La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Comment renforcer la mobilité des jeunes ? Dans le cadre dun parcours de professionnalisation DREIC - 5 mai 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Comment renforcer la mobilité des jeunes ? Dans le cadre dun parcours de professionnalisation DREIC - 5 mai 2010."— Transcription de la présentation:

1 1 Comment renforcer la mobilité des jeunes ? Dans le cadre dun parcours de professionnalisation DREIC - 5 mai 2010

2 2 I- ETAT DES LIEUX I–1 : Objectifs européens généraux I–2 : Objectifs européens autour de la mobilité des jeunes I–3 : Les difficultés de la mobilité

3 3 I-1 : Objectifs européens généraux La libre circulation des personnes, des capitaux, des produits, et des services est lun des principaux objectifs européens. La mobilité des jeunes sinscrit donc dans ce cadre. LEurope poursuit plusieurs buts : Développer le marché du travail européen Favoriser lapprentissage linguistique Accroître la circulation des cerveaux, des connaissances Renforcer la compétitivité de lEurope et créer une société de la connaissance Renforcer la capacité dinnovation de lEurope

4 4 I-2 : Objectifs européens autour de la mobilité des jeunes Les objectifs de mobilité des jeunes ont fait lobjet dune attention particulière. Beaucoup détudes et de réflexions sont faites pour comprendre pourquoi la mobilité des jeunes reste restreinte et proposer des axes damélioration : Les conclusions du conseil (21 novembre 2008) Le rapport du groupe de haut niveau (novembre 2008) Le livre vert (8 juillet 2009)

5 5 I-3 : Les difficultés de la mobilité I-3-1 : Principales difficultés La barrière de la langue Larrivée dans un pays inconnu (non connaissance des aspects juridiques, administratifs, financiers, culturels …) Les problèmes des modalités de voyage (assurance, permis de séjour…) Les problèmes de logement Les problèmes de sécurité et dencadrement des jeunes La non reconnaissance des diplômes entre les pays Le cas particulier des apprentis

6 6 I-3 : Les difficultés de la mobilité I-3-2 : Les programmes européens rencontrent des limites : La mobilité touche actuellement personnes par an. En 2020, on estime pouvoir atteindre jeunes. Extrait : Faire de la mobilité pour lapprentissage une occasion pour tous Rapport du Forum dexperts de Haut niveau sur la mobilité Programme Erasmus Programme Comenius Programme Leonardo Programme Apprentis Chiffres actuels Touche seulement 3% des étudiants Uniquement quelques milliers délèves sont concernés En cours de lancement Estimation pour 2020 Touchera 6 % des étudiants 0.45 % des élèves du secondaire 1 % des jeunes volontaires 3.5 % des apprentis

7 7 II- REPONSES POUR RENFORCER LA MOBILITE DES JEUNES II–1 : Les réponses au niveau Européen II–2 : Les réponses au niveau Français

8 8 II-1 : Les réponses au niveau Européen II-1-1 : Les principaux objectifs du Livre Vert Stimuler le désir de mobilité : convaincre les jeunes daller à létranger pour y acquérir de nouvelles connaissances, compétences et expériences. Se concentrer sur la mobilité entre les pays participants aux programmes européens. Favoriser la mobilité transfrontalière mais aussi entre les acteurs concernés : écoles, universités, entreprises, volontariats … Se concentrer sur la mobilité des jeunes (16-35 ans) ce qui ne veut pas dire ne pas encourager les autres groupes dâge.

9 9 II-1 : Les réponses au niveau Européen Stimuler le désir de mobilité : Extrait : Livre Vert Promouvoir la mobilité des jeunes à des fins dapprentissage Edité par la Commission des Communautés Européennes le 7 juillet 2009 Avant le départPendant le séjourAu retour Aborder les aspects pédagogiques, juridiques, culturels et financiers… Effectuer une préparation linguistique : évaluation, cours et un soutien. Proposer des aides au niveau des modalités de voyage, du logement… Mettre en place des tutorats pour aider à lintégration dans le pays daccueil. Reconnaître et lhomologuer les diplômes des jeunes acquis à létranger. Concevoir des orientations pour tirer parti des compétences acquises à létranger.

