La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RAPPORT POUR LE COMITE DE PILOTAGE DU 29 – 30 OCTOBRE 2009 FLORENCE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RAPPORT POUR LE COMITE DE PILOTAGE DU 29 – 30 OCTOBRE 2009 FLORENCE."— Transcription de la présentation:

1 RAPPORT POUR LE COMITE DE PILOTAGE DU 29 – 30 OCTOBRE 2009 FLORENCE

2 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Comme tous ses partenaires européens léquipe pédagogique de notre lycée et le groupe délèves lECO-CNNS participants au projets ont continué leurs activités dobservation, danalyse et dinterprétation des constatations et de recherche de solutions et dimplémentation (dans notre école, dans les écoles partenaires, dans la communauté de la ville) durant toute la période, depuis le dernier Comité de pilotage jusquà présent. Les élèves ont continué à identifier les sources de gaspillage concernant le défi «la consommation à lécole« et ils ont mené une campagne de débats dans des classes différentes pour sensibiliser leurs collègues et pour trouver des solutions efficaces et cohérentes pour diminuer le phénomène. Les activités déroulées pendant la période avril – octobre 2009, dans notre lycée ont visé, dune façon prioritaire, les quatre volets suivants: A. Bilan énergétique dans l`école et des expérimentations B. Campagne de sensibilisation C. Atelier d`écriture D. Dissémination

3 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE A. Les observations sur la consommation à lécole, le bilan énergétique et les expérimentations Le groupe ECO-CNNS a fait des observations permanentes sur les consommateurs de lécole (les expérimentations réelles); on a comparé les résultats là où on a réussi à limiter les gaspillages, on a réalisé à travers les équipes délèves une vraie chasse aux gaspillages; En même temps, «latelier décriture» a permis chez nous comme à lensemble des institutions partenaires de créer des cadres situationnels virtuels pour permettre de continuer autrement le débat sur le problème des sources dénergie qui risquent de sépuiser et sur la recherche de solutions de remplacement à court et à long terme. Sensibiliser les familles, la société, les responsables au problème du développement durable. Changer le comportement, représente, pour nous un devoir et une mission assumée et mise en pratique par des moyens différents.

4 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Nous avons insisté sur deux aspects: A) Laspect technique, constitué par les activités du projet concernant le laboratoire virtuel (identifier les principales voies de gaspillage et proposer des mesures damélioration pour le bâtiment et pour les équipements). Une équipe délèves a fait le balayage des classes et des laboratoires et a signalé ce qui nallait pas, dabord aux membres de lECO-CNNS et ensuite a présenté ses remarques à ladministration du lycée. Un groupe a mesuré et a comparé en permanence les consommateurs. B) Laspect humain, pour motiver le comportement des gens en vue déconomiser leau, lénergie électrique, lénergie thermique sans pour cela produire de malaise. Léquipe ECO-CNNS a participé à des rencontres avec des élèves de différentes classes, pendant leur heure de discussion avec leur professeur principal. A cette occasion ils ont argumenté leur plaidoyer pour arrêter le gaspillage avec des exemples précis. Ils ont crée une nouvelle affiche quils ont offerte pendant leurs réunions. Une autre équipe a réalisé un dépliant contenant des consignes pour réduire la consommation eu un guide »dun comportement «vert», qui vise de sensibiliser les jeunes pour la défense de lenvironnement, pour la prise de conscience des sources alternatives dénergie, leur utilisation et léducation vers un comportement éco-responsable.

