La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

André Vézina, ITA campus La Pocatière Avantages des haies brise-vent Avril 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "André Vézina, ITA campus La Pocatière Avantages des haies brise-vent Avril 2006."— Transcription de la présentation:

1 André Vézina, ITA campus La Pocatière Avantages des haies brise-vent Avril 2006

2 André Vézina, ITA campus La Pocatière Pourquoi implanter des haies brise-vent autour des bâtiments délevage? Réduction des odeurs Réduction des coûts de chauffage Contrôle de laccumulation de neige Réduction des coûts de climatisation Réduction du volume de poussières Ombrage pour les animaux Rehausser la beauté du paysage Augmenter la biodiversité Productions secondaires Réduction des gaz à effet de serre

3 André Vézina, ITA campus La Pocatière Impact des haies brise-vent sur la réduction des odeurs (source: Tyndall et Coletti, 2000) Dilution des concentrations de gaz Dépôt des poussières et des aérosols Interception des poussières et des aérosols Absorption des composés responsables des odeurs

4 André Vézina, ITA campus La Pocatière Dilution des concentrations de gaz responsables des odeurs

5 André Vézina, ITA campus La Pocatière Si les conditions de température sont favorables et la topographie est plane et sans obstacle: la circulation de lair près du sol rendra les inconvénients dodeurs plus perceptibles.

6 André Vézina, ITA campus La Pocatière haie brise-ventzone calme zone turbulente (dilution du panache) Distance du brise-vent (h) DAprès Raine (1974) dans McNaughton, (1988)

7 André Vézina, ITA campus La Pocatière Des écrans artificiels, utilisés pour dévier vers le haut la circulation dair ventilé (de sorte que lair vicié ne se déplace pas au ras du sol), ont eu un impact sensible sur la réduction des odeurs dans leur sillon (OCTF, 1998; Bottcher et al, 1999).

8 André Vézina, ITA campus La Pocatière Dépôt des poussières et des aérosols

9 André Vézina, ITA campus La Pocatière Les particules de poussières peuvent transporter beaucoup plus de molécules responsables dodeurs quun même volume dair sans poussière (OCTF, 1998). Un brise-vent, de porosité égale à 40% réduit, en moyenne, la vitesse du vent de 50% sur 10 H et de 25% entre 10 et 20 H (Vézina, 1985). Cette réduction entraîne un dépôt des particules voyageant dans le courant dair.

10 André Vézina, ITA campus La Pocatière Une simulation, en soufflerie, dune bande boisée de trois rangées de large, montre des réductions de 35 à 56% de la masse des particules odorantes (poussières et aérosols) en suspension dans le sillon du brise-vent (Laird, 1997; Thernelius,1997). Dautres recherches font état de réductions de lordre de 70 à 90% des concentrations de pesticides dans le sillon de bandes boisées constituées de feuillus à feuilles larges (Porskamp et al., 1994).

11 André Vézina, ITA campus La Pocatière Interception des poussières et des aérosols

12 André Vézina, ITA campus La Pocatière Absorption des composés responsables des odeurs

13 André Vézina, ITA campus La Pocatière Des quantités appréciables de composés organiques volatiles ont été mesurées à la surface des plantes ainsi que dans leurs tissus (Reischl et, 1989, Gaggi et al, 1985). Les micro-organismes, qui sont omniprésents à la surface des plantes, absorbent les composés organiques volatiles, contribuant ainsi à augmenter la surface dinterception de la pollution atmosphérique. Ils ont aussi la capacité de métaboliser et de briser ces composés (Screiber et Schonherr, 1992, Mueller, 1992).

14 André Vézina, ITA campus La Pocatière Choinière, Projet visant à évaluer limpact de haies brise-vent matures sur la réduction des odeurs

15 André Vézina, ITA campus La Pocatière Réduction de la longueur du panache des odeurs de 19%, 23% et 25% par rapport au témoin

16 André Vézina, ITA campus La Pocatière Réduction de la surface du panache des odeurs de 30%, 33% et 37% par rapport au témoin

17 André Vézina, ITA campus La Pocatière Augmentation de la dilution des odeurs par des facteurs de 1,9, 3,2, et 5,1 respectivement pour les distances de 60 m, 30 m et 15 m. Feuillus Résineux Moyenne (Fe-ré) Nombre moyen de dilution vs distance source/haie

18 André Vézina, ITA campus La Pocatière % NE USA (Heisler and De Walle, 1988) 27 % (Ouest canadien, PFRA) (1,2% par km/h de la vitesse moyenne du vent en zone non protégée) Réduction des coûts de chauffage

19 André Vézina, ITA campus La Pocatière Lombrage causé par les arbres peut réduire la température de lair de 10 à 14°C, réduisant ainsi les coûts de climatisation de 50 à 70% (Gaudet, 1985). Les arbres devraient se situer du côté ouest du bâtiment pour une protection optimale durant lété sans trop réduire le rayonnement solaire durant lhiver (USDA, 1985).

