La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Services aux personnes âgées : Plateforme pour une vision sociale et positive du vieillissement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Services aux personnes âgées : Plateforme pour une vision sociale et positive du vieillissement."— Transcription de la présentation:

1 Services aux personnes âgées : Plateforme pour une vision sociale et positive du vieillissement

2 2 Mise en contexte Le congrès de la CSN de 2008 a adopté plusieurs résolutions sur la santé et les services sociaux. Elles visent notamment à : soutenir le régime public de santé et de services sociaux revendiquer un accès équitable à des soins et services de qualité pour toute la population Cest dans ce contexte que le groupe de travail santé de la CSN a entrepris, de concert avec les militants des fédérations de la santé FSSS et FP, des travaux ayant permis la réalisation dune plateforme relative aux services aux aînés

3 3 La plateforme Elle sinscrit dans une vision sociale et positive du vieillissement et requiert du gouvernement une meilleure prise en charge du soutien à domicile une plus vaste accessibilité à lhébergement pour les personnes âgées une plus large démocratisation de leurs divers milieux de vie une mobilisation des communautés pour une vie active de nos aînés-es

4 4 Services aux personnes âgées : Une demande en croissance Elle sexplique par le vieillissement de la population Au cours des 20 prochaines années, le vieillissement saccroîtra

5 5 Vieillissement de la population Tableau 1 : Perspectives démographiques selon le groupe dâge, ensemble du Québec, ans ans ans et Tous âges Source : Institut de la statistique du Québec

6 6 Vieillissement de la population Graphique I ans ans 65 ans et plus tous âges Perspectives démographiques (var 2021/2001) : Ensemble du Québec

7 7 Vieillissement de la population Graphique II En 2001, 24 % de la population québécoise avait moins de 19 ans, en 2026, ce groupe représentera 19,1 % Le groupe des ans passera à 56,6 % en 2026 alors quil était de 63 % en 2001 Le groupe des 65 ans et plus de 13 % en 2001, sétablira à 24,4 % en 2026

8 8 Vieillissement de la population En outre, on assiste à une augmentation annuelle moyenne de 3,1 % des ans et de 3,5 % des 85 ans et plus la proportion des personnes âgées vivant seules saccroît avec lâge une personne âgée sur cinq (20,8 %) vivant en ménage privé présente une incapacité modérée ou grave Chez les ans, la proportion sétablit à 14,9 %, puis à 31,6 % dans le groupe des 75 ans ou plus 1 1 Ministère de la Santé et des Services sociaux, Un défi de solidarité : plan daction , 2005 (en 1998, la population âgée de 75 ans et plus vivant en ménage privé avec un degré dincapacité modéré ou grave était estimée à plus de )

9 9 Services aux personnes âgées : une offre insuffisante et inadéquate Malgré les politiques, plans daction et rapports élaborés par le gouvernement La politique du soutien à domicile de 2003 « Chez soi le premier choix » Le plan daction 2005–2010 « Un défi de solidarité » Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés « Préparons lavenir avec nos aînés », (2008)

10 10 Services aux personnes âgées : une offre insuffisante et inadéquate Caractéristiques du soutien à domicile 1 er volet : Les services à domicile proprement dits (les soins et services professionnels : médicaux, infirmiers, etc.), des services daide à domicile (aide domestique, soins dhygiène, etc.), le support technique requis à domicile (équipements, fournitures et aides techniques) 2 e volet : Les services au pourtour du domicile (services des centres de jour, activités de jour, hôpital de jour) 3 e volet : Les mesures relatives au logement, au transport adapté, lintégration sociale et professionnelle, les services municipaux, etc. Dans la politique du soutien à domicile, il est clairement noté que les services à domicile forment une composante des services de santé et des services sociaux, et à ce titre, ils sont accessibles à tous, sans égard au revenu.

11 11 Services aux personnes âgées : une offre insuffisante et inadéquate Dans les faits, nous constatons plutôt un net désengagement de lÉtat caractérisé par : un financement inadéquat du soutien à domicile une offre de services mal définie et partout insuffisante des iniquités au niveau de laccès aux services une volonté gouvernementale davoir moins recours aux lits publics une faible intention daméliorer et dintégrer les services publics destinés aux aîné-es

12 12 Services aux personnes âgées : une offre insuffisante et inadéquate En , le Québec était considéré comme la province canadienne qui investissait le moins dans les services à domicile avec 94 $ par personne par année alors que la moyenne canadienne était de 145 $ 1 1 Conseil des aînés du Québec, Avis sur les milieux de vie pour les aînés en perte dautonomie, septembre 2007

13 13 Services aux personnes âgées : une offre insuffisante et inadéquate En 2008, le rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés « Préparons lavenir avec nos aînés » a fait aussi état dun manque de financement au niveau des services destinés aux personnes âgées. Le coprésident de cette consultation sur les conditions de vie des aîné-es, le docteur Réjean Hébert a déclaré au quotidien sherbrookois La Tribune 1 : « Je suis déçu. De mes quatre principales recommandations, aucune na été retenue. Le gouvernement consacrera 400 millions de dollars sur cinq ans, mais ça ne fait que 80 millions par année. Il faudrait investir 500 millions pour toujours dans le système. Il faut repenser le maintien à domicile. Ce qui est proposé, ce nest pas assez. » 1 La Tribune, Plan daide aux aînés : « Pas assez », dit le Dr Réjean Hébert, 20 mars 2008

