La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La Wallonie : quel avenir ? Un exemple de présentation U.W.E sur la situation économique en Wallonie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La Wallonie : quel avenir ? Un exemple de présentation U.W.E sur la situation économique en Wallonie."— Transcription de la présentation:

1 1 La Wallonie : quel avenir ? Un exemple de présentation U.W.E sur la situation économique en Wallonie

2 2 Plan de lexposé Les conséquences dun déclin économique La situation économique de la Wallonie Le déclin nest pas une fatalité Comment réagir ? Un premier pas : le Plan Marshall Les grands chantiers à venir Conclusions

3 3 Les conséquences dun déclin économique Le déclin économique est insidieux Entre autres grâce aux mécanismes publics de stabilisation, le déclin économique se fait très progressivement … … avec le danger de ressentir ses pleines conséquences longtemps après quil ait débuté … … le redressement est alors long et ardu !

4 4 Les conséquences dun déclin économique Quelques conséquences importantes Un chômage persistant qui déstructure la société (poches de pauvreté, travail au noir, familles éclatées, augmentation de la petite délinquance et des marchés illicites) Une difficulté à financer les services publics : éducation, justice, protection sociale, soins de santé, culture … Une difficulté à financer les infrastructures : routes, trains, hôpitaux … Une fuite des personnes qualifiées : baisse de la qualité de lenseignement, de la qualité des soins de santé, etc.

5 5 La situation économique de la Wallonie La Wallonie en chiffres 3,4 millions dhabitants (Europe des 27 = 494 millions ) 1,3 millions de personnes ayant un emploi (SPF Economie (EFT), 2005) dans le secteur privé indépendants fonctionnaires demandeurs demploi (ONEM, 2007) Un PIB par habitant de contre pour lEUR15 et pour la Flandre (Eurostat, 2005) Un revenu disponible par habitant de contre pour la Flandre (BNB-ICN, 2005) Dont travaillant à Bruxelles travaillant en Flandre

6 6 La situation économique de la Wallonie Une histoire contrastée … Un « phare » mondial jusquaux années 50 Un « décrochage » qui débute au milieu des années 60 Un « traumatisme » liés aux restructurations industrielles des années 70 et 80 Au contraire dautres régions européennes de tradition industrielle, « difficultés à tirer profit de la révolution technologique et de la mondialisation de léconomie » dans les années 90

7 7 La situation économique de la Wallonie Trois indicateurs … … pour traduire 30 ans de revers économique PIB par habitant 87,5% de la moyenne de lUE 27 contre 120,1% en Flandre (2005) 77,6% de la moyenne de lUE 15 contre 106,6% en Flandre (2005) Taux de chômage 10,5% de la population active ( 2007) contre 7,0 % pour lUE 15 4,4 % pour la Flandre Taux demploi 57% de la population en âge de travailler (15-64 ans) (2007) Contre 66,9% pour lUE 15 66,1% pour la Flandre

8 8 La situation économique de la Wallonie Léconomie wallonne par rapport au Royaume

9 9 La situation économique de la Wallonie PIB par habitant

10 10 La situation économique de la Wallonie PIB par habitant

11 11 La situation économique de la Wallonie On vit encore bien en Wallonie, paradoxe ? Dans labsolu, le niveau de production reste élevé : une économie qui reste parmi les plus prospères de la planète La Wallonie augmente son niveau de vie grâce aux personnes qui vivent en Wallonie mais travaillent à Bruxelles De même, nous bénéficions des transferts financiers de Bruxelles et de la Flandre via les mécanismes sociaux, entre 5 et 7 milliards d CHAQUE ANNEE, cest-à-dire autant que le budget Wallon ou le budget de la Communauté française (enseignement + culture, RTBF) Le travail au noir est très développé Derrière le maintien de notre niveau de vie, des facteurs de dépendance ou illégaux

12 12 La situation économique de la Wallonie Quelles conséquences visibles du déclin wallon ? La pauvreté importante autour des villes industrielles (Liège, Charleroi, Borinage, La Louvière) Les centres des grandes villes se détériorent Difficultés à financer lenseignement supérieur Difficultés à financer des structures sociales, comme les crèches ou les infrastructures (autoroutes …) Arrêter la spirale du décrochage

