La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Organiser loffre régionale en fruits et légumes bio, pour répondre à la demande des circuits longs Claire RUBAT DU MERAC, Chargée de commercialisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Organiser loffre régionale en fruits et légumes bio, pour répondre à la demande des circuits longs Claire RUBAT DU MERAC, Chargée de commercialisation."— Transcription de la présentation:

1 Organiser loffre régionale en fruits et légumes bio, pour répondre à la demande des circuits longs Claire RUBAT DU MERAC, Chargée de commercialisation à Bio de Provence Source : Expertise Bio de Provence – Baromètre annuel de Consommation & Chiffres 2009 Agence Bio MIFFEL – Journée Bio du 14 Octobre 2010

2 Consommation et Distribution en PACA 3ème bassin de consommation bio (4,9 M habitants) juste derrière Ile de France et Rhône-Alpes. Prévision de 5,8 millions d habitants en PACA en Une consommation bio en baisse : 42% des habitants consomment bio une fois par mois (47% en 2008). France : 46%. Des consommateurs qui privilégient : les produits bio locaux (73% des consommateurs de PACA/52% des français) et le respect de la saisonnalité (89% en PACA/75% en France). Des réseaux de distribution actifs : La 1ère société de négoce de F&L bio européenne ; des plateformes dachat (Biocoop, Biomonde) ; 542 transformateurs ; 223 magasins spécialisés et GMS ; une dizaine de PVC ; des sociétés de vente de paniers bio ; des AMAP et Les Paniers Marseillais, tous en progression en 2009.

3 Zoom Production Arboricole 170 Ha SAU bio : 6,9% 43 arboriculteurs Surf 2009/08 : +24,1% N°3 : 234 Ha SAU bio : 6,5% 75 arboriculteurs Surf 2009/08 : +7,3% 98 Ha SAU bio : 5,3% 53 arboriculteurs Surf 2009/08 : +15,9% 229 Ha SAU bio : 4,7% N°3 : 99 arboriculteurs Surf 2009/8: + 25,9% N°1 : 823 Ha SAU bio : 5,3% N°2 : 149 arboriculteurs Surf 2009/08 : + 40,9% N°2 : 565 Ha SAU bio : 5,4% N°1 : 187 arboriculteurs Surf 2009/08 : +40,9% PACA : 2ème région française en fruits 2119 Ha 606 arboriculteurs Surf 2009/08 : + 32%

4 Les fruits dici ! 5,5% des vergers sont en bio ! Une production en croissance : 2119 Ha, + 32% Une offre centrée sur des espèces phares (en Ha)

5 Zoom Filière Maraîchère N°3 : 81 Ha SAU bio : 96,4% 34 maraîchers Surf 2009/08 : + 25,6% 78 Ha SAU bio : 10,7% 36 maraîchers Surf 2009/08 : +35,1% 49 Ha SAU bio : 14,6% N°3 : 49 maraîchers Surf 2009/08 : +8,9% 60 Ha SAU bio : 6,5% 42 maraîchers Surf 2009/08 : + 20,3% N°1 : 346 Ha SAU bio : 8,5% N°1 : 127 maraîchers Surf 2009/08 : + 18,9% N°2 : 224 Ha SAU bio : 5,4% N°2 : 98 maraîchers Surf 2009/08 : +29,7% PACA : 4ème région française 837 Ha (667 Ha en 2008) 386 maraîchers Surf 2009/08 : + 25,6%

6 Les légumes dici 8% des surfaces de légumes sont en bio ! - Une culture en forte progression : 837 Ha ; +25,6% -Une large gamme de légumes cultivés pour fournir le marché régional.

7 Points forts Lorganisation économique des producteurs : Solébio suivi de Méditerrabio, en lien avec les autres OEPFL en France (dont Bio Loire Océan). Dynamisme et diversité des circuits de vente en gros : Capacité dabsorber des volumes groupés en bio, notamment ceux en cours de conversion (quelle volonté affichée ?) Gamme produite Réseau logistique et une bonne desserte de proximité

8 Points de vigilance L(in)adéquation entre offre disponible et demande des marchés de circuit long : - Le disponible : offre F&L plutôt atomisée en bio (moins chez Solebio & Méditerrabio), avec peu ou pas de prévisionnel suffisant. Calendrier dapport, saisonnalité… - Les besoins : Quelques ruptures chez les grossistes, faute de planif. Etalement reste déficitaire en pomme et poire tardives et sur les petits légumes de printemps. - Les effets : Recours à limportation pour pallier labsence de programmes de vente demandés par les grossistes & les distributeurs.

9 Les points de vigilance Certaine méconnaissance des prix de marché par les agriculteurs en conversion : risques de déstabilisation des ventes, stocks et méventes. Attention à la variabilité des prix & spéculation Manque dunités de première transformation (râpé, découpé, équeuté…). Difficultés dappro des transformateurs en région (IAA, traiteurs, surgélateurs...) qui recherchent des légumes industrie (volumes, variétés dédiées, F&L pré-découpés) pour fabriquer soupes, plats cuisinés, salades préparées, barquettes fraîcheur avec besoin de contractualisation.

10 Les marges de progression Adapter loffre (gamme, fruits & légumes en conversion) à de nouveaux débouchés : - Pour les repas bio : grammage adapté, produits pré- découpés prêts à lemploi - Légumes bottes, de printemps - Produits « services » pour les grossistes et la GMS (fruits à confiture, compotes, soupes, jus) Améliorer la formalisation de la demande (grossistes, GMS, cantines) : calendrier dappro et de saisonnalité, garantie découlement (massification de loffre), mise en avant (rayons) des F&L issus de la conversion, connaissance des variétés dédiées à la transformation.

11 Les invités Luc DESCHODT, sourceur F&L chez Auchan Valéry Alexandre BACHIALONI, Directeur commercial Sogérès Jean Louis GINARD, directeur de Relais Vert Alain POULET, acheteur F&L chez Satoriz Nicolas BALDASSARI, commercial Coop La Montagnette Philippe GIRARD, agriculteur et Président de Solébio Michel TAMISIER, agriculteur et membre de Méditerrabio Gérard BERNIER, Secrétaire de Bio Loire Océan Catherine MAZOLLIER, Réfbio régionale en légumes bio Gilles LIBOUREL, Réfbio régional en fruits bio


Télécharger ppt "Organiser loffre régionale en fruits et légumes bio, pour répondre à la demande des circuits longs Claire RUBAT DU MERAC, Chargée de commercialisation."

Présentations similaires


Annonces Google