5 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Les élèves et les professeurs du lycée impliqués dans le projet ont établi ensemble un plan dactions transposé dans un ensemble de mesures concrètes quils se sont proposé à suivre: - dun côté, à laspect technique (identification des principales voies de gaspillage et proposition de mesures damélioration pour le bâtiment et pour les équipements), et - dun autre côté laspect humain (comment on pourrait motiver le comportement des occupants du bâtiment en vue déconomiser leau, lénergie électrique, lénergie thermique. Laudit énergétique de lécole suppose: a) – une observation et une interprétation des factures, qui a été demandée à ladministration de lécole qui a permis de comparer les consommations dénergie thermique, électrique et de la consommation deau, depuis le début du projet (décembre 2007) jusquau moment actuel (octobre 2009); cette observation continuera pour la période suivante, allant jusquen mars En comparant les résultats successifs on na pas toujours constaté une baisse de la consommation (deau, d énergie électrique), mais les résultats sexpliquent par une intense activité dans lécole pendant la période respective, comme, par exemple: - on voit dans les factures une consommation élevée deau pendant la période avril-septembre Lexplication cest larrosage dun espace vert aménagé dans lenceinte de lécole (pelouse, petits arbres et arbustes récemment plantés) et pas dune fuite ou une négligence. Léquipe ECO-CNNS vérifie chaque jour les pertes deau et elle a réalisé même une présentation sur limportance de leau.

6 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE - les factures dénergie électrique ont montré une consommation assez élevée pendant les mois juin–août 2009, malgré la période des vacances. Cela sexplique par le fait que notre institution a été centre dexamen de bac, et que ensuite on a fait des travaux daménagement pour lannée suivante. 1. Bilan de la consommation leau dans lécole En partant du fait que la vie sur la Terre est directement liée à lexistence de leau, que dans certaines zones du globe la vie est en danger par manque deau, on a démarré dans le lycée une campagne de sensibilisation, premièrement des élèves, sur la question du gaspillage deau. Les animations sur le thème dune possible disparition de leau sur la Terre nont pas manqué de cette campagne. Des dessins et des affiches thématiques, ainsi que l organisation dune équipe délèves qui, avec les professeurs de service, surveillent la façon dont on utilise leau. En même temps, on a expliqué aux élèves, surtout pendant les classes avec leur professeur principal, quelles économies financières on peut obtenir au niveau de lécole en utilisant leau seulement lorsquon en a besoin. Des documents ont été distribués aux élèves pour sinformer concernant lénergie verte, un comportement éco. Après on a longuement discuté sur les pistes possibles de remplacement des sources actuelles denergie dans un avenir pas lointain. Lutilisation de leau de pluie pour le circuit sanitaire de la maison, chauffée et utilisée pour les systèmes de chauffage représente une situations qui nest pas encore dactualité chez nous, mais qui pourraient bien lêtre. Les remarques, les souhaits et même les rêves des élèves participants se retrouvent partiellement dans les fragments de roman interactifs quils ont crées. Ils ont imaginé des circuits dutilisation de leau, par exemple, ou de chauffage sans trop de dépenses, des maisons passives, étanches, qui, nous lespérons, deviendront réalité, chez nous aussi, un beau jour.

7 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE 2. Observation et interprétation des factures dénergie termique (le chauffage): En ce qui concerne les fênetres, les pertes de chaleur ne peuvent pas être importantes car toutes les fenêtres sont isolées (cadres en PVC et double vitrage). Les portes qui souvrent directement à lextérieur sont munies dune cellule photo-électrique ou dune carte daccès, ce qui élimine les pertes accidentelles. Par contre, il ny a pas disollation des murs de limmeuble. Cette opération na pas été faite à cause des travaux de consolidation et de réabilitation qui étaient prévus depuis trois ans déjà, et qui nont pas encore commencé La chauffage. Lécole bénéficie dun raccord au système de chauffage général de la ville (la centrale thermique). Cest pour cela que nous navons pas la possibilité dintervenir directement pour faire des économies. Nous avons pu quand même isoler les tuyaux au sous sol de limmeuble pour éviter les pertes dénergie. Cest pour cela que dans ce domaine nous avons insisté sur les résultats obtenus par les élèves qui, chez eux, ont la possibilité de couper le chauffage dans les pièces qui ne sont pas utilisées, ou le réduire quand il fait plus chaud. Nous avons organisé une documentation et des débats sur ce thème. On retrouve dans les épisodes du roman interactif des échos de la documentation sur ce thème et des mesures possibles pour réduire les coûts.

