La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Techno Parade by Neotilus Le Futur du Mobile en 3 questions Mercredi 27 Octobre 2010 Benoit TRANTOUL Elie PELORCE Fabrice WANG.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Techno Parade by Neotilus Le Futur du Mobile en 3 questions Mercredi 27 Octobre 2010 Benoit TRANTOUL Elie PELORCE Fabrice WANG."— Transcription de la présentation:

1 Techno Parade by Neotilus Le Futur du Mobile en 3 questions Mercredi 27 Octobre 2010 Benoit TRANTOUL Elie PELORCE Fabrice WANG

2 Le Futur du Mobile en 3 Questions ? AGENDA 1.L'avenir du Web est-il mobile ? Par Benoit TRANTOUL 2.Tablette: effet de mode ou véritable révolution ? Par Elie PELORCE 3.A quand l'iPhone Killer ? Par Fabrice WANG

3 Le Futur du Mobile en 3 Questions ? AGENDA 1.L'avenir du Web est-il mobile ? Par Benoit TRANTOUL 2.Tablette: effet de mode ou véritable révolution ? Par Elie PELORCE 3.A quand l'iPhone Killer ? Par Fabrice WANG

4 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Agenda Le web mobile : cest quoi ? Contexte Le marché de linternet mobile Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes Stratégie mobile et enjeux Perspectives : quest ce qui nous attend ? Débat – discussion ouverte

5 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Agenda Le web mobile : cest quoi ? Contexte Le marché de linternet mobile Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes Stratégie mobile et enjeux Perspectives : quest ce qui nous attend ? Débat – discussion ouverte

6 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Le web mobile : cest quoi ? Terminaux mobiles Sites web mobile accédés via le browser Services connectés en mobilité accédés via des applications

7 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Agenda Le web mobile : cest quoi ? Contexte Le marché de linternet mobile Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes Stratégie mobile et enjeux Perspectives : quest ce qui nous attend ? Débat – discussion ouverte

8 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Contexte Juin 2007 = arrivée de liPhone Démocratisation smartphone/web mobile auprès du grand public Unicité : téléphone, OS, boutique dapplications, taille d'écran Déclinaison progressive de sites web pour les smartphones Grand nombre d'applis connectées Entraine tout le marché : Android, Nokia (WRT), Palm (WebOS), Samsung (Bada), Microsoft (WindowsPhone7), Blackberry Mai 2010 = Arrivée de liPad Expérience utilisateur accrue, nouveaux usages (lecture de livres/magazines, visionnage de vidéos, … tablettes considérées comme moins personnelles) Entraine tout le marché des tablettes

9 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Contexte Google : les ventes de smartphones vont dépasser les PC dans deux ans Continuer à développer Android et améliorer ses services webs pour mobiles Google, Microsoft et Apple Ont tous misé sur le mobile D'ici 3 à 5 ans, plus de gens surferont sur mobile que sur ordinateur De tels acteurs misent sur ce canal : les annonceurs y investissent aussi

10 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Agenda Le web mobile : cest quoi ? Contexte Le marché de linternet mobile Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes Stratégie mobile et enjeux Perspectives : quest ce qui nous attend ? Débat – discussion ouverte

11 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Le marché de linternet mobile Mobinautes : développement très rapide 12,6 millions au deuxième trimestre (+20 % sur un an) % de la population équipée en téléphonie mobile 10% de mobinautes : internet mobile hors SMS, MMS, mail Estimations : 15 millions à la fin de l'année Environ 8 millions de smartphones dont 3 millions diPhone en France Browsers évolués, Wifi, GPS, offre data illimité, … Gartner : en service dans le monde, dans trois ans 1,82 milliard de smartphones et autres téléphones Internet 1,78 milliard de PC Choix économiques et techniques, notamment en Afrique, déployer directement des réseaux mobiles (sans téléphone fixe) propice au développement socio-économique

12 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Agenda Le web mobile : cest quoi ? Contexte Le marché de linternet mobile Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes Stratégie mobile et enjeux Perspectives : quest ce qui nous attend ? Débat – discussion ouverte

13 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes Business model = maximiser laudience, tous supports confondus, pour vendre des produits aux annonceurs. Lhistoire du mobile Mobilité = axe stratégique moyens mis en œuvre Equipe technique (de 3 à 17) + Centres de Services Equipe marketing (de 3 à 14) Visibilité = référencement sur les applications stores + sites web + partenariats et plans de communication FWB FWB iPhone juin iPhone déc iPhone mars applis Android juin,juil,aout Nokia déc iPhone nov iPhone juil iPhone oct iPhone mai iPhone iPad Andoid mars Palm avril Andoid aout BBY WP7 Bada

