La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HISTOIRE DES ARTS LART ET LA GUERRE ARTS, ETATS ET POUVOIRS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HISTOIRE DES ARTS LART ET LA GUERRE ARTS, ETATS ET POUVOIRS."— Transcription de la présentation:

1 HISTOIRE DES ARTS LART ET LA GUERRE ARTS, ETATS ET POUVOIRS

2

3 LARTISTE NOM: Ruiz Picasso PRENOM: Pablo DATES: né en 1881 à Malaga (Espagne) et mort en 1973 à Mougins (France) NATIONALITE: Espagnol

4 BIOGRAPHIE: Peintre, dessinateur et sculpteur. Pablo Picasso passa lessentiel de sa vie en France. Artiste utilisant tous les supports pour son travail, il est considéré comme le fondateur du cubisme. Il est l'un des plus importants artistes du XX e siècle, tant par ses apports techniques et formels que par ses prises de positions politiques. Il a produit œuvres dont environ tableaux cubismeXX e siècle Son travail artistique traversa plusieurs périodes: -La période Bleue de ex: « La Celestina » ce nom vient du fait que le bleu est la teinte dominante de ses tableaux de cette époque, qui a débuté avec le suicide de son ami espagnol Carlos Casagemas [17], ce qui explique qu'elle soit marquée par les thèmes mélancoliques de la mort, de la vieillesse, et de la pauvreté. Carlos Casagemas [17]

5 -La période rose de : ex: « les saltimbanques » Les thèmes abordés sont la joie et l'inquiétude existentielle. Il reste mélancolique et dominé par l'amour ; on y trouve aussi de nombreuses références au monde du zoo et du cirquemélancolique

6 -De 1907 à 1909 Picasso est sous influence de l'art africain, notamment de l'art congolais ]. Cette période est marquée au début par les deux figures du côté droit des Demoiselles d'Avignon qui ont été en partie inspirées par les masques africains que Picasso possédait. ]Demoiselles d'Avignon -La période du cubisme de Puis de 1916 à 1924 il revient à la figuration et au classicisme: ex « Trois femmes à la fontaine » - Pour enfin vivre une rupture radicale dans sa production car influencé indéniablement par les poètes surréalistes: ses tableaux deviennent alors plus violents. Opposé à la guerre. En 1940, il sexile en France à Paris puis à Mougins où il sinteressera à la céramique et produit quelques œuvres. Il mourut à lâge de 92 ans.

7 CUBISME De 1907 à 1914, il réalise avec Georges Braque des peintures qui seront appelées « cubistes » Georges Braque Elles sont caractérisées par une recherche sur la géométrie et les formes représentées : tous les objets se retrouvent divisés et réduits en formes géométriques simples, souvent des carrés. Cela signifie en fait qu'un objet n'est pas représenté tel qu'il apparaît visiblement, mais par des codes correspondant à sa réalité connue. Le cubisme consiste aussi à représenter sur une toile en deux dimensions un objet de l'espace. Picasso décompose l'image en multiples facettes (ou cubes, d'où le nom de cubisme) et détruit les formes du réel pour plonger dans des figures parfois étranges. Cette technique, initiée par Picasso et Braque, fit de nombreux émules tels que Juan Gris, Francis Picabia… cubismeJuan GrisFrancis Picabia L'œuvre fondatrice du cubisme est Les Demoiselles d'Avignon. Cette peinture fut commencée pendant l'hiver , et achevée début juillet 1907.cubismeLes Demoiselles d'Avignonjuillet1907

8 SURREALISME ( ) est un mouvement littéraire et culturel de la première moitié du XX e siècle, comprenant lensemble des procédés de création et dexpression utilisant toutes les forces psychiques (automatisme, rêve, inconscient) libérées du contrôle de la raison et en lutte contre les valeurs reçues. André Breton le définit dans le premier Manifeste du Surréalisme comme un « automatisme psychique pur, par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée.André BretonManifeste du Surréalisme Magritte « Ceci nest pas une pipe »

