La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Limpact sanitaire des vols de nuit à Roissy Simone Nérome ADVOCNAR (Association de Défense Contre les Nuisances Aériennes) Colloque Européen: « Les vols.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Limpact sanitaire des vols de nuit à Roissy Simone Nérome ADVOCNAR (Association de Défense Contre les Nuisances Aériennes) Colloque Européen: « Les vols."— Transcription de la présentation:

1 Limpact sanitaire des vols de nuit à Roissy Simone Nérome ADVOCNAR (Association de Défense Contre les Nuisances Aériennes) Colloque Européen: « Les vols de nuit en Europe: vers une réglementation? » Bruxelles 2 juin 2005

2 Le contexte Roissy-CDG est la première plate- forme européenne en nombre de mouvements Roissy-CDG est la première plate- forme européenne en nombre de mouvements en en 2004 soit 1440 par 24 heures soit 1440 par 24 heures 160 décollages et atterrissages la nuit (22h-6h) 160 décollages et atterrissages la nuit (22h-6h)

3 Trafic mondial 2003 AEROPORTMOUVEMENTS CHICAGO ATLANTA DALLAS LOS ANGELES PHOENIX PARIS CDG MINNEAPOLIS DENVER CINCINNATI DETROIT LAS VEGAS HOUSTON LONDRES HEATHROW

4 Trafic de nuit en Europe Roissy Roissy Francfort Francfort Liège Liège Amsterdam-Schipol Amsterdam-Schipol Londres-Heathrow Londres-Heathrow

5 Le contexte Les axes dapproche et de départ concernent surtout à louest des territoires très peuplés Les axes dapproche et de départ concernent surtout à louest des territoires très peuplés Selon les conditions météorologiques de à personnes sont survolées jour et nuit par des avions volant à moins de 3000 mètres daltitude Selon les conditions météorologiques de à personnes sont survolées jour et nuit par des avions volant à moins de 3000 mètres daltitude

6 Populations survolées IAURIF octobre 2004 altitudes Configuration face à louest Configuration face à lest 0 à 1000 mètres à 2000 mètres à 3000 mètres TOTAL

7 Le contexte La forte densité du trafic est à lorigine de nuisances sonores qui constituent pour les populations survolées un souci majeur surtout la nuit La forte densité du trafic est à lorigine de nuisances sonores qui constituent pour les populations survolées un souci majeur surtout la nuit Le positionnement des 4 pistes en doublet, et leur spécialisation atterrissage/décollage équivalent en terme de nuisances à deux pistes surexploitées Le positionnement des 4 pistes en doublet, et leur spécialisation atterrissage/décollage équivalent en terme de nuisances à deux pistes surexploitées Depuis la fin des années 90, limplantation dune société de fret express a entraîné un essor des vols de nuit avec pour corollaire une dégradation importante de lambiance sonore Depuis la fin des années 90, limplantation dune société de fret express a entraîné un essor des vols de nuit avec pour corollaire une dégradation importante de lambiance sonore

8 Évolution du trafic la nuit + 38 %

9 Le contexte Le contexte Cette situation a amené les professionnels de santé du secteur à sinterroger sur les effets de ces nuisances sonores nocturnes sur la santé des personnes Cette situation a amené les professionnels de santé du secteur à sinterroger sur les effets de ces nuisances sonores nocturnes sur la santé des personnes Leur caractère excessif ne représentant plus une simple atteinte à la qualité de vie, mais bien un enjeu de santé publique Leur caractère excessif ne représentant plus une simple atteinte à la qualité de vie, mais bien un enjeu de santé publique

10 Valeurs guides de lOMS environnement effets critiquesLeq (dBA) Base temps (h) Lmax (dBA) Zone résidentielle (extérieur) Gêne moyenne en journée et soirée Intérieur dune habitation Intelligibilité dun discours Chambre à coucher intérieur Troubles du sommeil la nuit Chambre à coucher extérieur Troubles du sommeil (fenêtres ouvertes) 45860

11 Avis du Conseil supérieur dHygiène publique de France mai 2004 Respecter pendant la période 22h-6h en façade des habitations (en prenant en compte un isolement de façade de 25 dB(A)) L Aeq < 55 dB(A) L Aeq < 55 dB(A) Moins de 10 évènements sonores, toutes sources confondues, avec un L Amax > 70 dB(A) Moins de 10 évènements sonores, toutes sources confondues, avec un L Amax > 70 dB(A)