14 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes 2010 = « omniprésence » sur toutes les plateformes iPhone/iPad, Android (Android Market, AppsLib, PlayNow, MonEspaceAppli …), Nokia (WRT), Palm (WebOS), Samsung Bada, WindowsPhone7, Blackberry (OS5.0 et OS6.0) Retours = peu daudience sur : OVI Store (malgré de nombreux téléchargements) Bada (peu de recul sur cette plateforme récente) Palm (peu de téléchargements) 2011 = « présence utile » se focaliser sur les plateformes à audience et augmenter les usages afin de pouvoir monétiser (ex : pub) Part du mobile / fixe : 6 à 7 millions de visites par mois vs 75 millions estimation : 14% de la valeur de laction PagesJaunes Produits (annonceurs) spécifiques mobiles apparaissent progressivement

15 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes Statistiques daudience mi-octobre 2010 S41Evolution S-1 Audience globale (visites) ,8% FWB (90,3%) ,5% Iphone (83,9%) ,8% Android (9,6%) ,8% Nokia (2,4%) ,9% Bada (0,9%) ,1% BlackBerry (1,1%) ,3% Windows Mobile (0,3%) ,2% WAP (9,7%) ,8% PVI Mobile ,3%

16 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Agenda Le web mobile : cest quoi ? Contexte Le marché de linternet mobile Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes Stratégie mobile et enjeux Concepts & usages Spécificités Décliner sa présence sur mobile Un vrai relais de croissance Application vs web mobile Perspectives : quest ce qui nous attend ? Débat – discussion ouverte

17 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Stratégie mobile et enjeux – Concepts & usages Services en mobilité : réflexion différente stratégie mobile Innovation Nouveaux concepts : Rester connecté Partager linstant présent Prise en compte du contexte Personnalisation/profil Nouveaux usages : Géolocalisation (ex: réseaux sociaux géolocalisés, recherche, geotagging …) Réalité augmentée, navigation Accès aux contacts Presse en mobilité, streaming musique/vidéo Versions mobiles de blogs (lecture, publication…) UGC Dématérialisation du contenu (coupon …) ?? Marché professionnel...

18 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Stratégie mobile et enjeux – Spécificités Adapter ses services aux spécificités du téléphone Appel Taille écran & mode de saisie Géolocalisation Notifications directement sur l'écran Appareil photo / vidéo Développer des modes de recherche basés sur la reconnaissance d'images (code-barres, étiquette d'un produit, etc.) Envoyer des vidéos en direct (Qik ou Flixwagon) Publier des photos (Natuba) NFC Couponing Text-To-Speech, reconnaissance vocale …

19 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Stratégie mobile et enjeux – Décliner sa présence sur mobile Décliner sa présence sur mobile ne signifie pas nécessairement y proposer les mêmes services que sur son site Internet traditionnel Miser sur les services complémentaires Penser mobile = "réfléchir en termes de praticité, d'utilité et de nomadisme" Le téléphone n'est pas un objet de confort, il est un outil destiné à satisfaire un besoin rapide d'information pratique Attention à l'ergonomie de l'application et à la structuration des contenus Ergonomie et simplicité d'usage Les temps morts, notamment dans la vie urbaine, sont de plus en plus nombreux. Ils constituent en soit un marché monétisable.

20 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Stratégie mobile et enjeux – Un vrai relais de croissance eBay "D'un côté, l'accès aux enchères en situation de mobilité permet aux utilisateurs de faire grimper les prix. De l'autre, l'application permet la comparaison des prix en magasin avec les offres de nos vendeurs à prix fixes et donc créé des opportunités d'achat supplémentaires. " En plus d'un chiffre d'affaires additionnel, la présence d'eBay sur mobile lui permet de toucher une nouvelle cible. "Notre application mobile nous permet de toucher une population plus jeune, en situation de mobilité, qui souvent n'était pas utilisatrice d'eBay sur le Web classique". Plus grande assiduité dans la consultation de son application mobile principale, notamment en matière de ventes aux enchères venteprivee.com : application peut générer 1 million d'euros par mois Aquarelle.com Adaptation du site web fixe + jeu de grattage + 50% de nouveaux clients

21 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Stratégie mobile et enjeux – Un vrai relais de croissance PagesJaunes "PagesJaunes donne un service à l'ensemble des Français" "Notre positionnement est celui d'un média local. Le mobile a donc une dimension stratégique car qu'il s'agit du média personnel et local par excellence" "offre mobile... décollera vraiment à partir de 2011" "L'Internet mobile devrait représenter 10 % du trafic de PagesJaunes en 2011" "La typologie des recherches sur mobile est différente du Web et du papier… Le mobile va donc nous permettre de toucher de nouvelles entreprises qui n'étaient pas annonceurs chez nous... notamment les commerces de proximité" "Le mobile est un média de proximité. La moitié des recherches effectuées sur PagesJaunes Mobile le sont autour de la position géographique de l'utilisateur. … fiche détaillée … appel du commerçant un cas sur quatre… un cas sur quatre… plan et itinéraire pour sy rendre. Le mobile est donc vraiment un outil de génération de trafic en magasin" "Développer une offre de couponing... l'usage sera certainement plus fort sur mobile" "Lancer d'autres applications thématisées... tirer parti de ces espaces de distribution que sont les stores pour occuper le territoire avec de plus en plus d'applications pour couvrir différents secteurs d'activité "

