La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TRANSMISSION ET PREVENTION DE LINFECTION A VIH/SIDA Dr BARAMPERANYE Evelyne CNR.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TRANSMISSION ET PREVENTION DE LINFECTION A VIH/SIDA Dr BARAMPERANYE Evelyne CNR."— Transcription de la présentation:

1 TRANSMISSION ET PREVENTION DE LINFECTION A VIH/SIDA Dr BARAMPERANYE Evelyne CNR

2 LE VIRUS DE LINFECTION A VIH

3 Le virus VIH-1

4 Le VIH –Agent pathogène responsable du syndrome dimmunodéficience acquise (SIDA) –Décrit en 1981 chez des hommes homosexuels, alors caractérisé par : –des infections opportunistes –sarcome de Kaposi –lymphomes et dautres tumeurs –1983 mis en évidence du virus VIH-1 –1987 mis en évidence du virus

5 Quelques caractéristiques du VIH Il sagit dun virus peu résistant dans lenvironnement extérieur Il survit pendant peu de temps à lextérieur (quelques minutes à quelques heures) Il est inactivé rapidement par: –la chaleur (56°C pendant 10 minutes) –peroxyde dhydrogène –hypochlorite de sodium à la concentration de 10% –alcool éthylique 40% –para formaldéhyde –rayons ultraviolets

6 Un peu dépidémilogie du VIH (1) Le nombre de personnes séropositives (personnes présentant une réponse sérologique positive en termes danticorps anti-VIH) asymptomatiques augmente Le nombre de malades symptomatiques augmente dans les Pays en voie de développement, mais diminue en Europe et en Amérique Ce nombre diminue avec la disponibilité des traitements antirétroviraux Temps de latence pour la séroconversion (du moment de contact avec le virus à lapparition des anticorps anti- VIH dans le sang) : 6 semaines – 6 mois

7 Un peu dépidémilogie du VIH (2) Temps de latence vers le stade de SIDA (sans traitements): entre 2 mois et >15 ans (chez les enfants cest plus rapide) La séroconversion est définitive, à lexception de certains enfants nés de mère séropositive Toutes les personnes séropositives, même si asymptomatiques, sont porteuses du virus et, par conséquent, potentiellement infectantes.

8 Histoire naturelle de linfection à VIH/SIDA 1.Transmission du virus 2.Primo-infection 3.Séroconversion 4.Infection chronique asymptomatique 5.Phase symptomatique 6.SIDA (CD4 < 200/mm³) 7.Stade avancé infection VIH CD4 < 50/mm³

9 HISTOIRE NATURELLE DU VIH/SIDA SIDA années Virémie CD4 Séroconversion semaines Asymptomatique années CD4 Infections opportunistiques majeures (catégorie C)

10 LA TRANSMISSION DE LINFECTION A VIH

11 La transmission de linfection à VIH/SIDA Trois modes de transmission de linfection à VIH/SIDA : 1.transmission par voie sexuelle 2.transmission par voie sanguine 3.transmission verticale de la mère à lenfant

12 1. Transmission sexuelle (1) Concerne plus de 80 % des contaminations dans le monde et plus de 90 % en Afrique A la fois lors des rapports hétérosexuels et ou lors des rapports homosexuels non protégés avec une personne infectée, ici intervient le rôle des muqueuses : –Génitales +++ –Anales ++++ –Buccales +/-

13 1. Transmission sexuelle (2) Risque plus élevé chez la femme que chez lhomme, et lors dun rapport anal que lors dun rapport vaginal

14 1.1. Transmission sexuelle lors des rapports hétérosexuels Risque par rapport sexuel –HOMME – FEMME = 0,15 % –FEMME – HOMME = 0,09 % Risque par partenaire –10 – 30 % Type de rapport –VAGINAL +++ –ANAL ++++ –GÉNITO - BUCCAL +/- –BAISER : NON

15 1.2. Transmission sexuelle lors des rapports Homosexuels Entre Hommes –ANO – GÉNITAL RÉCEPTIF : RISQUE = 0,5 – 3 % INSERTIF : RISQUE = 0,01 – 0,18 % –ORO – GÉNITAL / ORO – ANAL : RISQUE ESTIMÉ = 0,03 % Entre femmes –Anecdotique