12 Etude dimpact sonore

13 ApparitionDuréeLmaxHeure Lmax 22:00:530:00:3146,6 22:01:03 22:05:070:00:2645,8 22:05:17 22:09:110:00:2440,5 22:09:21 22:17:230:00:2741,1 22:17:36 22:20:380:00:2448,0 22:20:48 22:22:200:00:3151,2 22:22:37 22:24:120:00:3046,9 22:24:27 22:27:590:00:2845,9 22:28:12 22:30:350:00:2648,9 22:30:47 22:32:150:00:2649,6 22:32:26 22:34:030:00:2641,0 22:34:14 22:35:410:00:2446,2 22:35:48 22:40:080:00:2449,3 22:40:18 22:42:210:00:2540,5 22:42:31 22:54:180:00:2248,0 22:54:28 22:56:210:00:2448,5 22:56:31 23:01:010:00:2448,5 23:01:11 23:20:100:00:2349,4 23:20:18 23:26:320:00:2147,5 23:26:43

14 Etude dimpact sonore 23:34:120:00:3649,8 23:34:25 23:41:220:00:2946,9 23:41:43 23:43:160:00:3040,6 23:43:26 23:44:290:00:2643,2 23:44:40 23:48:350:00:2942,1 23:48:46 23:50:530:00:2046,4 23:51:04 23:53:020:00:2740,2 23:53:13 23:57:580:00:2049,0 23:58:06 00:01:150:00:2248,8 00:01:24 00:05:510:00:3040,8 00:06:04 00:10:150:00:2347,7 00:10:27 00:11:400:00:3341,4 00:11:57 00:28:520:00:3341,7 00:29:06 00:32:530:00:2146,2 00:33:01 00:54:000:00:2448,9 00:54:10

15 Etude dimpact sonore 01:11:530:00:2147,4 01:12:02 01:15:180:00:2146,3 01:15:28 01:23:060:00:2442,6 01:23:15 05:08:510:00:2449,3 05:09:06 05:25:570:00:2043,2 05:26:08 05:35:430:00:4142,1 05:36:03 05:39:020:00:2848,8 05:39:15 05:49:360:00:2349,8 05:49:43 05:50:560:00:2247,0 05:51:10 05:53:090:00:2944,0 05:53:28 05:58:420:00:3541,9 05:58:58

16 Etude dimpact sonore Lanalyse des mesures a été confiée à un expert acousticien Lanalyse des mesures a été confiée à un expert acousticien 68% des survols nocturnes dépassent les valeurs seuils de lOMS 68% des survols nocturnes dépassent les valeurs seuils de lOMS

17 Les publications scientifiques et médicales Mise en évidence des effets extra-auditifs du bruit: Réaction de stress Réaction de stress Répercussions psychologiques et pathologies psychiatriques Répercussions psychologiques et pathologies psychiatriques Pathologies cardiovasculaires Pathologies cardiovasculaires Troubles dacquisition de la lecture et performances scolaires chez les enfants Troubles dacquisition de la lecture et performances scolaires chez les enfants Troubles du sommeil: difficultés dendormissement, sommeil haché, réveils précoces, au total moindre durée de sommeil réparateur. Troubles du sommeil: difficultés dendormissement, sommeil haché, réveils précoces, au total moindre durée de sommeil réparateur.

18 Les publications scientifiques et médicales Le sommeil lent et profond, stades III et IV, prédomine habituellement en début de nuit : il favorise la réparation tissulaire, la synthèse de protéines et d'hormones. La fréquence cardiaque, la pression artérielle et la ventilation diminuent, la température centrale baisse. Le sommeil lent et profond, stades III et IV, prédomine habituellement en début de nuit : il favorise la réparation tissulaire, la synthèse de protéines et d'hormones. La fréquence cardiaque, la pression artérielle et la ventilation diminuent, la température centrale baisse. Le sommeil lent est réparateur de la fatigue physiologique, le cortex est au repos et la mémorisation absente. Le sommeil lent est réparateur de la fatigue physiologique, le cortex est au repos et la mémorisation absente.

19 Les publications scientifiques et médicales Le sommeil paradoxal, se déclenche toutes les 90 mn environ. Toutes les structures corticales sont en éveil pendant des phases continues de 20 mn. Le sommeil paradoxal, se déclenche toutes les 90 mn environ. Toutes les structures corticales sont en éveil pendant des phases continues de 20 mn. Au cours du sommeil paradoxal, le mode de fonctionnement cérébral des mammifères est optimal. Toutes les fonctions neuropsychiques peuvent collaborer au développement du rêve Au cours du sommeil paradoxal, le mode de fonctionnement cérébral des mammifères est optimal. Toutes les fonctions neuropsychiques peuvent collaborer au développement du rêve

20 Publications internationales Les études sont anglo-saxonnes pour la plupart: Los Angeles Los Angeles Amsterdam Amsterdam Londres Londres Japon, Allemagne, Belgique… Japon, Allemagne, Belgique… Roissy: 1 micro-étude Roissy: 1 micro-étude

