La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PLANIFICATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PLANIFICATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT"— Transcription de la présentation:

1 PLANIFICATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT
INFORMATION ET ÉCHANGES SUR LA PLANIFICATION DU RÉSEAU D’HYDRO-QUÉBEC TRANSÉNERGIE MONTRÉAL, 7 JUIN 2013

2 HYDRO-QUÉBEC TRANSÉNERGIE

3 LES DIVISIONS D’HYDRO-QUÉBEC
Cette diapositive montre en un coup d’œil la situation d’HQT par rapport aux autres divisions ainsi que sa raison d’être principale: transporter. Code de conduite de puis 1997 Séparation fonctionnelle mise en place en 1997 également

4 LES EFFECTIFS D’HYDRO-QUÉBEC TRANSÉNERGIE AU 31 DÉC. 2012
Il y a une certaine valeur ajouter à parler de nos employés. Cela humanise l’entreprise et démontre notre expertise. Hydro-Québec TransÉnergie, c'est 3175 employés au 31 décembre 2012. 40 % sont des employés de métiers (monteurs, mécaniciens d’appareillage, ouvriers civils, jointeurs, etc.), répartis dans les territoires 15 % des employés de TransÉnergie sont des femmes Environ 10 % des employés sont temporaires À NOTER : ETC = Équivalent temps complet Il se calcule en divisant le nombre d'heures rémunérées par employé, par le nombre d'heures qu'il doit travailler dans l'année. B 4

5 LE RÔLE ET LA MISSION D'HYDRO-QUÉBEC TRANSÉNERGIE
Exploiter le plus vaste réseau de transport d'électricité d'Amérique du Nord. « Hydro-Québec TransÉnergie transporte l'électricité et commercialise la capacité de transport du réseau, tout en maintenant le niveau de fiabilité requis. » Commercialisation du transport Transporteur Exploitation Maintenance Planification Le texte encadré est tiré du rapport annuel 2012, chapitre HQT, page 14. Contrôleur du réseau Fiabilité du réseau Équilibre offre/demande Réalisation des échanges Tarifs et conditions 5

6 GESTION DE LA FIABILITÉ EN AMÉRIQUE DU NORD
North American Electric Reliability Corporation (NERC) (Electric Reliability Organization certifiée par la FERC) Normes de fiabilité nord-américaines Northeast Power Coordinating Council (NPCC) et autres organismes de fiabilité régionaux Normes de fiabilité régionales, coordination, évaluation Site Internet de la NERC: (traduction libre) La mission de la North American Electric Reliability Corporation (NERC) est d’assurer la fiabilité du réseau de transport BULK de l’Amérique du Nord. NERC est l’organisation de fiabilité (Electric Reliability Organization ou ERO) certifiée par la FERC (Federal Energy Regulatory Commission) pour établir et faire respecter des normes de fiabilité pour le réseau BULK (Bulk Power System). NERC évalue la suffisance des ressources via un rapport annuel sur un horizon de 10 ans et via des rapports semestriels. NERC surveille le réseau BULK et certifie les le personnel responsable des réseaux via des sessions d’entraînement et de la formation. Les activités de la NERC au Canada concernant la fiabilité du réseau BULK sont surveillées par les autorités gouvernementales appropriées. Site Internet du NPCC: https://www.npcc.org (traduction libre) Le Northeast Power Coordinating Council (NPCC) est un organisme à but non lucratif responsable de promouvoir et d’améliorer la fiabilité du réseau BULK (international) du nord-est de l’Amérique du Nord. Le NPCC développe des standards de fiabilité régionaux et est responsable de la mise en application et du respect des normes. L’organisme est aussi responsable de la coordination de la planification des réseaux, de la coordination de l’exploitation et de l’évaluation (à travers divers groupes de travail et Task Forces) de la fiabilité. Le NPCC est aussi responsable de l’établissement de critères régionaux et de leur respect. Zone d’équilibrage (Balancing Authority Area) Balancing Authority (Responsable de l’équilibrage) Entité responsable qui intègre d’avance les plans des ressources, maintient l’équilibre production-charge-échanges à l’intérieur d’une zone d’équilibrage, et soutient en temps réel, la fréquence de l’Interconnexion. Balancing Authority Area (Zone d’équilibrage) Ensemble des installations de production et de transport ainsi que des charges à l’intérieur du territoire délimité par des compteurs, qui relève du responsable de l’équilibrage. Le responsable de l’équilibrage maintient l’équilibre offre/demande à l’intérieur de cette zone. Zones d’équilibrage (Québec, Ontario, New York, Nouvelle-Angleterre, Maritimes) (Pour le NPCC)

7 La NERC (North American Electric Reliability Corporation)
ORGANISME CRÉÉ EN À LA SUITE DE LA PANNE DU 9 NOVEMBRE 1965 (Electric Reliability Organization certifiée par la FERC) Composé de 8 organismes régionaux Mandat : promouvoir la fiabilité des réseaux électriques de l’Amérique du Nord Rôle : établir des encadrements de base en planification, en exploitation et en maintenance des réseaux Les grands réseaux synchrones de la NERC Le nombre d’organismes régionaux a varié dans le temps au gré de certaines réorganisations. Au début, il y en avait 10. ORGANISME À BUT NON LUCRATIF, CRÉÉ EN 1968 À LA SUITE DE LA PANNE DU 9 NOVEMBRE 1965 (NORTHEAST BLACKOUT) Composé de 8 organismes régionaux (dont le NPCC) qui couvrent les États-Unis et le Canada Mandat : promouvoir la fiabilité du service fourni par les réseaux électriques de l’Amérique du Nord Rôle : établir des encadrements de base en matière de planification, exploitation et maintenance des réseaux

8 Le NPCC (Northeast Power Coordinating Council)
L’UN DES 8 ORGANISMES RÉGIONAUX DE FIABILITÉ (Regional Entity) IESO HQT NBSO NSPI ISNE NYIS Mandat : promouvoir la fiabilité des réseaux électriques du Nord-est de l’Amérique du Nord Rôle : participer à l’élaboration des encadrements de la NERC élaborer des encadrements régionaux veiller à l’application et au respect : de ses encadrements des encadrements de la NERC NPCC: L’UN DES 8 ORGANISMES RÉGIONAUX DE FIABILITÉ (REGIONAL ENTITY, en anglais); IL REGROUPE LES RÉSEAUX DU NORD-EST DE L’AMÉRIQUE DU NORD (SAUF TERRE-NEUVE ET LABRADOR) Mandat : promouvoir la fiabilité du service fourni par les réseaux électriques du Nord- est de l’Amérique du Nord Rôle : participer à l’élaboration des encadrements de la NERC élaborer des encadrements pour la planification, l’exploitation et la maintenance des réseaux électriques de son territoire en tenant compte des spécificités régionales veiller à l’application et au respect : de ses encadrements des encadrements de la NERC Zones d’équilibrage du NPCC

9 LA RÉGLEMENTATION EN AMÉRIQUE DU NORD
Aux États-Unis : compétence de la FERC Ouverture des réseaux de transport Tarifs de transport pour le commerce entre marchés Autorité sur les termes et conditions commerciales Approbation des normes de fiabilité Au Canada : compétence provinciale Au Québec : la Régie de l’énergie règlemente le Transporteur FERC (Federal Energy Regulatory Commission) Ici on parle du Transporteur, mais la Régie règlemente aussi le Distributeur, mais non HQP.