8 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE 2.2. Léclairage Léclairage représente un grand consommateur dénergie dans une école (approximativement 40% de la consommation électrique de lécole), car il faut éclairer 18 salles de classe, 3 labos, 1 amphithéâtre, 1 salle des professeurs, 1 bibliothèque, 7 bureaux (secrétariat, administration, comptabilité, dispensaire médical, dispensaire du stomatologue, 2 cabinets de direction, salle d activités périscolaires et 1 salle de sport). Léquipe ECO-LNS a effectué des mesures de lintensité lumineuse à laide des luxmètres, dans les salles de classe ou dans dautres salles le matin, à midi et le soir. Le bâtiment est bien éclairé à nimporte quel moment du jour, à lexception des salles de classe au rez-de-chaussée, où, à cause des arbres dans le parc du lycée on a besoin aussi de léclairage artificiel pendant les premières heures du matin et pendant vers le soir. En partant des valeurs dun éclairage suffisant, confortable (300 lux en classe, 100 lux sur les couloirs) les élèves ont mesuré les valeurs de léclairage dans les diverses salles de classe et dans les couloirs, en obtenant les résultats suivants.

9

10 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Gestion de léclairage Les résultats obtenus ont mis en évidence le fait quil y a des classes dans lesquelles il nest pas nécessaire dallumer toutes les lampes pour un éclairage confortable (le premier et le second étage); dans dautres salles de classe léclairage est insuffisant, les lampes ne sont pas convenables pour un éclairage confortable, au rez – de -chaussée (opaques, colorées, sans miroirs sous les tubes, tubes sans réflexion, nombre insuffisant de lampes). En partant de ces résultats, les élèves ont proposé des mesures pour améliorer léclairage par: la suppression dune partie des lampes dans le cas dun éclairage excessif, le remplacement des lampes opaques existantes par des lampes performantes, économiques, le remplacement des lampes incandescentes par des lampes fluo-compactes, Ces décisions ont été prises pour tout limmeuble et elles ont eu pour résultat une amélioration de léclairage et une baisse des factures.

11 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE 2.3. Lanalyse de la consommation dénergie électrique dans lécole et les solutions adoptées pour diminuer la consommation dénergie, Pour diminuer la consommation dénergie à lécole on a remplacé de vieux équipements énergivores avec des équipements modernes (ordinateurs, multifonctionnels), appareils électriques (frigos, clims) ayant une consommation réduite dénergie, à classe énergétique supérieure. A travers le résultat de leurs observations, les élèves ont déterminé et ont présenté leurs observations devant ladministration de lécole, la décision de lutilisation des multiprises avec interrupteur pour arrêter toute consommation stand-by, pendant le week-end et pendant la nuit. Le groupe a directement participé à laction de remplacement des ampoules et des multiprises avec interrupteur. ECO-CNNS a présenté aussi dans de différentes classes lenregistrement des consommations pour sensibiliser les autres et les déterminer à établir ensemble un plan dactions applicable à lécole et chez eux, si cela savère nécessaire (la campagne de sensibilisation).

12 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Les équipements électriques L équipe ECO-CNNS a effectué des mesures sur les principaux équipements électriques existant dans lécole: équipement de bureau: PC, téléviseurs, réfrigérateurs. Léquipe ECO-CNNS a mesuré la consommation de léquipement de bureau: ordinateurs, imprimantes, photocopieuses et dautres appareils électriques: frigo, distributeur de café etc. Les consommateurs les plus numbreux sont les ordinateurs: trois cabinets dinformatique dans lécole, équippés avec un nombre de 43 ordinateurs, trois laboratoires, chacun muni dun ordinateur, le secteur comptabilité et ladministration - 4, le secrétariat – 3 ordinateurs, la salle des professeurs – 2 ordinateurs, le cabinet de français – 1 ordinateur, la bibliothèque – 2 ordinateurs, les cabinets directoriaux – 2 ordinateurs. On a installé des wattmètres pour mesurer la consommation des appareils électriques.

