La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Campagnes et actions de AIDES contre la sérophobie Vincent Leclercq Militant – Association AIDES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Campagnes et actions de AIDES contre la sérophobie Vincent Leclercq Militant – Association AIDES."— Transcription de la présentation:

1 Campagnes et actions de AIDES contre la sérophobie Vincent Leclercq Militant – Association AIDES

2 1.La sérophobie i.Les sources de la sérophobie ii.Les conséquences de la sérophobie iii.Les enjeux de la lutte contre la sérophobie 2.Les actions de AIDES contre la sérophobie i.« Cerner la sérophobie » ii.Changer les représentations iii.Promouvoir le « Treatment as Prevention » vs. Sérophobie iv.Conquérir des droits v.Renforcer les capacités individuelles et collectives des séropositifs Campagnes et actions de AIDES contre la sérophobie

3 La sérophobie

4 Le risque de transmission Peur de contracter le VIH Limage de la vie avec le virus Représentations autour du vécu avec le VIH Séropo = paria (pervers, drogué, etc.) Léviction supposée du plaisir (couple) « Obligation » du préservatif Peur permanente Contrainte quotidienne dans un couple (« 3 e personne ») Les sources de la sérophobie Lutter contre la Sérophobie = lutter contre les représentations

5 Isolement – Renoncement Peur de lannonce de son statut à ses proches (paradoxe : « information = pouvoir ») 3 séropositifs sur 4 ont déjà renoncé à parler de leur statut et 44% ont déjà regretté lavoir fait (SIS) Rejet – Violences 20% PVVIH victimes de « brutalités » après annonce (Source : Coalition Plus – 5 pays) Principaux champs : vie affective et sexuelle, travail, personnel de santé Les conséquences de la sérophobie Une estime de soi souvent altérée par la sérophobie

6 Enquêtes : « AIDES et toi » (2007) FemmesHSH Hommes hétérosexuels séropositif-ve-s Victimes de discrimination50,225,353,5 Discrimination lié au VIH81,676,680,6 Relations intimes non sexuelles41,445,128,8 Relations sexuelles27,039,922,3 Soins de santé39,732,641 Travail24,138,928,8 Communauté d'appartenance23,635,821,8 Les conséquences de la sérophobie Sérophobie principalement dans les rencontres, au travail et dans le soin

7 Agir sur les représentations autour du VIH et des personnes séropositives qui nuisent au bien être des séropositifs Agir sur la peur du VIH qui éloigne du dépistage Privilégier le renforcement des capacités des séropositifs plutôt que « linjonction daveu », la pénalisation de la dissimulation et des transmissions Soutenir les séropositifs victimes de « violences » sérophobes Les enjeux de la lutte contre la sérophobie Comprendre, transformer les représentations, soutenir, renforcer les capacités

8 Actions de AIDES contre la sérophobie

9 Étudier la sérophobie Enquêtes : « AIDES et toi » (2007), « VIH, Hépatites et Vous » (2011) Être en veille permanente Observatoires locaux (sérophobie et discriminations croisées (ex : étrangers malades)) « Cerner » la sérophobie Comprendre et recenser la sérophobie pour mieux la combattre

10 Communication contre la sérophobie Des campagnes à succès (affiches, spots tv, sites internet participatifs, etc.) Interpeller le grand public et les communautés

11 Communication contre la sérophobie … et des maladresses.

12 « Treatment as Prevention » vs. sérophobie Le risque de transmission seffondre lorsque la charge virale est indétectable : Un levier pour lutter contre la peur de transmettre ou contracter le VIH Mais un discours encore trop confus Seuls 57% des PVVIH connaissent les conclusions du « rapport Hirschel » Se saisir du TasP comme levier contre la sérophobie

13 VIH, Hépatites et Vous (D. Rojas Castro et al., 2011) Parmi ces personnes qui connaissaient le « rapport Hirschel » : 58 % lavaient appris par une association 58 % lavaient appris par une association Quels effets ? 68 % ont moins peur de transmettre le virus 68 % ont moins peur de transmettre le virus 60 % ont moins peur de parler du VIH avec leurs partenaires 60 % ont moins peur de parler du VIH avec leurs partenaires 18 % ont une observance meilleure quavant 18 % ont une observance meilleure quavant 15 % jugent leur vie sexuelle meilleure quavant 15 % jugent leur vie sexuelle meilleure quavant 76 % utilisent le préservatif ni plus ni moins quavant avec leurs partenaires séronégatifs, 13 % moins quavant, 11 % plus quavant 76 % utilisent le préservatif ni plus ni moins quavant avec leurs partenaires séronégatifs, 13 % moins quavant, 11 % plus quavant « Treatment as Prevention » vs. sérophobie Se saisir du TasP comme levier contre la sérophobie

