La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

{ Technologies et compétence traductionnelle : Quelles voies ? Quels outils ? Katell Hernandez Morin Trasilt – EA3874 LIDILE - Université Rennes 2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "{ Technologies et compétence traductionnelle : Quelles voies ? Quels outils ? Katell Hernandez Morin Trasilt – EA3874 LIDILE - Université Rennes 2."— Transcription de la présentation:

1 { Technologies et compétence traductionnelle : Quelles voies ? Quels outils ? Katell Hernandez Morin Trasilt – EA3874 LIDILE - Université Rennes 2

2 Technologies et compétence traductionnelle : Quelles voies ? Quels outils ? I. Vous avez dit « compétence traductionnelle » ? II. Qualité, compétence et technologies III. TAO, TA et reconnaissance vocale : lexpérimentation rennaise IV. Intégrer les outils à la stratégie de traduction

3 I. Vous avez dit compétence traductionnelle ? Un ensemble de compétences Un ensemble de compétences linguistiques, de transfert comportementales Compétence traductionnelle et compétence du traducteur Compétence traductionnelle et compétence du traducteur évolutive, par « couches » successives compétence stratégique plus tardive Niveaux de compétence et niveaux de qualité Niveaux de compétence et niveaux de qualité

4 II. Qualité, compétence et technologies (1) Approches technologiques Approches technologiques TAO / TA / Dictée vocale / combinaisons Qualité vs productivité Qualité vs productivité Traduction sans assistance+/ mots/jour TAO+ 30 % en moy. TA+ 74 % ? Reconn. vocale+ 25 à 49 % ?

5 II. Qualité, compétence et technologies (2) Des outils pour former à la traduction : une aberration ? Des outils pour former à la traduction : une aberration ? Ne remplacent pas lapprentissage de la traduction humaine Complètent et renforcent celle-ci en fin de formation

6 III. TAO, TA et Reconnaissance Vocale : lexpérimentation rennaise (1) « Traduction comparée » (G. de Brébisson, D.toudic, F.Moreau, K.Hernandez Morin) « Traduction comparée » (G. de Brébisson, D.toudic, F.Moreau, K.Hernandez Morin) Évaluation qualité/productivité sur trois ans et trois documents (difficulté et technicité variable). Évaluation qualité/productivité sur trois ans et trois documents (difficulté et technicité variable). TAO/TA, TAO/RV vs traduction sans assistance TAO/TA, TAO/RV vs traduction sans assistance

7 III. TAO, TA et Reconnaissance Vocale : lexpérimentation rennaise (2) Tendances globales sur lexpérience Tendances globales sur lexpérience Meilleure restitution du sens avec la RV (TOM) quavec la TA (TAM) Étudiants « compétents » performants sur tous les outils

8 III. TAO, TA et Reconnaissance Vocale : lexpérimentation rennaise (3) Erreurs et « bonnes propositions » selon les méthodes (A) Erreurs et « bonnes propositions » selon les méthodes (A) Étudiant A (niveau « bon ») TETAMTOM Source This analysis forms the basis for a balanced and realistic allocation of resources between protection and production goals that supports the overall service delivery needs of the organization the objective of hanging a banner with an ISO accreditation under the entrance of corporate headquarters may distract from the generation of safety practices and lead to a loss of focus, safety-wise. Therefore, discussions (…) are restricted to the development of an organizational culture that fosters safe practices and encourages the process of active and effective safety reporting, through whichever means or building blocks it might be achieved Cible Cette analyse forme la base dune affectation des ressources équilibrée et réaliste entre les objectifs de protection et les objectifs de production qui soutient les besoins généraux de la fourniture de services de lorganisation. l'objectif d'exhiber une accréditation ISO à l'entrée du siège social de l'entreprise peut distraire de la création de pratiques de sécurité et mener à ne plus se concentrer sur la sécurité. Elles se limitent également au développement dune culture organisationnelle qui encourage les pratiques sûres et le processus active et efficace de rapport de sécurité, Remarque Traduction peu idiomatique et littérale Effort de prise de distance, de formulation Défaut de reconnaissance non corrigé ?

9 III. TAO, TA et Reconnaissance Vocale : lexpérimentation rennaise (3) Erreurs et « bonnes propositions » selon les méthodes (B) Erreurs et « bonnes propositions » selon les méthodes (B) Étudiant B (niveau « moyen ») TETAMTOM Source The first step – overall – to be taken by the State in implementing its SSP is to conduct a gap analysis of the SSP, in order to ascertain the status of maturity and existence within the State of the elements of an SSP National laws and regulations should provide specific measures of protection to such recordings An example of a range of safety performance indicators and safety performance targets for an SSP would be as follows: Cible Du côté de lÉtat, la première étape globale à suivre pour la mise en œuvre de son SSP est de mener une analyse des écarts de ce dernier, afin de sassurer de la maturité et de lexistence, dans lÉtat, de certains des éléments le constituant. Les lois et règlementations nationales devraient également garantir des mesures spécifiques de protection à de tels registres Un exemple d'ensemble d'indicateurs et d'objectifs de performance de sécurité pour un SSP pourrait être ce qui suit : Remarque Perte importante de sens (x2) Défaut de correction de la logique Personnification de « registres » (récupérée de la TA) Traduction littérale

10 III. TAO, TA et Reconnaissance Vocale : lexpérimentation rennaise (4) Productivité Productivité Figure 1 - Temps moyen par méthode de traduction et par niveau d'étudiants (expérience ) Conclusions Impact difficile à mesurer, autres expériences nécessaires, utilité de la formation aux outils Conclusions Impact difficile à mesurer, autres expériences nécessaires, utilité de la formation aux outils

11 IV. Intégrer les outils à la stratégie de traduction Avant de juger, il faut connaître… (et se connaître) Avant de juger, il faut connaître… (et se connaître) Apprentissage à partir de lerreur Apprendre des points forts de chaque outil Enrichir le panel de compétences du traducteur Enrichir le panel de compétences du traducteur Outils et compétences associées Diversité des méthodes et des types de documents Maîtriser les demandes de service linguistique Maîtriser les demandes de service linguistique

12 Katell Hernandez Morin Trasilt – EA3874 LIDILE - Université Rennes 2


Télécharger ppt "{ Technologies et compétence traductionnelle : Quelles voies ? Quels outils ? Katell Hernandez Morin Trasilt – EA3874 LIDILE - Université Rennes 2."

Présentations similaires


Annonces Google