10 10 II-1 : Les réponses au niveau Européen II-1-2 : Les objectifs chiffrés Des programmes transfrontaliers devraient être disponibles pour au moins : 15% de la jeune génération en 2012 soit jeunes 30 % de la jeune génération en 2015 soit jeunes 50% de la jeune génération en 2020 soit jeunes Extrait : Faire de la mobilité pour lapprentissage une occasion pour tous Rapport du forum dexperts de haut niveau sur la mobilité

11 11 II-1 : Les réponses au niveau Européen II-1-3 : Les instruments Européens Les outils Europass : LEuropass CV LEuropass Passeport des langues LEuropass Mobilité LEuropass Supplément au certificat LEuropass au diplôme Extrait : Europass, Texte et documents de références Edité par lAgence EEFF et le Centre national Europass en octobre 2006

12 12 Le Pack VET « Vocation Education and Training » : CEC (2008) : Cadre Européen des Certifications ECVET (2009) : European Credit for Vocation Education and Training Système Européen de crédit dapprentissage pour la formation professionnelle EQAVET (2009) : European Quality Assurance for Vocation Education and Training Système Européen dassurance qualité pour la formation professionnelle II-1 : Les réponses au niveau Européen

13 13 Le programme intégré « Education et Formation tout au long de la vie » : Programme Erasmus : Favorisant les études universitaires en Europe Programme Leonardo Da Vinci : Favorisant les expériences professionnelles en Europe Programme Comenius : Favorisant les échanges entre établissements scolaires en Europe II-1 : Les réponses au niveau Européen

14 14 Les agences : Dans chaque pays, une agence est responsable sur le territoire national : De la promotion De la mise en œuvre du programme européen déducation De la gestion du programme européen déducation De la formation tout au long de la vie Celle-ci offre à tous, à toute étape de la vie en Europe, laccession à un processus dapprentissage dynamique et innovant. Pour la France cette agence est lEEFF (Europe Education Formation France) II-1 : Les réponses au niveau Européen

15 15 II-2 : Les réponses au niveau Français II-2-1 : Des actions interinstitutionnelles : Création des guichets uniques, mobilité dans les régions. Hausse des apports en financement. Lancement de programmes Bilatéraux (Franco-allemand, Franco-anglais). Réflexion sur les apprentis confrontés à des contraintes particulières. Recherche dune définition « Européenne » de lapprenti. Il doit sagir dun système : - Constitutif de la formation professionnelle initiale - Qui repose sur lalternance (période en entreprise et à lécole) - Où lentreprise joue un rôle actif dans la décision de mobilité du jeune

16 16 II-2 : Les réponses au niveau Français Définir un modèle de convention pour les apprentis : « Larrêté du 2 février 2009, porte modèle de convention organisant la mise à disposition dun apprenti travaillant en France auprès dune entreprise daccueil établie dans un autre Etat membre de lUnion Européenne. » La convention : - Règle les rapports entre les signataires - Définit la responsabilité de la formation complémentaire - Fixe les objectifs de cette formation pédagogique - Maintient le salaire de lapprenti - Maintient la ouverture sociale de lapprenti… Extrait : Mobilité européenne des apprentis : le modèle de convention Publié au journal officiel le 26 février 2009

17 17 II-2 : Les réponses au niveau Français II-2-2 : Les initiatives de lEducation Nationale : Forts appuis à lapprentissage des langues. Efforts dorganisation (un référent Europe-International dans chaque école). Projet Jules Verne : programme de mobilité pour les enseignants. Elargissement des bourses de financement. Aide des DREIC.

18 18 Merci à tous de votre attention. DREIC – 5 mai 2010


Télécharger ppt "1 Comment renforcer la mobilité des jeunes ? Dans le cadre dun parcours de professionnalisation DREIC - 5 mai 2010."

Présentations similaires


Annonces Google