14 ARGUMENTS CONTRE……CONTRE-ARGUMENTS « Des contaminations ont eu lieu dans les études » « On mesure la charge virale dans le sang, pas dans le sperme ou les muqueuses » (Halfon et al 2010; Sheth et al 2009) « La charge virale est une photo, quid des blips ? » ((Di Mascio et al. 2003; Nettles et al 2005) - Contaminations dans les études lorsque la charge virale na pas encore été négativée la charge virale (HPTN 052 ; Donnel, 2010 ; Cohen, 2011) - Corrélation sang et sperme dans le temps (Rouzioux, 2010 ; Dulioust, AIDS 2010) - Corrélation sang et muqueuse rectale (Kelley CF et al., 2012) - Pas dimpact des IST (Ghosn, ICAAC 2012) -95% des blips inférieurs à 1000 copies/mL et de + en + rares avec le temps (Van Sighem A et al., 2008) - blips généralement liés à une mauvaise observance Peur dune démobilisation autour du préservatif- Prévention combinée et adaptative - Trop souvent lalternative est le TasP ou RIEN ! - Ne ressort pas dans les enquêtes (VIH, hépatites et Vous, 2011) « ça ne marche pas chez les gays » (Barry D, Adam) - Confusion entre efficacité individuelle et communautaire - Épidémie entretenue par les personnes qui ignorent leur séropositivité (V. Supervie et D. Costagliola) - Baisse des contaminations chez les HSH à San Fransisco après généralisation communautaire du TasP (Das-Douglas M et al., 2010) « Treatment as Prevention » vs. sérophobie

15 Actions de promotion du TasP « Treatment as Prevention » vs. sérophobie Communication Brochûres Seronet Médias Conférences Appropriation Temps de renforcement des capacités Groupes dAutosupport Outreach Veille COREVIH / CRSA Études (Partner) Suivi de lappropriation (Enquêtes) Se saisir du TasP comme levier contre la sérophobie

16 Actions de promotion du TasP « Treatment as Prevention » vs. sérophobie Se saisir du TasP comme levier contre la sérophobie

17 Agir sur le droit Paradoxe Sérophobie = discrimination en soi mais difficile reconnaissance dans le droit pénal Actions Lobbying pour la reconnaissance de létat de santé dans les discriminations au pénal (ex : loi sur le harcèlement) Contributions au processus de décision politique (expertise) Défense de la circonstance aggravante de sérophobie dans les procès pour discriminations, injure ou violences en raison du statut sérologique Exemple : Procès de Dax. Homophobie reconnue mais pas sérophobie Quels recours pour un homme hétéro séropo victime de harcèlement ? Faire reconnaitre dans le droit les discriminations pour état de santé

18 Autosupport et empowerment La parole transformatrice Les séropositifs sont leur meilleure arme contre la sérophobie Agir contre « linjonction daveu » mais pour une « parole politique réfléchie » (Daniel Defert, 2010) Dicibilité & Disance Être capable dannoncer ET expliquer sa séropositivité Disance dynamique collective de témoignage « Journée de la disance » 6 oct Guide daccompagnement au témoignage de AIDES Soutenir et renforcer les capacités des personnes

19 Temps de renforcement des capacités Exemple : Femmes Séropositives en Action (FSA, AIDES 2011) 60 femmes Séropositives ou co-infectées VIH/VHC Obj : renforcer ses capacités individuelles – émettre des revendications collectives Ateliers sur le témoignage et des créations… Autosupport et empowerment Soutenir et renforcer les capacités des personnes

20 Synthèse Séro phobie Agir sur lenvironnement Recenser et promouvoir les savoirs leviers Support&Auto-support Renforcer les capacités des personnes


Télécharger ppt "Campagnes et actions de AIDES contre la sérophobie Vincent Leclercq Militant – Association AIDES."

Présentations similaires


Annonces Google