La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ECLAIRAGE PAR INCANDESCENCE Principe : échauffement dun filament au passage dun courant électrique jusquà l incandescent Constitution : Le filament.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ECLAIRAGE PAR INCANDESCENCE Principe : échauffement dun filament au passage dun courant électrique jusquà l incandescent Constitution : Le filament."— Transcription de la présentation:

1

2

3 ECLAIRAGE PAR INCANDESCENCE

4 Principe : échauffement dun filament au passage dun courant électrique jusquà l incandescent Constitution : Le filament est en : LAMPE A INCANDESCENCE LAMPE A INCANDESCENCE Efficacité lumineuse = 11 lm/W Les culots sont de 2 types :

5 Caractéristiques principales : Les lampes se présentent sous plusieurs formes : Standard, poire, sphérique, flamme, tube, linolite. Les puissances disponibles sont : 15, 25, 40, 60, 75, 100, 150 et 200 Watts. Tension dalimentation usuelle : 230 V Surface dampoule disponibles : - Claire : lumière éblouissante et directe - Dépolie : lumière atténuée - Opalisée : lumière douce Culots à baïonnette : - B22 (diamètre 22 mm) - B10 (diamètre 10 mm) Culots à vis (Edison) : - E14 (diamètre 14mm) - E27 (diamètre 27 mm - E 40 (diamètre 40 mm)

6 Efficacité énergétique : exemple

7 Principe : cest une lampe à incandescence dans laquelle on a ajouté des iodures métalliques (halogènes) permettant la régénération du filament en tungstène LAMPE A HALOGENE LAMPE A HALOGENE Caractéristiques : Efficacité lumineuse = 15 à 25 lm/W Durée de vie : à heures Lumière blanche IRC = 100

8 Différents types : - Tube à quartz : (de 100 à 500 W – 230 V) Pour éclairage indirect avec variateur de lumière - Lampe TBT ( – 24 V) : avec transformateur extérieur pour éclairage ponctuel ampe halogène sous double enveloppe : (75, 100 et 150 W – 230 V) Remplace aisément la lampe à incandescence

9 ECLAIRAGE PAR FLUORECENCE

10 TUBE FLUORESCENT TUBE FLUORESCENT Principe : à la mise sous tension - Amorçage du starter et échauffement des électrodes - Ionisation dans le tube et le starter souvre. - Surtension due au ballast -Le tube séclaire : production de rayonnements ultra-violet. Les poudres placées sur le tube transforment les UV en lumière visible

11 Fonctionnement :

12 Constitution : Le starter permet lamorçage Le ballast crée la surtension Le tube fluorescent produit la lumière visible Les ballasts électroniques remplacent avantageusement les ballasts électromagnétiques

13 - L'efficacité lumineuse est de 50 à 90 lumens par Watt Caractéristiques : - Durée de vie moyenne: 6000 heures - Suivant les tubes : 70 < IRC < 95 Exemple :

14 Gestion de léclairage des tubes fluorescents 2 ème solution : Commande par interrupteur Ballast électronique Lampes ou tubes fluorescents Luminaire Fonctionnement en tout ou rien : utilisation de ballast électronique non gradable. 1 ère solution : Commande par interrupteur Ballast conventionnel Lampes ou tubes fluorescents Luminaire Fonctionnement en tout ou rien Suite à une directive européenne, pour limiter les problèmes liés à leffet de serre, les ballasts conventionnels et luminaires associés ne pourront plus être vendus (à compter du 21/11/2005)

15 Gestion de léclairage des tubes fluorescents 3 ème solution : Commande par variapush Ballast électronique DIM Lampes ou tubes fluorescents Luminaire Utilisation de ballast électronique gradable de 1 à 100% Commande par système numérique DALI Ballast électronique DALI Lampes ou tubes fluorescents Luminaire 4 ème solution : Utilisation de ballast électronique DALI associé à un bus de communication numérique

16 A compter du , suite à la directive européenne, les ballasts conventionnels électromagnétiques ainsi que les luminaires qui en sont équipés, ne sont plus mis en circulation au sein de l'union européenne. Cette directive résulte de la volonté d'adopter des systèmes d'éclairages efficaces du point de vue énergétique. Actuellement, il existe déjà des solutions de remplacement qui consistent à utiliser des luminaires équipés de ballasts électroniques, les rendant ainsi pratiques, sûrs et rentables du point de vue énergétique. En conclusion, une économie d'énergie est réalisée avec les nouveaux luminaires équipés de tubes fluorescents et de lampes fluocompactes. Développement durable pour les tubes fluorescents : Lémission de CO2 dans les pays industrialisés provient principalement de la production dénergie La consommation totale dénergie destinée à léclairage est denviron 15 % Les directives européennes ont poussés les fabricants à : - fabriquer des tubes fluorescents performants sur le plan efficacité lumineuse. - augmenter la durée de vie des luminaires. - gérer la variation de lumière pour les éclairages fluorescents.

