La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ENQUÊTE SENIORS - UT 92 Novembre 2012 Etat des lieux de la mise en œuvre des accords et plans daction Seniors dans les entreprises des Hauts-de-Seine Réalisée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ENQUÊTE SENIORS - UT 92 Novembre 2012 Etat des lieux de la mise en œuvre des accords et plans daction Seniors dans les entreprises des Hauts-de-Seine Réalisée."— Transcription de la présentation:

1 ENQUÊTE SENIORS - UT 92 Novembre 2012 Etat des lieux de la mise en œuvre des accords et plans daction Seniors dans les entreprises des Hauts-de-Seine Réalisée conjointement par lUT 92 de la DIRECCTE Île-de-France & lARACT Île-de-France Avec le soutien de Pôle Emploi, Agefos PME, OPCALIA, Atouts Seniors et les cinq Maisons de lEmploi des Hauts-de-Seine

2 - De 300 salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Pourcentage de salariés de plus de 45 ans (moyenne) 33,36 % (4 646 personnes sur personnes au total) 37,46 % ( personnes sur personnes au total) Dont pourcentage de salariés de plus de 50 ans (moyenne) 23,36 % (3254 personnes sur personnes au total) 25,31 % ( personnes sur personnes au total) Claire GAILLARD – Novembre Informations générales Nombre dentreprise interrogée : Nombre de participants : 151 Durée du questionnaire : 7 semaines

3 Accord ou Plan Seniors Claire GAILLARD – Novembre De 300 salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) TOTAL Sur 151 entreprises Possède un accord de branche 46 (40,7 %)7 (18,4 %) 53 (35,1 %) Ont un accord « emploi senior » 32 (33,4 %)17 (44,7 %) 49 (32,45 %) Ont un plan « emploi senior » 68 (66,6 %)22 (57,9 %) 90 (59,6 %) Besoin dinformation pour futur accord ou plan 54 (47,8 %)26 (68,4 %) 80 (52,9 %) Participation atelier 41 (36,3 %)23 (60,5 %) 64 (42,38 %)

4 Accord ou Plan Seniors Claire GAILLARD – Novembre Instances de suivi - De 300 salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Total (151 entreprises) Codir 35 (31 %)15 (39,5 %)50 (33,11 %) CHSCT 30 (26,5 %)15 (39,5 %)45 (29,80 %) CE 58 (51,3 %)26 (68,4 %) 84 (55,63 %) IRP 31 (27,4 %)20 (52,6 %)51 (33,77 %) Informations directes aux salariés 27 (23,9 %)10 (26,3 %) 37 (24,50 %)

5 Claire GAILLARD – Novembre Accord ou Plan Seniors

6 Claire GAILLARD – Novembre Accord ou Plan Seniors

7 Claire GAILLARD – Novembre Instances de suivi - De 300 salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Accord (39 entreprises) Plan daction (75 entreprises) Accord (17 entreprises) Plan daction (22 entreprises) Codir 16 (41 %)25 (33,3 %)6 (35,3 %)10 (45,5 %) CHSCT 15 (38,5 %)19 (25,3 %)4 (23,5 %)11 (50 %) CE 24 (61,5 %)41 (54,7 %)12 (70,6 %)15 (68,2 %) IRP 19 (48,7 %)19 (25,3 %)9 (52,9 %)12 (54,5 %) Informations directes aux salariés 11 (28,2 %)20 (26,7 %)1 (5,9 %)9 (40,9 %)

8 Accord ou Plan Seniors Claire GAILLARD – Novembre 20128

9 Accord ou Plan Seniors Claire GAILLARD – Novembre 20129

10 Recrutement des salariés âgés dans lentreprise Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Nombre de poste à pourvoir sur les 3 dernières années Nombre total de recrutement sur les 3 dernières années Part des 50 et (11 %)405 (3,12 %) Contrat CDI 59,3 %71,1 % Contrat CDD 26,5 %34,2 %

11 Avec qui avez-vous réalisé ces recrutements? Claire GAILLARD – Novembre De 300 salariés (113 entreprises) Non répondant+ de 300 salariés (38 entreprises) Non répondant Pole Emploi 31 (27,4 %) 82 (72,6 %)10 (26,3 %)28 (73,7 %) APEC 28 (24,8 %) 85 (75,2 %) 12 (31,6 %) 26 (68,4 %) Cabinets de recrutement 28 (24,8 %) 85 (75,2 %) 15 (39,5 %) 23 (60,5 %) Réseaux 23 (20,4 %)90 (79,6 %)8 (21,1 %)30 (78,9 %) Agences dintérim 20 (17,7 %)93 (82,3 %)10 (26,3 %)28 (73,7 %) Partenaires locaux 4 (3,5 %)109 (96,5 %)1 (2,6 %)37 (97,4 %)

