La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Exposé sur linitiative PEAR et ses liens avec les Normes Minimales de lINEE Événement: Atelier de renforcement des capacités sur les normes minimales de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Exposé sur linitiative PEAR et ses liens avec les Normes Minimales de lINEE Événement: Atelier de renforcement des capacités sur les normes minimales de."— Transcription de la présentation:

1 Exposé sur linitiative PEAR et ses liens avec les Normes Minimales de lINEE Événement: Atelier de renforcement des capacités sur les normes minimales de lINEE Date: du 3 au 5 juillet 2007 Ville: Abidjan Pays: Côte dIvoire

2 2 « Conflits en Afrique et opportunités pour des programmes pilotes dans lhumanitaire : cas du PEAR » Orateur: Dieudonné AMISI MUTAMBALA Chercheur & Praticien en Éducation, Droits humains et Transformation de conflit Organisation: Artistes pour lHumanité – ArtHum Tél.: , - RD ThèmeThème ThèmeThème

3 3 Prix Volontaire des Nations Unies Reconnaissance des Nations Unies pour des travaux bénévoles abattus par Dieudonné A. Mutambala

4 4 Le Programme Élargi pour lAssistance au Retour - PEAR En action dans les provinces de lEst en RDC

5 5 PRMIERE PARTIE Brève présentation du contexte

6 6 I. Brève présentation du contexte i. Les situations malheureuses quont traversées les populations du monde en général, et les Africains en particulier dans leurs contextes sous-régionaux intégrés, sont des sources dinspirations, pas nécessairement comme qui dirait: - « A quelque chose, le malheur est bon ! » ou - « Qui se perd à gauche se gagne à droite ! »

7 7 I. Brève présentation du contexte ii. Cest plutôt dans la compréhension rationnelle de ce que sont les réalités au sujet des catastrophes liées à la dérive du comportement humain et aux aléas naturels ou environnementaux.

8 8 I. Brève présentation du contexte Une population en déplacement forcé dans la province du Nord-Kivu, en RD Congo

9 9 I. Brève présentation du contexte iii. En effet, lhistoire coloniale de lAfrique, les turbulences que les peuples ont expérimentées dès laccession de leurs pays à lindépendance et des tâtonnements à « lécole de la démocratie », ainsi que des conflits armés enclenchés au cours des années 90, constituent des « fenêtres dopportunités » pour les chercheurs, académiques, diplomates et humanitaires.

10 10 I. Brève présentation du contexte « Fenêtres dopportunités » pour les chercheurs, académiques, diplomates et humanitaires

11 11 I. Brève présentation du contexte iv. Notre approche ne sattardera ni sur les affres que lesdits peuples ont connus, ni sur des situations humanitaires déplorables quils ont expérimentées, avec une particularité de déplacements forcés à lintérieur de leurs pays.

12 12 I. Brève présentation du contexte Femmes et enfants dans une situation de déplacements forcé

13 13 I. Brève présentation du contexte v. Cependant, nous reconnaissons que ces affres et situations désastreuses nous conduisent vers de nouvelles pratiques en rapport avec des adaptations et/ou des innovations sur le plan théorique, pour des interventions humanitaires diversifiées, aussi bien dans le domaine de coordination, … et celle de léducation bien entendue.

14 14 I. Brève présentation du contexte Exemple: la coordination civile-militaire dans lhumanitaire, une innovation qui nécessite des réadaptations théoriques (illustration - Suède)

15 15 I. Brève présentation du contexte Par ce fait, la famille humanitaire est enrichie de plusieurs dynamiques en conjonction et/ou complémentarité. Et quant au chevauchement ???

16 16 DEUXIEME PARTIE LE RRM EN PRELUDE DU PEAR

17 17 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Notes explicatives (datant de décembre 2007) Notes explicatives 1 Le PAER est une initiative complémentaire au RRM (Rapid Response Mechanism). Comme les agences des Nations Unies en RDC lont toujours confirmé, nombreuses crises ont contribué à une détérioration rapide de la situation humanitaire dans le pays.

18 18 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Note explicative 2 Des dizaines de milliers de personnes ont fui les Combats opposants les belligérants dans plusieurs localités. Ces crises ont démontré certaines lacunes de la communauté humanitaire, notamment son manque de capacité pour répondre à de nouvelles crises complexes.

19 19 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Note explicative 3 Pour faire face à ces situations, et avec le soutien dOCHA, de lUNICEF et de DIFD (United Kingdoms Department for International Development), toujours selon des sources onusiennes, le Coordonnateur Humanitaire des Nations Unies a mis en place le Mécanisme de Réponse Rapide (RRM) en octobre 2004.

20 20 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Note explicative 4 Le RRM sest révélé en tant quun mécanisme capable de doter les organisations humanitaires de moyens financiers et matériels nécessaires pour répondre aux crises humanitaires.

