La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Exemple de construction chez les primates à partir du logiciel phylogène.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Exemple de construction chez les primates à partir du logiciel phylogène."— Transcription de la présentation:

1 Exemple de construction chez les primates à partir du logiciel phylogène

2 Un arbre phylogénétique est une représentation des liens de parentés entre différentes espèces ou groupes (appelés aussi taxons) Quest-ce quun arbre phylogénétique?

3 La construction dun arbre phylogénétique La construction dun arbre phylogénétique repose sur la comparaison de caractères dits homologues entre groupes ou espèces différents

4 La construction dun arbre phylogénétique Ces caractères peuvent être morphologiques Ces caractères peuvent être embryonnaires Ces caractères peuvent être aussi comportementaux Ces caractères peuvent être aussi moléculaires

5 Exemple de construction dun arbre phylogénétique à laide du logiciel phylogène On cherche à représenter sur un arbre phylogénétique les liens de parenté au sein des primates entre le babouin, le gibbon et le maki. Choisir sa collection Penser à valider

6 Il faut ensuite choisir dans le menu activité, la fonction construire. Elle permet de réaliser la comparaison de caractères entre différentes espèces

7 On cherche à représenter sur un arbre phylogénétique les liens de parenté au sein des primates entre le babouin, le gibbon et le maki. Choisir les caractères à comparer: pouce, narine, queue Choisir les espèces à comparer: babouin, gibbon, maki et toupaie

8 Un tableau saffiche : ce tableau qui permet de donner les variantes dun caractère pour les différentes espèces considérées est appelé matrice. Il faut compléter chaque case à partir dun menu déroulant qui saffiche en cliquant sur la case. Une image en bas à droite de lécran vous aide à déterminer la variante à choisir.

9 Vous pouvez vérifier si votre tableau est juste en cliquant en bas de lécran sur vérifier.

10 Notre tableau montre pour chaque caractère deux variantes quon appelle aussi état du caractère. Lun des états est létat ancestral, lautre état est une nouveauté évolutive et est appelé état dérivé. On peut mettre en évidence ces deux états par la fonction polariser du menu activité.

11 Le taxon extragroupe correspond à une espèce ou un groupe choisi car il possède létat ancestral du caractère. Pour nous cest le toupaie! On peut choisir de colorer les cases correspondants aux états dérivés des caractères étudiés.

12 Cette matrice permet de repérer les caractères dérivés partagés par les différentes espèces. Larbre phylogénétique repose sur les règles suivantes: Deux espèces qui partagent un même état dérivé dun caractère sont étroitement apparentées.

13 les codes de construction dun arbre phylogénétique Sur larbre, on ne prend en compte que les états dérivés dun caractère. Les ancêtres communs sont hypothétiques, ils ne correspondent pas à une espèce fossile.

14 On peut construire un arbre avec phylogène, il faut choisir dans les icones « larbre »

15 En cliquant sur le nom des espèces, on voit apparaitre leur nom et un trait (les branches) On peut faire se rejoindre les branches pour relier les espèces apparentées et faire apparaître un nœud (ancêtre commun). Pour cela il faut cliquer sur lune des branches avec la souris et glisser jusquà lautre branche choisie. A vous de jouer!

16 Babouin et gibbon partage létat dérivé pouce opposable avec le maki mais ne le partagent pas avec le toupaie: ces trois espèces sont donc plus apparentées entre elles quavec le Maki. Ils partagent donc un ancêtre commun exclusif entre eux.

17 Mais le babouin et le gibbon partagent létat dérivé « narines rapprochées » quils ne le partagent pas avec le maki : ils sont donc plus apparentés entre eux. Ils partagent donc un ancêtre commun exclusif entre eux.

18 Le maki a des caractères à létat dérivé en commun avec les 3 primates mais qui ne sont pas dans le tableau (par exemple, les poils, une colonne vertébrale…). On peut lui attribuer un ancêtre commun avec les autres espèces mais plus ancien dans le temps.

19 Il ne reste plus quà positionner les états dérivés sur larbre et évidemment à mettre un titre! A faire à la main car le logiciel ne le fait pas!

20 Construire un arbre à partir de données moléculaires Le fonctionnement pour les données moléculaires est un peu différent. On compare des molécules de même nature et de même fonction donc homologues entre différentes espèces! En règle général, on compare de lADN ou des protéines. On peut donc comparer les séquences. Attention, on ne parle pas détat ancestral ou dérivé pour les molécules. On estime que plus les séquences se ressemblent (moins il y a eu de mutations),plus les espèces qui les possèdent sont apparentées.


Télécharger ppt "Exemple de construction chez les primates à partir du logiciel phylogène."

Présentations similaires


Annonces Google