22 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Stratégie mobile et enjeux – Un vrai relais de croissance Transactionnel : réservation, prise de RDV, devis, … Le m-commerce, un canal de distribution de plus pour les marques Les atouts du mobile : L'instantanéité La personnalisation (programmer des alertes…) Usage nomade : en fonction du moment et du lieu lien entre produit, utilisateur et lieu Conseils d'achat optimiser lachat en magasin (ex : prendre en photo...) Ajouter des services/produits spécifiques au mobile Audience (ex : PagesJaunes)

23 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Stratégie mobile et enjeux – Application vs web mobile Application : Accès aux fonctions natives (géoloc, contact, caméra, boussole …) Meilleure expérience utilisateur que les sites Browsers : de + en + évolués Basé webkit HTML5/CSS3/Javascript (accès aux fonctions natives : géoloc, stockage...) Moyen d'adresser plusieurs plateformes à moindre coût Cas des tablettes : browser évolué et connexion wifi Fragmentation du marché des OS mobile pousser le retour des sites Web mobile Frameworks de widgets (technos web) Solutions de développement multi-plateforme Launcher de site web

24 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Stratégie mobile et enjeux – Application vs web mobile Utilisateurs habitués aux applis mobiles, pas encore au web mobile Les moteurs de recherche pousser cet usage du site mobile « Si vous voulez acheter quelque chose sur votre mobile, la première chose que vous faites, ce n'est pas de rechercher une application à télécharger : vous ouvrez votre navigateur Internet et effectuez une recherche sur le produit que vous souhaitez acheter. Ne serait-ce que pour pouvoir comparer les prix entre différents marchands ou consulter des commentaires d'internautes. Vous ne pouvez pas le faire sur une application. La recherche ouverte ne peut se faire que dans un navigateur, pas dans une application »

25 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Agenda Le web mobile : cest quoi ? Contexte Le marché de linternet mobile Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes Stratégie mobile et enjeux Perspectives : quest ce qui nous attend ? Débat – discussion ouverte

26 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Perspectives : quest ce qui nous attend ? Internet de proximité : un potentiel immense Publicité mobile : + ciblée (profil, géoloc...) / Statistiques dusage Services « cloud » / Accès multi-terminaux Services de synchronisation dans le cloud Stockage des données sur internet « Ere des services et du social, bâtie sur les applications, caractérisée par services dans le Cloud et médias accessibles en mode streaming » « Services de contexte, hébergés dans le Cloud afin de posséder le contexte du consommateur (aussi lié aux relations et aux réseaux sociaux, avec des services de géolocalisation) »

27 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Perspectives : quest ce qui nous attend ? Terminaux connectés mobiles Tablette, Netbook Appareil-photo, Cadre photo numérique Automobile Sécurité : envoi dinfos automatiquement aux services durgence Navigation : fin de parcours à pied, POI via Google Search Entretien/réparation : accès direct aux capteurs Internet des objets « le Web n'est pas le seul usage d'Internet, on peut tout y connecter » Télévision connectée Google TV, AppleTV. Samsung : 2/3 des TV vendues en 2011 seront connectées

28 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Perspectives : quest ce qui nous attend ?

29 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Agenda Le web mobile : cest quoi ? Contexte Le marché de linternet mobile Mon retour dexpérience : les services en mobilité chez PagesJaunes Stratégie mobile et enjeux Perspectives : quest ce qui nous attend ? Débat – discussion ouverte

30 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Débat – discussion ouverte Les études disponibles prévoient que dici 2015, les connexions Internet depuis un terminal mobile dépasseront les connexions depuis un poste fixe. LInternet mobile est donc présenté à tort ou à raison non comme un complément mais comme un concurrent de lInternet fixe, voire comme son successeur naturel Pourquoi le mobile remplacerait-il le fixe, pour quels usages, quelles motivations ? Quelle est la valeur ajoutée de lInternet mobile par rapport à lInternet fixe ? La révolution mobile est-elle due au seul IPhone, à son interface tactile et à lApp Store ? Quel sera le terminal du futur : tablettes, netbooks, smartphones, écrans amovibles… ?