16 1.3. Transmission sexuelle : Facteurs de risque (1) Stade de la maladie –PRIMO-INFECTION –STADE SIDA –RÉPLICATION VIRALE ÉLEVÉE –IMMUNODÉPRESSION (<200CD4/MM 3) –VIRUS MULTIRÉSISTANT ( ? ) –ABSENCE DE TRAITEMENT ANTIVIRAL Infections (IST) : –ULCÉRATIONS (X 2 – 5)

17 1.3. Transmission sexuelle : Facteurs de risque (2) LÉSIONS GÉNITALES RAPPORTS TRAUMATISANTS (VIOL, PREMIER RAPPORT) OU PENDANT LES RÈGLES RAPPORTS PRÉCOCES MULTIPARTENARIAT PARTENAIRES DE RENCONTRE / PROSTITUÉES

18 2. Transmission sanguine (1) Puisque le VIH vit et se reproduit dans la cellule sanguine, tout contact sanguin avec une personnes séropositive est risqué, notamment : Transfusion de sang ou de produit sanguin non testé; une greffe dorgane Partage de seringue (par injection de drogue ou par les agents de santé en utilisant la même seringue sur différents malades

19 2. Transmission sanguine (2) Piqûre daiguille (quand une personne se pique accidentellement avec une aiguille qui a été utilisé chez un malade séropositive) Un contact de peau avec une plaie ouverte si sa propre peau a également des plaies ou des coupures Un œil éclaboussé avec du sang infecté Le partage de brosse à dents, de lames de rasoir ou dautres instruments qui pourraient avoir des traces de sang

20 2. Transmission sanguine (3) TRANSFUSION SANGUINE: –DÉPISTAGE DONNEURS –RISQUE RÉSIDUEL : PÉRIODE SÉROCONVERSION++++ FORTE PRÉVALENCE VIH ++++ FIABILITE DES TESTS (SENSIBILITÉ ) FACTEURS ANTI-HÉMOPHILIQUES: –DORIGINE SANGUINE

21 2. Transmission sanguine (4) TOXICOMANIE INTRA-VEINEUSE –RISQUE : 0,67 % –PARTAGE SERINGUE/AIGUILLE/RESTE DU MATÉRIEL –INTENTIONNEL / ACCIDENTEL –FACTEURS DE RISQUE PARTAGE IMMÉDIAT GRAND NOMBRE DINJECTION PAR JOUR EXCLUSION SOCIALE ABSENCE DE NETTOYAGE DU MATERIEL ORDRE INJECTION (DERNIER>PREMIER

22 2. Transmission sanguine (5) UTILISATION DU MATERIEL SOUILLE EN MILIEU MEDICAL –PERSONNEL NON FORMÉ. –MANQUE DE MATÉRIEL. –PROCÉDURES DASEPSIE NON RESPECTÉES. –NÉGLIGENCE.

23 2. Transmission sanguine (6) ACCIDENTS DEXPOSITION PROFESSIONNELS : RISQUE VIRAL : –VIH : 0,3 %. –VHC : 2 %. –VHB : > 20 %. FACTEURS DE GRAVITÉ (PIQÛRE ) : –AIGUILLE CREUSE / GRAND CALIBRE. –SANG. –PAS DE GANTS. –PATIENT : FORTE RÉPLICATION / <200CD4 / STADE SIDA. –STATUT SÉROLOGIQUE INCONNU.

24 3. Transmission du VIH de la mère à lenfant (1) Une mère infectée peut transmettre le virus à son enfant pendant: - pendant la grossesse (surtout au 3 ème trimestre surtout) - pendant laccouchement (Plus de 70%) - pendant lallaitement maternel (15%) En Afrique cette transmission se situe entre % et à 20% en Europe (en dehors de toute PTME) Risque réduit à moins de 2% avec une PTME efficace

25 3. Transmission du VIH de la mère à lenfant (2) Tous les enfants nés de mères séropositives sont, à leur tour, séropositifs, puisquils ont dans leur sang les anticorps anti-VIH de la mère. Néanmoins on distingue 2 catégories denfants nés de mères séropositives: Faux séropositifs Enfants non infectésFaux séropositifs : la concentration danticorps diminue au fil du temps et ils disparaissent entre le deuxième et le dix-huitième mois après la naissance. Enfants non infectés Vrais séropositifs Enfants infectésVrais séropositifs : la concentration danticorps reste inchangée ou augmente au fil du temps. Enfants infectés