14 14 Le cas de lhébergement public : un autre exemple du désengagement de lÉtat Le gouvernement a officiellement institué dans son plan daction 2005–2010, « Un défi de solidarité », le gel du nombre de places en hébergement public ce qui a entraîné : La fermeture de nombreux lits publics (le Cas du CHSLD Jacques Viger de Montréal sous prétexte de vétusté) (Le nombre de lits en CHSLD a connu un recul de 14 % en 15 ans, soit lits) Le manque de places en CHSLD La croissance du parc dhébergement privé La croissance du nombre de places en RI-RTF

15 15 Le Conseil des aînés du Québec dans son rapport de sur les milieux de vie substituts pour les aînés en perte dautonomie nous apprend : « Au 31 mars 2006, plus de personnes étaient inscrites sur une liste dattente pour être admises dans un centre dhébergement et de soins de longue durée. Un peu plus du tiers de ces personnes (37 %) vivaient dans leur domicile en y recevant ou non des services, un autre tiers (34 %) étaient hospitalisées pour des soins de courte durée dans un centre hospitalier de soins généraux et spécialisés (CHSGS), un peu plus de 15 % habitaient dans une résidence privée avec services et les autres personnes vivaient dans dautres milieux (ressource intermédiaire, ressource de type familial, centre de réadaptation). » 1 Conseil des aînés, État de situation sur les milieux de vie substituts pour les aînés en perte dautonomie, 2007, p. 33. Le cas de lhébergement public : un autre exemple du désengagement de lÉtat

16 16 Le ministre de la santé, Yves Bolduc, reconnaît lui- même ce manque de lits publics puisquil a déclaré dans la presse du 26 mai 2009 concernant les urgences : « Mais le plus important, cest quil faut développer le nombre de ressources nécessaires pour que les patients qui ont besoin dêtre admis à lhôpital puissent être traités. Cela signifie créer de nouvelles places en hébergement, notamment dans les CHSLD, mais aussi dans les ressources intermédiaires, comme dans des résidences pour les gens âgés semi-autonomes. Dans beaucoup dhôpitaux, des malades occupent un lit de courte durée sur une unité de soins alors quils devraient se trouver dans un lit de longue durée… » Le cas de lhébergement public : un autre exemple du désengagement de lÉtat

17 17 Le cas de lhébergement public : un autre exemple du désengagement de lÉtat Ce comportement de laisser-faire du gouvernement entraîne ainsi : Une aggravation du manque de services et de soins aux personnes âgées en perte dautonomie Une croissance des coûts pour les services de santé (recours à lurgence, aux services médicaux et à lhospitalisation) Une intensification des pressions sur les proches aidants, majoritairement des femmes Le Conseil des aînés du Québec estime que laide fournie, par les proches aidants, aux personnes âgées en perte dautonomie peut facilement sévaluer à près de 5 milliards de dollars par année 1 1 Conseil des aînés du Québec, Avis sur létat de situation des proches aidants auprès des personnes âgées en perte dautonomie, 2008

18 18 Ainsi, notre plateforme réagit contre cette privatisation des services aux personnes aînées et rappelle au gouvernement cette mise en garde de la Commission des déterminants sociaux de la santé de lOrganisation mondiale de la santé (OMS) 1. « La Commission considère certains biens et services comme des besoins humains et sociétaux de base : laccès à une eau propre, par exemple et les soins de santé. Ces biens et services doivent être mis à la disposition de tous sans considération de solvabilité. Voilà pourquoi en loccurrence, cest le secteur public plutôt que la loi du marché qui garantit une offre et un accès adéquats. » 1 Organisation mondiale de la santé, combler le fossé en une génération, Commission des déterminants sociaux de la santé, 2008 Le cas de lhébergement public : un autre exemple du désengagement de lÉtat

19 19 Les cinq axes de la plateforme 1. Développement substantiel du soutien à domicile public afin daider réellement à vieillir chez soi, avec ses proches, malgré lapparition des maladies chroniques 2. Offre de services uniforme et équitable partout et en fonction des stricts besoins des personnes, en dehors de toute marchandisation de la dépendance 3. Rehaussement et équité daccès aux Soins de longue durée (SLD) dans tous les milieux dhébergement 4. De véritables « milieux de vie » : la participation des personnes aînées, du personnel et de leurs syndicats pour la démocratisation des milieux dhébergement et de services aux aîné-es 5. Alliances pour le logement social et autres adaptations des communautés au vieillissement

20 20 Vision : Vision :Ensemble pour préparer un vieillissement social dont le Québec sera fier Mission : Mission :Miser sur notre système public pour compléter, intégrer et consolider loffre de services sociaux et de santé aux personnes âgées et nourrir durablement la solidarité entre les générations au sein de toutes les communautés Principaux points de la plateforme

21 21 Plan de travail Pour faire avancer ces revendications: des plans de travail à tous les niveaux Pour chacune des revendications contenues dans les 5 axes de la plateforme, les rôles de la CSN, des fédérations et des conseils centraux ont été identifiés

22 22 Plan de travail Les comités de pilotage régionaux ont été réunis le 21 septembre 2009 Chaque région a à documenter la situation des services à domicile et celle des soins de longue durée pour déterminer des revendications régionales en lien avec la plateforme et élaborer un plan daction

23 23 Plan de travail Une nouvelle réunion en janvier 2010 permettra de partager les plans régionaux de même que ceux de la CSN et des fédérations. Place à laction!

24 Services aux personnes âgées : Plateforme pour une vision sociale et positive du vieillissement Merci


Télécharger ppt "Services aux personnes âgées : Plateforme pour une vision sociale et positive du vieillissement."

Présentations similaires


Annonces Google