La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présenté par : Doris Ngandjou Desmond Ngningaye ESSEC-CAMEROUN Parrainé par: M. Gwenael Prié, ingénieur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présenté par : Doris Ngandjou Desmond Ngningaye ESSEC-CAMEROUN Parrainé par: M. Gwenael Prié, ingénieur."— Transcription de la présentation:

1 Présenté par : Doris Ngandjou Desmond Ngningaye ESSEC-CAMEROUN Parrainé par: M. Gwenael Prié, ingénieur

2 Déjà 1500 Camerounais tués en 2 ans chaque année dans le monde, il y a 3 à 5 millions de cas de choléra, avec à décès (OMS) la moitié de la population rurale n'a accès qu'à une source d'eau non potable et non fiable (rivière, marigot, puits non protégé, lac etc.) En conséquence, au Cameroun en 2011, on a eu cas de choléra avec plus de 1500 morts en 2 ans. la plupart des Camerounais ne peuvent soffrir des filtres classiques en métal à FCFA soit 76,34Euro. Nous leur proposons des filtres faits à base de seau plastique (ayant le même système de filtrage que les filtres en métal) à F CFA soit 15,27 Euro. La crise du choléra au Cameroun Les femmes au puits

3 Les cas de choléra au Cameroun Généraux: Lutter contre le choléra dans le monde Produire localement et mettre à la disposition des ONG (UNICEF, OMS, HCR,etc.) les filtres Tsé nou Démarrer graduellement par une phase pilote (50 filtres) et ensuite produire 1000 filtres en Les années futures produire en fonction de la demande. Permettre aux populations vivant dans les conditions précaires davoir les moyens de traitement de leau à domicile. Spécifiques: Réduire les cas de diarrhée des enfants qui en sont particulièrement sensibles. Réduire les dépenses dargent dans les médicaments et le bois de chauffage destiné à lassainissement de leau. Les objectifs

4 Figure 12 : Taux dattaque par district sanitaire. Extrême-nord. Cameroun 2010 [Source : UNICEF, DRSP, Extrême- Nord] Le petit village de Koza (proche du lac Tchad) Notre public ciblé est le village de Koza dans un premier temps. En effet, cest lun des premiers foyers épidémiques du choléra. Et à terme nous comptons produire pour tout le Cameroun. Les facteurs de propagation : léloignement ou lisolement géographique; les difficultés daccès à leau et le manque de pratiques dassainissement; les déplacements saisonniers des populations de part et dautre des frontières du Cameroun avec le Tchad et le Nigeria. ces districts sont également des zones pauvres caractérisés par un faible taux daccès à leau potable (- 15% à Mokolo, Maga et -25 % à Kolofata, Koza) selon lagence de médecine préventive Le Public ciblé

5 Facilitons la purification de leau Ressources utilisées : 2 seaux transparents, 2 bougies céramiques et 1 robinet en plastique. Superposer les 2 seaux Percer le fond du premier seau (seau du dessus) de deux trous denviron 5cm de diamètre jusqu à ce que cela traverse le couvercle du deuxième seau (seau en dessous) les deux trous doivent être distants lun de lautre de 20cm fixer à laide des bougies et des écrous, le premier seau sur le couvercle du deuxième seau ; cest à cette étape que sachève le processus de réalisation de notre filtre. fixer le robinet à laide des écrous Mode de fabrication du filtre « Tsé Nou »

6 l'eau est versée dans l'élément filtrant, qui contient 10 litres, puis s'infiltre dans les pores des bougies, produisant ainsi de l'eau potable à un taux de 1 à 2 litres par heure. Avec 3 remplissages par jour, on a plus de 20 litres. Bien que les études indiquent que l'argent dans l'élément en céramique reste efficace jusqu'à 7 ans, il est recommandé de changer la cartouche tous les 2 à 3 ans. Lentretien du filtre Le nettoyage se fait en frottant l'élément en céramique lorsque les pores se bouchent (le débit est très faible) Veillez à ce quil ny ait aucune fissure. Une fois qu'une fissure est créée l'eau n'est plus sûr. En même temps le réceptacle doit être nettoyé pour empêcher la croissance bactérienne. Utilisation et entretien du filtre

7 Nos potentiels partenaires: LUNICEF, le HCR, MSF, la Croix Rouge et les ONG locales. Notre stratégie Marketing Identifions les 4P Le produit: Le filtre Tsé Nou Le Prix: F Cfa 15,27 Le Positionnement Challenger grâce la matière et le prix La Promotion: Directe et à terme le e- marketing

8 Objectifs - confirmer la fiabilité - Acquérir la Certification du filtre avant de le mettre à lusage des ménages camerounais. - Prise de contact avec les partenaires potentiels CALENDRIER ET EVALUATION BUDGETAIRE: 1527 Phase pilote ActivitésCaractéristiquesPériodeMontant Etude techniques Analyse de leau au centre PasteurMai Test dingénierie de fuite deauMai Etude de marchéDistribution de 50 filtres aux Ménagesjuin Test piloteLappel et sms pour interroger et accompagner nos consommateurs Juin

9 Budget de la phase de démarrage Phases/MoisJuilletAoûtSeptembreOctobre I- Phase dinvestissement Légalisation de lassociation ( ) 152,67 Formation des employés ( ) 1068,7 Certification ,69 Total ,06 Les frais de la phase pilote sélèvent à1527. Les frais de démarrage et de production de 200 filtres sélèvent à 3358,78. Soit un budget de 4885,77 pour réaliser ce projet. Nous comptons financer ce projet par la cagnotte de Challenge humanitech. A défaut, ce projet sera financé à 50% par nos partenaires ONG, 25% par nos fonds propres et 25% par un prêt bancaire)

10 Phases/ MoisJuilletAoûtSeptembreOctobre II- phase dexploitation Bâtiments et électricité ,67 Matériel ( seaux, bougies, Robinets.) ,7 Employé ,67 Marketing ,67 TOTAL CF ,72 III-Ventes 200 seaux ,44 Bénéfice ,72 Phase dexploitation ventes Ce bénéfice servira à couvrir les charges et à relancer une seconde phase de production de filtres destinés aux ONG locales.

11 Sur le plan technologique : Lenvoi des SMS 1 fois par semaine à nos consommateurs pour quils noublient pas de nettoyer leur filtre et de vérifier déventuelles fissures. Sur le plan écologique : utiliser des seaux faits à base de bioplastiques pour la fabrication des filtres et à lissue des 3 années dutilisation, nous inviterons les ménages à nous vendre les filtres usés à 1000 F CFA soit 1,53 pour le recyclage. (notre approche RSE) Objectif à long terme Permettre à toute les familles camerounaises davoir un filtre. Créer un circuit de distribution des filtres dans la sous-région Afrique Centrale et progressivement dans lAfrique toute entière grâce au e- marketing. « Avec le filtre « Tsé nou » barrons la route au choléra » Développements futurs Accompagnement des ménages après la livraison


Télécharger ppt "Présenté par : Doris Ngandjou Desmond Ngningaye ESSEC-CAMEROUN Parrainé par: M. Gwenael Prié, ingénieur."

Présentations similaires


Annonces Google