13 Consommateur – Consommateur – ordinateur cabinet informatique Consommateur: ordinateur cabinet informatique Responsabil: elev Nistor Petre Alexandru NR. CRSAPTAMANA CONSUM (KWh)OBS 1aprilie ,051 sapt vacanta 2mai ,45atestat info 3iunie ,07ex bac 2 sapt 4iulie ,28ex bac 2 sapt 5aug.090vacanta 6septembrie ,42vacanta 2 sapt 7octombrie ,12

14 Ordinateur salle des professeurs Consummateur: Ordinateur salle des professeurs Responsable: eleve Simion Miruna NR. CrtSAPTAMANACONSUM (KWh)OBS 1aprilie ,14 1 sapt vacanta 2mai ,03atestat info 3iunie ,05 ex bac 2 sapt 4iulie ,16 ex bac 2 sapt 5aug.20090vacanta 6 septembrie ,62 vacanta 2 sapt 7 octombrie ,18

15 Consommateur –, à lécole Consommateur – photocopiateur, à lécole Consommateur: photocopiateur Responsable: eleve Simion Miruna NR.SAPTAMANA CONSUM (KWh)OBS 1aprilie ,45 1 sapt vacanta 2mai ,97atestat info 3iunie ,88 ex bac 2 sapt 4iulie ,56 ex bac 2 sapt 5aug.098,84vacanta 6septembrie ,24 vacanta 2 sapt 7octombrie ,71

16 Consommateur: Imprimante secrétariat Responsable: elev Negoita Alexandru NR.CRTSAPTAMANA CONSUM (KWh)OBS 1aprilie 20092,811 sapt vacanta 2mai 20093,34atestat info 3iunie 20092,23ex bac 2 sapt 4iulie 20092,95ex bac 2 sapt 5aug.090,66vacanta 6 septembrie 20092,15vacanta 2 sapt 7 octombrie 20092,71

17 Consommateur: Frigo -salle des professeurs Consommateur: Frigo Responsable: elev Negoita Alexandru NR. CrtSAPTAMANA CONSUM (KWh)OBS 1aprilie ,76 1 sapt vacanta 2mai ,88atestat info 3iunie ,53 ex bac 2 sapt 4iulie ,56 ex bac 2 sapt 5aug.0912,27vacanta 6 septembrie ,35 vacanta 2 sapt 7 octombrie ,78

18 Consommateur: Rétroprojecteur – laboratoire de chimie Rétroprojecteur – laboratoire de chimie Responsable: elev Nistor Petre Alexandru Nr.crt.SAPTAMANA CONSUM (KWh)OBS 1aprilie ,25 1 sapt vacanta 2mai ,82atestat info 3iunie 20097,62 ex bac 2 sapt 4iulie ex bac 2 sapt 5aug.20090vacanta 6 septembrie 20094,14 vacanta 2 sapt 7 octombrie ,27

19 Consommateur: Distributeur deau – salle des professeurs Distributeur deau – salle des professeurs Responsable: eleve Criste Teodora Nr.crt.SAPTAMANA CONSUM (KWh)OBS 1aprilie ,83 1 sapt vacanta 2mai ,28atestat info 3iunie ,38 ex bac 2 sapt 4iulie ,59 ex bac 2 sapt 5aug.0928,27vacanta 6 septembrie ,68 vacanta 2 sapt 7 octombrie ,79

20 Télé – salle des professeurs Responsable: eleve Criste Teodora Nr.crt..SAPTAMANA CONSUM (KWh)OBS 1aprilie ,38 1 sapt vacanta 2mai ,39atestate 3iunie ,94 ex bac 2 sapt 4iulie ,68 ex bac 2 sapt 5aug.090vacanta 6 septembrie 20097,36 vacanta 2 sapt 7 octombrie 20099,41

21 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Suite aux mesures effectuées et à linterprétation des résultats, léquipe ECO-CNNS a continué la campagne de sensibilisation des utilisateurs afin de réduire la consommation dénergie par: –éliminer lutilisation de la fonction veille des imprimantes pendant la nuit et l installation de prises à interrupteurs –configuration des PC en stand-by si ceux-ci le permettent ou utilisation des prises à interrupteurs; –surveillance de lachat des appareils énergétique électriques de classe supérieure A ou A++. Lobservation de la consommation dénergie enrégistrée pour chacun des consommateurs montre que cest le distributeur deau (chaude et froide) qui a la plus élevée consommation. Il consomme lénerrgie nécessaire à récicler leau froide, mais il a une consommation importante pour chauffer leau.