21 21 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Note explicative 5 Depuis, et grâce au Mécanisme de Réponse Rapide, OCHA et UNICEF ont confirmé que près de personnes ont été directement assistées en non vivres, en biscuits protéiniques (alimentation durgence) et en abris.

22 22 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Note explicative 6 En plus, environ personnes ont pu bénéficier dune assistance médicale et avoir accès à leau potable ainsi quaux programme déducation durgence, toujours dans le cadre du RRM qui a jusque là servi doutil de réponse rapide et multisectoriel en RDC.

23 23 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Note explicative 7 Toute population en situation de vulnérabilité aiguë suite à un déplacement causé par un risque sécuritaire ou à une épidémie, ou alors à une catastrophe naturelle rentre dans le cadre du RRM.

24 24 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Note explicative 8 Il est à noter que le RRM est entré en application en labsence de capacité de réponse humanitaire dans une zone affectée.

25 25 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Note explicative 9 Types dinterventions assignées au RRM (1) : Evaluation humanitaire inter agences Désenclavement des populations vulnérables et amélioration de laccès des humanitaires (réhabilitation sommaire et rapide dinfrastructure)

26 26 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Note explicative 10 Types dinterventions assignées au RRM (2) : Acheminement durgence de lassistance et déploiement dacteurs humanitaires Assistance en abris, bien non alimentaires alimentation durgence et Eau et assainissement durgence.

27 27 II. Le MRR (RRM) en prélude du PEAR Note explicative 11 Types dinterventions assignées au RRM (3) : Education primaire durgence ; Prise en charge des victimes de violences sexuelles ; Dotation déquipements MOSS pour les points focaux (ONG).

28 28 TROISIEME PARTIE INFORMATION SUR LINITIATIVE PEAR

29 29 III. Information sur linitiative PEAR a. Le communiqué de presse N° 026/06 lancé par lUNICEF en octobre 2006 à Kinshasa a annoncé un nouveau volet dassistance en faveur des populations déplacées de la RDC.

30 30 III. Information sur linitiative PEAR Les populations déplacées & retournées en RDC, une réalité vivante

31 31 III. Information sur linitiative PEAR b. La première phase de cette initiative dénommée Programme Élargie dAssistance au Retour (PEAR en sigle) est financée par les bureaux dAide Humanitaire de lUnion Européenne (ECHO) et des États-unis (OFDA).

32 32 III. Information sur linitiative PEAR c. Elle prévoit dassister plus de familles déplacées en leurs milieux de retour, une population estimée approximativement à personnes.

33 33 III. Information sur linitiative PEAR Une famille nombreuse au retour à Kipupu /Kabambare dans lEst de la RDC. Elle est constituée de 3 ménages: que faire?

34 34 III. Information sur linitiative PEAR d. Cette assistance est constituée des articles de ménage essentiels, habits, moustiquaires et abris durgence.

35 35 III. Information sur linitiative PEAR Lassistance du PEAR est constituée des articles essentiels de ménage, habits, moustiquaires et abris durgence

36 36 III. Information sur linitiative PEAR Lassistance du PEAR est constituée des articles essentiels de ménage, habits, moustiquaires et abris durgence

37 37 III. Information sur linitiative PEAR Problème dabris durgence à Kahoho, Territoire de Kabambare dans lEst de la RDC

38 38 III. Information sur linitiative PEAR Problème dabris durgence à Penelulunga, Territoire de Kabambare dans lEst de la RDC

39 39 III. Information sur linitiative PEAR e. Il sera aussi question de répondre aux besoins essentiels dans le domaine de léducation, notamment la réhabilitation légère des écoles et lapprovisionnement en kits scolaires pour les populations retournées.

40 40 III. Information sur linitiative PEAR Une salle de classe avec un mur à daube cassé et une toiture faite durgence en chaume à Mayndombe/Territoire de Fizi dans lEst de la RDC. Elle est sans banc, sans fenêtre, sans porte…

41 41 III. Information sur linitiative PEAR f. Linitiative PEAR est mise en œuvre par des partenaires opérationnels de lUNICEF. Dans un premier temps, il sagit des ONG suivantes : * AVSI (Associazione Volontari per il Servizio Internazionale), au Sud-Kivu * NRC (Norwegian Refugee Council), au Nord- Kivu * SOLIDARITES, en Ituri * CRS (Catholic Rescue Service), au Katanga.

42 42 III. Information sur linitiative PEAR Le PEAR mis en œuvre par des partenaires opérationnels de lUNICEF tels que AVSI…

43 43 III. Information sur linitiative PEAR g. Cette initiative représente une opportunité de collecte des données sur les conditions générales dans les zones de retour, avec le souci de prioriser les interventions dans des secteurs clefs de laction de lUNICEF.