21 Savoir pour agir Devant cette insuffisance dévaluation des impacts sanitaires de lactivité de Roissy, 2 associations, avec laide financière du Conseil Général du Val dOise et de communautés de communes, ont décidé de lancer une étude épidémiologique visant à étudier les troubles du sommeil et les troubles anxio-dépressifs chez les personnes vivant sous les couloirs aériens Devant cette insuffisance dévaluation des impacts sanitaires de lactivité de Roissy, 2 associations, avec laide financière du Conseil Général du Val dOise et de communautés de communes, ont décidé de lancer une étude épidémiologique visant à étudier les troubles du sommeil et les troubles anxio-dépressifs chez les personnes vivant sous les couloirs aériens

22 Savoir pour agir Cette étude a été confiée à la société Cemka-eval sous la responsabilité du Dr Stéphane Bouée, Médecin épidémiologiste Cette étude a été confiée à la société Cemka-eval sous la responsabilité du Dr Stéphane Bouée, Médecin épidémiologiste Lexpertise scientifique a été assurée par le Dr Eric Lainey spécialiste des troubles du sommeil à lHEGP Lexpertise scientifique a été assurée par le Dr Eric Lainey spécialiste des troubles du sommeil à lHEGP

23 Objectif Lobjectif de létude : Lobjectif de létude : comparer les troubles du sommeil et leurs répercussions (anxiété et dépression) liés aux nuisances sonores entre : –Un échantillon aléatoire de personnes résidant dans la zone géographique concernée par les nuisances sonores de laéroport de Roissy ; –Un échantillon aléatoire de personnes résidant dans une zone géographique témoin.

24 Méthodologie Exposés: 500 personnes Exposés: 500 personnes –Gonesse (250) –Soisy-sous-Montmorency Non exposés (témoins): 500 personnes Non exposés (témoins): 500 personnes – Noisy-le Sec (250) – Gagny (250)

25 Méthodologie Exposés: 500 personnes habitant Gonesse et Soisy-sous-Montmorency Exposés: 500 personnes habitant Gonesse et Soisy-sous-Montmorency Non exposés (témoins): 500 personnes habitant Noisy-le Sec et Gagny Non exposés (témoins): 500 personnes habitant Noisy-le Sec et Gagny

26 Méthodologie Questionnaires génériques élaborés par des équipes de recherche anglo-saxonnes Questionnaires génériques élaborés par des équipes de recherche anglo-saxonnes Traduits en français selon une procédure stricte et standardisée Traduits en français selon une procédure stricte et standardisée Utilisés dans des études dans le domaine de la santé (essais thérapeutiques …) Utilisés dans des études dans le domaine de la santé (essais thérapeutiques …)

27 Sommeil : MOS-sleep 12 questions : durée et difficultés dendormissement, sommeil paisible, sommeil suffisant, réveils fréquents, somnolence diurne etc. 12 questions : durée et difficultés dendormissement, sommeil paisible, sommeil suffisant, réveils fréquents, somnolence diurne etc. Calculs de scores regroupant différentes questions et calculés selon le niveau des réponses de manière à varier de 0 à 100 Calculs de scores regroupant différentes questions et calculés selon le niveau des réponses de manière à varier de 0 à scores : index I et II, perturbation du sommeil, somnolence, adéquation du sommeil 5 scores : index I et II, perturbation du sommeil, somnolence, adéquation du sommeil

28 Qualité de vie : profil de santé de Duke 17 questions ; 17 questions ; Calcul de scores variant de 0 à 100 : Calcul de scores variant de 0 à 100 : –Santé physique –Santé mentale –Santé sociale –Anxiété –Dépression

29 Troubles psychologiques : Global Health Questionnaire 28 questions ; 28 questions ; Calcul de scores : Calcul de scores : –Global portant sur les 28 questions, –Anxiété et insomnie –Dépression sévère –Dysfonctionnement social –Symptômes somatiques

30 Résultats

31 Résultats Entretiens téléphoniques réalisés du 23 février au 18 mars 2004 Entretiens téléphoniques réalisés du 23 février au 18 mars 2004 Durée dun entretien: 15 à 20 minutes Durée dun entretien: 15 à 20 minutes Taux dacceptation global de 50% : Taux dacceptation global de 50% : –51,9% chez les exposés –48,0% chez les non exposés