22 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Enquêtes à lécole et à la maison Les élèves, guidés par les professeurs, ont participé au déroulement des enquêtes concernant la consommation dénergie à la maison, dans leur famille, dans leur ville. Les élèves ECO-LNS ont continué à appliquer, des questionnaires à un échantillon de 180 élèves de différentes classes de gymnase (la septième et la huitième, aussi quune classe pour chaque année détude de lycée – la neuvième, la dixième, lonzième et la douzième). A linterprétation de ces questionnaires on a conclu que la plupart des élèves sont conscients du gaspillage dénergie produit, mais ils ne se sont pas rendu compte du fait quils peuvent obtenir des économies considérables en appliquant des mesures qui naffecteraient pas du tout leur confort. Un autre résultat intéressant est que dans les familles de la plupart des élèves on ne tiennent pas compte de la classe énergétique à laquelle appartient un appareil électrique, mais du prix de celui-ci, même si la différence de prix par rapport à un appareil électrique à efficience énergétique supérieure soit modeste. Conclusion Lachat de la valisette a été très utile car les appareils nous ont permis de mesurer toute sorte consommateurs présents soit à lécole soit à la maison.

23 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Sensibilisation des utilisateurs et questionnaire Ce sont ceux qui utilisent le bâtiment: élèves, professeurs, personnel didactique auxiliaire, personnel non-didactique, qui ont un rôle très important dans léconomie de lénergie par lutilisation des équipements électriques. Cest la raison pour laquelle il est extrêmement important dorganiser une campagne de sensibilisation des utilisateurs du bâtiment. Aussi a-t-on popularisé le projet au niveau du collectif des professeurs, les équipes ECO-CNNS du lycée ont réalisé un programme dinformation et sensibilisation des collectifs délèves pendant les classes de reunion avec leur professeur principal et par la réalisation daffiches, dépliants, exposition de dessins, slogans thématiques. Le professeur et les élèves de service dans lécole auront comme tâche lobservation et la la surveillance de la façon dont on respecte les règles imposées par un éclairage confortable, sans gaspillage dénergie électrique. Les élèves et le collectif didactique de lécole seront aussi motivés par la mise en évidence des économies réalisées du budget de lécole: lestimation du nombre dheures de fonctionnement, la totalisation du nombre dheures de fonctionnement pour lensemble de lécole, en utilisant le prix de 0,14 Euros/kWh. La motivation se fera par léducation des personnes impliquées dans les problèmes de la consommation par lutilisation des équipements électriques, du poids dans le budget de lécole, de la façon dont on utilisera largent.

24 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE E Pages décriture Un groupe important délèves de notre lycée a travaillé dans le domaine des activités de créativité. Ils ont crée: 1. - des calendriers (2009): - en variante numérique, en variante papier, avec des illustrations réalisées par eux-mêmes ayant pour thème central l énergie 2. – des affiches 3. - des dépliants 4. – une brochure contenant une Guide de comportement «vert» 5. - exercices de mots fléchés et jeux sur lordinateur sur le thème de lénergie 6. Le roman interactif Le roman interactif représente une activité très intéressante du projet car, axée sur les problèmes de lénergie renouvelable, elle a permis aux élèves de mettre en valeur pas seulement leur désir de créer, mais aussi de faire apparaître une importante partie de lactivité de documentation en matière de réduction et de remplacement des sources traditionnelles dénergies par des énergies renouvelables.

