La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Risque sexuel de transmission du VIH Données d après : n n I. de Vincenzi, BMJ, mars 28, 1992 ; n n DK. Smith, Atlanta 1998, session 11 n n Thomas C. Quinn,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Risque sexuel de transmission du VIH Données d après : n n I. de Vincenzi, BMJ, mars 28, 1992 ; n n DK. Smith, Atlanta 1998, session 11 n n Thomas C. Quinn,"— Transcription de la présentation:

1 Risque sexuel de transmission du VIH Données d après : n n I. de Vincenzi, BMJ, mars 28, 1992 ; n n DK. Smith, Atlanta 1998, session 11 n n Thomas C. Quinn, the New England Journal of Medecine ; mars 30, 2000 n n Robert W. Coombs, AIDS 2003, vol 17, n°4)

2 Présence du virus dans les voies génitales n pour une charge virale (CV) plasmatique positive : – sperme : 30 à 60 % de la CV plasmatique –sécrétion du Col 30 à 50% de la CV plasmatique et sécrétion du Vagin 15% de la CV plasmatique n Variations avec CD4 na pas de parallélisme parfait. Les moins de 100 CD4 sont plus souvent porteur de VIH dans le sperme (J. Dyer). n Le traitement anti-rétroviral est associé à une réduction supérieure à 0,5 log de CV dans le liquide séminal avec une production locale qui nest pas aussi influencé que la production plasmatique par un traitement efficace (J. Dyer). n Transmission et charge virale plasmatique (C. STECK) : –la baisse de la CV plasmatique peut être associée à une baisse de la CV dans le sperme. –Mais CV plasmatique indétectable et être contaminateur.

3 Risques de transmission de l infection HIV à partir dun sujet index VIH + ( référence : DK. Smith, Atlanta 1998, session 11) T. sanguine par transfusion :100% (en France le risque est < 1 pour dons)T. sanguine par transfusion :100% (en France le risque est < 1 pour dons) T. mère-enfant : 20 à 30% (si ARV et césarienne < 1% en France)T. mère-enfant : 20 à 30% (si ARV et césarienne < 1% en France) T. par allaitement : 10 à 15%T. par allaitement : 10 à 15% T. par échange de seringue : 0,6 %T. par échange de seringue : 0,6 % T. par A.E.Sang : 0,3 %T. par A.E.Sang : 0,3 %

4 Risques de transmission de l infection HIV à partir dun sujet index VIH + ( référence : DK. Smith, Atlanta 1998, session 11)

5 T. par rapport anal réceptif :0,1 à 3 %T. par rapport anal réceptif :0,1 à 3 % T. par rapport anal incertif : 0,03 % T. par rapport vaginal réceptif : 0,08 à 0,2 %T. par rapport vaginal réceptif : 0,08 à 0,2 % T. par rapport vaginal incertif: 0,03 à 0,09 %T. par rapport vaginal incertif: 0,03 à 0,09 %

6 Risques de transmission sexuelle de l infection HIV à partir dun sujet index VIH + ( référence : DK. Smith, Atlanta 1998, session 11)

7 Risques de transmission de l infection HIV selon le type de rapport homosexuel T par rapport anal réceptif non protégé en moyenne : 0,93 % T par rapport anal réceptif non protégé avec partenaires de statut VIH inconnu en moyenne : 0,21 % T par rapport anal protégé en moyenne : 0,05 % en incluant les risques de rupture de préservatif T par rapport anal protégé avec rupture de préservatif en moyenne : 0,25 % Fellation réceptive non protégée en moyenne : 0,03 %, depuis 1998, il ny a pas eu de reprise de ce risque de transmission dans aucune communication.

8 Risques de transmission homosexuelle de l infection HIV à partir dun sujet index VIH + ( référence : DK. Smith, Atlanta 1998, session 11)

9 Risques additifs Chez les hétéros : rapports anaux x 5 pour les femmes et pendant les règles x3 pour les hommesChez les hétéros : rapports anaux x 5 pour les femmes et pendant les règles x3 pour les hommes Chez les femmes : dépôt progestérone x3, contraception orale mini dosée x3, contraception normale x 12 chez les femmes si déficit en vitamine A x 5 à 12 (en fonction du déficit) les IST le risque est x 3 à 5 (plus de virus dans le sperme et inflammation ou ulcération des muqueuses) les IST le risque est x 3 à 5 (plus de virus dans le sperme et inflammation ou ulcération des muqueuses) multipartenariat concomitant x 10 multipartenariat concomitant x 10

10 % de transmission du Vih dans les couples sérodifférents n n 25 % dans létude VESPA n n 38 à 20 % pour les femmes de partenaire VIH +dans le groupe détude européenne en 1992 n n 20 à 12 % pour les hommes de partenaire VIH +dans le groupe détude européenne en 1992 n n 0 % pour les partenaires ayant utilisés le préservatif de partenaire VIH +dans le groupe détude européenne en 1992

11 La relation bouche/sexe (fellation ou cunnilingus voire anulingus) C. Quin n Fellation : risque de transmission du VIH potentiel ayant fait lobjet dune seule communication en 1998 (risque moyen estimé à 0,03% dans un groupe HSH). n Cette pratique est statistiquement beaucoup plus faible que pour la pénétration anale (0,93%) ou vaginale (0,20%) sans préservatif. n Pas de données pour cunni/anulingus

12 deux conditions réunies pour une transmission du VIH n La présence d'un liquide contenant du virus : sang, sperme, liquide pré-séminal, sécrétions vaginales ou lait maternel. n La possibilité d'une porte d'entrée : l'injection, ou le contact du liquide contaminant avec une muqueuse (ano-rectale > vaginale > gland > urètre >>> buccale, nasale, la paupière oculaire). n La peau saine, sans irritation ni blessure est un obstacle au passage du virus.


Télécharger ppt "Risque sexuel de transmission du VIH Données d après : n n I. de Vincenzi, BMJ, mars 28, 1992 ; n n DK. Smith, Atlanta 1998, session 11 n n Thomas C. Quinn,"

Présentations similaires


Annonces Google