10 PRINCIPALES RESPONSABILITÉS EN MATIÈRE DE TRANSPORT D’ÉLECTRICITÉ
LA RÉGIE DE L'ÉNERGIE PRINCIPALES RESPONSABILITÉS EN MATIÈRE DE TRANSPORT D’ÉLECTRICITÉ Fixer ou modifier les tarifs et les conditions de transport Autoriser l’acquisition, la construction ou la disposition des actifs destinés au transport d’électricité Approuver les normes relatives à ses opérations et aux exigences techniques, dont les normes de fiabilité Examiner toute plainte d’un client sur l’application d’un tarif de transport Qu'est ce que la Régie de l'énergie ? La Régie de l'énergie est un tribunal spécialisé en matière de régulation économique, exerçant des fonctions administratives et quasi-judiciaire, dont les membres, appelés régisseurs, rendent des décisions sur les matières relevant de la compétence que le législateur a attribué à la Régie. La compétence de la Régie porte sur l'électricité, le gaz naturel et les produits pétroliers. Quelle est la mission de la Régie ? La Régie de l'énergie est un organisme de régulation économique dont la mission consiste à assurer la conciliation entre l'intérêt public, la protection des consommateurs et un traitement équitable du transporteur d'électricité et des distributeurs. Elle favorise la satisfaction des besoins énergétiques dans une perspective de développement durable et d'équité au plan individuel comme au plan collectif. À cette fin, elle fixe ou modifie les tarifs et les conditions auxquels l'électricité est transportée par le transporteur d'électricité ou distribuée par le distributeur d'électricité ou ceux auxquels le gaz naturel est fourni, transporté, livré ou emmagasiné par un distributeur de gaz naturel. Les tarifs sont fixés ou modifiés en favorisant des mesures ou des mécanismes incitatifs afin d'améliorer la performance du transporteur d'électricité ou des distributeurs d'électricité ou de gaz naturel et la satisfaction des besoins des consommateurs. La Régie examine les plaintes des consommateurs insatisfaits des décisions rendues par le transporteur d'électricité et par les distributeurs d'électricité ou de gaz naturel concernant l'application d'un tarif ou d'une condition de service. La Régie exerce également un pouvoir de surveillance sur les prix des produits pétroliers et de la vapeur. Rôles et pouvoirs - Électricité La Régie a compétence pour fixer, à la suite d'audiences publiques, les tarifs et les conditions auxquels l'électricité est transportée par le transporteur d'électricité ou distribuée par le distributeur d'électricité. Elle a également pour fonction de surveiller les opérations des distributeurs d'électricité afin de s'assurer que les consommateurs aient des approvisionnements suffisants et surveille les opérations du transporteur et du distributeur d'électricité afin de s'assurer que les consommateurs paient un juste tarif. Elle approuve les plans d'approvisionnement du distributeur d'électricité et les projets d'investissement, construction des immeubles ou des actifs destinés au transport d'électricité ou à la distribution d'électricité. La Loi sur la Régie de l'énergie confère à Hydro-Québec un droit exclusif de distribution d'électricité sur l'ensemble du territoire du Québec, à l'exclusion de territoires desservis par un distributeur exploitant un système municipal ou privé d'électricité. Les systèmes municipaux se voient également attribuer un droit exclusif de distribution d'électricité sur le territoire qu'ils desservent. La Régie est seule compétente pour examiner les plaintes des consommateurs insatisfaits des décisions rendues par le transporteur d'électricité et par les distributeurs d'électricité à l'égard d'un tarif ou d'une condition de service. Ceux-ci doivent appliquer une procédure interne d'examen de plaintes des consommateurs, approuvée par la Régie. 10

11 LE RÉSEAU DE TRANSPORT

12 LE RÉSEAU DE TRANSPORT – TABLE DES MATIÈRES
1 Description Notre réseau Nos interconnexions Caractéristiques du réseau Spécificités Développement des grands axes de transport Technologies du réseau 2 3

13 LE TRANSPORT D'ÉLECTRICITÉ ILLUSTRÉ
1 LE RÉSEAU DE TRANSPORT D’HYDRO-QUÉBEC TRANSÉNERGIE POSTES SATELLITES (315 À 44 kV) POSTES DE DÉPART POSTES STRATÉGIQUES (735 ET 315 kV) POSTES SOURCES (315 À 69 kV) LIGNES LIGNES LIGNES Réseau principal (postes départ et stratégiques) – Réseaux régionaux (postes sources et satellites…) « Hydro-Québec TransÉnergie est le trait d'union entre Hydro-Québec Production et Hydro-Québec Distribution. » 3 catégories de réseau : Transport, répartition et distribution. On abaisse la tension à des échelons successifs. Le réseau de transport s’étend de la centrale au poteau de distribution (25 kV) Le transport d'électricité On élève la tension au départ de la ligne à la sortie de la centrale, on la transporte, puis on l’abaisse pour la distribution aux clients. L’électricité entre dans le poste de départ à 13,8 kV pour en ressortir à 735 kV (poste de transformation) Le réseau de répartition est l’intermédiaire entre le réseau de transport et de distribution Postes : ils ont une multitude de fonctions qui visent à mieux contrôler les mouvements d'énergie. Par ex., ils sont indispensables pour sectionner les longues lignes en des tronçons plus courts dont la perte, lors de défauts ou de périodes d'entretien, occasionne moins d'impacts sur la continuité du service. Leur désignation correspond tantôt au réseau auquel ils appartiennent (postes stratégiques, sources, satellites) tantôt à la fonction qui les caractérise (postes de départ, de sectionnement, de conversion) En raison de son étendue, le réseau de transport d'HQ comporte une plus grande diversité de postes (de 735kV à 44kV) par rapport à d'autres réseaux 1) Le réseau principal est constitué de : Postes de départ : l’électricité, en provenance de la centrale d'un producteur, entre dans le poste à 13,8 kV pour en ressortir à une tension supérieure (ex. 735 kV, 315 kV, 230kV, etc.) Lignes à 765 kV, 735 kV, ± 450 kV à courant continu elles assurent le transit sécuritaire et fiable de l'électricité à de très hautes tensions jusqu'aux grands centres de consommation Postes stratégiques : Ces postes permettent, notamment, de sectionner le réseau pour en accroître la fiabilité et d'y installer des équipements de compensation pour mieux contrôler la tension et la stabilité 2) Les réseaux régionaux agissent comme intermédiaire entre le réseau principal et celui d'HQ Distribution. Ils répartissent l'électricité à l'échelle régionale. Ils sont constitués de : Lignes à 315 kV, 230 kV, 161 kV, 120 kV, 44 kV Postes sources : ils assurent le transit sécuritaire et fiable de l'électricité à de hautes tensions, raccordent plusieurs interconnexions avec les réseaux voisins, et alimentent certains réseaux municipaux au Québec Postes satellites : ils acheminent l'électricité vers le réseau de distribution, certains clients industriels et des réseaux municipaux au Québec. C'est la dernière étape du transport d'énergie réalisé par HQ TransÉnergie RÉSEAUX VOISINS 13

14 TOTAL 516 33 639 DESCRIPTION DU RÉSEAU
NOTRE RÉSEAU : LE PLUS VASTE D’AMÉRIQUE DU NORD TENSION (KV) POSTES LIGNES (KM) 765 kV et 735 kV 38 11 422 450 kV c.c. 2 1 218 315 kV 65 5 287 230 kV 53 3 188 161 kV 44 2 125 120 kV 218 6 926 69 kV et moins 96 3 473 TOTAL 516 33 639 516 postes à différentes tensions km de lignes à différentes tensions Des actifs qui ont une valeur de 19,1 G$ Le tableau dans cette diapositive est présenté annuellement à la Régie dans le cadre du dossier tarifaire. Attention: le rapport annuel 2012, page 120, présente un tableau avec 3745 km de ligne à 69 kV et moins (grand total de km). Cela inclut 272 km de ligne à 69 kV et moins exploitées par HQD dans le Grand Nord (réseaux non reliés). Les 3473 km présentés ici font partie du réseau synchrone. Compte tenu de cette différence, le tableau de la diapositive et le tableau du rapport annuel sont tout à fait compatibles. Le 31 décembre 2012 14