25 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Ils y ont fait ressurgir les efforts de lépoque actuelle de réduction des coûts par lutilisation de technologies innovantes dans le domaine du bâtiment, la découverte de nouveaux matériaux ou les recherches qui continuent dans ce domaine. Les élèves ont posté sur le site du projet quatre épisodes de roman interactif, mais ils ont dautres en chantier. Ils ont fait, en même temps un travail de traduction des créations des réalisations des partenaires. Une fois les romans achevés nous avons lintention de les publier dans la revue de lécole, en français et en traduction en roumain. Voisci le troisième épisode de leur création. Nous avons souligné les éléments scientifiques et documentaires que nous avons identifiés. A. La Confusion B. Rien nest définitivement acquis C. Une soirée mouvementée D. La Catastrophe énergétique (voir l`annexe)

26 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Dissémination Pour réussir la dissémination des activités, nous avons essayé de: - informer les élèves et les professeurs sur létape de déroulement du projet pour attirer un nombre plus élevé de professeurs à participer au projet ou à utiliser le laboratoire virtuel pour éduquer à lénergie durable. Nous avons pensé en même temps à une éventuelle dissémination des acquis du projet dans les familles, parmi les amis. - informer dautres institutions denseignement de la ville et du pays, en vue de la dissémination du projet, des informations, spécialement lors des réunions des professeurs de différentes disciplines (physique, chimie, sciences, langues modernes, conseillers éducatifs). A la fin du projet nous ferons une dissémination du projet par Internet vers toutes les écoles de notre département et dautres départements pour informer un public aussi large que possible sur nos activites (institutions denseignement, des élèves, des professeurs, le Conseil des parents délèves, la Communauté locale), à travers les médias ou pendant des réunions.

27 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE 1. L'or bleu - l'enjeu de la Planète, jeudi le 30 avril 2009, 12 h à lAlliance Française de Ploieşti, - Cette réunion déroulée en partenariat avec Association «Ecoterra», LInspection Académique - Prahova, «Apa–Nova« et lAlliance Française (le ), Le Musée des Sciences humaines, Prahova, a réuni un grand nombre de professeurs de tout le département autour du thème du gaspillage et de la diminution des ressources naturelles dénergie et a été proposé par léquipe pédagogique du projet Européen de notre lycée.

28 Vă invită să participaţi la dezbaterea: Aurul albastru - miza Planetei L'or bleu - l'enjeu de la Planète Joi, 30 Aprilie 2009, Orele 12,00 Alianţa Franceză Ploieşti Muzeul Judeţean de Ştiinţele Naturii Prahova Asociatia Profesorilor de Biologie Ecoterra

29 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE 2. Le 15 mai 2009, Le Cercle pédagogique des professeurs de Sciences - Câmpina – Débat sur le thème «Le Comportement vert (écologique, éco-énergetique, éco-responsable«, visite au barrage de Paltinu ;

30 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE RE - INTERNATIONAL ONG CAFÉ déroulé au Collège National Nichita Stănescu Ploieşti - vendredi, le , 11,00 h; Participants: AIESEC Ploieşti, 3 étudiants volontaires dAllemagne, la Tchekie et la Pologne, LAssociation Ecoterra, enseignants et les élèves du collège.

31 Le 21 octobre 2009 – Présentation des projets internationnaux déroulés dans le lycée au groupe de 17elèves polonais, 2 professeurs polonais, un représentant de la mairie.

32 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Le 23 octobre 2009 – Réunion des profs de sciences du département, des membres de lassociation Ecoterra et des élèves impliqués dans le projet, à laboratoire de sciences du lycée pour présenter létape actuelle du déroulement du projet.

33 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Le 23 octobre 2009 – Réunion des profs de College à lamphi du lycée pour présenter létape actuelle du déroulement du projet.

34 COLLEGE NATIONAL «NICHITA STANESCU – PLOIESTI, ROUMANIE Le Collège dépose sa candidature pour participer à la compétition organisée par Henkel Romania La Carte des Ecoles vertes – projet déroulé en collaboration avec le centre de Consultance Ecologique – Galati, qui a pour but didentifier et de promouvoir les initiatives écologiques des écoles sur tout le territoire du pays, pour contribuer à léducation pour une vie respectueuse pour lenvironnement – (delais le 8 novembre).


Télécharger ppt "RAPPORT POUR LE COMITE DE PILOTAGE DU 29 – 30 OCTOBRE 2009 FLORENCE."

Présentations similaires


Annonces Google