La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Forces et faiblesses de la société française Conférence Minerve 20 juin 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Forces et faiblesses de la société française Conférence Minerve 20 juin 2013."— Transcription de la présentation:

1 Forces et faiblesses de la société française Conférence Minerve 20 juin 2013

2 Quelle perception de lavenir et du quotidien pour les Français ? Méfiance Morosité Lassitude Sérénité Bien-être Confiance Enthousiasme Peur NSP Q : Parmi les qualificatifs suivants, quels sont ceux qui caractérisent le mieux votre état d'esprit actuel ? Sondage janvier 2013 – CEVIPOF/CESE

3 Q : Pensez-vous que les jeunes daujourdhui auront plus, autant ou moins de chances de réussir que leurs parents dans la société française de demain ? Quelle perception de lavenir et du quotidien pour les Français ? Sondage janvier 2013 – CEVIPOF/CESE

4 Quelle perception du progrès et de la technologie ?

5 5 le burnout de la société française ?

6 Source: Sondage Viavoice du 27 septembre 2012 La tension du quotidien Quelle perception de lavenir et du quotidien pour les Français ?

7 Selon cette étude de la Fondation de France : -9% des Français disent se sentir inutiles - 13% des Français disent se sentir inutiles, abandonnés ou exclus Selon létude CEVIPOF : -18% des français ont parfois limpression dêtre un ou une raté(e) Source: Rapport de la Fondation de France (juin 2012) Défi social

8 Défi pour la jeunesse Le chômage des jeunes La problématique scolaire jeunes par an sortent du système éducatif sans qualification jeunes par an sortent sans diplôme 13% des jeunes sont des sortants précoces Taux de chômage des moins de 25 ans au second semestre 2012 : 22,7 % contre 9,4 % pour le reste de la population active Taux de chômage des jeunes peu ou pas qualifiés : 44,3 % Avis du CESE sur lemploi des jeunes

9 Quelle perception de lavenir et du quotidien pour les Français ? La tension du quotidien o12 à 15 millions de personnes pour lesquelles les fins de mois se jouent à 50 ou 150 près o 18 millions de personnes ont rempli le formulaire en ligne pour bénéficier du RSA o Enquête IPSOS Secours populaire : 45% des Français dans la tranche des ans disent avoir déjà vécu une situation de pauvreté (+16 points par rapport à 2009) o Enquête Pew research Center: 1 Français sur 5 déclare ne pas avoir pu payer pour de la nourriture, des frais de santé ou de lhabillement au cours de lannée 2012

10 : fracture sociale 2002 : sécurité Citoyen Consommateur Légalité des décisions/légitimité du vote légitimité des contestations Autorité verticale et subie Autorité morale et respectée Pouvoir et supériorité Crédit et exemplarité Acceptation de lerreur Sanction de la faute Convictions Emotions Concurrence des systèmes parallèles face à des mythes républicains fragilisés : mixité sociale - égalité des chances Panne des espérances collectives Peurs et Humiliations Nouveau rapport de lindividu au collectif

11 Usure psychique et tensions dans les rapports humains Niveau dagressivité record (à lécole, en famille, dans les transports, au travail…) Voracité du temps Surexcitation cérébrale Gestion des échecs Développement des potentialités Système de normes qui aboutit à des mécaniques dexclusion Nouvelles précarités : - logement/santé/énergie - peur du déclassement social, territorial - frustrations liées à lincapacité à consommer => Verbatim dun délégué du Médiateur « Quand une personne se voit dans une impasse, elle na pas dautre solution que de se détruire ou de détruire ce quelle tient pour être la cause de limpasse »

12 12 Accentuée par un défaut découte Enquête menée auprès des délégués du Médiateur

