La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les outils le manager La situation problème la résolution Les savoirs Lapprenant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les outils le manager La situation problème la résolution Les savoirs Lapprenant."— Transcription de la présentation:

1 Les outils le manager La situation problème la résolution Les savoirs Lapprenant

2 Lapproche par les compétences « Le meilleur peuple est celui qui a la meilleure école Sil ne lest pas aujourdhui il le sera demain »

3 La définition la plus courante du concept de compétences est « une compétence est un ensemble intégré et fonctionnel de savoirs, savoir- faire,savoir- être et savoir- devenir,qui permette face a une catégorie de situations de sadapter,de résoudre des problèmes et de réaliser des projets » Définition

4 Sandra Bélier propose cette définition de la compétence : "la compétence permet d'agir et/ou de résoudre des problèmes de manière satisfaisante dans un contexte particulier, en mobilisant diverses capacités de manière intégrée »

5 Elle réalise ensuite une étude comparative des cinq manières d'aborder les compétences : - Approche par les savoirs - Approche par les savoir-faire - Approche par les comportements et le savoir-être -Approche par les savoirs, savoir- faire et savoir-être - Approche par les compétences cognitives

6 Guy le Boterf propose quant à lui une autre définition : "La compétence est la mobilisation ou l'activation de plusieurs savoirs, dans une situation et un contexte données".

7 Il distingue plusieurs types de c ompétences : -Savoirs théoriques (savoir comprendre, savoir interpréter), -Savoirs procéduraux (savoir comment procéder), - Savoir-faire procéduraux (savoir procéder, savoir opérer), -Savoir-faire expérientiels (savoir y faire, savoir se conduire), -Savoir-faire sociaux (savoir se comporter, savoir se conduire), -Savoir-faire cognitifs (savoir traiter de l'information, savoir raisonner, savoir nommer ce que l'on fait, savoir apprendre

8 Cette nouvelle approche, répond à un triple défi - Nécessité de répondre à laugmentation de la quantité et de laccessibilité des informations. - Nécessité de donner du sens aux apprentissages. - Nécessité defficacité dans les systèmes éducatifs Elle prescrit un régime adapté aux carences diagnostiqués, tant au niveau structurel que pédagogique.

9 Cest ainsi que les cycles sont redimensionnés, le curriculum reformulé et les apprentissages redéfinis à l une des compétences qui remettent en cause les modes habituels de transmission, dacquisition et de restitution des savoirs. Désormais, dans nos classes, plus question de gaver nos enfants dun programme insipide mais les accoutumer aux délices des compétences. Le rôle de lenseignant se trouve sensiblement modifié par la même occasion.

10 Le rôle des enseignants ne serait plus de transmettre mais de concevoir et gérer des séquences dapprentissages dans lesquelles des situations nouvelles amenant les apprenants à agir et inter agir.

11 On insiste donc sur le rôle actif de lélève et sur la nécessité de le mettre en situation de recherche grâce à des chantiers de problèmes

12 Le programme ne peut plus être alors basé sur la logique dexposition de la langue mais structuré sur la base de compétences à installer. La compétence est la mise en œuvre dun ensemble de savoirs, de savoir- faire et dattitudes permettant didentifier et daccomplir un certain nombre de tâches appartenant à une famille de situations, que ces dernières soient disciplinaires ou transversales

13 Une famille de situations requiert les mêmes capacités ou les mêmes attitudes, les mêmes démarches pour résoudre les problèmes. A ce titre le projet qui obéit à une intention pédagogique et qui permet lintégration des différents domaines (cognitif, socio-affectif) à travers des activités pertinentes est le moyen dapprentissage adéquat

14 Lapproche par les compétences implique une certaine approche pédagogique puisquelle préconise de mettre les pratiques enseignantes en accord avec lobjectif nouveau : en tant que capacité a résoudre des problèmes

15 Elle vise essentiellement à mettre les compétences au centre des préoccupations de lenseignement et ce par opposition a lempilement des connaissances

16 Un peu partout dans le monde, les pratiques pédagogiques se réfèrent de plus en plus à une approche par compétences se différenciant dune approche par contenus ou par objectifs

17 *lapproche par contenus considère lenseignement en termes de liste de matières et de contenus matières à enseigner, cest- à-dire à transmettre

18 * lapproche par objectifs a comme porte dentrée des comportements observables structurés, mais séparés les uns des autres, qui sont à développer chez les apprenants

19 *lapproche par compétences cherche à développer la possibilité par les apprenants de mobiliser un ensemble intégré de ressources pour résoudre une situation problème Ces ressources regroupent à la fois des ressources internes à la personne et des ressources externes

20 La notion de compétence pourrait se résumer à une idée très simple : si lêtre humain, pour agir, navait que des savoirs pour unique ressource, il ne parviendrait à maîtriser aucune situation complexe, lorsquil faut décider et réagir vite.

