La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Fatima El Hadad-Gauthier, CIHEAM-IAM Montpellier, UMR MOISA 02 décembre 2010, Perpignan Fatima El Hadad-Gauthier, CIHEAM-IAM Montpellier, UMR MOISA 02.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Fatima El Hadad-Gauthier, CIHEAM-IAM Montpellier, UMR MOISA 02 décembre 2010, Perpignan Fatima El Hadad-Gauthier, CIHEAM-IAM Montpellier, UMR MOISA 02."— Transcription de la présentation:

1

2 Fatima El Hadad-Gauthier, CIHEAM-IAM Montpellier, UMR MOISA 02 décembre 2010, Perpignan Fatima El Hadad-Gauthier, CIHEAM-IAM Montpellier, UMR MOISA 02 décembre 2010, Perpignan Implantations des entreprises européennes de la filière fruits et légumes dans les Pays du Sud CIHEAM - IAMM

3 Plan Contexte : situation des fruits et légumes dans lEuro- méditerranéen Questions et méthodologie Principaux résultats Cadre de lecture des stratégies dinvestissement des firmes dans les PSEM Etudes de cas dans différentes filières (salade, agrumes, tomate et pêche nectarine), dans deux pays (Maroc, Tunisie) Bilan Limites

4 RangPays Moyenne ans Production (M.t) Répartition Evolution 1 Turquie38,021% 2 Italie33,818%6% 3 Espagne29,416%28% 4 Egypte24,313%48% 5 France16,39%-8% 6 Maroc8,04%55% 7 Grèce7,64%-11% 8 Algérie6,43%78% 9 Syrie4,73%27% 10 Portugal4,22%3% Total 11 PSEM93,150%31% Total 5 PM-UE91,350%7% Total 16 EU-Med184,3100%18% Total Monde1 404,6 42% Source : FAOStat, 2007 Contexte : une production qui évolue globalement peu mais plus dynamique au Sud

5 Contexte Exportations de fruits et légumes de la zone Euro-Med Pays méd. UE : 78% des exportations de la zone Faible poids des PSEM 3 principaux exportateurs au Sud : Turquie (53%), Maroc (13%), Israël (12%)... Arbitrage export-marché local Débouché principal : UE (59%) Concurrence avec les productions européennes, ouverture des échanges

6 Contexte Comparaison Nord-Sud des enjeux des filières F&L Au Nord Pression concurrentielle des productions des PSEM Coûts élevés, perte de compétitivité Recherche de nouveaux relais de croissance, Nécessité dallonger les calendriers de production Au Sud Besoin de modernisation, dacquisition rapide des technologies modernes Besoin de financement : Désengagement généralisé des Etats Faibles capacité de financement des agriculteurs locaux Appel à linvestissement étranger privé Ex du Maroc (PMV) Opportunité pour certaines entreprises européennes : développer des productions dans les PSEM

7 Questions Qui investit dans la production de fruits et légumes des PSEM? Quelles motivations ? Quelles formes prend linvestissement ? Cadre de létude : PSDR Salagrifel – INRA,IAMM – volet 3 : filière F & L et son environnement international

8 Méthodologie Études de cas dimplantations dans deux pays dAfrique du Nord : Maroc et Tunisie Entretiens semi-directifs

9 Principaux Résultats Caractérisation des entreprises européennes engagées dans la production de FL en Afrique du Nord Zones dimplantation : principalement Maroc, mais émergence de la Tunisie… Acteurs engagés : producteurs, importateurs, transformateurs, dans des logiques de « cavalier seul » ou de partenariat Filières concernées : Salades, tomates, pêche, agrumes Globalement, productions intensives en main dœuvre et permettant une complémentarité calendrier, de gamme, ou de débouchés

10 Principaux Résultats Différents modes dentrée Investissement direct en production, sans partenariat Investissement direct en production avec un partenaire local non producteur Investissement direct en production avec un producteur local... partenariat gagnant-gagnant

11 Grille de lecture des stratégies dIDE Globalement trois types de stratégies Expansion horizontale, stratégies de producteurs Contrôle vertical de lamont, stratégies dimportateurs Stratégies mixtes, de réseau (ex. : un expéditeur et ses fournisseurs)

