La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Introduction à lassainissement productif (AP) Maradi/Aguié 26-28 janvier 2010 – Atelier de partage des résultats AP-Aguié Linus Dagerskog Coordonnateur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Introduction à lassainissement productif (AP) Maradi/Aguié 26-28 janvier 2010 – Atelier de partage des résultats AP-Aguié Linus Dagerskog Coordonnateur."— Transcription de la présentation:

1 Introduction à lassainissement productif (AP) Maradi/Aguié janvier 2010 – Atelier de partage des résultats AP-Aguié Linus Dagerskog Coordonnateur du projet AP-Aguié, Niger CREPA Siège, Ouagadougou, Burkina Faso

2 1.Défi agricole et sanitaire 2.Cycle AP/ECOSAN 3.Histoire de lAP 4.Conclusion PLAN DE LA PRESENTATION

3 Lapproche dassainissement productif (aussi connu sous le nom ECOSAN) considère lurine, les fèces, les eaux usées et les résidus organiques comme des ressources « endogènes » à valoriser dans la production agricole. En particulier le traitement et la réutilisation consciente de lurine et les fèces nous permettent de mieux affronter deux grands défis actuels: - Le défi agricole - Le défi sanitaire Assainissement Productif

4 Le défi agricole -Constat 80% des la population en Afrique subsaharienne sont des cultivateurs - mais: - Les rendements augmentent avec ~ 1% par année - La population augment avec ~ 3% par année Conséquences - Pression sur les ressources naturels, et des terres de plus en plus dégradés million de personnes souffrent de la faim en Afrique

5 Le défi agricole 0,9 kg des fertilisants chimiques/an/ha 56 kg des elements nutritifs/an/ha Au Niger:

6 Le défi sanitaire 2 millions de morts par année dans le monde 3,5 milliards de personnes infectées par des parasites Le péril fécal: 92% en zone rural au Niger (2006)

7 N = 2,8 kg P = 0,4 kg K ~ 1,3 kg N = 2,8 kg P = 0,4 kg K ~ 1,3 kg ExcrétaHomme Aliments Champ VALEUR 4000 FCFA/an Excréta humain – un trésor négligé Urea = 6 kg TSP = 2 kg KCL ~ 2,6 kg 60 milliards FCFA/an

8 N = 2,8 kg P = 0,4 kg K ~ 1,3 kg N = 2,8 kg P = 0,4 kg K ~ 1,3 kg Hygiéniser et reutiliser Debarasser Pollution des eaux Transfert de maladies Perte des nutriments Choix entre… ExcrétaHomme Aliments Champ Excréta humain – un trésor négligé P Mines N Processus énergétique (pétrole) Fertilisants commerciaux

9 Lopportunité

10 Nourriture Urine Fèces Traitement Circuit AP – urine et fèces

11 Caractéristiques de lexcréta Optimiser la santé : Eliminer danger dans les fèces! Optimiser lengrais: Récupérer lurine!

12 Le cycle AP/ECOSAN COLLECTER CONSOMMER REUTILISER HYGIENISER

13 Pour collecter lurine – pas besoin dune latrine! Urine Takin Ruwa

14 Exemples urinoirs simples

15 Des latrines qui facilite le traitement des fèces LATRINE A COMPOST:

16 Des latrines qui favorisent le traitement LATRINE SECHE:

17 Séparation durine - options

18 Le cycle AP/ECOSAN COLLECTER CONSOMMER REUTILISER HYGIENISER

19 TRAITEMENT: STOCKAGE ET FERMETURE HERMETIQUE PENDANT jours Hygiénisation - Urine

20 Hygiénisation – Matière fécale Latrines à compost Directives OMS: > 12 mois de compostage

21 Hygiénisation – Matière fécale Latrines sèches TRAITEMENT: STOCKAGE 6-8 MOIS AJOUT DE CENDRE, CHALEUR

22 Le cycle AP/ECOSAN COLLECTER CONSOMMER REUTILISER HYGIENISER

23 Vidange des fertilisants solides

24 Taki Bussasché (engrais solide) Riche en P, matière organique et oligo-éléments Engrais de fond

25 APPLICATION DU TAKI BUSSASCHÉ 1-2 petite boîtes ou poignées de Taki Bussasché par poquet Remplace fertilisant de base (NPK)

