La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Historique Institutionnelle Du Ministère De LAgriculture Et De LElevage Par JUMAINE Hussein Août 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Historique Institutionnelle Du Ministère De LAgriculture Et De LElevage Par JUMAINE Hussein Août 2012."— Transcription de la présentation:

1 Historique Institutionnelle Du Ministère De LAgriculture Et De LElevage Par JUMAINE Hussein Août 2012

2 Les Ministres de lAgriculture et de lElevage depuis lIndépendance Albin NYAMOYA Henri RURAMUSURA Sylver NGOWENUBUSA 1965 Anicet NJANGWA Cyprien KIYUKU 1968 Anicet NJANGWA Albin NYAMOYA Pierre BIGAYIMPUNZI Philbert KAYIBIGI Edouard NZAMBIMANA Dominique SHIRAMANGA Etienne BARADANDIKANYA Alexis NTIBAKIRANYA 1984 Mathias NTIBARIKURE Hussein JUMAINE Cyprien NTARYAMIRA Pierre Claver NAHIMANA Firmin Pascal NDIMIRA Damase NTIRANYIBAGIRA Salvator NTIHABOSE Pierre NDIKUMAGENGE Elie BUZOYA Jean de Dieu MUTABAZI Ferdinand NDERAGAKURA Odette KAYITESI 2010 à nos jours

3 Instabilité Institutionnelle du Ministère Le Ministère de lAgriculture et de lElevage a gardé le même nom depuis lIndépendance Il a été caractérisé par une forte instabilité institutionnelle Le Ministère de lAgriculture et de lElevage a vu se succéder 25 Ministres depuis lindépendance (pendant 50 ans), soit une moyenne de 2 ans Linstabilité institutionnelle a eu un impact négatif sur la gestion des politiques et des programmes du secteur agricole

4 Instabilité Institutionnelle du Ministère(suite) Cette instabilité au niveau du Ministère a souvent entrainé linstabilité de toutes les structures du Ministère ( Cabinet, Directions Générales, Institutions para étatiques et mixtes etc…) La raison principale de linstabilité est la gestion politique et les luttes politico - ethniques pour le contrôle du pouvoir Chaque changement politique a très souvent entrainé le changement de la structure et des cadres qui en assure le fonctionnement Ceci a souvent entrainé la baisse de performance du Ministère dans la mise en œuvre de sa politique et programme ( perpétuel recommencement)

5 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance Le règne de la Monarchie (MWAMBUTSA IV Et NTARE V) Elle na duré que 4 ans après lIndépendance Les institutions de cette époque ont battu le record dinstabilité (Assassinat du 1 er Ministre, dissolution du Parlement, long exil du roi (après la tentative du coup détat), remplacement du Roi MWAMBUTSA par son fils NTARE V, lui-même déchu en 1966 avec la proclamation de la République en 1966) Cette période de 4 ans de règne de la Monarchie après lIndépendance a connu 3 Ministres de lAgriculture. Au cours de cette période, le Ministère de lAgriculture était entrain de se chercher dans un contexte dinstabilité Ainsi, il ny a pas eu de changement institutionnel significatif par rapport à lépoque davant lindépendance. Des programmes prévus dans le Plan décennal ont, tant mieux que mal, continué avec parfois des performances qui laissaient à désirer (ex: protection des sols par la LAE)

6 LAdministration centrale Le Ministère était structuré comme suit: Le Ministre, Le Directeur de Cabinet, Le Secrétaire de Cabinet Le Département de lAgronomie et des Eaux & Forêts Le Département des Affaires vétérinaires et de Zone dAction Rurale Le Département du Génie Rural, Le Département des Titres Fonciers et du Cadastre En plus, il existait les organismes tel que: lOCIRU qui a donné naissance à lOCIBU (en 1964 )qui gérait aussi lOffice de prévention des famines, la COGERCO RB (Rwanda-Burundi), et lISABU ( crée en 1962) précédemment appelé INEAC ( Institut Nationale pour lEtude Agronomique du Congo). Il avait la station de Gisozi (créé en 1929) et les CAPSA de Bururi, Munanira et Nyakararo ainsi quun grand Centre zootechnique de Ruvyironza (Mahwa) Pendant cette période le Département dAgronomie a poursuivi un système dencadrement/ vulgarisation hérité de la période davant lindépendance. Ce système était centralisé, directif (Top-Down) et coercitif (amende, chicotte) Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (suite)