31 L'Avenir du Web est-il Mobile ? Bibliographie / liens intéressants Internet mobile, état des lieux : le futur du web est-il mobile ? Comment décliner ses services Web sur mobile Comment eBay a industrialisé sa stratégie mobile "La croissance du mobile va devenir une hyper-croissance" "La fragmentation des OS va pousser le retour des sites mobile" "Le m-commerce a besoin du rich media pour décoller" L'Internet mobile à la recherche du temps perdu Le m-commerce, un canal de distribution de plus pour les marques marques.shtml?utm_source=benchmail&utm_medium=ML226&utm_campaign=E &f_u= Salon de lautomobile, de la mobilité partout ! Ce téléphone qui a changé la donne "Sen.se abordera l'Internet des objets de façon plus mature que Nabaztag« Dans 4 ans, le «contexte» du consommateur sera la clé du business mobile Julien Billot (PagesJaunes) "Le mobile va nous permettre de toucher de nouveaux annonceurs"

32 Le Futur du Mobile en 3 Questions ? AGENDA 1.L'avenir du Web est-il mobile ? Par Benoit TRANTOUL 2.Tablette: effet de mode ou véritable révolution ? Par Elie PELORCE 3.A quand l'iPhone Killer ? Par Fabrice WANG

33 1 – Tablettes PC et Tablettes électroniques a – Définitions b – Historique 2 – Les tablettes PC a – Matérielb – Logicielc – Usage 3 – Tablettes électroniques a – Matérielb – Logicielc – Usage 4 – Durer grâce à la convergence des matériels ? Tablette, effet de mode ou véritable révolution Agenda

34 Définition tablette. (http://www.le-dictionnaire.com/definition.php?mot=tablette)http://www.le-dictionnaire.com/definition.php?mot=tablette (histoire) planchette enduite de cire ou plaquette dargile sur laquelle on pouvait écrire avec un poinçon, un stylet. (http://fr.wiktionary.org/wiki/tablette)http://fr.wiktionary.org/wiki/tablette Plaque de petite dimension présentant une surface plane et une faible épaisseur, sur laquelle on peut tracer ou graver des signes. Avant l'invention du papyrus ou du papier, on utilisait pour écrire des tablettes de cire, de terre crue ou de bois. 1 - Tablettes PC et Tablettes électroniques A - Définitions

35 35 Définition tablette PC. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tablette_PC)http://fr.wikipedia.org/wiki/Tablette_PC Le terme tablet PC, ou tablette PC en français, se réfère en général à un ordinateur mobile de la forme d'une ardoise équipée d'un écran tactile ou stylo-compatible. 1 - Tablettes PC et Tablettes électroniques A - Définitions

36 36 Définition tablette électronique. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tablette_%C3%A9lectronique#Diff.C3.A9rences_entre_tablettes_.C3.A9lectroniques_et_Tablet_PC)http://fr.wikipedia.org/wiki/Tablette_%C3%A9lectronique#Diff.C3.A9rences_entre_tablettes_.C3.A9lectroniques_et_Tablet_PC Le Bien que les tablettes électroniques et les Tablet PC soient souvent des appareils très semblables, il existe de subtiles différences entre eux. Selon une définition de Microsoft, l'expression "Tablet PC" désigne des tablettes basées sur le stylet, et sont des PC x86 entièrement fonctionnels, capables de convertir l'écriture à la main et disposant d'une fonctionnalité de reconnaissance vocale. Alors que les tablettes électroniques sont généralement similaires dans les capacités d'entrée, mais elles sont différentes des Tablet PC, car elles ne fonctionnent pas avec la version générique d'un Microsoft Windows, Linux ou Apple Mac OS conçu pour les ordinateurs de bureau, mais plutôt avec un système d'exploitation dédié à l'appareil. Cela signifie aussi quelles ont besoin d'une connexion à un ordinateur personnel traditionnel pour réaliser certaines de leurs fonctionnalités, comme la réalisation d'une sauvegarde, la synchronisation de données ainsi que pour une mise à jour logicielle. 1 - Tablettes PC et Tablettes électroniques A - Définitions

37 Origine de la différence. 1 - Tablettes PC et Tablettes électroniques B - Histogramme

38 Origine de la différence Smartphone Tablette PC Durcie Tablette électronique

39 Certains éléments sont communs comme : - les processeurs type X86 ou X64, certains sont en version portable (plus faible performances et consommation). - la mémoire DDR, ici cest la forme qui change DIMM sur PC et soDIMM ou microDimm sur tablettes - la carte vidéo sur tablette PC est inexistante sous cette forme. Même si la puce est commune, elle est généralement soudée directement sur la carte mère (ou plus récemment intégrée dans le processeur (core i)). - le stockage des données est très proche de celui des PC classique, on retrouve ainsi des disques dur 2.5 et 1.8 pouces (jusquà 750Go) et des disque SSD (SolidStateDrive) de 2.5 pouces utilisant de la mémoire flash (jusquà 512 Go) mais à un prix moins compétitif, malgré des performances accrues Tablettes PC A - Matériel