32 Résultats Caractéristiques socio- démographiques des 2 groupes Caractéristiques socio- démographiques des 2 groupes

33 Sommeil – MOS sleep - 1

34 Qualité de vie - Duke - 1

35 Troubles psychologiques - GHQ - 1 P=0,07 P=0,1 P=0,8 P=0,1 P=0,3

36 Différences selon lâge 18 – 40 ans40 – 59 ans> 60 ans P=0,1 P=0,08 P=0,2 P=0,6 P=0,3 P=0,2 P=0,004P=0,006 P=0,01 P=0,02

37 Différences selon le sexe HommesFemmes P<0,001 P=0,4 P=0,6 P=0,5 P=0,6 P<0,001 P=0,003

38 Différences selon lancienneté dhabitation 10 ans P=0,9 P=0,002 P=0,01 P<0,001 P=0,006 P=0,6 P=0,4 P=0,9

39 SOMMEIL ET SANTE Les troubles du sommeil sont un problème majeur de santé publique qui affectent la vie personnelle : les personnes qui en souffrent se sentent plus fatiguées et plus irritables, leur vie familiale et sociale est perturbée à tout âge. Ils génèrent des troubles intellectuels, en particulier des troubles de la mémoire et de la concentration. Leur intrication avec la dépression est fréquente. Les troubles du sommeil sont un problème majeur de santé publique qui affectent la vie personnelle : les personnes qui en souffrent se sentent plus fatiguées et plus irritables, leur vie familiale et sociale est perturbée à tout âge. Ils génèrent des troubles intellectuels, en particulier des troubles de la mémoire et de la concentration. Leur intrication avec la dépression est fréquente. Ils peuvent être aussi la cause d'accident du travail, de la voie publique ou domestiques en raison des troubles de l'attention quils entraînent dans la journée, parfois aggravés par certains somnifères. Ils peuvent être aussi la cause d'accident du travail, de la voie publique ou domestiques en raison des troubles de l'attention quils entraînent dans la journée, parfois aggravés par certains somnifères.

40 SOMMEIL ET SANTE Ils ont pour conséquence une perturbation des activités journalières et de la qualité de vie. On sait que l'insomnie a aussi des conséquences économiques importantes puisque les insomniaques perdent en moyenne six jours de travail par mois. Ils sont, de plus, grands consommateurs de soins, de consultations spécialisées, d'examens complémentaires, de médicaments et d'hospitalisation. Ils ont pour conséquence une perturbation des activités journalières et de la qualité de vie. On sait que l'insomnie a aussi des conséquences économiques importantes puisque les insomniaques perdent en moyenne six jours de travail par mois. Ils sont, de plus, grands consommateurs de soins, de consultations spécialisées, d'examens complémentaires, de médicaments et d'hospitalisation.

41 CONCLUSION A la lumière des connaissances théoriques établies et des données épidémiologiques observées, une décision de santé publique simpose : A la lumière des connaissances théoriques établies et des données épidémiologiques observées, une décision de santé publique simpose :

42 CONCLUSION Linstauration dun couvre-feu total de plusieurs heures consécutives sur les plates-formes implantées à proximité de zones urbanisées Linstauration dun couvre-feu total de plusieurs heures consécutives sur les plates-formes implantées à proximité de zones urbanisées Et cela, dans le cadre dune réglementation commune aux grands aéroports européens pour des raisons déquilibre concurrentiel Et cela, dans le cadre dune réglementation commune aux grands aéroports européens pour des raisons déquilibre concurrentiel

43 CONCLUSION « depuis toujours la faune et la flore ont évolué, les lignées présentent dinnombrables variations de détails et, enfin, la sélection naturelle est si rigoureuse que la moindre variation utile fait triompher la lignée qui la possède. Jadmets complètement que la sélection naturelle agit dordinaire avec une extrême lenteur (...) Comme la sélection naturelle nagit que par accumulations de variations légères, successives et favorables, elle ne peut pas produire des modifications considérables ou subites ; elle ne peut agir quà pas lents et courts ». Charles Darwin « depuis toujours la faune et la flore ont évolué, les lignées présentent dinnombrables variations de détails et, enfin, la sélection naturelle est si rigoureuse que la moindre variation utile fait triompher la lignée qui la possède. Jadmets complètement que la sélection naturelle agit dordinaire avec une extrême lenteur (...) Comme la sélection naturelle nagit que par accumulations de variations légères, successives et favorables, elle ne peut pas produire des modifications considérables ou subites ; elle ne peut agir quà pas lents et courts ». Charles Darwin Les riverains daéroports auront-ils encore besoin de sommeil dans 100 millions dannées? Les riverains daéroports auront-ils encore besoin de sommeil dans 100 millions dannées?


Télécharger ppt "Limpact sanitaire des vols de nuit à Roissy Simone Nérome ADVOCNAR (Association de Défense Contre les Nuisances Aériennes) Colloque Européen: « Les vols."

Présentations similaires


Annonces Google