12 1.Stratégies de producteurs... 2 études de cas dans la filière salade, 1 filière tomate Entreprise Dimust production-expédition (Perpignan), C.A : 8 Millions 4 ème gamme, gamme variée de salades, segmentation offre Marchés : industriels France, GB, Pays-Bas, Allemagne Activité dorigine, production salade dhiver Motivations : recherche de complémentarité saisonnière pour conserver les clients en période hivernale (allongement calendrier) Prospection Maroc et Tunisie 2005 : Implantation filiale en Tunisie (Gafsa), inv : 1,5 millions Euros Capital : 66% avec participation de SICAR (34%)

13 Entreprise DIMUST Surfaces : 80 ha en location dont 40 ha salades dhiver, diversification : essais melon et haricot vert Calendrier : -Oct-nov : origine France plein champ -Déc-février : origine Tunisie plein-champ domine + complément France sous-serre -Mars/Avril/Mai : France 1.Stratégies de producteurs... 2 études de cas dans la filière salade, 1 filière tomate

14 Entreprise DIMUST 25% des approvisionnements de Dismut, 75% : production propre + producteurs locaux (65%) Logistique : Maritime Tunis/Marseille plateforme Perpignan ou direct clients Perspective : - pérenniser lactivité salade et développer dautres productions en complément - recherche de nouveaux partenaires français ou tunisiens pour se développer 1.Stratégies de producteurs... 2 études de cas dans la filière salade, 1 filière tomate

15 Entreprise Agrolito (Carthagène, Murcie) C.A : 17 Millions Produit standard : iceberg Historique : 1996 producteur français en France (Normandie) de salade plein-champ dété, limites climat pour production salade dhiver pour un approvisionnement plus long 1998 : implantation en Espagne (Agrolito Espagne) Par la suite volonté de conquérir de nouveaux clients, en Europe de lEst où le marché de la 4e gamme est émergent mais difficile à partir de lEspagne 1.Stratégies de producteurs... 2 études de cas dans la filière salade, 1 filière tomate

16 Entreprise Agrolito (Carthagène, Murcie) C.A : 17 Millions 2005 : Implantation en Tunisie (Enfidha), partenariat avec lOTD (34% de la filiale Agrolito Tunisie) pour marchés Est (Pologne, Hongrie, Roumanie, Russie) car avantage logistique Surfaces : 150 ha Calendrier : Novembre à Avril (idem Espagne) Filiale Tunisie : 25% du C.A 1.Stratégies de producteurs... 2 études de cas dans la filière salade, 1 filière tomate

17 Un producteur adhérent Sica Agrisud, Perpignan 2004 : implantation au Maroc, Agrobio (Agadir) - production tomate ronde standard - Inv initial : 1 millions euros -30 ha, locations des terres 2005 : 50 ha (location SODEA) artichaut plein champ, production précoce de qualité 1.Stratégies de producteurs... 2 études de cas dans la filière salade, 1 filière tomate

18 Un producteur adhérent Sica Agrisud, Perpignan 2009 : 90 ha dont : 50ha (tomate ronde sous-serre), 30 ha melon charentais plein champ, 10 ha haricot vert, production à un coût compétitif dun produit standard à faible VA et spécialisation en France sur produits forte VA 1 ha tomate : investissement euros (France 1 Millions euros) Melon depuis 2006 partenariat avec un producteur- expéditeur (Val de Sérigny) 1.Stratégies de producteurs... 2 études de cas dans la filière salade, 1 filière tomate

19 2. Stratégies dimportateurs... exemple dans la filière agrumes Groupe Canavese (Aubagne) C.A : 96 Millions Production propre : 30 à 40 % de lapprovisionnement total ( t) Groupe déjà engagé en production (1400 ha de bananeraie en Côte dIvoire) Stratégies de sécurisation de lapprovisionnement qualité et volume en prévision dun offre plus rare 2006 : Implantation au Maroc pour la production dagrumes : JV Canavese-Famille Belhadj CABC 630 ha (Souss et Berkane) location SODEA (40 ans), tonnes

