La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment rédiger le projet de service pour participer à la réduction des inégalités sociales de santé Liège, octobre, 2013 C. Vandoorne, G. Absil, M. Miermans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment rédiger le projet de service pour participer à la réduction des inégalités sociales de santé Liège, octobre, 2013 C. Vandoorne, G. Absil, M. Miermans."— Transcription de la présentation:

1 Comment rédiger le projet de service pour participer à la réduction des inégalités sociales de santé Liège, octobre, 2013 C. Vandoorne, G. Absil, M. Miermans SCPS APES-ULg

2 Plan I. Introduction Concepts Trois principes : Universalité proportionnelle, petite enfance, empowerment et participation II. Comment fonder des constats Dans le service À partir du territoire Avec laide de la lentille ISS III. Comment intervenir ? Choisir des publics Choisir des priorités Liège, octobre, 2013

3 I. Définition des Inégalités sociales de Santé Réfèrent aux disparités observées quant à létat général de santé entre des groupes sociaux (De Koninck et al., 2008). Se distinguent des « inégalités de santé » qui ne relèvent pas de la justice sociale (les inégalités de santé entre jeunes et personnes âgées par exemple). Les « inégalités sociales de santé » sont donc de véritables iniquités de santé (Braverman et Gruskin, 2003). Les disparités observées dans létat de santé entre les groupes sociaux sont la conséquence dune distribution inégale et injuste des déterminants sociaux de la santé Les inégalités sociales de santé ne sont pas un synonyme de pauvreté. Les inégalités sociales de santé se distribuent selon un gradient social. Liège, octobre, 2013

4

5 CDSS DE LOMS (2011) Figure 1 – Version finale de la structure conceptuelle du SCDH Modèle PATHWAY Liège, octobre, 2013

6 Déterminants : contexte politique et socioéconomique Les écarts entre les revenus des citoyennes et citoyens au sein dune population sont inversement proportionnels à lespérance de vie moyenne. Les sociétés davantage égalitaires avec une économie sociale démocratique plutôt que Néolibérale, se caractérisent par : une plus grande cohésion sociale, une vie communautaire plus forte, des effets moins corrosifs des ISS. (Bibeau et Fortin, 2008) Liège, octobre, 2013

7 Déterminants : position sociale Plusieurs études longitudinales indiquent que les habitudes de vie nexpliquent quen partie les écarts sociaux de santé. (Marmot) Il existe une corrélation entre la position sociale (revenu, instruction, profession, lieu de résidence etc.) et létat de santé des individus. Les personnes qui bénéficient de meilleures conditions économiques et sociales développent un sentiment plus fort de maîtriser leur destinée. La position sociale, lestime de soi et le sentiment de contrôle sur son sa vie expliquent davantage létat de santé dun individu que le font les comportements à risque (tabac, alcool, faibles pratiques sportives etc.) (Paquet, 2005). Liège, octobre, 2013

8 Déterminants : inégalités cumulées Les difficultés liées aux conditions de vie sont très variables : « Cest le cumul de manques ou de difficultés qui est significatif » (INSEE, 2007). « L'injustice s'accroît lorsque les problèmes tendent à se multiplier et à se concentrer, se renforçant les uns les autres, créant ainsi des groupes très vulnérables en matière de santé » (Paquet, 1994). Liège, octobre, 2013

9 Déterminants : le lien entre le social et le biologique Un environnement psychosocial qui offre des possibilités de vivre des expériences defficacité personnelle produit des effets favorables sur la santé et le bien-être. Des effets opposés sont attendus pour lindividu confiné à un environnement psychosocial restrictif et comportant peu de possibilités de contrôle. Liège, octobre, 2013

10 Les liens avec lintervention Programmes ou Interventions à visée universelle Universalité proportionnée ou ciblée Moduler lintensité de lintervention selon le gradient Secteurs dintervention Petite enfance et de la périnatalité Environnement (matériel et social) La participation et lempowerment (pouvoir dagir des individus) Liège, octobre, 2013

11 II. Fonder les constats Un Résidant «… cest que quand tout sest démoli dans ma vie, mon père qui est décédé, perte de mon emploi, tomber avec mon fils puis ce nétait pas planifié, la rupture avec ma blonde, déménager dans Saint- Louis. » Liège, octobre, 2013

12 A partir des données des services-centres Le forfait social Les données des bilans Les fréquentations des bilans et les suites Les observations Liège, octobre, 2013

13 Encadrement différencié et Forfait social CHAPITRE II. - De la détermination des implantations d'enseignement fondamental et d'enseignement secondaire bénéficiaires de l'encadrement différencié modifié par D Article 3. – Tous les cinq ans, avant le 30 novembre, et pour la première fois au plus tard le 15 juin 2010, une étude inter universitaire établit pour la Communauté française l'indice socioéconomique de chaque secteur statistique, c'est-à-dire de chaque subdivision territoriale la plus petite déterminée par la Direction générale Statistique et Information économique du Service public fédéral Economie, Petites et Moyennes Entreprises, Classes moyennes et Energie, au moyen d'une formule de calcul prenant en compte les dernières données statistiques disponibles pour les critères suivants : 1° Revenu par habitant; 2° Niveau des diplômes; 3° Taux de chômage, taux d'activité et taux de bénéficiaires du revenu mensuel minimum moyen garanti; 4° Activités professionnelles; 5° Confort des logements Source : D , p. 2 Liège, octobre, 2013