15 LE RÉSEAU DE TRANSPORT D’AUJOURD’HUI
1 Selon deux axes qui constituent un V Les lignes transportent vers le sud du Québec l’électricité provenant du complexe Manicouagan-Outardes, de la centrale Churchill Falls au Labrador du complexe La Grande à la Baie James. Axe Nord-Ouest : Les lignes en provenance de la Baie James transportent MW - parcourent une distance de 1000 km Axe Nord-Est : Complexe Manicouagan-Outardes MW MW de Churchill Falls - sur une distance de 1200 km Éléments de base : MW = puissance (1 million de watts) MWh = énergie (puissance X temps) Les utilisateurs du réseau de transport - Hydro-Québec Distribution (incluant 9 municipalités et 1 coopérative) - Hydro-Québec Production - Producteurs privés et courtiers en énergie Types de services offerts : Service d'alimentation de la charge locale (pour HQ Distribution) Service de transport de point-à-point ferme et non ferme Service en réseau intégré À noter : Tous ces services sont régis par un contrat de service de transport approuvé par la Régie Le réseau de transport d’Hydro-Québec constitue sa propre Interconnexion. Il y a quatre Interconnexions en Amérique du Nord (réseaux synchrones séparés des autres): Interconnexion de l’est, interconnexion de l’ouest, Interconnexion ERCOT (Texas), Interconnexion du Québec. L’Interconnexion du Québec présente des caractéristiques foncièrement différentes des trois autres Interconnexions. Certaines caractéristiques du réseau d’Hydro-Québec constituent des enjeux majeurs dans sa conception. Parmi les plus importantes, on retrouve: Ossature principale de transport à 735 kV (robustesse) Production hydroélectrique en régions éloignées Fortes pointes hivernales (1,7 à 1,8 fois la pointe estivale) Réseau asynchrone avec ses voisins Excursions en fréquence plus grandes que les autres Interconnexions (plus petite Interconnexion; inertie plus faible) HQT doit composer avec un ensemble de spécificités; Son approche en matière de fiabilité se distingue donc de celle des autres Interconnexions 15

16 SPÉCIFICITÉS DU RÉSEAU : OSSATURE PRINCIPALE DE TRANSPORT ROBUSTE
1 OSSATURE PRINCIPALE ROBUSTE RÉSERVÉE AU TRANSPORT DE GRANDES QUANTITÉS DE PUISSANCE Réseau de transport à 735 kV 2 grands corridors de 1 000 km 38 postes et 11 422 km de lignes Équipements de soutien dynamique de la tension installés dans l’ensemble du réseau Compensation série Ligne multiterminale à ±450 kV CC Radisson – Nicolet – Sandy Pond (États-Unis) OSSATURE PRINCIPALE ROBUSTE RÉSERVÉE AU TRANSPORT DE GRANDES QUANTITÉS DE PUISSANCE ( À MW POUR CHS CORRIDORS DE TRANSPORT) Réseau de transport à 735 kV 2 grands corridors de 1 000 km 38 postes et 11 400 km de lignes Équipements de soutien dynamique de la tension installés dans l’ensemble du réseau Compensation série Ligne multiterminale à ±450 kV CC Radisson – Nicolet – Sandy Pond (U.S.A.) Utilisation d’un réseau à 735 kV très étendu mais d’un nombre relativement limité de lignes regroupées en deux grands axes de transport principaux: le réseau Baie-James et le réseau Côte-Nord Les grandes limites de transport sont dictées par des considérations de stabilité transitoire, de stabilité long terme et de soutien de tension à la charge Compensation shunt statique et dynamique largement utilisée (Inductances, compensateurs statiques, condensateurs synchrones) Compensation série à 735 kV également utilisée Lien à courant continu à ±450 kV exploité en parallèle avec le réseau à 735 kV et l’utilisation d’interconnexions à courant continu avec les voisins. Réseau « bulk » (NPCC) – BPS : Démarcation claire entre les réseaux locaux et le réseau BPS Foncièrement différent des systèmes voisins, dont les réseaux BPS comportent plus de niveaux de tension et sont plus maillés. Le BPS est consacré au transport de grande puissance, et les réseaux locaux sont consacrés à la charge et l’intégration locale de production. 85% de la charge située au sud. Installations de production très éloignées. (85 % de la production située au nord). Lignes à très haute tension. Capacité de transport interne de près de 42 GW à la pointe 16

17 SPÉCIFICITÉS DU RÉSEAU : PRODUCTION EN RÉGIONS ÉLOIGNÉES ET FORTES POINTES HIVERNALES
1 PRODUCTION PROVENANT SURTOUT D’INSTALLATIONS HYDROÉLECTRIQUES EN RÉGIONS ÉLOIGNÉES 85 % de la production située au nord 85 % de la charge située au sud FORTES POINTES HIVERNALES Pointe hivernale d’environ 175 % de la pointe estivale Pointe horaire record survenue en janvier 2013, à  MW COMPLEXE BAIE JAMES (16 900 MW) COMPLEXE CHURCHILL FALLS (5 200 MW) Hydroélectricité à 93 % en termes de capacité installée. En comptant les éoliennes et la biomasse, le % de puissance installée de source renouvelable est donc près de 98 %. Les chiffres dans le schéma proviennent de l’étude de pointe (Production maximale) Complexe Baie James: n’inclut pas les centrales de l’Abitibi. Complexe Churchill Falls: La puissance maximale de la centrale est près de 5600 MW (11 groupes de 510 MW). Par contre, le transit maximum du réseau Churchill – Manic/Micoua est de 5200 MW lu à Churchill, ce qui donne à peu près 5150 MW à Montagnais. Finalement, le contrat avec HQP est de 4765 MW. Le surplus peut être mis en marché par CFLCo via le chemin LAB-HQT. Complexe Manic-Outardes: n’inclut pas Bersimis 1 et Bersimis 2. Éloignement des grands centres de production et des centres de charge : Concentration de la production éloignée en de gros sites hydroélectriques (85% de la production totale se retrouve dans 3 grands complexes hydroélectriques au Nord et 85 % de la charge se trouve au Sud) Réseau « bulk » (NPCC) – BPS : Démarcation claire entre le réseau local et le réseau BPS Foncièrement différent des systèmes voisins, dont les réseaux BPS comportent plus de niveaux de tension et sont plus maillés. Région la plus chargée située au sud. Installations de production très éloignées. Lignes à très haute tension Capacité de transport de près de 42 GW à la pointe Pointe hivernale d’environ 175 % de la pointe estivale en raison de la charge de chauffage élevée (la pointe horaire la plus élevée est survenue en janvier 2013, à  MW) COMPLEXE MANIC-OUTARDES (9 150 MW) 17

18 SPÉCIFICITÉS DU RÉSEAU : RÉSEAU ASYNCHRONE AVEC L’INTERCONNEXION DE L’EST
1 CONTRAINTES RELATIVES À LA FRÉQUENCE DU RÉSEAU Inertie plus faible que celle d’autres Interconnexions Excursions de fréquence plus élevées Pertes de production et pertes de charges fortuites doivent être limitées en conception de réseau Gestion de la fréquence nécessaire en exploitation Gestion des réserves en exploitation CONTRAINTES SUPPLÉMENTAIRES RELATIVEMENT À LA FRÉQUENCE DU RÉSEAU Inertie plus faible: Interconnexion du Québec: approx. 42,000 MW; Interconnexion de l’Est: approx. 781,000 MW Interconnexion de l’Ouest: approx. 183,000 MW Interconnexion du Texas: approx. 73,000 MW Excursions de fréquence au Québec: Normale: 60 Hz ±0.6 Hz 99 % du temps, mais à la suite d’un événement, la fréquence peut chuter à 58,5 Hz sans délestage de charge en sous fréquence. En comparaison, la fréquence dans l’Interconnexion de l’Est varie rarement de plus de 0.05 Hz. Réseau asynchrone : L’une des quatre Interconnexions de l’Amérique du Nord Isolement du réseau d’Hydro-Québec (aucun lien synchrone avec les réseaux voisins (autres zones d’équilibrage)) Non touché par la panne du mois d’août 2003. Avantageux sur le plan du contrôle des transits inter-réseaux Protection efficace contre la possibilité que des pannes majeures se propagent au Québec (ou à partir du Québec !) Aucune inversion des transits après un événement. Aucun partage de réserve – HQP fournit 100 % de la réserve Inertie globale inférieure à celle des réseaux interconnectés voisins. Variations de fréquence plus importantes Programmes de DSF et de rejet de production nécessaires (en plus d’autres automatismes) Nos interconnexions - Servent à assurer des échanges d’énergie entre réseaux pour les besoins de nos clients - Augmentent la fiabilité/sécurité d’alimentation des réseaux limitrophes (Ex: Outaouais) - Courant continu ou production/charge radiale sur un réseau voisin - Interconnexions avec les réseaux voisins québécois: Rio Tinto Alcan, Brookfield, Société en Commandite Hydro Manicouagan (Ces interconnexions sont synchrones) - Interconnexions avec les réseaux voisins hors Québec: Labrador, Nouveau-Brunswick, Nouvelle Angleterre, New York, Ontario - Point de vue commercial: chemins OASIS (Open Access Same-time Information System) 18