44 44 III. Information sur linitiative PEAR Ces secteurs sont en principe: -leau et lassainissement -léducation -la santé et la nutrition -la protection de lenfance

45 45 III. Information sur linitiative PEAR Problème deau à Lwiko, Kabambare, dans lEst de la RDC

46 46 QUATRIEME PARTIE OUTILS DEVALUATIONS MULTISECTORIELLES (MSA) ET LIENS AVEC LES NORMES MINIMALES DE LINEE

47 47 IV. Outils dÉvaluation Multi Sectorielle (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE A partir des outils dévaluation multisectorielle fournis par le séminaire atelier de lancement du PEAR, il en ressort que cette initiative présente, pour léducation, des points dinter complémentarité avec le Réseau Inter Agences pour lÉducation dans les situations dUrgence, Crise chronique et début de Reconstruction(INEE).

48 48 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE Ces inter complémentarités se reflètent suivant les cinq points majeurs sur lesquels sont axés les normes instituées par lINEE.

49 49 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE Aussi, noterions-nous que les fiches dévaluation conçues pour/par le PEAR peuvent servir doutils de prospection ou évaluation initiale, de suivi en cours de projet et dévaluation finale (en fin de projet). Elles peuvent en plus être mises à profit pour besoin de plaidoyer.

50 50 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE Prenant donc lexemple des évaluations faites par/pour le PEAR dans le secteur de léducation, il est à relever, de manière non exhaustive, ce qui suit (voir Publication Périodique N°10 dArtHum – janvier 2007, à explorer si nécessaire) :

51 51 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE 1. Norme appliquée à toutes les catégories dintervention - Participation des communautés et ressources locales Lien avec le PEAR: voir la page 11 du périodique n°10 dArtHum, fiche dévaluation (MSA) du village – point 6.

52 52 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE Participation communautaire, focus group sécurité alimentaire à Penemende, en Territoire de Kabambare dans lEst de la RDC

53 53 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE Participation communautaire, focus group Santé & Nutrition à Gisoki/Minembwe, en territoire de Fizi dans lEst de la RDC

54 54 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE 2. Normes daccès à léducation et milieu dapprentissage - Partenariat pour la promotion de léducation, Lien1 avec le PEAR: voir la page 13 du périodique n°10 dArtHum, fiche dévaluation (MSA) de lécole – points 4, 4.2, 5, 9.a, 9.b, 11 et 13.

55 55 Problèmes daccès à léducation et milieu dapprentissage difficile à Penemende, Kabambare dans lEst de la RDC IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE DeuxclassesfusionnéesDeuxclassesfusionnées La 3 ème et la 4 ème a n n é e s

56 56 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE 2.(suite1) Normes daccès à léducation et milieu dapprentissage - Partenariat pour la promotion de léducation Lien2 avec le PEAR: voir la page 17 du périodique dArtHum n°10, fiche dévaluation (MSA) de lécole – point 12.

57 57 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE 2.(suite2) Normes daccès à léducation et milieu dapprentissage - Garantie pour la sécurité, le bien-être physique, intellectuel et psychologique Lien3 avec le PEAR: voir la page 16 du périodique n°10 dArtHum, fiche dévaluation (MSA) de lécole –, point 10.

58 58 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE 3. Norme concernant lenseignement et lapprentissage - Éléments essentiels pour contribuer à un enseignement efficace Lien avec le PEAR: voir la page 15 du périodique n°10 dArtHum, fiche dévaluation (MSA) de lécole – point 6.1 et 6.2.

59 59 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE 4. Norme en rapport avec les enseignants et autres personnels éducatifs - Administration et gestion des ressources humaines Lien avec le PEAR: voir la page 14 du périodique n°10 dArtHum, fiche dévaluation (MSA) de lécole – point 6, 6.1. et 6.2.

60 60 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE 5. Norme liée à la politique déducation et coordination - Formulation des politiques déducation Lien avec le PEAR: voir la page 11 du périodique n°10 dArtHum, fiche dévaluation (MSA) du village, point 2 / régime de gestion ;

61 61 IV. Outils dÉvaluations Multi Sectorielles (MSA) et liens avec les Normes Minimales de lINEE 5.(suite) Norme liée à la politique déducation et la coordination - Formulation des politiques déducation Lien avec le PEAR: voir également la page 17 du périodique dArtHum, fiche dévaluation (MSA) de lécole – point 13 / recommandations.

62 62 Fin de lexposé


Télécharger ppt "Exposé sur linitiative PEAR et ses liens avec les Normes Minimales de lINEE Événement: Atelier de renforcement des capacités sur les normes minimales de."

Présentations similaires


Annonces Google