20 Groupe Canavese (Aubagne) C.A : 96 Millions Marché export : Russie, Canada, UE Spécialisation petits agrumes de qualité : clémentine de Berkane Perspectives : -250 ha (appel offre SODEA) à tonnes -création AOP : clémentine de Berkane -Autres variétés de petits agrumes 2. stratégies dimportateurs... exemple dans la filière agrumes

21 3. Stratégie mixte, de réseau... Etude de cas dans la filière tomate Zina Fresh Tunisie Un partenariat tripartite : 2007 : Partenariat initial entre deux producteurs français (66%) et un producteur tunisien (34%) 9 ha : production tomate cocktail Puis entrée de lexpéditeur au capital (25%) pour financer un investissement de 1,5 million et sécuriser son approvisionnement en tomate dhiver (tomate 40% de son C.A)

22 Zina Fresh Tunisie Le site de production El Hamma, région de Gabès, géothermie Initialement 9 ha ; 5 nouveaux ha avec lentrée au capital de lexpéditeur 2500 tonnes tomate (grappe et cocktail) 1000 tonnes aubergines Stratégie L&S : -Tomate ronde : 80% France – fin février à mi octobre Hiver : Maroc -Grappe : France fin février – mi octobre, Hiver : Tunisie -Cocktail : producteurs associés + Tunisie mi oct-fin mai 3. Stratégie mixte, de réseau... Etude de cas dans la filière tomate

23 Zina Fresh Tunisie Pourquoi la Tunisie ? Peu dopportunités de développement au Maroc Origine nouvelle, différenciation par rapport à lorigine Maroc auprès de la GMS Atout logistique : 48h Tunis-Marseille pour un coût de 3000 (4 j. Agadir-France, 6000) Transport par voie maritime atout environnemental, faible bilan Carbone Production de qualité, géothermie 3. Stratégie mixte, de réseau... Etude de cas dans la filière tomate

24 3. Stratégie mixte, de réseau... filière pêche nectarine La Melba : un exemple dinternationalisation de coopérative agricole Bassin dapprovisionnement : vallée de la Têt (66), 400ha, 7000 T, juin-août Calendrier de production trop court, pression concurrentielle de lEspagne, ð 2007 : Implantation en Tunisie complémentarité calendrier segment précoce, coûts compétitifs, avantages logistiques, qualité, image de nouveauté ð Pérenniser lactivité en France

25 La Melba : comment sest réalisé linvestissement ? Des producteurs adhérents pilotes (démarchage, recherche de partenaires) Création dune Sarl : Melba International Partenariat avec deux partenaires tunisiens Melba Tunisie = Melba International (66%) + famille de propriétaires terriens (26%) + 1 producteur tunisien (8%) 3. Stratégie mixte, de réseau... filière pêche nectarine

26 La Melba : site de production en Tunisie Localité : Meknassy (proche de Sfax) Investissement : (plantation + station de conditionnement) Production de mi-avril à début juin… si chevauchement avec prod. française : marché local (à développer + Libye + pays du Golfe) 330 T en 2010… objectif 1000 T en employés 3. Stratégie mixte, de réseau... filière pêche nectarine

27 Bilan sur les trois stratégies étudiées Motivations identiques pour les entreprises européennes : -Complémentarités et allongement des calendriers de commercialisation, volume plus importants pour une présence la plus longue possible -Sécurisation de lapprovisionnement –importateurs- Avantages pays Sud quand Partenariat : - transfert de savoir-faire et compétences managériales - Développement nouvelles cultures - Accès réseaux de distribution

28 Limites Etude exploratoire, difficultés à généraliser Manque de données sur les implantations à létranger, nécessité dune base de données sur les implantations à létranger Phénomène encore récent, manque de recul Discrétion plus ou moins importante des acteurs à ce sujet

29 Conclusion Implantation au Sud : tendance à la hausse ? Impact des IDE sur les filières locales, développement local ? Dimension nouvelle des échanges régionaux de produits agricoles


Télécharger ppt "Fatima El Hadad-Gauthier, CIHEAM-IAM Montpellier, UMR MOISA 02 décembre 2010, Perpignan Fatima El Hadad-Gauthier, CIHEAM-IAM Montpellier, UMR MOISA 02."

Présentations similaires


Annonces Google