19 Contrôle des échanges entre réseaux
SPÉCIFICITÉS DU RÉSEAU : RÉSEAU ASYNCHRONE AVEC L’INTERCONNEXION DE L’EST 1 INTERCONNEXIONS MAJEURES À CCHT RMCC (2000 MW) Outaouais (1250 MW) Châteauguay (1000 MW) Madawaska (435 MW) LIAISONS CCHT CONTRÔLABLES Contrôle des échanges entre réseaux Élimination de la propagation d’événements d’une Interconnexion à une autre Interconnexions majeures à courant continu: Il existe aussi d’autres interconnexions à courant continu: Highgate (225 MW) au Vermont, Eel River (350 MW) au Nouveau-Brunswick. Protection importante contre les oscillations de puissance et pour empêcher les événements (et pannes majeures) de se propager d'une Interconnexion à l'autre (Exemple: panne du mois d’août 2003) Réseau asynchrone : L’une des quatre Interconnexions de l’Amérique du Nord Isolement du réseau d’Hydro-Québec (aucun lien synchrone avec les réseaux voisins (autres zones d’équilibrage)) Non touché par la panne du mois d’août 2003. Avantageux sur le plan du contrôle des transits inter-réseaux Protection efficace contre la possibilité que des pannes majeures se propagent au Québec (ou à partir du Québec !) Aucune inversion des transits après un événement. Aucun partage de réserve – HQP fournit 100 % de la réserve Inertie globale inférieure à celle des réseaux interconnectés voisins. Variations de fréquence plus importantes Programmes de DSF et de rejet de production nécessaires (en plus d’autres automatismes) Nos interconnexions - Servent à assurer des échanges d’énergie entre réseaux pour les besoins de nos clients - Augmentent la fiabilité/sécurité d’alimentation des réseaux limitrophes (Ex: Outaouais) - Courant continu ou production/charge radiale sur un réseau voisin - Interconnexions avec les réseaux voisins québécois: Rio Tinto Alcan, Brookfield, Société en Commandite Hydro Manicouagan (Ces interconnexions sont synchrones) - Interconnexions avec les réseaux voisins hors Québec: Labrador, Nouveau-Brunswick, Nouvelle Angleterre, New York, Ontario - Point de vue commercial: chemins OASIS (Open Access Same-time Information System) 19

20 DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU DE TRANSPORT
2 Centrales Bersimis ( ) Liens à 315 kV vers Montréal et Québec Complexes Manicouagan-Outardes et Churchill Falls ( ) Premier axe de transport à 735 kV Complexe La Grande Phase I ( ) Nouveaux corridors de lignes à 735 kV vers Montréal et Québec (5 lignes) Bouclage autour de Montréal Croissance des Complexes La Grande et Manicouagan ( ) Ligne à courant continu Radisson – Nicolet – Sandy Pond Nouvelle ligne à 735 kV sur l’axe Baie-James Croissance du réseau (1997 +) Compensation série sur le réseau à 735 kV Nouvelle ligne à 735 kV entre les postes Hertel et Des Cantons Constat: c’est principalement le développement des bassins de production qui a dicté l’évolution du réseau de transport Après 1997: Amélioration de la fiabilité, intégration de production – divers projets Prochains projets à 735 kV Bout-de-l'Île section à 735 kV compensateurs statiques Nouveau poste Aux Outardes entre les postes Manicouagan et Micoua Nouvelle ligne Chamouchouane – Montréal Compensation série Etc.

21 TECHNOLOGIES DU RÉSEAU
3 Le réseau d’Hydro-Québec est un ensemble complexe, très étendu et faisant appel à la majorité des technologies disponibles dans les grands réseaux de transport Transport à très haute tension (735 kV) Interconnexions à courant continu Compensation shunt dynamique Compensation série Systèmes d’excitation statique dotés de stabilisateurs de puissance Grands automatismes de sauvegarde du réseau CES TECHNOLOGIES SONT LES PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DISTINCTIFS SUR LESQUELS REPOSE LA FIABILITÉ DU RÉSEAU D’HYDRO-QUÉBEC Interconnexions à courant continu: Madawaska, (Eel river au Nouveau-Brunswick), le RMCC (Radisson – Nicolet – Sandy Pond), (Highgate au Vermont), Châteauguay, Outaouais. Compensation shunt dynamique: compensateurs synchrones, compensateurs statiques. Compensation série: Insertion dans une ligne de batteries de condensateurs afin d’en compenser (réduire) l’impédance inductive. Amélioration de la limite de stabilité du réseau sans ajouter de lignes. Excitations statiques et stabilisateurs: systèmes à gains élevés pour contrôler la tension et la puissance des groupes de production soumis à des perturbations. Grands automatismes de réseau: Automatismes développés à la grandeur du réseau pour le prémunir très rapidement contre des événements exceptionnels. (RPTC, SPSR, MAIS)

22 UN RÔLE STRATÉGIQUE 3 L’électricité au cœur de l’économie Chauffage à l’électricité Conséquences d’une panne majeure Possibilité de suppression de cette page à la suggestion de Commercialisation Montréal, Le 23 janvier 2013

23 PLANIFICATION DU RÉSEAU
Cette section présente un survol conceptuel des grands enjeux de la planification de réseau.

24 LA PLANIFICATION – TABLE DES MATIÈRES
1 Définition Contexte général et constats Évolution du niveau de fiabilité et rôle stratégique Grands principes de conception Critères de conception Deux grandes composantes du réseau Quatre grandes activités en planification Les plans L’expertise 2 3 4 5 6 7 8 9

25 La planification à Hydro-Québec, c’est donc :
DÉFINITION 1 Planification Déterminer des objectifs précis Moyens pour les atteindre dans les délais prévus Organiser selon un plan La planification à Hydro-Québec, c’est donc : Organiser une approche structurée et intégrée Prendre en compte les besoins Identifier les solutions optimales Assurer la cohérence du développement Vision globale et de long terme de l’évolution du réseau Exigences diverses: technico-économiques, environnementales, sociales Planification: consiste à déterminer des objectifs précis et à mettre en œuvre les moyens propres à les atteindre dans les délais prévus. Planifier: organiser selon un plan La planification à Hydro-Québec, c’est donc: Organiser une approche structurée et intégrée Prendre en compte et arrimer l’ensemble des besoins (Croissance, Pérennité, Amélioration, Exigences) Identifier les solutions optimales (au meilleur coût) Assurer la cohérence du développement dans une vision globale et de long terme de l’évolution du réseau

26 PLANIFICATION INTÉGRÉE DU RÉSEAU (1)
Horizon à long terme Vision globale des enjeux, des problèmes et des actions à mettre en œuvre Cohérence pour l’ensemble du réseau Besoins basés sur des informations disponibles et prévisibles Mise en perspective de différents scénarios pour éventuellement déterminer le scénario optimal Porte sur un horizon à long terme : ELLE PRENDS FORME… Permet une vision globale des enjeux, des problématiques et des actions à mettre en œuvre œuvre sur toutes les composantes du réseau Répond de façon cohérente pour l’ensemble du réseau aux besoins de la clientèle Besoins basés sur des informations disponibles et prévisibles ayant de bonnes probabilités de se réaliser Plan des charges et des ressources Demandes sur OASIS Appels d’offres du Distributeur Orientations de l’actionnaire, plans stratégiques HQ, etc. Donc, mise en perspective de différents scénarios pour éventuellement déterminer le scénario optimal (technico-économique, environnemental, acceptabilité sociale) Voir le document HQT-9 de la dernière demande tarifaire. Ce document devrait être lu préalablement par le présentateur pour absorber ce qui a été déposé à la Régie. Il n’est pas impossible que certains participants aient lu ce document ou l’aient même avec eux. La planif. doit tenir compte de phénomènes d’une durée de quelques microsecondes à quelques minutes lors des simulations. Pour s’assurer que le réseau rencontre les performances attendues, on ne se base pas sur des tests « réels » en réseau, mais plutôt sur la simulation de ce réseau à l’aide de nombreux outils informatiques spécialisés. 26