12 Avec qui avez-vous réalisé ces recrutements? Claire GAILLARD – Novembre De 300 salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Partenaires locaux cités : Maisons de l'emploi de Rueil-Malmaison et de Nanterre (MEF) Presse : petites annonces journaux locaux Réseaux cités : FHP; Viadeo; Monster; LinkedIn; JobBoard; Réseau personnel; Cap Emploi Viadeo; Monster; Job board (Région job); Autres Mobilité Groupe ; Recommandation /Recommandations clients ; parrainage ; les Jeudis ; salons ; Figaro Classifeds, web Codilog et Neurones ; Agefiph ; Cap Emploi (travailleurs handicapés) ; site culturel (irmawork.com) ; regie publicitaire ; Le site spécialisé du LEEM; lien avec une filiale d'une société d'intérim spécialisée dans l'outplacement et le reclassement ; association senioragir site internet du Groupe Atlantic Mobilité Groupe; candidature spontanée; Cooptation; Internet ; mobilité interne; RRH; Recrutement interne; Salon du recrutement spécialisé; Site internet de lentreprise

13 Avec qui avez-vous réalisé ces recrutements? salariés (113) Claire GAILLARD – Novembre

14 Avec qui avez-vous réalisé ces recrutements? salariés (38) Claire GAILLARD – Novembre

15 Non discrimination à lembauche Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Total Actions de sensibilisation à la non discrimination à lembauche 43 (38,1 %)20 (52,6 %)63 (41,7 %)

16 Difficultés rencontrées pour les actions de non discrimination à lembauche Claire GAILLARD – Novembre Ont répondu salariés (43 sur 113 entreprises) + de 300 salariés (20 sur 38 entreprises) OUI 8 (18,6 %)2 (10 %) Raisons Difficulté à faire changer les mentalités, société jeune (moyenne dâge 34 ans) Compétences techniques rares en rapport avec l'activité de haute technologie de la société. Difficultés à trouver les profils sur SAP Peu de candidature de Senior Absence de candidats dans certaines zones géographiques La culture d'entreprise et le positionnement de l'entreprise. Compétences techniques rares en rapport avec l'activité de haute technologie de la société Candidatures rares sur les postes d'exécution (Ouvriers)

17 Dans le cadre de laccord et/ou du plan : quels sont les domaines qui ont été choisis Claire GAILLARD – Novembre Types dactions salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Recrutement des salariés âgés dans l'entreprise 46 (40,7 %)22 (57,9 %) Anticipation de l'évolution des carrières professionnelles 64 (50,6 %)35 (92,1 %) Amélioration des conditions de travail et prévention des situations de pénibilité 48 (42,5 %)20 (52,6 %) Développement des compétences et des qualifications et accès à la formation 83 (73,5 %)32 (84,2 %) Aménagement des fins de carrières et de la transition entre activité et retraite 59 (52,2 %)23 (60,5 %) Transmission des savoirs et des compétences et développement du tutorat 58 (51,3 %)20 (52,6 %)

18 Dans le cadre de laccord et/ou du plan : quels sont les domaines qui ont été choisis Claire GAILLARD – Novembre

19 Dans le cadre de laccord et/ou du plan : quels sont les domaines qui ont été choisis Claire GAILLARD – Novembre

20 Anticipation de lévolution des carrières professionnelles Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) GPEC 29 (25,7 %)19 (50 %) Formations aux dispositifs daccompagnement des Séniors 20 (17,7 %) 18 (47,4 %) Entretien de seconde partie de carrière 55 (48,7 %)30 (78,9 %) Bilan de compétences 24 (21,2 %)22 (57,9 %) Bilan retraite 23 (20,4 %)11 (29,9 %)

21 Anticipation de lévolution des carrières professionnelles Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Nombre de VAE 12 (au total) 11 (au total) Nbre de C.Q.P. ou C.Q.P.I 021 Nombre de cadres formés à la conduite dentretien 438 (moy. de 4/entreprise)824 (moy. de 22 / entreprise) Formation de lencadrement à laccompagnement des Séniors nombre de salariés 810

