La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diaporama de Jacky Questel Cavaillon-Miramas : 33 km et 3 h de route… Qui dit mieux !

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diaporama de Jacky Questel Cavaillon-Miramas : 33 km et 3 h de route… Qui dit mieux !"— Transcription de la présentation:

1

2 Diaporama de Jacky Questel

3 Cavaillon-Miramas : 33 km et 3 h de route… Qui dit mieux !

4 Début mars Nous quittons Cavaillon de bonne heure, car un charmant rendez-vous nous attend avec une amie à Miramas. Mais avant de partir, nous voulons saluer le double arc de triomphe qui se trouve en pleine ville. Cette région regorge de vestiges romains. L'arc de Cavaillon est un vestige d'un édifice romain non identifié du I er siècle de notre ère. Au Moyen Âge, ce vestige fut intégré au palais épiscopal. Le palais épiscopal ayant été vendu en 1793 et détruit dans les décennies qui ont suivi, l'arc fut démonté et transporté sur la place principale de la ville où il se trouve aujourd'hui. De dimensions modestes, l'arc antique de Cavaillon est constitué de deux arcs en plein cintre supportés par quatre piliers. Les faces externes des piliers portent des ornés de rinceaux et couronnés de chapiteaux à feuilles d'acanthe. La base des pilastres est ornée de feuilles d'acanthe de grande taille. Les arcs prennent appui sur des corniches ornées de frises d'oves. L'arc antérieur présente une archivolte ornée d'une frise de feuilles d'acanthe et surmontée d'écoinçons ornés de génies (divinités ailées) portant une couronne. (l'écoinçon de gauche étant nettement mieux conservé que celui de droite). L'intrados des arcs est constitué de caissons ornés de rosaces. Et maintenant vous ouvrez vos dictionnaires pour trouver la définition exacte de tous ces mots techniques !!!

5

6 Cette photo vous montre la situation de cet arc de triomphe sur la principale place de la ville.

7 Rond point du polyèdre de Pythagore (ou de l'étoile)

8 Qui croirait que Cavaillon est construit sur une plaine, en voyant ces volées descaliers. Mais bien entendu, notre pigeon sen mo- que ! Même sil nous fait une démonstra- tion de son pas darpenteur, il a dautres atouts pour surmonter tous les obstacles !

9 Entre le Lubéron et la colline Saint-Jacques, morceau de calcaire détaché du Luberon, existe une faille de 8 millions dannée dans laquelle se loge la plaine de Cavaillon. Cette colline est son unique relief, habitée depuis la préhistoire. Surprenant de trouver la nature aussi près de la ville. Sa richesse géologique et historique en fait un lieu de grand intérêt. Cette colline St Jacques domine la ville. Elle est couronnée par la célèbre chapelle Saint-Jacques et son ermitage. Construite au XII ème siècle sur une place forte naturelle, sur le lieu de culte des cathares puis du temple de Jupiter, « la chapelle Saint-Jacques » est un charmant petit édifice au décor sobre à limage des chapelles rurales. Elle est agrandie de 2 travées, dun porche et dun ermitage entre le XVI ème et le XVII ème. Son hôte le plus célèbre fut César de Bus ( ), fondateur dune congrégation dévouée à lenseignement de la doctrine chrétienne ; au XIX ème, la famille Jouve se charge de sa restauration et de laménagement de lenclos qui lentoure »

10

11 Nous arrivons à Orgon, bourg très riche en histoire et préhis- toire. Dominant la colline, Notre- Dame de Beauregard, bâtie sur le site d'un oppidum pro- tohistorique En 1562, le Baron des Adrets saccage léglise paroissiale, pro- fane le Sanctuaire de Notre- Dame de Beauregard et préci- pite la Madone vénérée dans le vide. Elle sera retrouvée intacte, malgré les rochers sur lesquels elle a rebondi.

12 Le château dont les ruines dominent la ville joua un rôle important au XIII e siècle, place forte et prison, alors résidence des Templiers. Puis au fil des siècles et des Seigneuries qui s'y succèdent, le château d'Orgon, puis l'église sont tour à tour démolis puis reconstruits, puis redémolis malgré les forti- fications.