40 - la connectique est aussi identique aux PC classiques, port USB, VGA, DVI, Firewire ou encore eSata sont trouvables sur tablettes PC. Certains ports dextensions type PCMCIA (expressCard, CardBus…), ou port SD (SDIO) sont de plus en plus présent, permettant de faire évoluer la tablette. - la connectivité réseau est généralement de type PC à savoir Wifi et Ethernet, parfois Bluetooth. Nous retrouvons aussi mais plus rarement de la 3G. - les batteries proviennent du monde du PC portable, avec des batteries souvent interchangeables de très fortes capacités Tablettes PC A - Matériel

41 41 Cest lun des avantages de la tablette PC. On y retrouve les systèmes dexploitation des PC classiques. A savoir: - Windows 7 32bits/64bits - Windows Vista 32bits/64bits - Windows XP 32bits/64bits - Linux 32bits/64bits (Ubuntu, Debian, Suse, Fedora, RedHat, …) Les systèmes nayant pas subit de réductions pour la tablette PC, les applications disponibles sur PC sont donc aussi utilisables sur tablette PC. Néanmoins la résolution ainsi que les périphériques dentrée, étant différents entre PC fixe, portable et tablette PC, lergonomie et le graphisme doit souvent-être revu. Les développements se font comme sur toute machine de bureau avec les IDE classiques et les différents langages que lon apprend partout. 2 - Tablettes PC B - Logiciels

42 42 Les usages sont multiples. Cela va de lutilisateur fortuné qui souhaite faire la même chose que sur son PC au professionnel. En effet les tablettes PC utilisent un système dexploitation classique. Ce système nécessite une puissance de calcul importante. Afin de réaliser cela, les composants PC les plus optimisés (taille, puissance …) sont utilisés, ce qui augmente le prix de ce type de tablette. Pour une entreprise, il est nécessaire de pouvoir adapter loutil à ses besoins et non linverse. Malgré un coût non négligeable (généralement 2000 et plus), les tablettes PC permettent une adaptation à quasiment tous les besoins professionnels. Quelques temps après la sortie des tablettes PC classique, une nouvelle version dite durcie est apparue. Ces tablettes durcies sont ultras résistantes et permettent des usages en extérieur. Eau, poussière, chaleur, soleil, chocs, elles sont faites pour résister à tout. 2 - Tablettes PC C - Usages

43 43 Vidéo sur usages Tablette PC (lien)lien

44 44 En fait dans une tablette électronique on retrouve énormément de matériel provenant du monde de la téléphonie. Lexemple le plus parlant est le Samsung Galaxy S avec la Galaxy Tab, ou lIphone avec lIpad. Pour exagérer le schéma, on pourrait presque dire la tablette électronique cest un smartphone avec un grand écran. En effet comme on a pu le constater tout à lheure sur lhistorique, la tablette est née dun smartphone. On retrouve ainsi larchitecture ARM ainsi que lécran tactile au doigt. 3 - Tablettes électroniques A - Matériel

45 45 En fait, oui et non, car beaucoup de tablettes ne proposent pas de connectivité cellulaire ce qui peut se révéler utile pour un téléphone. Par contre, elles disposent décran plus grand. Néanmoins il faut préciser un grosse différence, lécran possède souvent une résolution (nombre de pixels) plus forte que le smartphone, et ce sur une surface plus grande (jusquà environ 10 pouces). Afin de bénéficier dun écran encore plus grand, une prise mini HDMI à été ajoutée. Afin de décoder au mieux les flux vidéos, les tablettes électroniques disposent dun processeur spécifique 3D / vidéo. Dans lensemble nous trouvons les caractéristiques classiques, accéléromètre, boussole, GPS, wifi, caméra(s), port usb, micro, prise casque … Différents constructeurs se partagent le marché des puces type ARM. Les plus connus étant Samsung (Orion), Qualcomm (SnapDragon), Texas Instrument (Omap), Apple (A4). Récemment un acteur du monde PC est arrivé sur le marché des tablettes électroniques. Nvidia avec Tegra 2 : sa nouvelle plateforme matérielle à prix très compétitif. Elle génère une profusion de tablettes « low cost » performantes assemblée par des « intégrateurs ». 3 - Tablettes électroniques A - Matériel