7 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Lévolution de lorganisation du MINAGRIE depuis lindépendance a été marqué, en quelque sorte, par les différentes périodes caractérisées par les grands changements des régimes politiques et le mode de gestion du pouvoir qui sen est suivi Changement inspirés par les facteurs endogènes Passage de la Monarchie à la République par un coup détat (MICOMBERO renverse Ntare V) Révolution Passage du régime MICOMBERO au régime BAGAZA par un coup détat Passage du régime BAGAZA au régime Buyoya I par un coup détat Passage du régime BUYOYA au régime (éphémère) de NDADAYE par des élections Passage du régime NTIBANTUNGANYA au régime Buyoya II par un coup détat Passage du régime BUYOYA au régime NDAYIZEYE par l Accord dArusha power sharing) Passage du régime NDAYIZEYE au régime NKURUNZIZA après les élections Changements inspirés par les facteurs exogènes Incitations des bailleurs de fonds aux changements organisationnels Projet dAppui au Secteur Agricole PASA (1992) PAI, PAIOSA I &II

8 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Période de la 1 ère République (régime MICOMBERO: 66-76) Période marquée par les troubles (72-73)qui ont poussé des milliers de Burundais vers lexil détruisant ainsi le tissu économique et social Pas eu de changement institutionnel majeur Le Département de lAgronomie qui était une structure centralisée assurait la Vulgarisation Les structures provinciales non responsabilisées et sans moyens matériels et humains suffisants ne faisaient quexécuter les instructions émanant dun haut et diffuser les thèmes conçus in vitro Les messages adressés aux producteurs leur parvenaient avec retard parce quils devaient passer à travers plusieurs filtres de la hiérarchie bureaucratique La priorité était donné aux cultures dexportation ( café, coton, thé …..)

9 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) LAdministration Centrale Le Ministre Le Directeur de Cabinet Le Département de lAgronomie est élevé au niveau de Direction Générale de lAgriculture La Direction Générale de lAgriculture comprenait les Départements ci après: Agronomie, Eaux & Forêts (+pêche), Génie Rural, Aménagement du territoire et cadastre ( y compris la gestion des parcelles urbaines) Le Département des Eaux & Forêts dérive du Département de lInformation et des Eaux et Forêts. Il comprenait en son sein le service de la pêche. Linformation a été également érigée en Département

10 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Le Département des Affaires vétérinaires a été élevé au niveau de Direction Générale de lElevage Cette dernière comprenait les Départements de la Santé Animale, du Laboratoire vétérinaire et de la Production animale

11 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Période de la 2 ème République (régime BAGAZA: 76-87) Période marquée par une stabilité relative sur le plan sécuritaire mais instabilité sur la plan institutionnel. Période des Projets et SRDs Elles bénéficiaient dune grande autonomie financière et géraient des gros moyens (Ilots de prospérité) Projet Ngozi II est devenu la SRD BUYENZI Cétait par souci de décentralisation de la prise de décisions et (spécialisation régionale, en quelque sorte) que les SRDs et les Projets de développement agricoles, structures autonomes, ont été créées. Ces structures se sont avérées trop lourdes, trop coûteuses, non intégrées dans le milieu où elles opèraient

12 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Elles devenaient ainsi peu efficaces dautant plus quelles devaient soccuper dun large éventail dactivités très variées (santé, éducation, développement rural, travaux publics, etc.) La plupart dentre elles ont relégué au second plan la mission première consistant à appuyer les producteurs pour quils assurent à terme leur auto-développement En dépit de certaines réussites reconnues et liées à limportance des moyens mobilisés (bailleurs moins exigeants à lépoque) le système des Projets et SRDs a vite atteint ses limites, notamment au niveau des charges récurrentes que le pays ne pouvait supporter lorsque les financements extérieurs tarissaient Il existait les SRDs IMBO, BUYENZI, KIRIMIRO, GIHOFI, RUMONGE, BURAGANE, et CVHA ( assimilée à une SRD)

