La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Epidémiologie du tabac Catherine Hill Institut Gustave Roussy Décembre 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Epidémiologie du tabac Catherine Hill Institut Gustave Roussy Décembre 2013."— Transcription de la présentation:

1 Epidémiologie du tabac Catherine Hill Institut Gustave Roussy Décembre 2013

2 Définition de l'épidémiologie Étude de la fréquence des maladies dans les populations, et des variations de cette fréquence en fonction de divers facteurs

3 Épidémiologie du tabagisme Étude de la consommation de tabac en France Étude des conséquences du tabagisme sur la santé

4 La consommation Les ventes légales, dans le réseau des buralistes et revendeurs Les achats hors réseau: transfrontaliers, duty free, contrebande, internet

5

6 Achats hors réseau Achats transfrontaliers, licites en général Duty free Contrebande –de produits fabriqués de façon licite, mais vendus hors taxe –de produits fabriqués pour la contrebande (ex: cigarettes jin ling fabriquées à Kaliningrad) –de produits de contrefaçon Internet

7

8 Estimation des achats hors réseau Modèles géographiques comparent baisse dans les départements frontaliers et non frontaliers Enquêtes de lindustrie biaisées le plus souvent : population urbaine, jeune, … Estimations concordantes sur la stabilité depuis 2004 Confusions systématiques: contrefaçon/ contrebande et contrebande/achats transfrontaliers Contrebande : ¼ du problème, achats transfrontaliers : ¾ du problème

9 En 2012, saisie de 371 tonnes dont 30 tonnes livrées par fret express ou par la poste (commandes sur internet). En 2011, prise en compte du tabac saisi à létranger sur information douane française.

10

11 Ventes de cigarettes par adulte et par jour AnnéeRouléesManufacturéesTotal < < ,62,73,3 + étranger 0,73,23,9

12 Données sur la consommation de tabac Données de ventes : pas ventilées par sexe Données des sondages : par sexe –Proportion de fumeurs –Proportion de fumeurs réguliers Souvent, on ignore la quantité fumée : –Nombre moyen de cigarettes par fumeur régulier Mais pas compatibles avec les données de ventes : certains sondages sous-estiment, et dautres surestiment la consommation

13 L'évolution des pourcentages de fumeurs et de fumeurs réguliers donne une idée tout-à-fait fausse de la réalité

14 Solution Utiliser les données des sondages pour répartir les ventes par sexe, c'est à dire corriger les données des sondages de façon à les rendre compatibles avec les données de ventes. Sondages successifs sur des échantillons représentatifs de la population française effectués par différents organismes, sélection de sondages portant sur au moins personnes et espacés denviron 5 ans. Pour les détails voir : Hill C, Laplanche A. BEH 2005 ; : 94-97

15 Ventes de cigarettes manufacturées, par adulte et par jour AnnéeHommes Femmes 1900< < ,32,2 Les femmes sont entrées dans le tabagisme 50 ans après les hommes

16 Épidémiologie du tabagisme Étude de la consommation de tabac en France Étude des conséquences du tabagisme sur la santé

17 Mortalité attribuable au tabac en France 1.Tabagisme (actif), daprès WHO global report: mortality attributable to tobacco. World Health Organization Détails pour la France dans : Hill C. Revue du praticien 2012; 62: Tabagisme passif, résumé dans : Hill C BEH 2011; 20-21:

18 1. Mortalité attribuable au tabac 1.1 Estimation pour le cancer du poumon Le cancer du poumon est la conséquence la plus spécifique du tabac, il sert dindicateur pour mesurer létendue de lépidémie 1.2 Estimation pour les autres causes

19 La mortalité par cancer du poumon diminue chez les hommes, et augmente très fortement chez les femmes. Avant 1980, la mortalité par cancer du poumon chez les femmes était stable

20 Mortalité par cancer du poumon attribuable au tabac La mortalité par cancer du poumon chez les personnes nayant jamais fumé est très stable dans le temps et dans lespace On va donc estimer directement la mortalité par cancer du poumon attribuable au tabac en soustrayant de la mortalité en France, la mortalité dans une population de référence nayant jamais fumé Référence : « Cancer Prevention Study II » : 1,2 millions dAméricains suivis de 1982 à 2006

21

22

23 Cancers : Voies aérodigestives supérieures, Estomac, Foie, Pancréas, Col utérus, Vessie, Leucémie myéloïde, Rein Maladies cardiovasculaires : Cardiopathie ischémique, Accident vasculaire cérébral, Mal. cardiaque hypertensive, Autre mal. cardiovasculaire Maladies pulmonaires Mal. pulmonaire chronique obstructive, Autres maladies respiratoires Tuberculose Maladies liées au tabac, en dehors du cancer du poumon

24 Pour chacune de ces maladies, par sexe et par âge On peut calculer les fractions de mortalité attribuables au tabac à partir des risques relatifs chez les fumeurs comparés aux non fumeurs estimés dans lenquête américaine « Cancer Prevention Study II » de la prévalence du tabagisme

25 Prévalence du tabagisme p Risque relatif : RR chez les fumeurs, 1 chez les non fumeurs RR p 1- p Fraction attribuable :

26 Mortalité attribuable au tabac France, 2004 AgeHommesFemmesTotal % mortalité % % % % % Total %

27 Cause de décèsHommesFemmesTotal Cancers Poumon Autre M. Cardiovasculaires M. Respiratoires Maladies infectieuses Total % mortalité totale22%5%14% Mortalité attribuable au tabac en France, 2004 résultats par cause et par sexe

