La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INFECTION A CMV ET GROSSESSE DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INFECTION A CMV ET GROSSESSE DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2005."— Transcription de la présentation:

1 INFECTION A CMV ET GROSSESSE DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2005

2 1-RAPPEL 1 Généralités : Cytomégalovirus = herpes virus, purement humain. Contamination par contact avec liquides biologiques infectés : - salive, sécrétions nasales, urines : enfants < 3 ans +++ Le virus peut persister sur les jouets (1/2 h) et sur les couches (jusque 48 h)

3 1-RAPPEL - sécrétions génitales - sang - lait maternel Incubation de 2 à 4 semaines. Primo-Infection puis persistance à létat quiescent et réactivations possibles.

4 1-RAPPEL 2-Signes cliniques : Syndrome grippal Adénopathies Syndrome mononucléosique Formes asymptomatiques

5 2-EPIDEMIOLOGIE 40 à 50% des femmes en age de procréer sont immunisées. Prévalence plus importante dans les populations défavorisées. Population à risque : professions de santé, personnel de crèche, mères de famille denfants de moins de 3 ans.

6 3-TRANSMISSION MATERNO-FŒTALE Infection congénitale la plus fréquente, touche 1% de tous les n-nés. Transmission par voie hématogène transplacentaire ou transcervicale. Si primo-infection maternelle : 30 à 40% de contamination fœtale Si réactivation : <2%. Le risque de transmission augmente avec lage gestationnel (15 à 45%)

7 4-CONSÉQUENCES POUR LENFANT ATTEINT 1-Risque davortement spontané : exceptionnel. 2-fœtopathie : Atteinte neuro-sensorielle +++ : 15% des fœtus infectés - lésions cérébrales responsables dun déficit psychomoteur : microcéphalie, dilatation ventriculaire, calcifications péri ventriculaires et thalamiques

8 4-CONSÉQUENCES POUR LENFANT ATTEINT - surdité : CMV = 1 ère cause de surdité de lenfant. 50% sont bilatérales, constitution progressive 50% proviennent dinfections asymptomatiques - choriorétinite

9 4-CONSÉQUENCES POUR LENFANT ATTEINT Atteinte viscérale : - RCIU - Iléus méconial - HSMégalie, purpura thrombopénique,ictère - Ascite voire anasarque. 3-Enfant asymptomatique mais qui excrète du virus. Nécessite une surveillance au long cours, en particulier de laudition.

10 4-CONSÉQUENCES POUR LENFANT ATTEINT Les infections fœtales survenues lors dune réactivation maternelle sont de meilleur pronostic que celles qui résultent dune primo-infection. Pas datteinte grave si réactivation. En cas de séroconversion, les infections de la première moitié de la grossesse ont classiquement un plus mauvais pronostic.

11 4-CONSÉQUENCES POUR LENFANT ATTEINT

12 5-CONDUITE A TENIR 1-Circonstances du diagnostic : symptômes maternels signes échographiques 2-Sérologie maternelle : Séroconversion apparaît un mois après la contamination. Difficulté dinterprétation des IgM qui peuvent disparaître rapidement ou persister de façon prolongée.

13 5-CONDUITE A TENIR Intérêt de la mesure davidité des IgG+++ < 30% = infection de moins de 3 mois > 80% = infection de plus de 3 mois. 3-Mise en évidence de latteinte fœtale : recherche du génome viral par PCR dans le liquide amniotique et culture virale - pas avant 22 SA - attendre 6 sem entre infection et prélèvt.

14 5-CONDUITE A TENIR 4-Conduite pratique : IMG si anomalies échographiques graves : microcéphalie, calcifications cérébrales. Poursuite de la grossesse si échographie de référence normale (+/- IRM normale). MAIS ces examens ne peuvent exclure complètement une anomalie cérébrale. Pas de traitement anténatal Suivi neurologique post natal +++

15 6-PREVENTION 1-Prévention primaire : éviter séroconversion Identifier la population exposée et sérologie en début de grossesse. Mesures dhygiène: +++ si sérologie nég. - Lavage des mains ( voire port de gants ) lors des changes, des mouchages… - Ne pas utiliser les couverts ou les ustensiles de toilette des enfants en bas age potentiellement excréteurs de virus.

16 6-PREVENTION - Pas de baisers sur la bouche Prévention semble efficace chez la femme enceinte mais études sur faibles effectifs. 2-Prévention secondaire : éviter la naissance denfant porteur de handicap. Controverse actuelle sur lopportunité dun dépistage identique à celui de la toxoplasmose.

17 6-PREVENTION Principales objections = - coût +++, - retentissement psychologique important - absence dexamen pronostique sur le risque de séquelles graves. En effet léchographie dépiste les fœtopathies très sévères mais pas toutes les fœtopathies avec retard mental.

18 7-CONCLUSION Infection congénitale la plus fréquente : 1% des n-nés Problème des réactivations à lorigine de 50% des surdités Cause n°1 des surdités de lenfant Rôle de la prévention Pas de traitement anténatal Pas de vaccin actuellement.


Télécharger ppt "INFECTION A CMV ET GROSSESSE DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2005."

Présentations similaires


Annonces Google