13 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Dautres projets ont été crées pendant cette période Agriculture: Kinyinya-Nyabitsinda, Mumirwa, Isale- Mubimbi, Agriburom (Nyanzalac), Butaganzwa, Projet Imbo Nord (Mparambo)etc. Elevage: Projet Bututsi Sud, Projet Mugamba Nord, Projet caprin (Ngozi), Centre dembouche de Gakungwe, Projet Santé animale de base etc. Sociétés et Offices: Société dexploitation de Randa (Italien), Ferme de Gifurwe (Agribal-Lybie), Société Agricole du Burundi(SAB-Brarudi), SOBECOV(Société Burundaise dEntreposage et de Commercialisation des Vivres) SUPOBU (poisson),

14 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Office Nationale de Mécanisation Agricole (ONAMA), OTB, Laiterie Central, Fromagerie de Kiryama Citons quelques initiatives privées denvergure dans le secteur de lAgriculture et de lElevage: Mutoyi (Gitega), Bitezi (Ruyigi), Ruzizi, RUGOFARM (Cibitoke), BTC – culture de tabac(Cibitoke et Kirundo), Adel Flowers (Cibitoke), SOKINABU – quinquina (Cibitoke et Bujumbura rural) etc…

15 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) LAdministration Centrale Le Ministre Le Directeur de Cabinet La Direction Générale de lAgriculture comprenait les Départements ci-après: Eaux & Forêts, Génie Rural, Aménagement du territoire et cadastre ( y compris la gestion des parcelles urbaines). Par après, la gestion des parcelles urbaines a été transférée au Ministère des T.P La Direction Générale de lElevage comprenait les Départements ci après: la Santé animale, le Laboratoire vétérinaire et la Production animale (avec le Projet de diffusion de cultures fourragères)

16 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) La Direction Générale de la planification Agricole comprenait les département des Etudes &Programmation, du Suivi&Evaluation et de la Formation Agricole La Formation Agricole obéissait à la logique de spécialisation régionale: Ecoles Techniques Agricoles de Gisozi pour la Haute Altitude, Kigamba pour la moyenne Altitude, Gihanga pour la Basse Altitude. Une Ecole dAssistant vétérinaire a été crée à Mahwa. LITAB a déménagé de Gitega à Karusi pour laisser le site de Zege à lISA ( sous la tutelle du MINAGRIE)

17 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Période de la 3 ème République (régime Buyoya I: 87-93) Période marquée par les Reformes économiques et les orientations du Programme dAjustement Structurel incité par les bailleurs de fonds Le Gouvernement a décidé de concentrer ses interventions en milieu rural dans la production agricole, cédant progressivement les fonctions de transformation et de commercialisation au secteur privé Au niveau des SRDs Buyenzi et Kirimiro, on a procédé à la séparation des fonctions à caractère industriel (SDLs) et commercial des fonctions de service public (vulgarisation)

18 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) La SRD Buyenzi qui couvrait les Provinces de Ngozi et Kayanza a donné naissance aux SOGESTALs Ngozi, Kayanza et aux DPAEs Ngozi, Kayanza La SRD Kirimiro qui couvrait les Provinces de Gitega et Karusi a donné naissance à la SOGESTAL Kirimiro et aux DPAEs Gitega, Karusi Création de la Direction Générale de la Vulgarisation Agricole (DGVA) par le Décret 100/17 du 30 Janvier 1989 pour la coordination de la vulgarisation, la définition dune Politique Nationale en matière de Vulgarisation La DGVA a, dans le 1 er temps (jusquen 1993) adopté une Approche Participative de Vulgarisation Agricole (APVA)

19 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) LAPVA permet une grande responsabilisation des Agriculteurs et une large concertation dans le processus de planification depuis lidentification des problèmes et des besoins, la recherche de solutions alternatives, lexécution des activités, le Suivi & Evaluation Parallèlement à lAPVA lactivité des vulgarisateurs selon les principe de la méthode Formation/Visite(T&V de Benor) Les Décrets n° 100/090 et n° 100/94 du 29 Mai 1992 portant respectivement réorganisation du MAE et création des DPAEs et CCDAEs

