La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Résultats des études réalisées dans le cadre du projet AP-Aguié Maradi/Aguié 26-28 janvier 2010 – Atelier de partage des résultats AP-Aguié SAIDOU Laminou.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Résultats des études réalisées dans le cadre du projet AP-Aguié Maradi/Aguié 26-28 janvier 2010 – Atelier de partage des résultats AP-Aguié SAIDOU Laminou."— Transcription de la présentation:

1 Résultats des études réalisées dans le cadre du projet AP-Aguié Maradi/Aguié janvier 2010 – Atelier de partage des résultats AP-Aguié SAIDOU Laminou

2 1.Etudes agronomiques 2.Etude des caractéristiques agronomiques 3.Etude organoleptique 4.Etude risques/ressources 5.Etude institutionnelle 6.Etude sur la réduction des coûts PLAN DE LA PRESENTATION

3 1.Etudes agronomiques

4 Quand on na plus la possibilité de stocker les urines et que le moment dapplication nest pas encore arrivé, comment faut il faire? - Enrichir le compost? - Appliquer dans le champs pendant la saison sèche? Problématique

5 Bozou: Compost enrichi avec lurine

6 Dispositif expérimental T0 : parcelle témoin T1 : 25 t/ha du compost conventionnel T2 : 25 t/ha du compost enrichi T3 : 40 t/ha du compost conventionnel T4 : 40 t/ha du compost enrichi Application durine dans le compost (2 m3): - 90 l au moment de mise en place - 25 l/semaine pendant 8 semaines = 200 l - Total = 290 litres ou 12 bidons

7

8

9

10 Résultats Saja Manja Nombre de talles par poquet Hauteur des plantes (cm) Epis par poquet Rendement grain (kg/ha) Poids des tiges (kg/ha) T08,91904, T1 (25 t/ha)9,92004, T2 (25 t/ha*)10, T3 (40 t/ha)10,92086, T4 (40 t/ha*)12,12188,

11 + le Takin Ruwa accélère le processus de compostage; + le compost enrichit donne de meilleurs rendements par rapport au conventionnel; + lapplication du compost peut inciter les paysans à sintéresser davantage au compostage; + Elle constitue une alternative pour résoudre le problème de stockage du Takin Ruwa; A rechercher: - Quels sont les pertes, particulièrement en azote? - Volume de Takin Ruwa à utiliser pour une quantité donnée de fumier? - La dose optimale de compost à proposer aux producteurs Conclusion - compostage avec Takin Ruwa

12

13

14 Ilyas : Application au champ de Takin Ruwa pendant la saison sèche

15 Dispositif expérimental T0 : parcelle témoin (FO) T1 : FO + 1 litre 18 avril T2 : FO + 1 litre 18 mai T3 : FO + 0,5 litre 14 juillet + 0,5 litre 5 août

16 1 litre Takin Ruwa

17 50 g FO (petit ruminant)

18 Résultats Saja Manja Taux de levée Talles par poquet Talles fertiles Hauteur des plantes (cm) Rendement grain (kg/ha) Poids des tiges (kg/ha) T010010, T1 (avril)9315,84, T2 (mai)9617,75, T3 (juillet/aout)10011,25, Comparaison avec T0: Traitement % augmentation par rapport au T0 Kg grain extra/bidon TR T1512,7 T2794,2 T3844,5 Application TR saison sèche: - Impact négatif sur la levée - Difficile a identifier les poquets - Grande différence entre avril (T1) et directe (T3) - Petite différence entre mai (T2) et directe (T3)

19 Conclusion – application au champ saison sèche + Application saison sèche OK comme solution, mais présente une petite difficulté de levée; + Une alternative pour ceux qui nont pas de fumier et ceux qui nont pas les moyens de stockage; - Probablement mieux pour des sols argileux (moins de pertes par infiltration); - Difficile didentifier les poquets ou on a appliqué; - Impératif de fermer les poquets après application pour éviter des pertes dammoniaque A rechercher: - Trouver une manière facile didentifier les poquets au moment des semis; - Poursuivre les tests sur une période plus longue pour couvrir la saison sèche; - Rechercher la dose nécessaire pour éviter les problèmes de levée.

20 2. Caractéristiques agronomiques de lurine

21 Composition en NPK du Takin Ruwa N (g/l)P (g/L)K (g/L) 3,80,52 On note une variation chez les adultes: N = 6 à 7; P = 0,8 à 0,9; K = 0,9 à 1

22 Quelques résultats NPK du réseau CREPA PaysUrine Azote mg/l Phosphore mg/l Potassium mg/l Burkina Faso Côte divoire Mali Sénégal Togo

23 Takin Ruwa et risque de salinisation Na(mg/L)Mg(mg/L)Ca(mg/L)Cond (ms) ,2736,07214,56 Lurine a une salinité modérée. Pourtant vue que le taux dapplication est denviron 1-5 litres/m2/an leffet est moindre par rapport a la quantité apportée avec leau dirrigation. Des études doivent être faites pour ca. SalinitéConc. (mg/L) Nul<500 Leger Modéré Sévère Niveaux de risques liés à la conductivité de leau dirrigation Constitution moyenne des urines en Na, Mg, Ca et conductivité

