en œuvre du volet « bureaux » du Plan Déchets de la Région de Bruxelles-Capitale, qui a un objectif de réduction de 10 à 30 % des consommations de papier, et de 5 % des consommations dénergie >Action « to print or not to print » basée sur le thème de léco- efficacité = –moins de papier, –moins dénergie –moins de frais –plus de circulation de linformation. Site :

17 Actions thématiques (2/2) Laction To print or not to print de Bruxelles Environnement – IBGE combine 3 approches : >Une approche individuelle : sensibiliser et former les collaborateurs pour leur faire adopter des comportements réfléchis >Une approche structurelle : adapter les outils informatiques >Une approche organisationnelle : adapter les procédures de travail de lentreprise Mise à disposition dune boîte à outils (formation, outils dinformation, de communication, de planification, services dun facilitateur « papier », etc.). Site :


Télécharger ppt "Eco-exemplarité des collectivités Cadre de référence, enjeux et exemples de bonnes pratiques Nathalie RICAILLE, Chargée de mission Espace Environnement."

Présentations similaires


Annonces Google