La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

VERS UNE REDUCTION DES DECHETS MENAGERS ASSIMILES ARTICULATION entre diagnostic de létat initial et le programme de prévention PRODUITS ACTIVITES ACTEURS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "VERS UNE REDUCTION DES DECHETS MENAGERS ASSIMILES ARTICULATION entre diagnostic de létat initial et le programme de prévention PRODUITS ACTIVITES ACTEURS."— Transcription de la présentation:

1 VERS UNE REDUCTION DES DECHETS MENAGERS ASSIMILES ARTICULATION entre diagnostic de létat initial et le programme de prévention PRODUITS ACTIVITES ACTEURS

2 UN CONTEXTE LOCAL FAVORABLE 29 communes et habitants, Un territoire rural soit 28 hab./km 2 avec 5 % dhabitat vertical, Une proximité entre élus, usagers, personnel des collectivités, Un discours élargi engagé depuis 1999 auprès des usagers : une communication globale vers la valorisation, la transparence des chiffres,…..

3 DES ÉLÉMENTS INCONTOURNABLES DU DIAGNOSTIC La délimitation et la quantification des gisements potentiels dévitements sur le territoire Lenquête comportementale auprès des usagers et élus conduit à : >> Sensibiliser à la fois les usagers, les élus, le personnel communal par la mise en avant de gestes quotidiens à la portée de tous. >> Mesurer et comparer les pratiques existantes en terme de réduction aux gisements potentiels dévitement pressentis : ex. : % de personne qui composte, qui consomme leau du robinet ….. >> Identifier les freins : le goût pour leau du robinet, …….. Orientation des messages et des moyens consacrés

4 Un TANDEM RÉUSSI ENTRE ÉLUS ET TECHNICIEN faisant appel … Un travail préparatoire où il faut saisir les opportunités de se documenter et dintroduire la réflexion auprès des élus. ex. : les échanges autour de la prévention ont débuté en décembre 2008 Pas naturel pour chacun daller vers des raisonnements qui dévient des standards donc il est opportun de : >> Rendre visible les outils disponibles en se servant des retours dexpériences, des visites de sites, des temps de débats ….. >> Mettre en place des cas décole demandant peu dinvestissement ex. : pesée des déchets organiques et compostage en interne Dépassement des freins et poursuite de la réflexion

5 Une confiance mutuelle qui sinstalle entre le technicien et les élus, favorisée par la proximité, Une connaissance des réalités de terrain et des moyens dont disposent la collectivité afin de rester constamment dans la faisabilité, Un cheminement à son rythme et un débat toujours ouvert pour une meilleure appropriation et évolution des projets, Une concertation avec les acteurs des thématiques traitées : entreprises, associations, professions libérales, usagers …. AU FIL DU TEMPS …

6 Synergie entre les acteurs / le diagnostic / lobjectif >> Intérêt propre à chacun daller dans le même sens Mise en parallèle des gisements dévitement pressentis avec : >> les pratiques existantes des usagers, >> les partenaires potentiels, >> les données sociales des ménages : âge, répartition des foyers …. >> les actions déjà développées à ce jour ….. Bon sens et suppression dactions ou adaptation. DU DIAGNOSTIC au PROGRAMME PREVENTION

7 54 % des foyers compostent >> Action plus axée sur lobtention dun bon compost et son utilisation que la promotion du compostage par lachat de composteur par la collectivité. Aucune valorisation des déchets organiques de la restauration collective et présence de restaurateurs, de grossistes de fruits et légumes : >> Potentiel de réduction à prendre en compte et action à inclure dans le programme Peu de personnes intéressées par un compostage collectif, 82 % des maisons avec jardin mais la population du territoire est vieillissante : >> Une communication sur la proximité du « tas de compost » par rapport à lhabitation, >> Une concentration sur les bourgs centres et mise en place dune zone test, EXEMPLE : LES DECHETS ORGANIQUES

8 Sensibilisation des élus et des usagers >> Mise en place de conférence-débat et identification de relais dans chaque commune, >> Campagne de communication globale (manifestations, articles, écoles …) Eco-exemplarité des collectivités >> Compostage et réduction des consommations de papier en interne, >> Prévention et communes adhérentes, >> Gestion différenciée auprès des communes, Administrations et entreprises >> Compostage dans les cantines scolaires, >> Audit Déchets auprès des entreprises et promotion des entreprises exemplaires, Eviter la production de déchets >> Promotion du réemploi (détournement des objets pouvant avoir une deuxième vie), >> Promotion des gestes déco-consommation, >> Promotion du Stop pub, LE PROGRAMME LOCAL DE PREVENTION


Télécharger ppt "VERS UNE REDUCTION DES DECHETS MENAGERS ASSIMILES ARTICULATION entre diagnostic de létat initial et le programme de prévention PRODUITS ACTIVITES ACTEURS."

Présentations similaires


Annonces Google