17 Les ballasts électroniques, par rapport aux ballasts conventionnels traditionnels offrent les avantages suivants : Economie d'énergie + frais d'entretien moindres dûs à une durée de vie de la lampe plus longue (jusqu'à 50 %) = fort rendement et amortissement rapide de l'investissement Allumage immédiat sans clignotement Lumière constante, sans scintillement Amélioration du rendement de la lampe Coupures automatiques des lampes défectueuses ou en fin de durée de vie Ré-allumage automatique après un changement de lampe sans reset Possibilité de variation de la lumière (ballasts électroniques gradables) Conformes à toutes les normes en vigueur.

18 LAMPE FLUOCOMPACTE LAMPE FLUOCOMPACTE Principe : appelée aussi lampe à économie dénergie Cest un tube fluorescent. Le tube a été replié sur lui-même Le système damorçage électronique est placé dans le culot (baïonnette ou à vis) Caractéristiques : en comparaison avec une lampe à incandescence - Efficacité lumineuse : 50 lm/W - Consommation : 5 fois moins dénergie - Durée de vie : 10 fois plus élevée environ

19 - Efficacité énergétique : Exemple : Les plusLes moins - Longue durée de vie. - Excellent coefficient énergétique. - Choix de puissances différentes. - Choix de flux lumineux. - Différents type de culots. - Des formes de plus en plus adaptées - Prix dachat élevé. - Attente avant éclairement maximum. - Générateur dharmoniques. - Courant de forme impulsionnelle. - Retraitement coûteux (présence de mercure)

20 ECLAIRAGE PAR LED

21 Principe : utilisation de LED montées sur un support - Durée de vie : près de heures - Eclairage de balisage, architectural - Tension TBT par convertisseur intégré - Puissance très faible, aucune production de chaleur Caractéristiques :

22 Exemple :

23 ECLAIRAGE PAR LUMINESCENCE

24 LAMPE A DECHARGE LAMPE A DECHARGE Principe : Cette lampe est constituée dune ampoule renfermant un gaz. Lorsquun courant électrique traverse le gaz, il y a production de lumière visible ou dU.V. Les couleurs émises dépendent du gaz utilisé Vapeur métallique ou gaz Couleur émise néonrouge mercureBleu + UV sodiumJaune-orangé xénonblanche

25 Exemple : lampe à vapeur de sodium La couleur émise par ce type de lampe est le jaune orangé. La durée de vie de cette lampe est environ de heures Lefficacité lumineuse est de 150 lm/W Caractéristiques : Lampes éteintes

26 Lampes allumées

27 . LAMPES A INDUCTION LAMPES A INDUCTION Principe : Il s'agit d'une lampe à décharge sans filament A lintérieur de lampoule est placée une antenne alimentée en HF (250 kHz). Création dun champ magnétique. Des vapeurs métalliques deviennent conductrices. Il y a décharge luminescente La lampe ne contient donc aucune pièce dusure, ce qui lui permet datteindre des durées de vie très importantes heures)

28 Caractéristiques : Très longue durée de vie du système lampe/alimentation : heures Flux lumineux élevé et résistant aux températures élevées ( > 90 % de 55 à 125° C) Perte de flux lumineux réduite dans le temps Allumage immédiat sans clignotement Très grande efficacité lumineuse : 80 lm / W Très bon rendu des couleurs (IRC > 80) Faible fréquence dutilisation (250 kHz) Particulièrement adaptée aux luminaires plats Allumage jusquà –25° C Fonctionnement sur courant continu possible

29 Applications : Partout où le changement de lampe est compliqué, long ou coûteux (éclairage extérieur, éclairage de tunnel, de hall industriel, …).

30 RECYCLAGE

31 L'opération de "recyclage" des lampes fluorescentes consiste à récupérer un peu de verre, d'aluminium et de laiton (97% du tube) et à mettre en décharge les produits toxiques, tout comme les filtres à charbon actif chargés de mercure. A l'exception des lampes à filament (à incandescence et halogène) toutes les sources lumineuses sont concernées par la réglementation (environ 70 millions de lampes par an). Qui est responsable de lélimination des DEEE ? Pour les ménages : les collectivités prennent en charge la collecte des déchets. Pour les industriels : si le produit est vendu avant le 13 août 2005, le dernier détenteur est responsable de son élimination. si le produit est vendu après cette date, le recyclage est sous la responsabilité du fabricant. La Directive Européenne sur la gestion des Déchets dEquipements Electroniques et Electriques ( la DEEE ) applicable en France depuis 2005 interdit la mise en décharge, entre autre, de toute source lumineuse. Léco-organisme « RECYCLUM » a pour mission, en France, dorganiser la collecte et le recyclage des lampes à décharge (tubes fluorescents, lampes à économie dénergie ou lampes à vapeur de Sodium, …)

32

33 Exemple de recyclage de tubes fluos

34 PROCEDES DECLAIRAGE : résumé PROCEDES DECLAIRAGE : résumé TYPE DE LAMPEPRINCIPECARACTERISTIQUESAPPLICATIONS Lampe à incandescence Lampe à halogène Lampe fluo-compacte Tube fluorescent Lampe à décharge luminescente LED

35


Télécharger ppt "ECLAIRAGE PAR INCANDESCENCE Principe : échauffement dun filament au passage dun courant électrique jusquà l incandescent Constitution : Le filament."

Présentations similaires


Annonces Google