24 3. Etude organoleptique

25 Dégustation « aveugle » des produits récoltés

26 Speculations Goût par rapport aux fertilisants Préférence à lachat (goût) Préférence à lachat (apparence) Takin Ruwa Urée Urée Urée Oignonn=40Sucré/pimentéPimenté45%55%100% Poivronn=30Sucré/pimentéPimenté50%50%93%7% Chouxn=20Sucré Arrière goût 100%95%5% Carrotten=10Sucré100%100% Tomaten=10SucréAigre100%100%

27 4. Etude Takin Ruwa – risques et ressources

28 -Déterminer le temps de stockage dans le contexte dAguié -Voir sil y une différence entre urine dun urinoir et urine dune latrine (niveau de contamination) -Déterminer la production individuelle durine -Déterminer le contenu NPK Raisons

29 Production durine par jour 10 hommes, 10 femmes, 10 enfants 2 series de 5 jours + 2 series de 1 jour

30 Bidons de 3 latrines et 3 urinoirs Taux de NPK dans lurine 3,8 Kg dazote, 0,52 Kg de phosphore et 0,52 Kg de potassium par année

31 Etude sur le temps dhygiénisation nétait pas très concluante, puisquon est pas arrivé à suivre dans le temps labattement des microorganismes pathogènes, comme préconisé par le protocole Lanalyse a permis quand même de constater labsence des parasites recherchés (salmonella, coliformes fécaux, streptocoques, Escherichia coli, Ascaris), exceptés les anaérobies sulfito réducteurs, présents dans 2 échantillons sur 9 (1 urinoir et 1 latrine). Une analyse faite en décembre sur un même nombre d´échantillons à confirmé ces résultats Ces bactéries ne sont pas excrétés avec lurine mais existent dans lenvironnement et aussi dans les fèces. Certaines peuvent être pathogènes. Normalement leur nombre est réduit avec un facteur 10 chaque 5 jours dans lurine. - Une étude approfondie est nécessaire Temps dhygiénisation

32 Réduction des risques Modifier la dalle, avec une pente derrière le trou de défécation, pour que leau de nettoyage rentre dans le trou. Cela évitera la contamination fécale des urines collectées. Continuer la sensibilisation: - Lavage des mains avec savon ou cendre - Utilisation déquipements de protection lors de la manipulation du Takin Ruwa - la propreté des latrines et urinoirs

33 5. Etude Institutionnelle

34 Etude institutionnelle Est-ce que lapproche AP est conforme aux stratégies et cadres institutionnelles en ce qui concerne lassainissement et lagriculture au Niger? Assainissement: Ministère de lHydraulique (direction de lhydraulique rural) Etat de lieux latrines a faire dici 2015… Latrine à compost dans les options possibles – mais le directeur a deux remarques:1. Quils soient correctement utilisés 2. Quil ne faut pas seulement mettre laccent sur lurine, et « oublier » les latrines qui sont importantes pour lutter contre le péril fécal

35 Agriculture Une porte dentrée éventuellement la SDR (Stratégie de Développement Rural) qui cible les communautés rurales avec trois axes: - Favoriser les opportunités économiques - Réduire le risque, améliorer la sécurité alimentaire et la gestion des ressources naturelles - Renforcer les capacités des acteurs 14 programmes dans SDR, dont AP pourrait faire partie de 9!! Directeur exécutif très intéressé par AP, mais aimerais plus dinformations et recherche sur lhygiénisation (avec Ministère de la Santé) et lefficacité fertilisant (avec ICRISAT ou INRAN, UAM) Etude institutionnelle

36 6. Etude technique – réduction des coûts des latrines et le stockage durine

37 - Diminuer le coût de la latrine, afin de permettre à plus des gens davoir accès -FIDA souhaite ramener la subvention par latrine à CFA -Stockage des grands quantités durine difficile et cher Raisons

38 Résultat

39 Diminuer la profondeur Faire brûler la fosse au lieux de cimenter Tuyau de ventilation artisanal avec des bouteilles et bandes de vieux habits enrobés en ciment

40 Dalle sanplat (bombé) qui nécessite moins de ciment et pas de fer Latrine de démonstration en utilisation à Saja Manja

41 Stockage durine Différents options (coût par m3) A comparer au coût des bidons 40 bidons fait un m3 = CFA (700 CFA/bidon)

42 Prototype

43 - Evaluer ses propositions pour la latrine à compost et voir quels sont les aspects à prendre en compte pour la dissémination -On sapproche des CFA subvention/latrine, ce qui peut intéresser davantage le FIDA et permettre « daller à léchelle » et toucher un maximum des ménages -Continuer la recherche pour le stockage durine. Conclusion

44 MERCI POUR VOTRE ATTENTION!


Télécharger ppt "Résultats des études réalisées dans le cadre du projet AP-Aguié Maradi/Aguié 26-28 janvier 2010 – Atelier de partage des résultats AP-Aguié SAIDOU Laminou."

Présentations similaires


Annonces Google