13 -Impuissance et isolement face à un appareil administratif qui agit comme un rouleau compresseur « le pot de fer contre le pot de terre » -Développement du sentiment dinjustice « selon que vous serez puissant ou misérable » - « j'ai droit à rien » classe moyenne -Autoprotection du système : impunité des puissants et conflits d'intérêt -Incompréhension : quand le bon sens est bafoué => Exemple de lallocation handicapée supprimée pour 1 euro - Illusion de la loi censée protéger le faible - Système exclusif et non inclusif -Défaut d'écoute / défaut d'accompagnement Défaut d'initiative (principe de précaution)

14 Empilement législatif => Exemple des crédits dimpôts photovoltaïques, Pompes à chaleur, véhicules GPL Si les lois étaient mieux appliquées; elles nauraient pas besoin dêtre démultipliées Défaut de stabilité et de sécurité juridique Réformes précipitées Exemple de Pôle emploi / RSI Défaut de préparation Trop de lois à réaction => sentiment nouveau Méconnaissance des textes Exemple de la loi Léonetti sur le droit à laisser mourir Défaut de communication, de pédagogie, dappropriation de la loi Loi dont la difficulté d'application crée des frustrations Loi 2005 sur le handicap : pas suffisamment dauxiliaires de vie scolaire pour les enfants / DALO / Tutelles / inexécution des décisions de justice Défaut de moyens

15 Lorsque lintendance ne suit pas Exemple du logiciel Chorus / Cassiopée / RSI / Banque de France, tribunal Évaluation ? Erreurs informatiques Déshumanisation du service public Dictature du chiffre et du tout NTIC Système peu adapté à la mobilité et aux nouveaux parcours de vie Excès de zèle et abus de fraudes => Exemple du renouvellement des cartes didentité Force du droit et droit à la force Exemple de la maltraitance physique, psychologique, financière Collectivités territoriales

16 Évasion de la réussite et localisation de léchec Racisme social v. mixité sociale Gratuité : effets comportementaux des politiques publiques Égalité des chances / des situations / des parcours Solidarité publique / solidarité privée Concurrence des systèmes parallèles => 40 % des Français disent se sentir « abandonnés » par le politique Gestion des échecs Développement des potentialités De la gestion dun dossier à laccompagnement des personnes Accueil – Apaisement - Accompagnement Gestion Court terme Projet Moyen terme / Vision long terme Régulation publique Répartition des fruits de la croissance Répartition des efforts Des mythes républicains fragilisés

17 Une constante : le discrédit politique Beaucoup + Assez Peu + Pas du tout Q : A votre avis, est-ce que les responsables politiques, en général, se préoccupent beaucoup, assez, peu ou pas du tout de ce que pensent les gens comme vous ?

18 Léconomie mondiale de demain Part de la richesse mondiale Chine10%33% Japon8%5% Etats-Unis23%9% Europe25%12%

19 La nouvelle répartition des classes moyennes et du pouvoir de consommation à léchelle mondiale Asie-Pacifique Europe Amérique Nombre de personnes appartenant aux classes moyennes en fonction de lannée et de la zone géographique Etats-Unis Inde Japon Chine Allemagne Etats-Unis France9274 Indonésie Royaume- Uni 8895 Japon2 286 Top 5 des pays selon la consommation des classes moyennes en milliards de dollars

20 Une société en métamorphose Nouvelles équations en croissance faible Nouveau rapport à la pauvreté Nouveau rapport aux biens non matériels Nouveau rapport à lactivité Cohésion sociale vitalité sociale et résilience Performance épanouissement Burnout apaisement

21 Le décrochage français ? Leffort de recherche en France et en AllemagneLa part de lindustrie en France, en Allemagne, et dans lUE Avis du CESE sur la compétitivité de la France – Rapporteur : Isabelle DE KERVILER Balance des compte courants en 1999: +3,1% du PIB en 2011: - 2,2% du PIB Perte de compétitivité-coût Poids de la dette publique freinant les investissements Manque dinnovation Entre 2006 et 2011, les entreprises françaises ont perdu 11,2% de leurs parts de marché à lexport