21 Qui irait confier sa santé à un médecin qui naurait fait que lire tous les livres danatomie, de physiologie et de pharmacologie ? Sa théorie, même immense, ne suffirait pas à faire de lui un bon clinicien, capable de poser un diagnostic pertinent et de construire, avant que la maladie ait achevé le patient ou quelle se soit guérie spontanément

22 une stratégie thérapeutique efficace. Le monde bouge, les situations sont singulières, évolutives, entremêlées, on na jamais toutes les informations, toutes les connaissances, tous les instruments, toutes les certitudes qui permettraient de déduire une action dun ensemble exhaustif, pertinent et ordonné de prémisses. La compétence a partie liée avec limprovisation, le bricolage, lintuition, linsight, lesprit de synthèse et de décision, la confiance en soi et laudace (Perrenoud)

23 La compétence nest pas un état ou une connaissance possédée. Elle ne se réduit ni à un savoir ni à un savoir- faire. Elle nest pas assimilable à un acquis de formation. Posséder des connaissances ou des capacités ne signifie pas être compétent. On peut connaître des techniques ou des règles de gestion comptable et ne pas savoir les appliquer au moment opportun. On peut connaître le droit commercial et mal rédiger des contrats.

24 Chaque jour, lexpérience montre que des personnes qui sont en possession de connaissances ou de capacités ne savent pas les mobiliser de façon pertinente et au moment opportun, dans une situation de travail. Lactualisation de ce que lon sait dans un contexte singulier (marqué par des relations de travail, une culture institutionnelle,

25 des aléas, des contraintes temporelles, des ressources…) est révélatrice du passage à la compétence. Celle-ci se réalise dans laction. Elle ne lui pré-existe pas. (…) Il ny a de compétence que de compétence en acte. La compétence ne peut fonctionner à vide, en dehors de tout acte qui ne se limite pas à lexprimer mais qui la fait exister (Le Boterf, 1994, p. 16)

26 Situations de savoir et situations de savoir-faire SAVOIR-FAIRE SAVOIR-FAIRE (généralisation - réponse générée sur place) SAVOIR SAVOIR (question directe - réponse mémorisée) Citer une règle Appliquer la règle

27 Situations de savoir-faire et situations de stratégies STRATÉGIE STRATÉGIE (choix libre, conscient dun moyen pour atteindre un but) SAVOIR-FAIRE SAVOIR-FAIRE (moyen, procédé imposé) Savoir analyser un mot du point de vue morphologique Choisir… pour trouver le sens dun mot nouveau

28 Compétences à installer en première année secondaire Ces compétences seront installées grâce à la mobilisation des différentes ressources : capacités (ensemble de savoirs et de savoir-faire, fruits dune activité intellectuelle stabilisée), objectifs et contenus (présents dans les différents objets détude).

29 *Interpréter des discours écrits / oraux en vue de les restituer sous forme de résumés à un (des) destinataire(s) précis ou dexprimer une réaction face à ces discours

30 * Produire un texte en relation avec les objets détude et les thèmes choisis, en tenant compte des contraintes liées à la situation de communication et à lenjeu visé.

31 *Produire des textes oraux en situation de monologue ou dinterlocution pour donner des informations, exprimer un point de vue ou bien raconter des événements fictifs ou en relation avec le vécu

32 Les apprenantsLenseignant Ont des taches complexes a accomplir avec un but clairement défini Tient compte des acquis des apprenants et les aide a se les rappeler Grille dautoévaluation de sa pratique pédagogique en regard de lapproche par compétences Luce Brossard dans vie pédagogique sept.oct 1999

33 Ont des décisions a prendre sur la façon de procéder Propose aux apprenants des situations dapprentissage complexes mais a leur portée et qui ont du sens pour eux

34 Ne font pas tous la même chose en même temps Donne accès a des ressources diverses Ont accès a un très grand nombre de ressources Soutient les apprenants tout au long de lexécution des taches demandées

35 Traitent une grande quantité dinformation pas nécessairement mâché pour eux Encourage les étudiants a persévérer et aller plus loin possible dans la découverte

36 Interagissent entre eux mais aussi avec des personnes externes Favorise linteraction des étudiants

37 Sont engagés dans un processus de découverte et de construction des connaissances Prévoit des moments de structuration des connaissances, des habiletés et des capacités acquises

38 Réfléchissent sur leurs actions et sur les ressources mobilisées Stimuler la réflexion sur la démarche dapprentissag e et sur les contextes de réutilisation des compétences acquises

39 Communiquent et partagent leur savoir Donne aux apprenants des occasions de réutiliser les compétences acquises dans dautres contextes