9 LARTISTE QUI TEMOIGNE: Lart comme révolte et comme cri de douleur PABLO PICASSO- « GUERNICA » -1937

10 TITRE: Guernica DATE: 1937 TECHNIQUE: Huile sur toile DIMENSIONS: H:3,71m L:7,82 LIEU DEXPOSITION: Musée Reina Sofia Madrid MOUVEMENT ARTISTIQUE: Cubisme / Surréalisme GENRE: Peinture dHistoire PERIODE HISTORIQUE (Contexte): XXème s. En Espagne en 1936, le général Franco, fasciste proche des nazis soulève larmée espagnole contre le gouvernement républicain de gauche, le Front populaire. Cest le début dune guerre civile entre nationaliste (partisans de Franco) et républicains. En avril 1937, les avions allemands envoyés par Hitler pour aider les nationalistes massacrent les habitants de Guernica, petite ville basque aux mains des républicains, à lheure où les rues sont pleines de monde. Quelques jours plus tard, Picasso réagit et se met au travail. Il commence à peindre son célèbre tableau.

11

12 ANALYSE ICONOGRAPHIQUE ET INTERPRETATIVE DESCRIPTION, que voit-on? Quelles sont les formes reconnaissables?: -On reconnait des formes comme étant des visages criant, grâce à leurs yeux, leur bouche ouverte. -Une femme nue (à gauche) avec son enfant dans les bras qui hurle -Un homme mort au sol sous le cheval avec dans la main une épée cassée -Un personnage à droite qui sort des flammes -On reconnait un taureau à ses cornes, un buffle à la courbure de son échine. -Un cheval hennit -Un bras apporte de la lumière, dautres sont tendus vers le ciel ou écartelés au sol. -Une sorte dœil/ampoule surplombe lensemble de la scène -Dans lombre se distingue un oiseau à son cou et son bec tendus, criant vers le ciel -Quelques pans de murs, une pente dun toit…une fenêtre

13 INTERPRETATION: quen déduit-on? -Le buffle semble nous regarder impassible -Lhomme au sol semble être découpé par les attaques du cheval qui symbolise le peuple en guerre. On remarque que sa langue à la forme dun obus. -La présence dune fleur à ses côtés témoigne de lespérance que lhomme avait de vaincre lanimal. -La femme qui séchappe de flamme serait une allégorie qui représente la douleur physique. Celle qui crie avec son bébé mort serait une allégorie de la douleur spirituelle face à linfanticide. Elles sont toutes les deux agenouillées implorant la divine providence. -La fenêtre laisse passer très peu de lumière donc très peu despoir de sen sortir -Une autre femme surgissant de la fenêtre vient se lancer contre le cheval en brandissant un quinquet qui contraste avec lampoule électrique: résultat du progrès scientifique et technologique qui a amené les hommes à linvention de la bombe. -Les animaux: le cheval représente le peuple qui se bat et qui est blessé (une lance traverse son flan représentant celle qui blesse le christ dans de nombreux tableaux religieux.), il peut aussi représenter la liberté mourante. Le taureau symbole de lEspagne est mis dans un coin impassible. Il observe le bombardement. Incarnation de la brutalité et de lobscurité. Il semblerait que les traits de Picasso se reflètent dans ceux de lanimal. La colombe symbole de la paix est blessée, ressemble à un avion de guerre, échoué. -Les visages expriment la mort dun peuple désarmé. Les yeux en formes de larmes traduisent la souffrance et le désarroi. -Il y en a de tous les côtés, loeil est sollicité de toutes parts, une multitude de plans gris perturbent la lecture de limage. Il est difficile de savoir où se passe la scène. On ne sait pas si on est à lextérieur ou à lintérieur.

14

15

16

17

18

19

20 THEME: SUJET En 1937, le gouvernement Espagnol républicain alors au pouvoir commande à Picasso une grande composition murale pour le pavillon espagnol de lexposition universelle de Paris. Alors que cette commande lui est faite Picasso ne sait pas quelle direction prendre pour y répondre. Mais quelques jours plus tard, lactualité va créer le facteur déclenchant de cette œuvre: Laviation nazie bombarde le 26 avril 1937, la ville basque de Guernica faisant près de 2000 morts, le sujet est trouvé. « La peinture n'est pas faite pour décorer les appartements, c'est un instrument de guerre, offensif et défensif, contre l'ennemi. » Picasso, à propos de Guernica.