20 André Vézina, ITA campus La Pocatière Gestion de la neige

21 André Vézina, ITA campus La Pocatière Augmentation du gain en poids et réduction du taux de mortalité chez les bouvillons.

22 André Vézina, ITA campus La Pocatière Lombrage est bénéfique pour les animaux. Par exemple, la production de lait commence à décroître lorsque la température excède 20°C (Hintz, 1983).

23 André Vézina, ITA campus La Pocatière Une haie dense darbres et darbustes a réduit du tiers le volume de décibels généré par une circulation routière normale, dans une zone péri-urbaine au Nebraska (Cook and Van Haverbeke, 1976).

24 André Vézina, ITA campus La Pocatière Les haies brise-vent ont la capacité de capter une portion des particules de poussière contenues dans lair. Selon Dochinger (1980), la poussière peut être réduite de 38% en utilisant des haies de conifères et de 27% avec des haies de bois durs comparé à une zone qui ne contient aucun arbre.

25 André Vézina, ITA campus La Pocatière

26 Biodiversité Études (Boutin et al, 2003, Deschênes et al, 2003 et Maisonneuve et Rioux, 2001) sur les bandes riveraines.

27 André Vézina, ITA campus La Pocatière Productions secondaires Bois Petits fruits Noix Branches

28 André Vézina, ITA campus La Pocatière Peupliers hybrides 110 clones Ferme Lapokita, La Pocatière

29 André Vézina, ITA campus La Pocatière Plantés en 1981, récoltés en 2005

30 André Vézina, ITA campus La Pocatière Résultats 1 m 3 /arbre 90 % sciage 7 arbres/corde

31 André Vézina, ITA campus La Pocatière Nous prévoyons de meilleurs résultats avec certains clones sélectionnés

32 André Vézina, ITA campus La Pocatière Étude sur 10 arbustes (La Pocatière, )

33 André Vézina, ITA campus La Pocatière Résultats préliminaires (www.cepaf.ca) Sambucus canadensis, aronia melanocarpa, viburnum trilobum et rosa rugosa ont donné les meilleurs rendements parmi les arbustes à létude. Sambucus canadensis a eu le meilleur rendement (1,25 kg par plant), mais nous prévoyons que les plants auront un meilleur rendement lorsquils auront atteint leur plein potentiel de production.

34 André Vézina, ITA campus La Pocatière Branches Les tendances dans la conception florale ont augmenté la demande pour les branches d'un certain nombre d'arbustes produisant des fleurs et des fruits décoratifs mais également pour ce qui a trait à la forme de leurs branches et leur couleur. Une étude est en cours sous la direction de Bruno Moser, chef du Département d'horticulture de Purdue, afin de développer un système durable pour la production de pousses d'un certain nombre d'espèces de plantes dont Salix caprea (saule marsault) et Salix matsudana tortuosa (saule tortueux).

35 André Vézina, ITA campus La Pocatière Réduction des gaz à effet de serre Évolution des émissions de carbone au Canada, en appliquant ou non le protocole de Kyoto Source: Rochette, 2000

36 André Vézina, ITA campus La Pocatière Ce modèle à 3 rangées est en mesure de séquestrer 300 tonnes de carbone par km de brise-vent au bout de 40 ans (PFRA (1997). En installant 100 km de ce modèle de haie par an dici 2010 au Québec, on pourrait mobiliser, dans 40 ans, 0,2 Mt de CO2, ce qui représente 0,03 % de la production annuelle canadienne en Un petit pas dans la bonne direction…

37 André Vézina, ITA campus La Pocatière Inconvénients Rongeurs (négligeable) Oiseaux (négligeable) Augmentation des odeurs entre la source et le brise-vent Augmentation de la température de lair dans la zone protégée (3°C)


Télécharger ppt "André Vézina, ITA campus La Pocatière Avantages des haies brise-vent Avril 2006."

Présentations similaires


Annonces Google