40 Participent a leur évaluation Intervient de façon différenciée pour soutenir les apprenants dans leurs apprentissages,en leur proposant des taches les plus profitables pour chacun des sorte quils ne font pas tous le même chose en même temps

41 Quest-ce que cela change pour lélève? Lapproche par objectifs des programmes déducation des années 80 consistait essentiellement à découper les connaissances en morceaux. Ainsi, savoir lire se découpait en une multitude de petites choses à réaliser. Cette façon de procéder ne permettait pas à lélève de comprendre concrètement ce qui était attendu de lui comme lecteur. Il ne voyait pas nécessairement lintérêt de ce qui lui était enseigné

42 Lapproche par compétences place immédiatement lélève dans une situation qui lui permet de saisir le sens et lutilité de ce quil doit apprendre. De plus, il peut agir immédiatement, avant tout enseignement. À partir des actions des élèves, lenseignant détermine ce que ces derniers ont besoin de savoir pour résoudre le problème posé par la situation très pratique qui leur est proposée

43 Tout au long du parcours, il les aide à prendre conscience de leurs actes et des résultats partiels obtenus. Il les guide dans la transformation de leur façon de faire ou les aide à agir autrement. Graduellement, par les actions et la réflexion suscitées par lenseignant, les connaissances séclaircissent. Alors, lélève éprouve le besoin de connaître davantage.

44 Pourquoi la réforme en cours se base-t-elle sur cette approche ? Lanalyse du taux de décrochage et déchec scolaire des élèves qui continuent leurs études a poussé à chercher des causes et des solutions à ces problèmes. On sest rendu compte que ce qui est appris par les élèves durant une année est oublié quelques années plus tard. Lélève se trouve alors dans une situation où il a perdu ses acquis et prend du retard sur le rythme imposé par les programmes.

45 . Une des principales causes de cet échec est lapproche pédagogique qui était utilisée auparavant. En effet, lenseignement par objectifs morcelait les connaissances qui étaient distribuées par petites bouchées. Chaque bouchée digérée faisant place à de nouvelles, lélève narrêtait pas dapprendre de nouvelles choses, sans toutefois réellement saisir leur utilité. Dailleurs, il leur était souvent dit : « Faites ce que lon vous dit ! Vous verrez plus tard à quoi cela vous servira ! »

46 Malheureusement, le temps faisant son œuvre, ce qui nest pas utile est oublié.Lapproche par compétences est proposée pour renforcer la durabilité des apprentissages. Une fois que lélève saisit ce qui est enseigné, lenseignant le place dans des situations similaires afin de faciliter lutilisation de ses connaissances dans divers contextes et lui permettre de mieux les assimiler.

47 Par exemple, pour aider à lintégration des connaissances en grammaire, lenseignant propose des situations où lélève doit utiliser la grammaire pour corriger les textes de ses compagnons, vérifier sa propre rédaction, expliquer la grammaire à certains élèves qui nont pas tout saisi. Toutes ces actions favorisent lintégration de la grammaire et luttent contre loubli. Lorsque lélève aura à réutiliser ces connaissances, il aura assez dexpérience pour le faire.

48 Ainsi, il sera plus facile dapprendre, puisque les nouvelles connaissances sintégreront à celles déjà développées.

49 Lapproche par compétences signifie-t- elle que lélève nacquiert plus de connaissances ? Le but de léducation reste la connaissance. Lapproche par compétences propose une nouvelle démarche qui facilite les apprentissages et aide les élèves à utiliser ce quils savent. Cependant, lenseignant nenseigne plus de la même manière. Il favorise lagir et la réflexion des élèves et propose les savoirs appropriés à leur développement

50 Quelle est la place des manuels scolaires dans tout cela? En éducation, nous avons longtemps accordé aux manuels scolaires une place prépondérante dans lapprentissage et la réussite des élèves. Le manuel nest plus aujourdhui la seule source pour apprendre

51 . Dautres outils tels que les reportages vidéos, les sites Internet et les cédéroms sont tout aussi pertinents. En attendant les futurs manuels scolaires qui respecteront les nouveaux programmes et la nouvelle approche par compétences, les enseignants utilisent et adaptent le matériel pédagogique dont ils ont disposé jusquà maintenant

52 sources Projet de programmes français 1as A propos de lapproche par compétence extrait de lécole démocratique n°7 juillet- sept 2001 G.Scallon évaluer pour faire appendre dans une approche par compétences Brossard vie pédagogique sept -oct 1999 La validation des épreuves dévaluation selon lapproche par les compétences Jean-Marie DE KETELE, UCL BIEF François-Marie GERARD, BIEF

53


Télécharger ppt "Les outils le manager La situation problème la résolution Les savoirs Lapprenant."

Présentations similaires


Annonces Google