13

14 Pas question de nous attarder, cependant ! Nous continuons notre route.

15 Tiens ? Des vignobles ! Cela commençait à me manquer ! Au fond, les Alpilles.

16 Dominant la colline sur la route d Eyguières, encore une ruine de château…

17 Ces oratoires que nous trouvons ainsi, sur le bord des routes, me touchent beaucoup. Ils sont le témoignage de la foi de nos an- ciens et sont le plus souvent fleuris de frais, ce qui prouve que cette foi des anciens est vi- vace de la même façon dans le cœur des générations actuelles. Nous ne les photographions pas tous, mais tous mémeuvent…

18 La Fontaine de Bormes abritait une source de première impor- tance pour Eyguières. Ce monument date du XVIème siècle. Elle doit son nom à une villa romaine "Bormae" dont les vestiges ont été retrouvés à proximité. Source la plus importante du village, l'eau en a été captée vers la fin des années 1950 et elle alimentait le village en eau potable.

19

20 Lavoir à colonnes construit en 1839 pour protéger les lavandières de la pluie et du soleil mais surtout du Mistral. Il comprend deux bassins.

21

22 Ce nest plus sur les bords de la route, mais en plein village dEyguières, sur la grand-place au centre du rond-point, que trône cette statue de Notre-Dame.

23 Avant darriver à Miramas, nous sommes surprises de voir dans les champs d immenses troupeaux de moutons. Par endroits la sècheresse commence à sévir, et ils nont pas beaucoup dherbe…

24 Un correspondant ma envoyé les renseignements suivants, et je mempresse de compléter mon diaporama avant de le mettre sur le site : « Pour les moutons, ils sont sur ce que l'on nomme en Crau " les Coussouls " qui sont des espaces caillouteux à l'herbe rase, sèche et rare. Ils servent au pâturage des moutons de race Mérinos d'Arles (également appelées localement métisses) entre le moment où ils ne peuvent plus pâturer les prairies (qui vont servir à produire le fameux foin de Crau... et la dernière coupe de quoi affourager un peu dans l'hiver) et le moment où ils montent en alpages... ainsi qu'après leur descente ! » Merci à mon correspondant !

25 Nous arrivons à Miramas, où notre amie Ginette et son mari nous font un accueil enthousiaste. La Vieille Ville ne se visitant quà pied, nous avons dû renoncer…

26 Je vous en donne un petit aperçu. Mais qui ne dit pas grand-chose, il paraît que cette Vieille Ville est une merveille.

27 De Miramas, on aperçoit lEtang de Berre qui se trouve à quelques kilomètres.

28 Mais oui, ce sont les poubelles qui sont si élégamment habil- lées ! Jai trouvé lidée ma- gnifique !

29 Aux alentours de Miramas, évidemment, la végétation méditerranéenne : pins et oliviers.

30 Au nord de létang de Berre, à cheval sur les communes de Miramas et de Saint- Chamas, sétend, sur 118 hectares, le site de lAncienne Poudrerie Royale de Saint-Chamas. Cette manufacture de poudre noire, puis dexplosifs, qui a fonctionné durant près de trois siècles, a cessé sa production en Cette ancienne manufacture de larmée est devenue un espace naturel. Dans ce lieu inoccupé et fermé au public durant une trentaine dannées, une végétation remarquable par sa diversité sy est développée. En parcourant les chemins de cet espace rendu partiellement au public, nous découvrons un site exceptionnel et sauvage, bien que modelé par lactivité humaine. Un site remarquable par la diversité de son milieu. Le paysage forme une sorte damphithéâtre à large panorama, qui sétage des buttes de safre et de molasse calcaire dune cinquantaine de mètres daltitude, aux remblais divers et limons alluvionnaires de la rive de létang. La variété des milieux rencontrés (colline sèche méditerranéenne, forêt humide rare en Provence, marais et roselière) présente une originalité remarquable.

31

32 Situées à lentrée nord du village, route de Miramas, à la limite de cette dernière, les Arcades, appelées aussi Aqueduc de Boisgelin, conduisent les eaux darrosage venant du partage des eaux du Merle, près dEyguières, et arrivant au quartier du Loir, vers le pont de lHorloge, le pont du Guéby, et de là jusquà lEtang de Berre.

33 Enfin, vous aurez un aperçu des remparts avant que lon se quitte. Ah oui, il faut se quitter. Mais je vous donne rendez-vous tout à côté, à Saint-Chamas. Alors, à tout de suite, sur le prochain diapo !

34 Photos : Yvonne Texte : Jacky Musique : musique occitanne – A laube du 3000° millénaire Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Diaporama de Jacky Questel Cavaillon-Miramas : 33 km et 3 h de route… Qui dit mieux !"

Présentations similaires


Annonces Google