27 PLANIFICATION INTÉGRÉE DU RÉSEAU (2)
1 PRINCIPAUX INTRANTS : Besoins du Distributeur pour la charge locale Demandes des clients (raccordements, services de point à point) Besoins en pérennité Innovation technologique Besoins en maintien et amélioration de la qualité Respects des normes et de la réglementation Besoins pour la conduite du réseau Besoins en télécommunications 1 2 3 4 5 Ceci est un genre de résumé des diapositives précédentes, mais basé sur les besoins à évaluer en planification. 6 7 8 27

28 Caractéristiques particulières du réseau
Constats 2 Caractéristiques particulières du réseau Les actifs du réseau de transport forment un tout intégré et leurs interactions sont nécessaires à l’exploitation et au bon fonctionnement du réseau Le réseau doit disposer d’équipements de transport suffisants pour répondre aux besoins (pas de congestion planifiée) L’approche de planification doit donc être structurée et intégrée Caractéristiques particulières du réseau : Voir « Le réseau de transport » – Description, Fiabilité et Spécificités Les actifs du réseau de transport forment un tout intégré et leurs interactions sont nécessaires à l’exploitation et au bon fonctionnement du réseau Le réseau doit disposer d’équipements de transport suffisants pour répondre à toutes les conditions (pas de congestion planifiée) L’approche de planification doit donc être structurée et intégrée Satisfaction des besoins de la clientèle Respect des normes de fiabilité (NERC, NPCC, Régie) Respect des critères de conception Pérennité du parc d’équipement à préserver Efforts d’optimisation pour satisfaire la clientèle au moindre coût Disponibilité maximale du réseau de transport pour les clients 28

29 ÉVOLUTION DU NIVEAU DE FIABILITÉ
3 À son origine, le réseau a été conçu selon un critère de performance moins exigeant qu’aujourd’hui Plusieurs pannes partielles et majeures ont ponctué les années 1965 à 1989 Hydro-Québec a alors investi pour une meilleure continuité de service et s’est donnée comme objectif de devenir membre à part entière du Northeast Power Coordinating Council (NPCC) Aujourd’hui, le réseau est d’une grande robustesse (pas de panne majeure depuis 1989) À son origine, le réseau a été conçu selon un critère de performance relativement peu sévère (Défaut monophasé et déclenchement d’une ligne à 735 kV) Plusieurs pannes partielles et majeures ont ponctué les années 1965 à 1989 Hydro-Québec a alors investi pour une meilleure continuité de service et s’est donnée comme objectif de devenir membre à part entière du Northeast Power Coordinating Council (NPCC) Nouveaux critères de conception équivalents aux critères du NPCC + critères HQT (Voir prochaines diapositives) Vaste programme de renforcement de réseau de 1,3 G$ (fin des années ‘80) Compensation série Grands automatismes de réseau Amélioration des études de réseau Comportement de la charge Stabilité de tension Outils de simulation de plus en plus performants Aujourd’hui, le réseau est d’une grande robustesse (pas de panne majeure depuis 1989) Aujourd’hui, participation à de nombreux groupes de travail (ex: NPCC) en vue d’améliorer les pratiques de planification (outils de simulations, données, etc.)

30 Les grands principes de conception du réseau (1)
4 Le contexte, les contraintes, les constats, l’évolution des besoins de la clientèle, etc. ont mené Hydro-Québec à élaborer des principes de conception basés sur la fiabilité Basés sur l’intégrité électrique du réseau PRINCIPE 1 La continuité de service doit être assurée à la suite des événements les plus susceptibles de se produire sur le réseau. PRINCIPE 2 Des mesures doivent être prévues lorsque l'on peut raisonnablement éviter une panne générale lors d'un événement exceptionnel. PRINCIPE 3 La grande diversité, la complexité et la rapidité des phénomènes qui doivent être pris en compte dans la conception du réseau de transport, expliquent pourquoi la fiabilité du réseau repose presque exclusivement sur la mise en œuvre de moyens automatiques organisés selon un principe de lignes de défense successives. Les équipements stratégiques du réseau ne doivent pas être endommagés s'il advenait une panne générale, de façon à s’assurer qu’une remise en charge du réseau demeure toujours possible. Mise en œuvre de moyens automatiques organisés selon un principe de lignes de défense successives

31 Les grands principes de conception du réseau (2)
4 FRÉQUENT FRÉQUENCE DES ÉVÉNEMENTS PREMIÈRE LIGNE DE DÉFENSE DEUXIÈME TROISIÈME OBJECTIFS MOYENS PERMIS PRINCIPE 1 PRINCIPE 2 PRINCIPE 3 TRÈS RARE EXCEPTIONNEL INTÉGRITÉ ÉLECTRIQUE DU RÉSEAU CONTINUITÉ DE SERVICE INTÉGRITÉ DU RÉSEAU SÉCURITÉ DES ÉQUIPEMENTS RÉSULTATS Robustesse intrinsèque du réseau Grandes caractéristiques des équipements Automatismes de réseau Procédures spéciales d’exploitation Caractéristiques spéciales pour les équipements Automatismes Remise en charge Capacité de démarrage autonome Plan d’urgence interne Pas de perte de charge Possibilité de panne partielle avec rétablissement rapide Risque de panne générale avec rétablissement rapide ÉVÉNEMENTS DE PLUS EN PLUS SÉVÈRES

32 CRITÈRES DU RÉSEAU PRINCIPAL (1)
5 LES CRITÈRES DE CONCEPTION IDENTIFIENT DES ÉVÉNEMENTS POUR LESQUELS LE RÉSEAU DOIT RESPECTER UN NIVEAU DE PERFORMANCE ADÉQUAT CRITÈRES DE BASE (ROBUSTESSE DU RÉSEAU, NPCC, NERC) La stabilité du réseau doit être maintenue durant et après le plus grave des événements de base, sans perte de charge et sans automatisme de réseau Exemples d’événements de base Défaut triphasé sur tout élément de réseau et déclenchement normal de cet élément Défauts monophasés simultanés sur deux ternes d’une ligne biterne Défaut de disjoncteur Perte de deux pôles d’une installation bipolaire à courant continu Les critères sont donnés dans le document interne « Les critères de conception du réseau de transport principal ». Ce document contient les critères et des règles relatives à la conception des installations et des automatismes. En voici la Table des matières partielle: 1) CRITÈRES DE CONCEPTION LIÉS AU DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU Principes généraux Critères de base Critères complémentaires Règles relatives à la conception des installations 2) CRITÈRES DE PERFORMANCE DU RÉSEAU FACE À DES ÉVÉNEMENTS EXCEPTIONNELS Exigences du NPCC Critères de performance face à des événements exceptionnels Règles de conception des automatismes 3) ANNEXES Règles relatives aux études de réseau Systèmes de protection et automatismes de réseau Critères d’exploitation du réseau principal 4) ADDENDA Modification et précision de certains critères Comportement transitoire et dynamique des réseaux régionaux Le réseau de pointe exceptionnelle Critère de sensibilité de tension LES CRITÈRES DE CONCEPTION IDENTIFIENT DES ÉVÉNEMENTS, SURVENANT DANS DES CONDITIONS DE RÉSEAU CONTRAIGNANTES, POUR LESQUELS LE RÉSEAU DOIT RESPECTER UN NIVEAU DE PERFORMANCE ADÉQUAT (STABILITÉ, TENSION, FRÉQUENCE) CRITÈRES DE BASE (ROBUSTESSE DU RÉSEAU, NPCC, NERC) La stabilité du réseau doit être maintenue durant et après le plus grave des événements de base, sans perte de charge et sans automatisme de réseau Exemples d’événements de base (le document « Les critères de conception du réseau de transport principal » donne le libellé exact des critères) Défaut triphasé sur tout élément de réseau et déclenchement normal de cet élément Défauts monophasés simultanés sur deux ternes d’une ligne biterne Défaut de disjoncteur Perte de deux pôles d’une installation bipolaire à courant continu