28 Attribuables au tabac en 2004 : 1 décès sur 7 1 décès masculin sur 5 1 décès féminin sur 20 entre 35 et 69 ans : 1 décès masculin sur 3 1 décès féminin sur 16

29 Mortalité attribuable au tabac passif Des estimations très exagérées ont été proposées, essentiellement par prise en compte des risques chez les fumeurs actifs Lexposition au tabac passif augmente de 25% les risques de cardiopathie ischémique et de cancer du poumon. Chez les enfants, lexposition au tabac passif augmente les risques de mort subite du nourrisson, dinfection respiratoire, dotite et dasthme Le tabac passif était la cause dun peu plus de décès en Les risques ont diminué depuis

30 Décalage Les effets observés sur la santé en 2013 sont la conséquence des comportements du passé Ainsi, la mortalité due au tabac à 70 ans dépend d'habitudes prises à 20 ans c'est à dire vers 1963

31 Bilan à long terme On peut penser que les deux tiers des fumeurs réguliers mourront à cause du tabac Source: Doll et coll. BMJ 2004; 28: années de suivi de médecins anglais

32 Arrêter de fumer vaut énormément la peine Risque de cancer du poumon en plus, par rapport à un non fumeur proportionnel à : dose × durée 4,5 Dose double risque double Durée double risque x 20

33 Réduction de consommation : une stratégie très peu efficace 10 cigarettes/j pendant 10 ans: risque de base 1 10 cigarettes/j pendant 10 ans puis 5 cigarettes/j pendant 10 ans: risque x cigarettes/j pendant 10 ans puis 10 cigarettes/j pendant 10 ans: risque x 20

34 En moyenne les fumeurs meurent 10 ans plus tôt que les non fumeurs. Source: Doll. BMJ 2004, médecins

35 En moyenne les fumeuses meurent 11 ans plus tôt que les non fumeuses Source: Pirie et al. Lancet 2012, 1,2 millions de femmes Mortalité de 1,2 millions danglaises suivies 12 ans Survie (%)

36 En arrêtant à 30 ans, le gain en espérance de vie est de 10 ans

37 En arrêtant à 40 ans, le gain en espérance de vie est de 7 ans

38 En arrêtant à 50 ans, le gain en espérance de vie est de 4 ans

39 En arrêtant à 60 ans, le gain despérance de vie est encore de 1 an

40 2012 Le risque diminue avec un âge au début du tabagisme plus avancé Source: Pirie et al. Lancet 2012, 1,2 millions de femmes Moyennes : 15,1 18,7 28,1 Age au début Risque relatif de décès Non fumeuses

41 Pour surveiller lépidémie, lindicateur le plus sensible est la mortalité par cancer du poumon entre 35 et 44 ans. Cette mortalité baisse très fortement chez lhomme et a énormément augmenté chez la femme entre 1984 et 1998

42 2012 Mortalité par cancer du poumon

43 La mortalité par cancer du poumon tous âges chez les femmes va dépasser la mortalité par cancer du sein en 2013 ou 2014 Une catastrophe annoncée depuis longtemps !

44

45 Prix du tabac et ventes Entre 1991 et 2004, le prix du tabac a triplé, compte-tenu de linflation. Les ventes de cigarettes ont été divisées par 2

46 Etat 80% Buraliste 8% Revenu fiscal 2 Entre 1991 et 2004 : Prix du tabac* triplé, Consommation divisée par deux, Revenu fiscal* du tabac doublé * Compte tenu de linflation

47 Et les buralistes ? Revenu doublé* sans parler des aides supplémentaires *Compte-tenu de linflation

48

49 Taxation des produits du tabac, juillet 2013 En rouge, part du marché en 2012

50 Les produits du tabac Type de produit% ventesPrix minimum* Cigarettes76%6,27 (9,10 les 30) Tabac à rouler16%3,60 Cigarillos et cigares 7%6,00 Autre (chique, narguilé, 1% 1,92 à prise, pipe)6,46 * Pour 20 cigarettes, 20 cigarillos ou 16 grammes de tabac à rouler ou de tabac à pipe Sources : Altadis distribution et Journal Officiel juillet 2013

51 Augmentation des prix concentrée sur les cigarettes manufacturées : report sur le tabac à rouler

52 En dehors des augmentations de , toutes les augmentations nont fait que suivre lévolution de lensemble des prix

53 Pour faire baisser la consommation : Il faut que les prix augmentent beaucoup plus que linflation, de 20% par an par exemple Il faut que les prix augmentent tous les ans. Ne pas augmenter conduit à une érosion du prix à cause de linflation Il faut viser à terme une taxe égale pour tous les produits, à poids de tabac égal, en harmonisant par le haut

54 Conclusions : La prévention du tabagisme est possible Cest surtout une question de politique des prix donc des taxes La France a eu une politique efficace jusquen 2004, et une politique inexistante depuis A suivre…

55

56 En 2012, saisie de 371 tonnes. En 2010, saisie de 347 tonnes dont 36 tonnes de commande sur internet, pas de cigarettes de contrefaçon


Télécharger ppt "Epidémiologie du tabac Catherine Hill Institut Gustave Roussy Décembre 2013."

Présentations similaires


Annonces Google