14 A partir des indices ISADF Défavorisation, indice ISADF (IWEPS) analyse les situations de pauvreté à partir de laccès aux DROITS FONDAMENTAUX Les Droits fondamentaux (Déclaration Universelle des Droits de lHomme (Pacte internationnal relatif aux Droits civils et politiques, Pacte internationnal relatif aux droits économiques, sociaux et culturels) La Déclaration relative aux Droits de lenfant Charte européenne des Droits Fondamentaux Constitution Belge et droit belge (y compris entités fédérées) Liège, octobre, 2013

15 Bases de données Belgique : Baromètre fédéral sur la pauvreté (SPP intégration sociale) Bruxelles-Capitale : Baromètre social (observation de la santé de Bruxelles) FWB/RW : Cartographie interactive (Observatoire de lenfance, de la jeunesse et de lAide à la jeunesse) ISADF – Indicateur synthétique daccés aux Droits sociaux – (IWEPS) Observatoires de la santé du Hainaut, de Namur, du Luxembourg Données sur les communes Statistiques enseignement Liège, octobre, 2013

16 ISADF L'indicateur synthétique d'accès aux droits fondamentaux reflète l'accès de la population de chaque commune wallonne aux droits fondamentaux, complété par un facteur de risque par rapport au maintien de la cohésion sociale sur le territoire de la commune. six dimensions : 1/ Le droit à un revenu digne; 2/ Le droit à la protection de la santé et à l'aide sociale et médicale; 3/ Le droit à un logement décent et à un environnement sain; 4/ Le droit au travail; 5/ Le droit à l'éducation et à la formation; 6/ Le droit à l'épanouissement culturel et social. trois publics cibles : 1/ Les ménages monoparentaux; 2/ Les isolés âgés de 65 ans et plus; 3/ Les demandeurs d'asile. Source iweps, 2013 Liège, octobre, dacces-aux-droits-fondamentaux-isadf

17 ISADF Liège, octobre, 2013

18 Cartographie interactive (Observatoire de lenfance, de la jeunesse et de lAide à la jeunesse) e/index.php?id=5552#c Liège, octobre, 2013

19 Observatoires de la santé : ex. lOSH e/template.asp?page=profils_locaux_sa nte&navcont=26,71,0&branch=26 e/template.asp?page=profils_locaux_sa nte&navcont=26,71,0&branch=26 Liège, octobre, 2013

20 Enseignement Liège, octobre, 2013

21 La lentille : ISS Liège, octobre, 2013

22 Centré sur lindividu Centré sur la population Pour maintenir la santé Pour restaurer la santé ou pallier à la maladie et ses conséquences Santé publique Léducation Les municipalités Lenvironnement Léconomie et le social Les autres secteurs Liège, octobre, 2013 III. Comment intervenir ?

23 Un cadre pour laction : les recommandations de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Belg.) Préserver, voire renforcer luniversalité des offres de santé sur le continuum des soins à la promotion de la santé Faire pénétrer les stratégies de promotion de la santé dans les politiques et les institutions Renforcer la capacité des groupes à sengager pour leur santé Renforcer les compétences individuelles en matière de santé Liège, octobre, 2013

24 Préserver, voire renforcer luniversalité des offres de santé sur le continuum des soins à la promotion de la santé (B1) Rendre loffre de santé accessible en ladaptant Langue, horaires, lieux Représentations de la santé Pérenniser loffre de promotion de la santé Inscription dans le long terme du contact entre les publics et les professionnels Communiquer sur loffre de santé Accroître le dialogue entre les publics et les professionnels Un dialogue construit en individuel et en collectif pour poser les bases dune meilleure adaptation des services et offres de santé Renforcer les compétences des professionnels Liège, octobre, 2013

25 Renforcer la capacité des groupes à sengager pour leur santé (B3) Agir en santé dans les communautés Action communautaire et empowerment Encourager la participation des personnes concernées et intégrer leur voix Le public est le meilleur juge pour définir quels changements sont possibles et par quelles voies. Le public reste libre de ses choix. Quand il devient acteur de changement, les modifications ont plus de chances de persister sur la durée Lintégration structurelle dusagers concernés dans les projets et les services peut être une manière de renforcer la participation du public La mixité des publics consultés, leur hétérogénéité est une façon daborder la question du gradient social et de la cohésion sociale Liège, octobre, 2013

26 Renforcer les compétences individuelles en matière de santé (B4) Favoriser lempowerment et le développement de compétences non cognitives Renforcer le développement des connaissances : Normes, services et offre de santé Mobiliser et enrichir les représentations des professionnels et de usagers : Issues de notre vécu corporel, de nos expériences dinteractions avec les autres et notre environnement, mais aussi des informations, des savoirs Favoriser une prise de conscience de ces mécanismes En tenir compte Les mettre en débat renforcement des capacités des personnes et des collectivités à agir pour leur santé Liège, octobre, 2013


Télécharger ppt "Comment rédiger le projet de service pour participer à la réduction des inégalités sociales de santé Liège, octobre, 2013 C. Vandoorne, G. Absil, M. Miermans."

Présentations similaires


Annonces Google