33 CRITÈRES DU RÉSEAU PRINCIPAL (2)
5 CRITÈRES COMPLÉMENTAIRES (SPÉCIFIQUES À HQT) La stabilité du réseau doit être maintenue durant et après le plus grave des événements complémentaires, sauf exception Exemples d’événements complémentaires Défaut monophasé avec déclenchement de la ligne en défaut plus une autre ligne parallèle Défaut monophasé avec déclenchement de la ligne et contournement des batteries de compensation série sur une ligne parallèle

34 CRITÈRES DU RÉSEAU PRINCIPAL (3)
5 ÉVÉNEMENTS EXCEPTIONNELS (EXIGENCES NPCC, NERC) Le NPCC et la NERC requièrent que ces événements soient étudiés pour évaluer la performance des réseaux et identifier des mesures palliatives Hydro-Québec TransÉnergie exige dans ses critères que la stabilité du réseau soit préservée dans certaines circonstances Exemples d’événements exceptionnels Perte totale d’une centrale Perte de toutes les lignes émanant d’un poste Perte d’un grand centre de charge Événements exceptionnels (Exigences NPCC, NERC) Le NPCC et la NERC requièrent que ces événements soient étudiés pour évaluer la performance des réseaux et identifier des mesures palliatives TransÉnergie a choisi d’aller au-delà des exigences du NPCC en vue de maintenir une fiabilité équivalente à celle du NPCC. HQT exige dans ses critères que la stabilité du réseau soit préservée dans certaines circonstances Exemples d’événements exceptionnels Perte totale d’une centrale Perte de toutes les lignes émanant d’un poste Perte d’un grand centre de charge

35 CRITÈRES DES RÉSEAUX RÉGIONAUX
5 PRINCIPES GÉNÉRAUX Capacité des équipements adéquate en mode normal (N) et lors de l'indisponibilité d'un équipement (N-1) Continuité d'alimentation pour les événements simples ; ampleur et durée des pertes de charges limitées lors d'événements plus importants Les nouveaux postes plus puissants que 65 MVA sont desservis par plus d'un circuit Les niveaux de tension maintenus à l'intérieur des plages normales Capacité des équipements adéquate pour supporter les niveaux de court circuit du réseau Principes généraux La capacité des équipements doit être adéquate et rencontrer les besoins prioritaires en mode normal et lors de l'indisponibilité d'un équipement (sauf exception: transformateurs monophasés, postes clients, postes desservis par un seul circuit). La continuité d'alimentation doit être satisfaite pour les événements simples, et on doit minimiser l'ampleur et la durée des pertes de charges lors d'événements plus importants. Les nouveaux postes plus puissants que 65 MVA sont desservis par plus d'un circuit. Une étude de rentabilité est requise pour justifier l'ajout d'un deuxième circuit pour les postes existants. Les niveaux de tension doivent pouvoir être maintenus à l'intérieur des plages normales. La capacité des équipements doit être adéquate pour supporter les niveaux de court circuit du réseau. Plage de tension: maintenir les tensions à l'intérieur des plages normales (±10% ou ±6% à 49 kV), et pouvoir atteindre les tensions de consigne au secondaire des Xfos. Conditions courantes. À compléter pour conditions occasionnelles et exceptionnelles. Surtensions en régime de c.c. 1f: respecter les rapports X0/X1 ≤ 3 et R0/X1 ≤ 3 au départ de ligne MT, pour éviter tout risque de surtension en c.c. monophasé. Limites de fluctuation de tension et papillotement: respect du graphe de la norme C22.2 de HQD, sans dépasser 3% en conditions courantes, ou 6% en conditions occasionnelles (lors d'indisponibilité d'équipement). Applicable surtout pour les condensateurs. Déséquilibre de tension: V2/V1 < 1-2% (1% pour nouvelles lignes) Harmonique: critères à proposer pour condensateurs.

36 DEUX GRANDES COMPOSANTES DU RÉSEAU
6 LES GRANDS PRINCIPES DE CONCEPTION S’APPLIQUENT AUX DEUX GRANDES COMPOSANTES DU RÉSEAU : Réseau de transport principal (principalement à 735 kV et 315 kV) Croissance du réseau de transport Nouvelle production hydroélectrique et éolienne Maintien de la fiabilité, contrôle de la tension et respect des critères de conception; pérennité Interconnexions dans le réseau de transport Réseaux régionaux Impacts du raccordement de nouveaux parcs éoliens sur la topologie des réseaux Postes satellites en dépassement de capacité, croissance des besoins et pérennité Addition de capacité de transformation Nouvelles infrastructures régionales Interconnexions dans les réseaux régionaux Les grands principes de conception s’appliquent aux deux grandes composantes du réseau nommées ci-après. Réseau de transport principal (principalement à 735 kV et 315 kV) - Enjeux relatifs à la croissance du réseau de transport - Importante quantité de nouvelle production hydroélectrique et éolienne - Enjeux liés au maintien de la fiabilité, au contrôle de la tension et au respect des critères de conception, à la pérennité - Enjeux relatifs aux interconnexions dans le réseau de transport (Pérennité, amélioration du réseau, développement de nouveaux marchés) Réseaux régionaux - Impacts du raccordement de nouveaux parcs éoliens sur la topologie des réseaux - Postes satellites en dépassement de capacité, croissance des besoins et pérennité - Addition de capacité de transformation - Nouvelles infrastructures régionales - Enjeux relatifs aux interconnexions dans les réseaux régionaux (Pérennité, développement de nouveaux marchés) Croissance des besoins de la clientèle Plan des charges et des ressources (HQD) Intégration et raccordement de centrales Raccordement de grands clients industriels Services de transport point à point Pérennité du réseau et de ses équipements Vieillissement des équipements Décision remplacement vs réfection Amélioration du réseau Nouvelles technologies Maintien ou augmentation de la fiabilité 36

37 QUATRE GRANDES ACTIVITÉS EN PLANIFICATION
7 1 ÉTABLISSEMENT DES CRITÈRES DE CONCEPTION DU RÉSEAU ET DES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DES ÉQUIPEMENTS CONCEPTION DU RÉSEAU CONCEPTION DES ÉQUIPEMENTS COMPTE TENU DES PHÉNOMÈNES TRANSITOIRES (FOUDRE, CHOCS DE MANŒUVRE, ETC.) ÉLABORATION DE PROJETS EN FONCTION DES BESOINS DE LA CLIENTÈLE 2 3 1) Établissement des critères de conception du réseau et des caractéristiques techniques des équipements Pour obtenir le meilleur compromis coût/performance En fonction d’une gestion optimale des risques techniques 2) Conception du réseau Réalisation d’études de simulation du comportement du réseau, pour analyser et comparer des variantes en vue d’un choix optimal concernant: - La configuration de base (postes et lignes) - Les moyens pour améliorer la performance du réseau 3) Conception des équipements compte tenu des phénomènes transitoires (foudre, chocs de manœuvre, etc.) Normalisation d’équipement de postes et de lignes (disjoncteurs, sectionneurs, transformateurs, etc.) 4) Élaboration de projets en fonction des besoins de la clientèle 4

38 Les plans 8 Le plan stratégique Le plan stratégique définit les grandes orientations d’entreprise prenant en compte les orientations de l’actionnaire (Gouvernement du Québec) et de la haute direction Un nouveau Plan stratégique est actuellement en préparation par le gouvernement? 38

39 LE PLAN D’AFFAIRES D'HYDRO-QUÉBEC TRANSÉNERGIE
8 1 ASSURER LA QUALITÉ DU SERVICE DE TRANSPORT D'ÉLECTRICITÉ 1 Pérenniser les installations avec des investissements ciblés STRATÉGIE 2 Assurer la fiabilité et la disponibilité du réseau 2 ACCROÎTRE LA CAPACITÉ DU RÉSEAU POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DES CLIENTS 1 Investir en réponse aux besoins croissants STRATÉGIE 2 Augmenter la capacité de transit des interconnexions 3 RENDRE LA DIVISION ENCORE PLUS PERFORMANTE STRATÉGIE 1 2 3 4 Poursuivre l'amélioration de la performance Optimiser les investissements dans un contexte de forte croissance Axer l'effort d'innovation sur quatre thèmes porteurs Maintenir l'expertise et développer les compétences des employés 39