46 46 Cest lune des grosses différences avec les tablettes PC. Ici le système dexploitation est propriétaire et adapté au matériel. Nous retrouvons donc les systèmes smartphone. (iOS, android). Arriverons plus tard des OS encore plus spécifiques tablettes comme Chrome OS ou encore le cousin de Windows Phone 7 nommé Windows EC 7. Contrairement au monde PC le système est relativement restreint, les développements sont bornés par les possibilités quoffrent (ou pas) les SDK. Actuellement, lutilisateur reste très cadré dans ses possibilités. Les implémentations bas niveau nétant souvent pas disponible. Cette sécurité permet de mieux cadrer les tablettes, et donc de proposer des « magasins applications » permettant aux usagers de trouver facilement les applications dont ils ont besoin. Les applications peuvent ainsi être gratuites ou payantes, le fournisseur du magasin empochant au passage 30% du prix de vente. 3 - Tablettes électroniques B - Logiciel

47 47 La tablette électronique dispose dune série de fonctionnalité mis en avant par les constructeurs. Ainsi un utilisateur peut : - Lire du contenu « textuel » non connecté, e-magazines, e-journaux, e-books … - Lire du contenu connecté, blogs, news, flux RSS, surf internet, … - Lire des vidéos à la demande en ligne, Youtube, Dailymotion … - Lire des vidéos non connecté, films, séries, … - Utiliser la tablette pour du jeu vidéo, jeux de réflexions, jeux de réflexes utilisant les accéléromètres ou jeux 3D utilisant la puissance du processeur 3D (FPS, STR …). 3 - Tablettes électroniques C - Usage

48 48 Vidéo sur usages Tablette Electronique (lien)lien

49 La tablette commence aussi à prendre une place dans la maison pour des usages inédits. Sa connectivité et son affichage permet donc lassistance à la cuisine, ou au bricolage. Nous pouvons imaginer que dans quelques années cette tablette puisse faire partie intégrante du système domotique de la maison (gestion alarme, chauffage, volets électriques, énergie, TV, …) Tablettes électroniques C - Usage

50 Tablettes électroniques C - Usage Lengouement du public ainsi que les usages se diversifiant commencent à intéresser les entreprises. En fait pas tous secteurs des entreprises, surtout les parties marketing, commercial qui voient en cette tablette un outil leur permettant de toucher au plus près le public. Ainsi au salon de lauto, certains stands utilisaient des iPad comme écrans interactifs présentant leurs véhicules, dautres hôtesses afin de saisir les informations concernant un potentiel client.

51 51 Les tablettes effet de mode ou véritable révolution ? Ladoption de la tablette par les professionnels, ou la convergence Tablette PC / Tablette électronique sera-t-il lavenir ?

52 52 Vidéo sur Convergence Tablette PC / Tablette Electronique (lien)lien

53 Le Futur du Mobile en 3 Questions ? AGENDA 1.L'avenir du Web est-il mobile ? Par Benoit TRANTOUL 2.Tablette: effet de mode ou véritable révolution ? Par Elie PELORCE 3.A quand l'iPhone Killer ? Par Fabrice WANG

54 A quand l'iPhone Killer ? Résumé partie I Bandeau Navigation Zone de contenu Navigation 2 Pied de page Navigation 3

55 A quand l'iPhone Killer ? Résumé partie II

56 A quand l'iPhone Killer ? Tony Curtis News people : Tony Curtis a été enterré avec son iPhone allumé Oui liPhone sert à passer des appels depuis lAu-delà Steve Jobs na pas encore breveté le concept Peut-on parler alors dun objet de culte ?

57 A quand l'iPhone Killer ? Faut-il parler diPhone killer ? Cest avant tout une guerre des OS Arrivé avec la sortie de liPhone 4, cest une des stars du marché des smartphone applications disponibles. Ne fonctionne quavec les iPhone 3G, 3Gs et 4. Supporte le multi-tâches mais vous ne pouvez utiliser quune application à la fois. Grand concurrent de Windows et de Microsoft. Disponible sur plusieurs modèles de téléphones. Atouts majeurs : il est en partie libre et dispose de lAndroid Market et ses quelques applications. Craint le moteur de recherche Bing. Le succès de BlackBerry réside dans la sécurisation des données. Le système dexploitation de RIM (Research In Motion) fait tourner des applications Java tout comme Android. LOS6 devrait laisser sa place à QNX, OS utilisé par la Nasa et Boeing. OS simplifié présent sur plus de la moitié des mobiles vendus dans le monde. Perd énormément de place de marché. Nokia a dû mettre son code source à disposition des développeurs pour augmenter le nombre dapplications. Dernier né de la firme de Redmond. Remplace Windows Mobile 6.5 qui avait comme base Vista Vise de mettre en ligne applications choisies. Microsoft préfère travailler avec les développeurs dans ce cadre pour ne pas séloigner de ces derniers. Forte intégration des outils maison : Xbox Live, Office, Bing…

58 A quand l'iPhone Killer ? Faut-il parler diPhone killer ? Symbian détient actuellement 50% de part de marché Lattrait lié à la marque Google. Le côté « libre » attire les constructeurs et les développeurs. BlackBerry va demeurer un acteur majeur notamment les mails et le clavier présent sur quasiment tous les mobiles. Utile pour les SMS.