22 Anticipation de lévolution des carrières professionnelles- Difficultés rencontrées Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) OUI 5 (4,4 %)6 (15,8 %) Raisons Sensibilisation des managers La crise et les départs de personnel, ont entraîné une réduction des personnels dits "Improductifs", entraînant par là même une problématique de temps pour gérer ces types de dossiers. Encadrement mal à l'aise face aux multiples dispositifs et salariés concernés peu intéressés Pas de demande à ce sujet 90% de personnel est mobile Difficulté à faire comprendre l'intérêt de l'entretien de 2nd partie de carrière Difficulté pour l'entreprise, de respecter et de quantifier les souhaits des collaborateurs Peu de demande et les principales demandes sont portée sur des demandes de départ anticipé Réticence des salariés de + de 50 à procédé à cet entretien spécifique Peu de sessions pour la formation "favoriser l'emploi des seniors" car peu de personnes sont intéressées La grande majorité des seniors sont dans le top management Peu de retour d'expérience des cabinets de formation

23 Amélioration des conditions de travail et prévention des situations de pénibilité Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Implication du C.H.S.C.T. 76 (67,3 %)27 (71,1 %) Sollicitation de la médecine du travail 56 (49,6 %)21 (55,3 %) Formation prévention des risques 47 (41,6 %)17 (44,7 %) Aménagement des postes de travail 43 (38,1 %)21 (55,3 %)

24 Amélioration des conditions de travail et prévention des situations de pénibilité Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Exemples de mesures Réaffectation à des postes adaptés (quand travail pénible) Mobilier : tapis souris, grands écrans, achat de lampes faible densité, fauteuil, repose pieds, repose poignets… Ergonomie du poste, sollicitation physique; Télétravail Vérification par un ergonome de la médecine du travail concernant les sièges des postes de travail Remplacement régulier du matériel informatique Proposition d'horaires continus et de jour Périmètre géographique d'intervention plus restreint (moins de trajets) Formation "Gestes et postures" en collaboration avec la médecine du travail Accès handicapés Temps de travail réduit avec compensation salariale Ergonomie des postes voiture avec boîte automatique Mobilier adapté : bureaux, écrans ; table élévatrice, siège ergonomique Aide à la manutention Restrictions sur certaines tâches (ex limitation du port de charges lourdes) Aménagement des horaires (Limitation du travail de nuit ; Jours de repos consécutifs ; limitation des coupures ; plus de pauses ; réduction de l'amplitude des journées de travail ; possibilité de télétravail ponctuel …) Rapprochement familial Véhicule de fonction - boite automatique

25 Amélioration des conditions de travail et prévention des situations de pénibilité Claire GAILLARD – Novembre Tableau de Bord utilisé salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Accidents du travail/Maladie Professionnelle 51 (45,1 %)20 (52,6 %) Absentéisme 46 (40,7 %)18 (47,4 %) Inaptitude 26 (23%)10 (26,3 %) Autres6 (5,3 %) (Rapport d'activité ; pyramide des âges, ancienneté, mixité hommes- femmes-niveau/échelon ; Suivi des visites médicales ; reporting général de la société ; formation) 3 (7,9 %) (entretiens, formations, 3 congés thérapeutiques, rapport unique)

26 Développement des compétences et des qualifications et accès à la formation Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Tableau de bord GPEC 27 (23,9 %)15 (39,5 %) Dont repérage des métiers sensibles 11 (40,7 %) soit 10 % des entreprises12 (80 %) soit 31,6 % des entreprises Autre tableau de bord28 (24,8 %) ( Départs à 5 ans / Taux de réalisation et taux de performance de la formation ; taux d'accès formation ; Plan de formation et formations réalisées ; diagnostic pénibilité ; plan et suivi de la formation ; suivi du tutorat et de la formation ; Indicateurs Qualités (en relation avec la norme ISO 9001) ; Gestion individuelle des compétences ; suivi congé maladie et du temps de travail ; prévision des départs à la retraite 9 (23,7 %) (Effectifs –heures sup – compteurs- entretien annuel- formations ; Comités de carrière ; bilan formation et process de certification et de mesure de compétences internes ; Suivi Formations + Suivi Employés ; suivi des périodes de professionnalisation, des VAE, des bilans de compétences; rapport annuel spécifique sur le suivi et l'évolution des emplois)

27 Développement des compétences et des qualifications et accès à la formation Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Autre tableau de bord Enquête mesurant la perception des collaborateurs sur 8 axes dont le développement, les conditions de travail,... Nombre de DIF demandés par tranche dâges; Suivi des formations techniques ; DIF & VAE + 50 ans + actions formation + 50ans ; reporting général ; Tableau de bord global à la société, Gestion des évaluations annuelles…

28 Développement des compétences et des qualifications et accès à la formation Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Actions pour le développement des compétences/ qualifications 61 (54%)21 (55,3 %) CIF 25 (22,1 %)20 (53,6 %) DIF 64 (56,6 %)30 (78,9 %) Autres41 (36,3 %) Politique développement RH, Période de professionnalisation ; Formations en interne ; formation continue ; 360 ; Bilan de compétences et VAE ; entretiens semestriels ; FPSPP 16 (44,1%) formation interne ; plan ; process de certification et de mesure de compétences internes ; Bilan de Compétences + VAE ; périodes de professionnalisation ; égalité des chances face à la formation ; POE