40 LES PLANS D’ÉVOLUTION LES PLANS D’ÉVOLUTION RÉGIONAUX
8 LES PLANS D’ÉVOLUTION RÉGIONAUX Connaissance approfondie des réseaux Anticipation des impacts de la croissance des besoins et du vieillissement des équipements Fixer les orientations à long terme (niveaux de tension, principaux équipements, topologie) Cohérence des interventions sur l’ensemble du réseau Réseaux régionaux divisés en entités plus ou moins grandes selon les besoins Rétroaction sur les critères et les processus LA PLANIFICATION DU RÉSEAU PRINCIPAL Réseau de transport principal horizon long terme Réflexion sur les critères Participation à la NERC et au NPCC PLANIFICATION PAR POSTE Plans de pérennité 40

41 PROCESSUS DE RÉALISATION D’UN PROJET

42 PROCESSUS DE RÉALISATION DE PROJETS – TABLE DES MATIÈRES
1 Contexte Les quatre étapes de réalisation Études de planification Mandat d’avant-projet Avant-projet Projet 2 3 4 5 6

43 Contexte 1 En amont du processus projet, on retrouve la conception et la planification du réseau Précision des grandes orientations de développement à long terme du réseau Vision globale des problématiques du réseau de transport À l’origine des projets qui touchent le réseau de transport on retrouve : Demandes des clients Besoins identifiés par Hydro-Québec TransÉnergie Le processus projet encadre la réalisation des projets qui touchent le réseau de transport Fourniture des différents scénarios Mandat d’avant-projet pour le scénario retenu Réalisation de l’avant-projet et du projet Pour assurer un développement optimal à long terme, TransÉnergie effectue des activités de conception et de planification du réseau de transport pour préciser les grandes orientation à suivre Plan directeur pour le réseau principal Plans d’évolution pour les réseaux régionaux Plans de pérennité Vision globale des problématiques du réseau de transport EN AMONT DU PROCESSUS PROJET, LES ACTIVITÉS DE CONCEPTION ET DE PLANIFICATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT PERMETTENT DE PRÉCISER LES GRANDES ORIENTATION À SUIVRE POUR ASSURER UN DÉVELOPPEMENT OPTIMAL À LONG TERME DU RÉSEAU LE PROCESSUS DE RÉALISATION D’UN PROJET ENCADRE LA RÉALISATION DES PROJETS QUI TOUCHENT LE RÉSEAU DE TRANSPORT Le but est de fournir les différents scénarios, le mandat d’avant-projet pour le scénario retenu, de réaliser l’avant-projet et le projet Le déclencheur du processus peut-être : Demande d’étude d’impact (incluant intégration de centrale) réf. Tarifs et conditions des services de transport Demande de service de transport Demande de raccordement de clients des Grandes Entreprises Accroissement de la charge Assurer la disponibilité et la pérennité du réseau de façon optimale 43

44 LES QUATRE ÉTAPES DU PROCESSUS
2 Identifier une solution optimale pour répondre à la demande d’un client ou à une problématique soulevée ÉTUDES DE PLANIFICATION Statuer sur le contenu de la solution retenue à l'étape précédente Mandat d'avant-projet Fixer l'envergure du projet, s'assurer de son acceptabilité et obtenir un engagement pour sa réalisation Avant-projet Études de planification Identifier une solution optimale pour répondre à la demande d’un client ou à une problématique soulevée Mandat d'avant-projet Statuer sur le contenu de la solution retenue à l'étape précédente Avant-projet Fixer l'envergure du projet quant aux coûts, au contenu et aux délais de réalisation, s'assurer de son acceptabilité et d'obtenir un engagement d'HQÉ pour sa réalisation Projet Mettre en place la solution Mettre en place la solution Projet 44 44

45 ÉTUDES DE PLANIFICATION
3 But : Préciser les besoins du demandeur Identifier une solution optimale pour répondre à ces besoins ou au problème soulevé On y retrouve : Préciser les besoins Déterminer les impacts possibles sur le réseau de transport Réaliser les études de faisabilité si nécessaire Réaliser les analyses et les études technico-économiques et environnementales Recommander la solution optimale Conformément aux Tarifs et conditions, une étude d'impact sur le réseau est réalisée lorsque requise Études exploratoires: En parallèle avec le processus, pas d’engagement de la part du Transporteur. On retrouve dans cette étape : Des variantes de solution sont élaborées pour répondre aux besoins Une analyse détermine les impacts possibles sur le réseau Des études de faisabilité sont réalisées si nécessaire Des analyses et des études technico-économiques et environnementales cernent les avantages et les contraintes des variantes les plus prometteuses Conformément aux Tarifs et conditions, une étude d'impact sur le réseau est réalisée lorsque requise. Une étude de planification est généralement associée aux projets de croissance du réseau de transport Une étude de pérennité est réalisé dans le cadre d'un projet de maintien des actifs Emphase sur la remise à neuf, la modernisation ou le remplacement d'un appareil ou d'un système 45

46 LES QUATRE ÉTAPES DU PROCESSUS
2 Identifier une solution optimale pour répondre à la demande d’un client ou à une problématique soulevée ÉTUDES DE PLANIFICATION Statuer sur le contenu de la solution retenue à l'étape précédente Mandat d'avant-projet Fixer l'envergure du projet, s'assurer de son acceptabilité et obtenir un engagement pour sa réalisation Avant-projet Études de planification Identifier une solution optimale pour répondre à la demande d’un client ou à une problématique soulevée Mandat d'avant-projet Statuer sur le contenu de la solution retenue à l'étape précédente Avant-projet Fixer l'envergure du projet quant aux coûts, au contenu et aux délais de réalisation, s'assurer de son acceptabilité et d'obtenir un engagement d'HQÉ pour sa réalisation Projet Mettre en place la solution Mettre en place la solution Projet 46 46

47 MANDAT D’AVANT-PROJET
4 But Statuer sur le contenu de la solution retenue à l'étape précédente On y retrouve : Préparation du cahier des charges de la solution retenue Obtenir une proposition de mandat d’avant-projet incluant les coûts et les délais Recommander la réalisation de l’avant-projet Le Transporteur y produit une description sommaire de la solution retenue et en détaille le contenu dans un cahier des charges. On retrouve dans ce dernier : - Le schéma unifilaire - Les caractéristiques électriques générales (concernant les exigences de performance de l'appareillage, des automatismes et des protections du réseau de transport) - Les exigences particulières de conception (concernant l'exploitabilité, la maintenabilité, la sécurité et la gestion environnementale) Le cahier des charges est transmis à HQÉ avec la demande de proposition de mandat d'avant-projet HQÉ analyse la demande et produit une proposition de mandat qui précise le contenu, le coût et les délais envisagés pour la réalisation de l'avant-projet Au besoin, HQÉ organise des rencontres de clarification de la demande avec le Transporteur Les éléments détaillés du plan de réalisation sont inclus dans l'offre de service. Celle-ci est soumise à l'approbation du Transporteur Le Transporteur valide la proposition Une recommandation pour la réalisation de l'avant-projet est produite et les approbations hiérarchiques requises sont alors obtenues. 47

48 LES QUATRE ÉTAPES DU PROCESSUS
2 Identifier une solution optimale pour répondre à la demande d’un client ou à une problématique soulevée ÉTUDES DE PLANIFICATION Statuer sur le contenu de la solution retenue à l'étape précédente Mandat d'avant-projet Fixer l'envergure du projet, s'assurer de son acceptabilité et obtenir un engagement pour sa réalisation Avant-projet Études de planification Identifier une solution optimale pour répondre à la demande d’un client ou à une problématique soulevée Mandat d'avant-projet Statuer sur le contenu de la solution retenue à l'étape précédente Avant-projet Fixer l'envergure du projet quant aux coûts, au contenu et aux délais de réalisation, s'assurer de son acceptabilité et d'obtenir un engagement d'HQÉ pour sa réalisation Projet Mettre en place la solution Mettre en place la solution Projet 48 48