26 APPLICATION DU TAKIN RUWA Evitez dappliquer lurine sur les feuilles! Evitez dappliquer lurine lorsque les cultures sont en début de maturation. Takin Ruwa = riche en azote = remplace lurée Fumier/compost toujours important comme engrais du fond! ~ 5 g N/l ~ 0,5-1 g P/l ~ 1 g K/l

27 MALI RESULTATS

28 Urine Sans urine MALI RESULTATS

29 GUINEE Maïs Urine Sans urine

30 Mais fertilisé avec le Takin Ruwa (1 litre/pied)

31

32 Le cycle AP/ECOSAN COLLECTER CONSOMMER REUTILISER HYGIENISER

33 Prélèvements sur les produits récoltés Conclusion des analyses des produits ECOSAN au laboratoire LNSP - Analyses microbiologiques de la tomate fraîche: RésultatsCritère microbiologique (UFC/g) Décision (réglementation française) Coliformes00< 1,0Satisfaisant Coliformes thermotolérants00< 1,0Satisfaisant Escherichia coli00< 1,0Satisfaisant SalmonellaAbsenceAbsence/25 gSatisfaisant Conclusion : produit de bonne qualité, conforme à la réglementation

34 Barrières sanitaires tout au longue de la chaine La bonne utilisation des latrines Laver les mains avec savon après les selles et avant de manger Respecter du temps dhygiénisation Utiliser des mesures de protection lors du vidange et de lapplication (gants, cache-nez) Appliquer le taki bussasché avant le semi et lenfouir dans le sol Respecter un délai dau moins deux semaines entre la dernière application de takin ruwa et la récolte Laver le produit récolté

35 Chine et Japon – réutilisation des excrétas pendant des centaines des années pour maintenir les sols fertiles. Marché pour les engrais naturels: Années 1800, Paris grand exportateur de fertilisants Ancienne réutilisation des excrétas Histoire de lapproche AP/ECOSAN COLLECTER CONSOMMER REUTILISER HYGIENISER

36 Histoire de lapproche AP/ECOSAN 1950 Vietnam 1970 Mexique 1980 Suède 1990 BEAUCOUP PROJETS PILOTES 2000 Aller à léchelle!

37 OUBLIER DECHET MAL HONTE Conclusion ANCIENNE PERCEPTION DES EXCRETA… HYGIENISER + REUTILISER RESSOURCES BIEN FIÈRTÉ NOUVELLE PERCEPTION DES EXCRETA… Changement du paradigme…

38 AVANT HYGIENISATION Fèces Urine APRÈS HYGIENISATION Takin Ruwa Taki Busasché Conclusion

39 Bénéfices considérables Niger > 85 % agriculteurs Agro: 50 milliards CFA de fertilisants passent à travers leurs corps chaque année. AP aide à optimiser la valorisation saine de ces ressources locales « négligés ». Important de coupler AP avec les stratégies de conservation du sol et de leau pour réduire lappauvrissement des terres. Santé: La bonne gestion de lexcréta permet une réduction des maladies liés au péril fécal Collaboration nécessaire Assainissement + valorisation = collaboration proche entre les acteurs de lagriculture/la santé/lhydraulique/lenvironnement. Possible dinserer la valorisation dans les programmes nationaux dassainissement ou lassainissement dans les programmes nationaux de fertilisation des sols? Conclusion

40 Défis pour lexploitation à grande échelle Avoir Takin RuwaVolume Stockage Avoir fècesCoût de la latrine Approche pluridisciplinaire Information/sensibilisation

41 MERCI POUR VOTRE ATTENTION!


Télécharger ppt "Introduction à lassainissement productif (AP) Maradi/Aguié 26-28 janvier 2010 – Atelier de partage des résultats AP-Aguié Linus Dagerskog Coordonnateur."

Présentations similaires


Annonces Google