21 ANALYSE PLASTIQUE

22 COMPOSITION Dans cette peinture apparaissent 5 personnes: 4 femmes, 1 homme. 4 animaux: le cheval, le buffle, la colombe, le taureau On peut diviser la composition en 3 parties Au fond du tableau des formes géométriques sombres évoquent des immeubles effondrés

23 1. Les principales lignes de force du tableau forment un triangle. Placé au centre de la composition, : La pièce maîtresse : le cheval blessé = symbolise : le peuple. Nous sommes attirés jusqu'à la mère portant son enfant mort. 2. Au premier plan de la composition : Le guerrier tombé au sol est dans la position de la crucifixion La partie gauche est occupée par l'inébranlable taureau dont l'origine artistique et mythique remonte à l'âge minoen. Il symbolise : la force. 3. Le chœur des femmes : trois femmes sur le coté droit de la composition forme un chœur antique, pleurant la liberté agonisante. - Celle de droite tombe dans une maison en flamme, - La deuxième s'enfuit en courant - La dernière, une mère, hurle avec son enfant dans les bras.

24 TRAITS/LIGNES Picasso transforme et se joue de la représentation, simplifiant jusquà lextrême parfois les formes et ne conservant que quelques lignes. Les formes sont géométrique, cernées de trait noir fin. Le pelage du cheval, fait de petits traits serrés, réguliers et alignés rappelle les caractères typographiques

25 COULEUR La monochromie du tableau montre la gravité du sujet. Couleur de la tragédie. Le Noir et blanc évoque la presse, Picasso ayant été informé par voie de presse. Cela ressemble à un collage de feuilles de journaux grâce auxquels le monde apprit le massacre Contraste noir et blanc violents qui sentrechoquent et donnent une impression de chaos.

26 LUMIERE La lumière ne vient ni de gauche ni de droite, ni den haut, ni den bas Elle ne vient pas de la fenêtre ni des deux lampes qui ne produisent aucune clarté. La lumière ne vient ni de dehors, ni de lintérieur. Elle émane de lintensité même de la scène Le clair /obscur renforce le caractère dramatique de la scène.

27 MATIERE / LA TOUCHE Lisse et brillant Absence de la trace de loutil

28 INFLUENCES ARTS DU VISUELS: Nicolas Poussin, ''Le massacre des Innocents'', huile sur toile, , 147x171, musée Condé, Chantilly.

29 Francisco de Goya, ''Tres de Mayo', 1814, huile sur toile; 345 × 266 cm; Museo del Prado. La comparaison entre ces deux tableaux nés d'une tragédie historique doit être menée avec prudence : Goya peint 6 ans après les faits, et transmet un message de résistance à l'oppression.

30 Eugène Delacroix, ''La liberté guidant le peuple'', Au premier plan, on voit trois morts : un dénudé nayant quune chaussette, et les deux autres sont habillés, malgré les déchirures sur leurs vêtements. Au sol, il y a du bois, des pierres, et des casques de combattants.

31 1937 Art du quotidien: Coco Chanel « tailleur » À lannonce de la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, en 1937, elle présente une collection « bleu-blanc- rouge » patriote puis ferme subitement sa maison de couture et licencie l'intégralité du personnel (4 000 ouvrières qui confectionnaient annuellement modèles), se consacrant uniquement à son activité dans le domaine des parfums dont la boutique reste ouverte.Seconde Guerre mondiale

32 Art du visuel: (Cinéma) Charlie Chaplin ( ) « Le dictateur » 1940

33 Art de lespace: « Le palais de Chaillot » réalisé en 1937 pour lexposition universelle par les architectes Leon Azema, Jacques Carlu et Louis Hipollyte Boileau. Situé place du trocadéro à Paris

34 Art du langage Paul Éluard ( ) écrit « Liberté » en réponse à loccupation de la France par lAllemagne. Publié en 1942 dans le recueil Poésie et vérité. Puis parachuté à des milliers dexemplaire par des avions britannique de la Royal Air Force au dessus du sol français.


Télécharger ppt "HISTOIRE DES ARTS LART ET LA GUERRE ARTS, ETATS ET POUVOIRS."

Présentations similaires


Annonces Google