20 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) lOrdonnance Ministérielle n°710/180 du 07 Mai 1993 de mise en application du Décret n°100/84 du 29 Mai 1992 a été signé La DPAE a été crée dans le souci davoir une structure légère, pérenne et moins coûteuse Leur découpage fait en une entité correspondant aux provinces (provincialisation: cas des SRDs BUYENZI et KIRIMIRO, du CVHA)

21 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Pendant cette même période lISABU a connu une réorganisation pour que la Recherche sorte de sa « Tour dIvoire » et développer une Recherche Participative et Systématique, associant Chercheurs, Producteurs, Services dEncadrement et Opérateurs des Filières pour mieux répondre aux besoins des acteurs de développement (Création des « Ateliers ») LOCIBU a connu une restructuration (Statuts dune SM)suite au lancement du processus de Reforme de la Filière Café (début des années 90)

22 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Période du régime NDADAYE Le Décret n° 100/154 du 19 Octobre 1993 portant réorganisation du MINAGRIE Lassassinat du Président Ndadaye a ouvert une longue période de tragédie et dinstabilité institutionnelle du Burundi et particulièrement du Ministère de lAgriculture et de lElevage. On a assisté à la disparition de nombreux Cadres et Agents du MINAGRIE, ce qui a déstructuré le dispositif dencadrement du secteur agricole

23 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Fin 1993, il a été accepté entre les Familles politiques le Principe de Partage du Pouvoir (3P) et en 1994 le partage du Pouvoir était consacré par la « Convention de Gouvernement » Linstabilité avait atteint son paroxysme pendant la période du régime du Président Cyprien NTARYAMIRA (passage éphémère) et du Président Sylvestre NTIBANTUNGANYA (Pourparlers entre Partis: Novotel, Kajaga, Kigobe etc….) Pendant cette période, il ny a pas eu de changement institutionnel au niveau du MINAGRIE parce que les têtes des gens étaient ailleurs

24 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Période du régime Buyoya II: Juillet 1996-Avril 2003) Le début a été caractérisé par lembargo économique et la négociation dArusha En 1998 il y a eu l«Acte Constitutionnel de Transition » instituant le « Partenariat Gouvernement-Assemblée Nationale » Les Accords dArusha de 2000 ont consacré la « Transition » et le Principe de Partage du Pouvoir avec lintroduction de « quota ethniques » Au début de la 1 ère Transition, un Protocole de Partage du Pouvoir a vu le jour entre le Gouvernement de Transition et le CNDD-FDD

25 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Pendant cette période du régime BUYOYA II, le MINGRIE na subi aucun changement significatif sur le plan institutionnel Le Décret N° 100/ 037 du 28 Juillet 1998 portant organisation et composition dun Cabinet Ministériel. Ce Décret détermine : (i) les missions du Cabinet, (ii) lorganisation, la composition et les attributions du personnel affecté au Cabinet, (iii) les tâches du Chef de Cabinet, (iv) le profil et les attributions des conseillers au Cabinet et la façon dont ils sont désignés ainsi que (v) les attributions du Secrétariat de Cabinet.

26 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Période du régime NDAYIZEYE : ) Pendant les 2 ans de transition du régime NDAYIZEYE, le MINGRIE na pas connu changement institutionnel significatif Pendant la période de crise ayant entrainé les urgences humanitaires, le rôle des ONGs sest accru fortement (distribution massive des dons multiformes) Ceci a entrainé une mentalité dassistanat (qui est restée vivace)au sein de la population (donnant naissance à lusage du vocabulaire « ABAGIRANEZA »

27 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Période du régime NKURUNZIZA : à nos jours) Caractérisé par une instabilité institutionnelle 4 Ministres en 7 ans, soit une moyenne de moins de 2 ans le Décret n°100/38 du 30 janvier 2006 portant réorganisation du Ministère de lAgriculture et de lElevage ; On peut signaler que cest pendant cette période quil a été décidé de recruter les moniteurs agricoles au rythme de 1000 unités par an pendant 3 ans pour couvrir les + ou – 1000 collines Les missions du MINGRIE sont définies dans le Décret N°100/08 du 3 Septembre 2010 portant structure, fonctionnement et missions du Gouvernement de la République du Burundi