22 Le défi de la recherche et de linnovation Sur 6 millions de chercheurs dans le monde, la moitié sont chinois ou américains En 2011 les USA ont dépensé 314 milliards deuros en R&D la Chine 200 milliards le Japon 113 milliards lAllemagne 65 milliards la France 37 milliards La France est au 6 e ou 8 e rang mondial (selon les calculs) en termes de dépenses de R&D mais seulement au 16 e rang mondial en termes de résultats de linnovation. La France a deux fois plus de chercheurs fondamentaux quaux USA La France a trois fois moins de chercheurs technologiques quaux USA Manque dimpact économique et entrepreneurial de la recherche Pareil en Europe: la France représente 16,4% des dépenses de R&D européennes pour 14% des brevets européens alors que lAllemagne cumule 28,3% des dépenses de recherches pour 39,9% des brevets.

23 Une société en métamorphose Des nouvelles logiques économiques

24 Une société en métamorphose Léconomie circulaire: nouvelle révolution industrielle? Économie de limmatériel, du numérique, économie collaborative Des nouvelles logiques économiques Passer dun niveau de recyclage de biens de consommation de 20 à 50% permettrait léconomie de 700 milliards de dollars

25 Quelles perspectives pour 2013 ? 2013 sannonce comme une excellente année sur les plans boursiers et financiers mais difficile sur les plans économiques et sociaux ! Quelle soutenabilité des décisions prises ?

26 collectif …. Pessimisme collectif …. … et individuel ? … et bonheur individuel ? Source Sociovision

27 Les ressorts de la confiance ou du discrédit ? Les grandes entreprises publiques Les syndicats La police Les hôpitaux Les grandes entreprises privées Les banques Les medias Les partis politiques Q : Avez-vous très confiance, plutôt confiance, plutôt pas confiance ou pas confiance du tout dans chacune des organisations suivantes… ?

28 Mais des ressorts nouveaux notamment du côté des entreprises

29 Source Mediascopie

30

31 Le conseil municipal Le conseil régional Le conseil général L'Union Européenne Le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) L'institution présidentielle L'Assemblée Nationale Le gouvernement L'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) Les grandes conférences internationales, comme le G20 Q : Avez-vous très confiance, plutôt confiance, plutôt pas confiance ou pas confiance du tout dans les institutions suivantes : NSP 56% 45% 44% 33% 31% 28% 26% 24% 21% Plutôt pas confiance Plutôt confiance NSP Très confiance Pas confiance du tout La confiance dans les institutions et le CESE

32 Atouts et ressorts de la France Facteurs économiques: Entreprises: 11 entreprises françaises dans les 100 premiers groupes mondiaux Recherche: 4 ème rang des dépenses de R&D de lOCDE Efficacité: main dœuvre qualifiée et grande productivité horaire Facteurs sociaux: Démographie: taux de fécondité élevé (2,01), 1 er pays dEurope pour les jeunes de moins de 20 ans Culture: 4 ème rang pour le nombre de sites classés au patrimoine de lUNESCO Facteurs sociétaux: Solidarité: 70% des frais médicaux remboursés; 95% de la population peut accéder à des soins en moins de 15 minutes Education: 95% de la population fréquente lécole jusquà 16 ans; excellence des grandes écoles Facteurs structurels: Infrastructures: 1 ère place en Europe pour la qualité des transports Energie: GDF-Suez et EDF premiers producteurs délectricité au monde Environnement: amélioration de la qualité énergétique des bâtiments, modernité parc auto.

33 Atouts et ressorts de la France Des initiatives locales fertiles Écoles seconde chance

34 Source Sociovision Sondage

35 Du choc de compétitivité au choc culturel pour la France

36 Force de proposition Le rôle du CESE Lieu de dialogue Assemblée du temps long Forum citoyen De la légitimité institutionnelle à lutilité citoyenne

37 Derniers avis parus Rôle et travaux du CESE Les avis

38 Avis à paraître Rôle et travaux du CESE Les avis

39 Rôle et travaux du CESE Les études Etudes à paraître


Télécharger ppt "Forces et faiblesses de la société française Conférence Minerve 20 juin 2013."

Présentations similaires


Annonces Google