La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La gestion des aides et leur impact sur la population menacée par la faim et la pauvreté au Burundi Pamphile MUDEREGA Secrétaire Permanent du CNCA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La gestion des aides et leur impact sur la population menacée par la faim et la pauvreté au Burundi Pamphile MUDEREGA Secrétaire Permanent du CNCA."— Transcription de la présentation:

1 La gestion des aides et leur impact sur la population menacée par la faim et la pauvreté au Burundi Pamphile MUDEREGA Secrétaire Permanent du CNCA

2 Contexte Politique Burundi est un pays post-conflit (« fragile ») Organisation des élections en 2005 Volonté affichée de passer de lassistance humanitaire au développement

3 Contexte Stratégique Mise en place du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) en 2006 et son Plan daction Prioritaire Un autre Cadre Stratégique pour la Consolidation de la Paix a été mis en place en 2007 Stratégies sectorielles élaborées (Santé, Éducation, Eau, Appui Budgétaire)

4 Mécanisme de coordination Groupe de Coordination des Partenaires fonctionnel depuis février 2008 et structuré come suit: Forum Politique Forum Stratégique Groupes de Suivi et Évaluation Groupes Sectoriels (CSLP & CSCP) Comité National de Coordination des Aides Doté dun Secrétariat Permanent

5 Évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris (1) 1. Appropriation Deux cadres stratégiques (CSLP & CSCP): deux processus différents (mise en œuvre, S&E, rapports) Absence de Cadre de dépenses en moyen terme (CDMT) Peu de stratégies sectorielles Insuffisance de capacités Situation politique complexe Processus de coordination en phase de dynamisation

6 Évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris (2) 2. Alignement Les partenaires sont hésitants dutiliser les systèmes nationaux: Les reformes ne sont pas encore finalisées Faible taux dabsorption (complexité des procédures, insuffisance capacités) Transition psychologique et technique de lhumanitaire vers le développement Le renforcement des Capacités doit être harmonisé (programme national) et focalisé sur le transfert des connaissances

7 Évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris (3) Structures parallèles: Suit à lenquête OCDE 2008: besoin de rendre plus rigoureuse / claire la définition dune structure parallèle Insuffisance de prévisibilité de laide Dû à lincohérence des stratégie dintervention des bailleurs SP/CNCA dispose de lAMP (opérationnalisation en septembre 2008)

8 Évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris (4) 3. Harmonisation Enquête OCDE: rendre plus rigoureuse la définition de « missions, études et analyses conjointes ». P.ex.. Burundi: il nest pas certain que 98% des missions soient conjointes Chaque bailleur utilise encore ses propres procédures SP/CNCA doit mettre en place un mécanisme de suivi des missions des bailleurs de fonds

9 Évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris (5) 4. Gestion axée aux Résultats CLSP vient dêtre doté dune matrice de résultats. La plus part des secteurs nont pas de cadre de suivi et évaluation commun Enquête OCDE se focalise uniquement sur les statistiques. Nécessité de transformer les mentalités par un renforcement des capacités orienté vers la gestion axée sur les résultats.

10 Évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris (6) 5. Responsabilité mutuelle Création du Groupe de Coordination des Partenaires; Mais il n y a pas de cadre dévaluation de performance des bailleurs de fonds.

11 FORUM POLITIQUE DU GCP SP/CNCA (Secrétariat) Forum Stratégique du GCP CADRE DE PARTENARIAT (appui budgétaire) Groupe de Suivi et Evaluation du Cadre Stratégique de Consolidation de la Paix Groupe de Suivi du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté EauSantéEducationJustice Agriculture Secteur privéAutres Question foncière et Relèvement Communautaire Mise en œuvre de laccord avec le FNL Etat de Droit Bonne Gouvernance Secteur de Sécurité Organigramme du GCP CNCA

12 Impact de laide sur la population Limpact de laide sur la population nest pas visible pour beaucoup de raisons: La sortie de lhumanitaire vers le développement est timide; Il y a 2 mois seulement que la guerre est fini sur tout le territoire national avec le retour au pays des responsables du Palipehutu - FNL; Certains bailleurs de fonds ne sont pas alignés sur les priorités nationales de développement (PAP- CSLP) selon la Déclaration de Paris;

13 Impact de laide sur la population Manque de politique sectorielle dans certains domaines clés pour le développement du pays comme lagriculture, le secteur privé, le secteur énergétique, le secteur de lenvironnement; Mauvaise gestion et manque se suivi des actions des ONGs; Gouvernance politique et économique timide; Manque desprit dentreprenariat.

14 Défis majeurs (1) La hausse des prix du carburant dans le monde na pas épargné notre pays en situation de « Pays Post Conflit » avec les conséquences sur le budget national qui en grande partie dépendait déjà de lapport des appuis budgétaires des partenaires. Ce qui a généré la flambé des prix des produits de première nécessité et du transport pour la population à revenu déjà faible

15 Défis majeurs (2) Menace dune insécurité alimentaire causée par les aléas climatiques mais également par cette flambée de prix de tous les produits alimentaires. Appui budgétaire faible de la part des bailleurs et conditionnalités excessives dans son octroi. Il faudrait privilégier des approches programmes Réinsertion durable des démobilisés avec des actions et projets durables dans le temps pour consolider la paix et la sécurité publique.

16 Actions urgentes (1) Disponibiliser des fonds pour contrer la menace de la sécurité alimentaire en disponibilisant les semences et en pratiquant la petite irrigation. Multiplier les projets à haute intensité de mains dœuvre pour rendre accessible un revenu à plus de monde (projets agricoles de grande masse, infrastructures à haute main dœuvres, etc.)

17 Actions urgentes (2) Disponibiliser les intrants agricoles. Réformer le secteur de la sécurité en harmonisant la police et ses secteurs connexes afin de réduire ses dépenses et orienter ces dernières vers les projets de développement. Réinsertion des démobilisés dans la vie active à travers des projets spécifiques, durables et générateurs de revenu.

18 Actions urgentes (3) Redynamiser le secteur privé par le financement des activités de micro-finance, des cultures dexportation et des activités des petites et moyennes entreprises. Accélération de la mise en place de lénergie rurale. Renforcement du pluralisme démocratique.

19 Je vous remercie Québec, le 04 Juillet 2008.


Télécharger ppt "La gestion des aides et leur impact sur la population menacée par la faim et la pauvreté au Burundi Pamphile MUDEREGA Secrétaire Permanent du CNCA."

Présentations similaires


Annonces Google