26 3. Transmission du VIH de la mère à lenfant (3) PÉRIODE TRANSMISSION –GROSSESSE –ACCOUCHEMENT******** –ALLAITEMENT TAUX DE TRANSMISSION : –SPONTANÉ : 20 À 40% –AVEC TRAITEMENT OPTIMAL : < 2% FACTEURS DE RISQUE (MATERNELS )

27 3. Transmission du VIH de la mère à lenfant (4) TRANSMISSION PENDANT LA GROSSESSE Contamination par transfert des cellules infectées lors de passage sanguin materno- foetal et surtout lors des contractions qui deviennent comme des micro transfusions

28 3. Transmission du VIH de la mère à lenfant (5) TRANSMISSION PENDANT LACCOUCHEMENT Contact direct du fœtus avec le sang maternel et les sécrétions vaginales Les micro-transfusions du sang maternel vers le fœtus lors des contactions pendant le travail Ces deux mécanismes dictent les attitudes préventives: la prise dARV, césarienne si CV détectable, la rupture des membrane tardif

29 3. Transmission du VIH de la mère à lenfant (6) TRANSMISSION APRES LACCOUCHEMENT En post partum immédiat: transmission lors de la : ligature du cordon, aspiration du bébé... Pendant lallaitement : mauvaise santé des seins (crevasses, mastites), la durée de lallaitement a un risque additionnel de 10-20% pour les femmes non traitées. La transmission se fait par voie orale (muqueuse digestive fine... )

30 3. Transmission du VIH de la mère à lenfant : Facteurs influençant la TME (7) Facteurs dorigine virale, moindre pour le VIH2 Facteurs dorigine maternelle : stade diImmunodépression, la charge virale élevée (+++), une infection récente, la consommations de drogues et tabac (détérioration de la qualité du placenta), fréquence élevée des rapports sexuels non protégés pendant la grossesse avec un partenaire séropositif Facteurs dorigine fœtale : la prématurité qui est souvent associée à une infection du liquide amniotique et une immaturité du système immunitaire; la gémellité, le premier jumeau court plus de risque que le second, surtout quand le premier né naturellement et lautre par césarienne(35% contre 8%)

31 3. Transmission du VIH de la mère à lenfant : Facteurs influençant la TME (8) Les facteurs infectieux : Chorioamniotite, les infections sexuellement transmises (IST), le Paludisme qui augmente la transmission du VIH par le biais dune placentite palustre ETAT IMMUNO - VIROLOGIQUE DE LA MERE EST DOMINANT

32 LA PREVENTION DE LINFECTION A VIH

33 La prévention de la transmission de linfection du VIH Elle requiert la connaissance: - Des modes de transmission du virus. Le VIH : présents dans tous les fluides et tissus corporels. Contamination prouvée : sexuelle (sperme, secrétions vaginales), sang, mère-enfant (sang, secrétions, lait) - Des populations à risque - Des directives pour éviter les expositions à haut risque

34 1. Prévention de la transmission sexuelle VIH=MST Prévention et traitement des IST Prévention : Pratiques sexuelles sans risque 1.Abstinence : Prévention absolue 2.Bonne fidélité 3.Préservatif masculin et féminin et bon usage 4.PPE

35 2. Prévention de la transmission par voie sanguine Transfusion de sang sain (sélection des donneurs, dépistage des échantillons) Seringues à usage unique et individuel Pas de partage dobjets tranchants coupants et piquants: lames de rasoir,aiguilles Application des mesures de Prévention dexposition professionnelle en milieu de soins PPE

36 3. Prévention de la transmission du VIH de la mère à lenfant (PTME) Dépistage prénuptial, préconceptionnel Éviter les grossesses non désirées chez les femmes séropositives Chimioprophlaxie chez les femmes enceintes séropositives Alimentation sans risque ou à moindre risque du nourrisson

37 4. Autres modes de prévention La prophylaxie post exposition La circoncision

38 Merci


Télécharger ppt "TRANSMISSION ET PREVENTION DE LINFECTION A VIH/SIDA Dr BARAMPERANYE Evelyne CNR."

Présentations similaires


Annonces Google