13 13 Le déclin nest pas une fatalité

14 14 Comment réagir ? Des signes de stabilisation et dun certain dynamisme Depuis le début des années 2000, la croissance économique est à peu près la même que la moyenne européenne et plus proche de celle de la Flandre. Des entreprises leaders mondiaux de leur secteur : Lhoist, IBA, EVS, GSK, IRIS, Techspace Aéro … Un nombre croissant d entreprises high-tech dans les parcs scientifiques Attraction dentreprises prestigieuses : Google, J&J, Microsoft

15 15 Les carences Trop peu dentreprises … (Wallonie : 20/1000 hab, FL: 23/1000 hab) Trop petites … (Wallonie : 9 salariés, FL : 11 salariés, en moyenne) Trop peu en forte croissance (6 % des entreprises ont une croissance > 3 x moyenne) Nécessité de plus dentreprises, plus grandes et à forte croissance, unique moyen pour créer des emplois et financer les politiques publiques Susciter lesprit dentreprendre non seulement dans les entreprises, mais aussi dans les services publics, lenseignement, le non-marchand Comment réagir ?

16 16 Comment réagir ? Partir de nos atouts Localisation géographique centrale (distribution) Dense réseau de communication : terre, eau, rail, air Réseau de télécommunication sophistiqué Grands espaces disponibles pour lactivité économique La proximité de Bruxelles Réseau de «savoir» dense et de qualité (universités …) Potentiel dindustries technologiques Culture industrielle, haute productivité Qualité de vie...

17 17 Comment réagir ? Des atouts bien réels Selon une étude internationale, la Wallonie est au top 5 des régions dEurope les plus attractives pour les investisseurs

18 18 Un premier pas : le Plan Marshall Un vrai premier pas dune politique de redressement Un essai préliminaire confus : le contrat davenir Élections de 2004 : des plans stratégiques trop touffus Août 2006 : le plan dActions Prioritaires dit « Plan Marshall »

19 19 Un premier pas : le Plan Marshall Le Plan Marshall : 1 milliard deuros pour 5 priorités Axe 1 Créer Les pôles de compétitivité 280 millions Axe 2 Stimuler la création dactivités 317,5 millions (financement alternatif) 554,5 millions Axe 3 Alléger les fiscalités sur lentreprise 92,5 millions Axe 4 Doper la recherche et linnovation en lien avec les entreprises 150 millions Axe 5Susciter les compétences pour lemploi 160 millions Total à charge du budget wallon millions

20 20 Un premier pas : le Plan Marshall Appréciation : les + Pour la première fois en Wallonie : Un plan ambitieux axé sur le redressement économique Des mesures précises Des mesures budgétisées Une mise en œuvre rapide Des structures de suivi de la mise en œuvre Une volonté dévaluation

21 21 Un premier pas : le Plan Marshall Appréciation : les – Un manque de moyens au sein des cabinets et de ladministration Une insuffisante restructuration des organismes publics en fonction des objectifs du Plan Marshall (Administrations, FOREM, Intercommunales) Un manque de cohérence entre le plan Marshall et certaines autres politiques (enseignement, environnement, financement des universités …) Plus généralement, le plan Marshall à lui seul ne suffira pas : politique fédéral de lemploi, politique de la Communauté française,…

22 22 Pour accomplir un réel redressement… Les grands chantiers de demain: Lapprofondissement des mesures du plan Marshall Une réforme en profondeur de lenseignement Une amélioration plus substantielle du marché de lemploi Une administration et des services publics moins coûteux et plus efficaces Une meilleure synergie avec Bruxelles Un meilleur soutien à lesprit dentreprise Plus généralement une politique mieux coordonnée entre les différents niveaux de pouvoir: régional, communautaire, fédéral

23 23 Conclusions Les conditions du redressement Un consensus social sur lobjectif (créer et développer des entreprises génératrices demplois et de richesses), sur les moyens et sur leffort à fournir Éviter les raisonnements simplistes : politique néo-libérale contre politique sociale (cfr. Suède, Danemark, Suisse, Autriche, Espagne) Une politique économique et sociale cohérente, à tous les niveaux de pouvoir, sur un long terme (environ 10 ans) Participation de toutes les composantes de la société (administration, enseignement) Mobilisation de la jeunesse : proposer un projet de société enthousiasmant, sans dévalorisation de linitiative privée et de lactivité économique Chacun à un rôle à jouer


Télécharger ppt "1 La Wallonie : quel avenir ? Un exemple de présentation U.W.E sur la situation économique en Wallonie."

Présentations similaires


Annonces Google