49 AVANT-PROJET But : On y retrouve :
5 But : Fixer l'envergure du projet quant aux coûts, au contenu et aux délais de réalisation S'assurer de son acceptabilité Obtenir un engagement pour sa réalisation On y retrouve : Mandater Hydro-Québec Équipement pour la réalisation de l’avant-projet Réaliser le suivi Communication du projet au public (consultation et/ou information) Demandes d’autorisations environnementales, si requis Obtenir les approbations nécessaires pour les changements au cahier des charges Recommander la réalisation du projet Dans le cadre des études d'avant-projet réalisées par HQÉ, à la demande du Transporteur, des solutions techniques sont conçues pour répondre aux besoins, aux critères et aux exigences contenus dans le cahier des charges Une rencontre de gel de concept permet au Transporteur de valider la conformité de l'ingénierie aux exigences du cahier des charges et aux normes techniques et autres en vigueur Un contenu est élaboré pour chaque discipline visée par le projet (génie électrique, génie civil, commande, protection, architecture, environnement, etc.) Ces contenus répondent aux normes de conception en vigueur et sont consignés dans le rapport d'avant-projet S'ajoutent à ces contenus techniques des sections qui décrivent le mode de réalisation et fixent les coûts et l'échéancier des étapes prévues pour le projet Le rapport d'avant-projet représente la proposition d’affaires (ferme) d'HQÉ pour la réalisation du projet Communication du projet au public (consultation et/ou information) Demandes d’autorisations environnementales, si requis Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs Le Transporteur prépare une recommandation pour la réalisation du projet et les approbations hiérarchiques requises sont également obtenues à cette étape 49

50 LES QUATRE ÉTAPES DU PROCESSUS
2 Identifier une solution optimale pour répondre à la demande d’un client ou à une problématique soulevée ÉTUDES DE PLANIFICATION Statuer sur le contenu de la solution retenue à l'étape précédente Mandat d'avant-projet Fixer l'envergure du projet, s'assurer de son acceptabilité et obtenir un engagement pour sa réalisation Avant-projet Études de planification Identifier une solution optimale pour répondre à la demande d’un client ou à une problématique soulevée Mandat d'avant-projet Statuer sur le contenu de la solution retenue à l'étape précédente Avant-projet Fixer l'envergure du projet quant aux coûts, au contenu et aux délais de réalisation, s'assurer de son acceptabilité et d'obtenir un engagement d'HQÉ pour sa réalisation Projet Mettre en place la solution Mettre en place la solution Projet 50 50

51 PROJET But : On y retrouve : Mettre en place la solution
6 But : Mettre en place la solution On y retrouve : Recommander le projet auprès des instances (CA Hydro-Québec, Régie de l’énergie, etc.) Mandater Hydro-Québec Équipement pour la réalisation du projet Réaliser le suivi Réaliser les activités d'acquisition des droits de passage Vérifications et mise en service des équipements et des installations L'avant-projet approuvé sert de référence pour la suite du projet Une rencontre de revue de contenu peut être tenue avec le Transporteur après le démarrage du projet afin d'orienter la réalisation de l'Ingénierie conformément aux exigences du cahier des charges et aux normes en vigueur TransÉnergie recommande le projet auprès des instances (CA HQ, Régie, etc.) HQÉ réalise normalement l'ingénierie, l'approvisionnement et la construction des installations liées au projet Le Transporteur réalise les activités d'acquisition des droits de passage (rôle de propriétaire) et de mise en service, puisque cette activité est intrinsèque l'exploitation du réseau de transport. HQÉ s'assure de la réalisation de l'ingénierie de détail et de la production des plans et devis Les travaux de construction sont généralement réalisés sous la responsabilité d'HQÉ par des entrepreneurs externes retenus conformément aux directives corporatives d'acquisition de biens meubles et de services L'approvisionnement est réalisé par le biais d'appels d'offres et de soumissions Lorsque la construction est terminée, le Transporteur procède aux vérifications et à la mise en service des équipements et les installations lui sont transférées Le Transporteur assure un suivi global des étapes confiées à HQÉ Après la mise en exploitation de l'installation, HQÉ prépare des plans « tel que construit » et en assure l'archivage 51

52 LES ACTIVITÉS DE PLANIFICATION – NOTRE EXPERTISE
9 DIVISION HYDRO-QUÉBEC TRANSÉNERGIE Près de employés dont 325 ingénieurs, 314 spécialistes et 609 techniciens Direction – Planification (plus d’une centaine d’ingénieurs électriques dans trois unités) Direction – Expertise (expertise en génie civil, mécanique, chimique, électrique) Direction – Contrôle des mouvements d’énergie (programmation et contrôle du réseau) Vice-présidence – Exploitation des installations (exploitation dans les territoires régionaux) DIVISION HYDRO-QUÉBEC ÉQUIPEMENT Conçoit et réalise les projets de construction et de réfection d’équipement de production et de transport Vaste expertise en conception, construction, exploitation et maintenance du réseau électrique DIVISION TRANSÉNERGIE Près de 3175 employés dont 325 ingénieurs, 314 spécialistes et 609 techniciens Direction Planification (Plus d’une centaine d’ingénieurs électriques dans trois unités) - Planification des réseaux régionaux - Planification et stratégies du réseau principal - Études de réseaux Direction Expertise (Expertise en génie mécanique, chimique, électrique) - Appareillage de transport - Expertise Lignes - Automatismes de transport - Projets technologiques Direction Contrôle des mouvements d’énergie (programmation et contrôle du réseau) Vice-présidence Exploitation des installations (exploitation dans les territoires régionaux) DIVISION ÉQUIPEMENT (conçoit et réalise les projets de construction et de réfection d’équipement de production et de transport) Vaste expertise en planification, construction, exploitation et maintenance du réseau électrique 52

53 RAPPEL LES DÉCLENCHEURS LES ÉTAPES Maintien des actifs
6 LES DÉCLENCHEURS Maintien des actifs Croissance des besoins Amélioration de la qualité Respect des exigences LES ÉTAPES Études d’impact Études d’avant-projet Mise en chantier L'avant-projet approuvé sert de référence pour la suite du projet Une rencontre de revue de contenu peut être tenue avec le Transporteur après le démarrage du projet afin d'orienter la réalisation de l'Ingénierie conformément aux exigences du cahier des charges et aux normes en vigueur TransÉnergie recommande le projet auprès des instances (CA HQ, Régie, etc.) HQÉ réalise normalement l'ingénierie, l'approvisionnement et la construction des installations liées au projet Le Transporteur réalise les activités d'acquisition des droits de passage (rôle de propriétaire) et de mise en service, puisque cette activité est intrinsèque l'exploitation du réseau de transport. HQÉ s'assure de la réalisation de l'ingénierie de détail et de la production des plans et devis Les travaux de construction sont généralement réalisés sous la responsabilité d'HQÉ par des entrepreneurs externes retenus conformément aux directives corporatives d'acquisition de biens meubles et de services L'approvisionnement est réalisé par le biais d'appels d'offres et de soumissions Lorsque la construction est terminée, le Transporteur procède aux vérifications et à la mise en service des équipements et les installations lui sont transférées Le Transporteur assure un suivi global des étapes confiées à HQÉ Après la mise en exploitation de l'installation, HQÉ prépare des plans « tel que construit » et en assure l'archivage 53

54 CONCLUSION

55 Intègre de multiples besoins
EN CONCLUSION… (1) LA PLANIFICATION… A une histoire Évolue et s’adapte à un environnement d’affaires sans cesse en mouvement Intègre de multiples besoins Est encadrée par des règles et des processus dûment établis Répond aux demandes Est réalisée par de nombreux experts 55 55

56 … SE FAIT DE FAÇON OUVERTE Politique énergétique
EN CONCLUSION… (2) … SE FAIT DE FAÇON OUVERTE Politique énergétique Plan stratégique d’Hydro-Québec Planification 10 ans à la Régie de l'énergie (demande tarifaire) Études exploratoires et études d’impact réalisées sur demande Information/consultation en avant-projet (zone d’études, corridors, tracés) Dépôt à la Régie de l'énergie BAPE Consultations avec le client pour la localisation des infrastructures 56 56


Télécharger ppt "PLANIFICATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT"

Présentations similaires


Annonces Google