29 Développement des compétences et des qualifications et accès à la formation Claire GAILLARD – Novembre Difficultés salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) OUI 5 (4,4 %)4 (10,5 %) Lesquelles Peu de motivation des séniors à suivre des formations dans le cadre du DIF ou en interne Moins de motivation des salariés proches de la retraite (2-3 ans) pour demander / accepter une formation (en dehors des actions obligatoires) Pas de demande Peu d'intérêt pour le DIF Manque de candidats des + 55 ans

30 Aménagement des fins de carrières et de la transition activité-retraite Claire GAILLARD – Novembre Réunions dinformations sur… salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) La retraite 17 (15 %)11 (28,9 %) Chèques loisirs 1 (0,1 %)0 Cumul emploi - retraite 8 (7,1 %)8 (21,1 %)

31 Aménagement des fins de carrières et de la transition activité-retraite Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Accompagnement spécifique à 5 ans de la retraite 20 (17,7 %)10 (26,3 %) Accompagnement aux démarches administratives 41 (36,3 %)17 (44,7 %) Aménagement du temps de travail 40 (35,4 %)20 (52,6 %) Bilans retraite 20 (17,7 %)11 (29,9 %) Aménagement de poste 40 (35,4 %)15 (39,5 %) Difficultés5 (4,4 %) (Difficulté à mobiliser les salariés sur le thème des seniors ; pas de salarié concerné) 3 (7,9 %) (Problème d'organisation ; Peu d'intérêt de la part des seniors sur Kit santé. Création page spécifique Seniors sur intranet ; pas de demande)

32 Transmission des savoirs et compétences et développement du tutorat Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Actions de sensibilisation 68 (60,2 %)20 (52,6 %) Via des réunions déchanges 57 (50,4 %)16 (42,1 %) Via des supports de communication 23 (20,4 %)13 (34,2 %) Types de supportFormations interne ; brochure papier ; Mail + réunion, intranet, réunion d'équipe ; Journal interne, réunions d'informations ; réunions trimestrielles ; notes internes ; plaquette, entretien téléphonique individuel ; PowerPoint ; entretien manager) Mail ; PowerPoint ; entretien ; réunion déquipe ; guide ; lettre interne ; journal d'entreprise, retour d'expérience ; extranet ; oral

33 Transmission des savoirs et compétences et développement du tutorat Claire GAILLARD – Novembre salariés (113 entreprises) + de 300 salariés (38 entreprises) Nombre de tuteurs de 50 ans et + 89 (sur salariés)178 (sur salariés)* Nombre de personnes tutorées Tutorat valorisé financièrement : oui pour 6 (5,3 % des entreprises)5 (13,2 % des entreprises) Difficultés 8 (7,1 %) (manque de motivation pour une implication dans le tutorat ; problématique pour évaluer le nombre de tuteurs et de collaborateurs accompagnés par un tuteur Sénior ; Difficulté à admettre pour les seniors très expérimentés de la nécessité d'une formation au tutorat ; des salariés non motivés pour transmettre leur savoir faire) 1 (2,6 %) (Peu d'intérêt pour le tutorat)

34 OPCA Claire GAILLARD – Novembre NOMNB ENTREPRISES ADHERENTES FAFIEC26 DEFI25 OPCAIM ADEFIM15 AGEFOS PME14 AFDAS12 CONSTRUCTYS7 OPCA TRANSPORT6 OPCALIA5 INTERGRO4 OPCABAIA3 OPCA33 FORTHAC2 ANFA2 UNIFORMATION2

35 Répartition OPCA Interprofessionnels et de branches Claire GAILLARD – Novembre

36 OPCA de branches professionnelles Claire GAILLARD – Novembre

37 ENQUÊTE SENIORS - UT 92 Novembre 2012 Etat des lieux de la mise en œuvre des accords et plans daction Seniors dans les entreprises des Hauts-de-Seine Réalisée conjointement par lUT 92 de la DIRECCTE Île-de-France & lARACT Île-de-France Avec le soutien de Pôle Emploi, Agefos PME, OPCALIA, Atouts Seniors et les cinq Maisons de lEmploi des Hauts-de-Seine

38 ENQUÊTE SENIORS UT 92 ARACT Île-de-France Novembre 2012


Télécharger ppt "ENQUÊTE SENIORS - UT 92 Novembre 2012 Etat des lieux de la mise en œuvre des accords et plans daction Seniors dans les entreprises des Hauts-de-Seine Réalisée."

Présentations similaires


Annonces Google