La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conseil général de l'Environnement et du Développement durable Tourisme Durable Eléments de perspectives.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conseil général de l'Environnement et du Développement durable Tourisme Durable Eléments de perspectives."— Transcription de la présentation:

1 Conseil général de l'Environnement et du Développement durable Tourisme Durable Eléments de perspectives et dadaptation Bernard BRILLET Inspecteur Général IFA Athènes 25 novembre 2013

2 2 Tourisme Durable Eléments de perspective et dadaptation 1.La soutenabilité du tourisme : conciliation et long terme 2.Limpact du changement climatique sur lactivité touristique 3.Prévenir, adapter infrastructures et équipements aux réalités 4.Les dimensions économiques et incitatives de la transition 5.Tourisme et régulations publiques

3 3 Limpact du C.C. sur lactivité touristique Choix des destinations de séjour Coût68 % Beauté, paysages48 % Dépaysement46 % Temps et climat43 % sensibilité émergente aux risques de tornade, canicule... Référence CGDD n° Enjeux globaux Élévation : température, niveau de la mer, phénomènes extrêmes Stress sur ressources en eau et alimentation Risques : érosion, dégradation sols/paysages, inondation, santé environnement

4 4 Empreinte écologique du tourisme Eau, nature, déchets Émissions GES des touristes français 700 kg CO² eq/hab touristique Variabilité - C S P : 350 – 700 – 900 – lieux de résidences : agglomération > habitants Séjours à létranger - 11 % des séjours, mais 61 % de GES - destination : Europe 30 %, Amérique 28 % - croissance GES + 13 % en 5 ans Lavion est responsable de 67 % de lempreinte générale du tourisme Référence CGDD n°

5 5 Prévenir, a dapter infrastructures et équipements aux réalités Le Foncier et le trait de côte Risques : Déplacement de la ligne des hautes eaux Disparition des plages, du sable de réengraissement Accélération des phénomènes érosifs, glissement de terrains Accroissement des zones inondables rétro-littorales. Réponses : Maîtrise publique du foncier et de lurbanisation Développement du couvert végétal de fixation Restauration des espaces dégradés et reconstitution de dunes, ex : lex Club Méditerranée de Cadaquès en Catalogne Attention aux protections par enrochements !

6 6 La protection des zones habitées et zones dactivités Instructions administratives en France 2010SCoT et PLU cm pour les PPRi Une réflexion attentive des digues à la mer Dimensions technique et juridique Ex : Pays Bas Inventaire et adaptation des infrastructures < 1 m Routes et aéroports

7 7 Leau Leau dalimentation Biseau salé, dessalement, irrigation Hydrostatique et déstabilisation Soulèvement et degradation: fondations, digues, chaussées, dallages Stockage souterrain du pluvial affaibli : ruissellements augmentés Perturbation des écosystèmes aquatiques Biodiversité marine Biodiversité et écosystème salin Especes invasives Lutte vectorielle Lénergie Gros appels de puissance par la climatisation - plus cher en pointe veiller a la- qualité des équipements: en investissements et coûts de fonctionnement Normes de construction BBC inconfortable en 2030.

8 8 Les dimensions économiques et incitatives de la transition Les réflexions actuelles sont mainstream, à climat constant Produire des réflexions prospectives R.U. et Pays-Bas prospectives économiques et C.C. les inscrire dans la transition écologique Économie circulaire et de la fonctionnalité R S E Développer les études de zonages des risques pour lurbanisme et laménagement (expertise BRGM) lU.E. affecte 20 % du Feder pour atténuation/adaptation.

9 9 Les acteurs économiques Une difficulté en matière de filières touristiques Chez les institutionnels séparation entre : maîtres douvrage/investisseurs et opérateurs/exploitants Émiettement de loffre des autres acteurs Une évolution intéressante des business model dans certains secteurs de services D'abord souci de limage sur le cœur de métier 1995 : maîtrise des risques extra-financiers, sécurité et environnement (normalisation, certification...) 2005 : le Développement Durable= opportunité pour de nouveaux marchés à intégrer à la stratégie 2012 : vers la création de valeurs partagées - lentreprise est un acteur contributeur à son environnement territorial - les parties prenantes vont alors participer à la stratégie

10 10 Lémergence de léconomie contributive Financements participatifs (crowdfunding) apparaissent sur des projets de patrimoine naturel et culturels : tourisme doux et darrière pays Les biens publics – patrimoine commun (nature et paysage)- pourront être réappropriés comme ressource essentielle de léconomie touristique

11 11 Tourisme et régulations publiques Droit et fiscalité incitative Rapport de la Cour des Comptes sur communes balnéaires 2012 Grenelle de la mer 2010 Constats Les communes touristiques vont devoir financer des investissements publics importants Les règles actuelles sont souvent transgressées. Orientations Mettre en place des fiscalités adaptées au C.C. Urbanisme, bon état écologique marins et terrestres Eaux pluviales, rejets en mer, gestion des ports, concession plages...

12 12 Inciter à la maîtrise du foncier et au droit de préemption Exercer le contrôle de lÉtat sur la qualité des PPR naturels prévisibles Vigilance sur lapplication des règles : constructions illicites Développer la prospective et léducation à ladaptation ; promouvoir le respect des grands principes du droit : prévention, précaution, pollueur/payeur, participation des parties prenantes, responsabilité... Développer résolument la gestion des biens publics, et les services quils fournissent (espaces naturels, paysage, ressources marine...).

13 Conseil général de l'Environnement et du Développement durable MERCI


Télécharger ppt "Conseil général de l'Environnement et du Développement durable Tourisme Durable Eléments de perspectives."

Présentations similaires


Annonces Google