59 A quand l'iPhone Killer ? Faut-il parler diPhone killer ? Nokia se plaint de la fragmentation des OS. Fini Maemo, bienvenue MeeGo SonyEricsson lâche Symbian Microsoft tente dunifier la production des mobiles sous Windows Phone Android est fragmenté par plusieurs génération dOS Palm Pre 2 sort avec le Web OS sous marque Palm et non HP Les opérateurs brident volontairement les mises à jour.

60 A quand l'iPhone Killer ? Les téléphones à venir HTC Mozart Samsung I8700 Omnia 7 HTC Trophy HTC HD7 E900 Optimus 7

61 A quand l'iPhone Killer ? Les téléphones à venir Sony Ericsson X8HTC Desire ZLG e720 Motorola Flipside Samsung Galaxy U

62 A quand l'iPhone Killer ? Les téléphones à venir BlackBerry TorchBlackBerry Curve 3G 9300

63 A quand l'iPhone Killer ? Lavenir de la mobilité et les challenges à venir Des écrans 3D sans lunettes Le téléphone et le cinéma Le NFC intégré totalement Le Flash sera le grand absent La guerre des OS laissera 4 grands acteurs Et vous ? Pourquoi choisissez vous un modèle de mobile plus quun autre ? Nattendez pas ça

64 Neotilus: 100% Mobilité

65 Neotilus : conseil et expertise en Digital Expérience Neotilus: 120 personnes dédiées à la mobilité (Cross-plateformes) Neotilus: 45 personnes dédiés au forfait & centre de service Neotilus: 60 références actives à haute valeur ajoutée Neotilus: toujours à la pointe de linnovation Mobile Lab: Pôle Recherche et Développement du Groupe développe la stratégie de développement de loffre, la connaissance des futurs besoins clients (Réalisation de POC, …) Design Factory Mobile: Agence de création mobile interne: Son rôle est de tenir toutes les équipes créatives au courant des tendances créatives pour accélérer linnovation et proposer à ses clients les meilleurs ergonomies & Design. Mobile Academy: Centre de formation interne (Neotilus, Accrédité Centre de formation) et mise en place de « tables rondes ». Editeur de logiciel Mobile: nshub: une plateforme technique au service de votre stratégie digitale Cross-plateformes Architecture Développement Stratégie marketing Storybording référencements sur les stores Conseil / Audit Développement Intégration / Test Etudes / Pilotage Développement Intégration / Test Neotilus: présent sur lensemble de la chaine de valeur

66 Plateformes Mobiles : 100 personnes Neotilus: Nous, c'est le Mobile Nos Experts Centre de formation Mobile & Table ronde + de 15 experts à disposition de nos clients Frameworks Mobiles Module de gestion de la Home du terminal Solution Flash pour l'optimisation des applications mutlimedia mobiles Version de Flash allégée pour terminaux mobiles Boite à outil pour le développement de services multédia riche sur n'importe qu'elle plate-forme mobile + +

67 Neotilus Nos Partenaires Neotilus a noué des partenariats stratégiques et techniques avec des acteurs majeurs du mondes de la mobilité et du MultiMedia Module de gestion de la Home du terminal Solution Flash pour l'optimisation des applications mutlimedia mobiles

68 Neotilus : 100% Mobilité Plus de 60 références significatives Neotilus : 100% Mobilité Plus de 60 références significatives Conseil & Marketing Mobile Technologique & Cross Plate-forme B2B B2C Centre de Compétences Solutions complexes …

69 Nos Références Applications Mobiles Universelles DirectStar pour iPhone/iPad Client : Groupe Bolloré / Havas Média Contexte : Lancement chaîne musicale DirectStar Fonctionnalités : accès gratuit à tous les contenus de la chaîne: Live, replay des clips, des émissions et des séries, grille et fiches des programmes. Partage Facebook Points forts du projet : Première application média mise en ligne le jour de la sortie de la chaîne Application universelles iPhone/iPad Délais courts (1.5 mois) + de téléchargements en moins de 2 semaines et une note moyenne de 4

70 Nos Références Applications Mobiles "complexes" Roland Garros 2010 pour Android, Java, iPhone/iPad Client : Orange Contexte : événement Roland Garros 2010 Fonctionnalités : Vidéos à la demande, matchs en temps réel, interview des joueurs, résumés des matchs, biographie des joueurs, plan du site, diffusion de la radio Roland Garros. Tous les contenus en accès multilingue. Points forts du projet : Conception et développements multiplateformes : iPhone, iPad, Androïd, Java J2ME Délais courts (3 mois)