28 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Récente réorganisation du MINAGRIE par Un nouveau décret N°100/300 du 25 Novembre 2011 Justification dune réorganisation Le Décret n° 100/38 du 30 Janvier 2006 nétait plus adapté depuis la création de lARFIC et la Privatisation de lAbattoir de Bujumbura (APB) Une étude de la FAO (Février 2009) sur lAppui au renforcement des capacités des Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) a abouti sur une proposition dun cadre institutionnel en accompagnement des OPA au Burundi

29 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Ladite étude a proposé une réorganisation du Ministère totalement différente de celle qui était en vigueur La formulation du Projet dAppui Institutionnel (PAI)du MINAGRIE a constaté le mauvais fonctionnement du Ministère et se fixait comme Objectif global : amélioration du fonctionnement du MINAGRIE avec comme Objectif Spécifique: opérationnalisation de ses services de planification, de coordination et de gestion des ressources humaines

30 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Le diagnostic en Gestion des Ressources Humaines du MINAGRIE réalisé par le PAI-MINAGRIE (Juin 2009) a fait état de plusieurs disfonctionnement aussi bien au niveau central que provincial Ledit diagnostic a été suivi par un Atelier de réflexion sur les propositions de réorganisation du MINAGRIE qui regroupait la plupart des hauts cadres du Ministère

31 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Les nouveautés apportés par la nouvelle réorganisation du MINAGRIE La création dun poste de Secrétaire Permanent (SP) dont dépendent directement les quatre Directions Générales et les DPAEs La mise en place de Cellules techniques spécialisées: Coordination des DPAEs, Gestion et Coordination du PNIA, gestion des Ressources Humaines, Gestion du patrimoine, de la logistique et des archives; gestion informatique et technologie de linformation et les cellules dépendant du service administratif

32 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) La restructuration de la Direction générale de la Mobilisation pour lAuto-développement et la Vulgarisation Agricole (DGMAVA) qui se voit dotée dune Direction dAppui aux OPAs Le Service du Génie Rural logé antérieurement au MINEEATU a été entièrement transféré à la DGA du MINAGRIE pour plus de cohérence. Au niveau provincial, le service du Génie Rural est un service de la DPAE

33 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) La création de lOffice National de Contrôle et de Certification des Semences ( ONCCS) LAutorité de régulation de la Filière Café (ARFIC): il sagit dune simple adaptation de lorganigramme où lARFIC remplace OCIBU suite à la reforme du secteur café

34 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Stratégie de Relance du secteur agricole Le MINAGRIE a déjà mis en place des instruments de politique et des documents stratégiques de référence qui sont: (i) Le programme du Gouvernement en matière dAgriculture et dElevage ( ); (ii) la Stratégie Agricole Nationale (SAN ); et son Plan dAction ; (iii) le Programme National de Sécurité Alimentaire (PNSA ); (iv) la Politique Nationale de Sécurité Alimentaire ( ); (v) le programme Détaillé de Développement de lAgriculture en Afrique (PDDAA); et (vi) les Politiques Communes Régionales (EAC, CEEAC et COMESA)

35 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Lopérationnalisation de la SAN et du PDDAA-Burundi est réalisée dans le cadre du Programme National dInvestissement Agricole (PNIA) qui constitue le cadre stratégique de priorisation et de planification des Investissements dans le secteur Agricole Les 4 axes stratégiques des programmes à mettre en œuvre sont: Accroissement durable de la production et de la sécurité alimentaire

36 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Professionnalisation des producteurs et promotion de linnovation Développement des Filières et de lAgri-business Renforcement des institutions publiques

37

38

39 Evolution de lorganisation du Ministère depuis lIndépendance (Suite) Note importante: Avoir la Stratégie de relance du secteur agricole, ses instruments de politique et ses documents est une excellent chose mais il faut tout faire pour sa mise en œuvre.

40 Merci Murakoze cane


Télécharger ppt "Historique Institutionnelle Du Ministère De LAgriculture Et De LElevage Par JUMAINE Hussein Août 2012."

Présentations similaires


Annonces Google