71 NRJ Application multi radio du groupe eNrj Client : Applications multi marque du groupe NRJ (NRJ, Nostalgie, Chérie FM, Rires & Chansons ) Contexte : Application multi support mobile (30 terminaux adressés 4 OS 5 tailles écran). Importance forte de linterface graphique. Expérience enrichissante et séduisante pour léquipe sélectionnée : technologie multiple, refonte de lUI, vidéo sur mobile BBY. Nos Références Applications Mobiles multi-terminaux

72 Nos Références Applications Mobiles "complexes" Anti-Spam SMS et vocal pour Android Client : Bouygues Telecom Contexte : protection du client face aux spams vocaux et SMS Fonctionnalités : Lapplication détecte et isole les SMS indésirables ainsi que les « ping call » afin dempêcher le client de rappeler par mégarde des numéros surtaxés. Le client peut ensuite consulter, supprimer et déclarer gratuitement les spams au Points forts du projet : Projet innovant sur le domaine de la protection du client Application accessible aux clients de tous les opérateurs Délais courts (3 mois)

73 Nos Références Centres de Services Centre de services Développement d'applications mobile Pages jaunes a décidé dexternaliser tous ces développements dapplications mobiles multi-OS. Engagements NEOTILUS : Centre de Services Etudes, veille, projets de développement au forfait Organisation flexible en fonction des demandes du projet Volume du projet : environ 25 personnes en charge annuelle Environnement technique et fonctionnel : Android, RIM, Java, Windows Phone 7, Bada Retour dexpérience : Réactivité dans la prise en compte des demandes & exigences clients (changement fonctionnel au cours du projet, …) Réactivité dans les phases de montée & descente en charge Gestion des compétences de léquipe (compétences croisées) Prestations complémentaires de Design Qualité de lapplication avant mise en ligne sur le marché Iphone : Plus de 2 Millions de téléchargements de l'application entre décembre 2008 et mai

74 Nos Références Centres de Services Centre de services Développement d'applications mobile ORANGE DSF a externalisé ses développements dapplications mobiles multi-OS pour profiter de notre expertise en innovation mobile et pour accélérer la mise sur le marché des services. Engagements NEOTILUS : Forfait de services Etudes, veille, POC et projets de développement au forfait Organisation flexible en fonction des demandes du projet Volume du projet : environ 20 personnes en charge annuelle Environnement technique et fonctionnel : iPhone / Ipad, Android, RIM, Java, J2ME, Symbian, Windows Mobile, Bada Télécom, mobilité Retour dexpérience : Réactivité dans la prise en compte des demandes & exigences clients (changement fonctionnel au cours du projet, …) Réactivité dans les phases de montée & descente en charge Gestion des compétences de léquipe (compétences croisées) Prestations complémentaires de Design Qualité de lapplication avant mise en ligne sur le marché

75 Nos Références Centres de Services Centre de services Design Factory Mobile Orange, NRJ, SFR, AIR France, RATP … ont externalisé la production de la conception et du design des sites web et mobile du Groupe (développement de story-boards et maquettes graphiques). Engagements NEOTILUS : Mise en place dun centre de compétences Cellule évolutive (compétences, outils) en fonction de la charge et des besoins exprimés Volume du projet : 5000 j/h à ce jour Environnement technique et fonctionnel : Photoshop, Flex, Flash Studio, design, conception multimédia Retour dexpérience : Réactivité dans la phase de montée en charge Qualité de service garantie pour chaque produit, adaptée aux normes Orange France Gestion des compétences de léquipe

76 Nos Références Centres de Services Centre de services R&D Engagements NEOTILUS : participation à plusieurs consortiums de recherche avec des industriels, des laboratoires publics et des écoles dingénieurs investissements du Groupe Degetel en R&D sur : 8 M (dont 4,6 M sur les projets collaboratifs) objectifs de ces différents projets de R&D centrés sur les technologies de la convergence : la diffusion dapplications multi-canaux sans interruption de services dans des réseaux hétérogènes : 3G, 4G, WiFi… (projet Seamless) la préparation des futurs services multimédia des réseaux convergeant au standard IMS (projet NextTV4all : télévision à venir pour tous) lamélioration en temps réel de la qualité vidéo sur mobile (projet SVC4QoE) Linnovation, un axe majeur de développement : labellisation Anvar (agence française) et Eureka (programme européen) dès 2005 appartenance à plusieurs pôles de compétitivité depuis 2008 obtention de nombreux trophées et prix Agrément Crédit Impôt-Recherche

77 De nombreuses références


Télécharger ppt "Techno Parade by Neotilus Le Futur du Mobile en 3 questions Mercredi 27 Octobre 2010 Benoit TRANTOUL Elie PELORCE Fabrice WANG."

Présentations similaires


Annonces Google