La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Virologie Marqueurs biologiques dévolution Dr Pierre Tattevin Maladies Infectieuses CHU Pontchaillou Rennes, France Bujumbura, avril 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Virologie Marqueurs biologiques dévolution Dr Pierre Tattevin Maladies Infectieuses CHU Pontchaillou Rennes, France Bujumbura, avril 2008."— Transcription de la présentation:

1 Virologie Marqueurs biologiques dévolution Dr Pierre Tattevin Maladies Infectieuses CHU Pontchaillou Rennes, France Bujumbura, avril 2008

2 Virologie A retenir Marqueurs biologiques évolutifs –CD4 Reflètent létat des défenses immunitaires Prédisent le risque dIO –Charge virale (ARN-VIH) Reflet de la contagiosité (risque de transmission) Prédisent la vitesse de diminution des CD4

3 Diagnostic et suivi LA LYMPHOPENIE CD4 Annéesmois CD4 1 ère phase séroconversion 2 ème phase asymptomatique virus 3 ème phase progression 4 ème phase SIDA

4 Diagnostic et suivi Évolution naturelle Primo-infection T4 Temps Contamination 1 à 6 mois3 à 15 ans TUBERCULOSE PNEUMOCYSTOSE Candidoses buccales, leucoplasie de la langue, zona… CANDIDOSE ŒSOPHAGIENNE TOXOPLASMOSE CEREBRALE CYTOMEGALOVIRUS MYCOBACTERIES Charge virale Amaigrissement, diarrhée, prurigo…

5 Diagnostic et suivi Interprétation de la mesure des CD4 Valeurs normales : 1000/mm3 Infections opportunistes mineures : CD4 entre 350 et 200/mm3 Infections opportunistes majeures (SIDA) –CD4 < 200/mm3 %CD4, rapport CD4/CD8 –pas dintérêt (sauf enfants) Possibles valeurs aberrantes –Infection aiguë –Problèmes techniques

6 Diagnostic et suivi La charge virale VIH en pratique Plutôt exprimée en log10 –1 log = 10, 2 log = 100, 3 log = 1000, – 6 log = 1 millions de copies, etc… Variations significatives si > 0,5 log –Soit nombre de copies x 3 3 informations –La vitesse de diminution des CD4 –Le risque de transmission –Léchec des ARV

7 Diagnostic et suivi D'après Coffin T. La Lettre de l'Infectiologue 1996 ; XI, 14 : Histoire naturelle de l'infection par le VIH Deux paramètres différents : - Charge virale : vitesse d'évolution = plus faible sous traitement - Taux de CD4 : distance du terme = plus grande sous traitement Charge virale Taux de CD4 6

8 Diagnostic et suivi RESTAURATION IMMUNITAIRE SOUS ARV augmentation des CD4 CD4/mm3 CD4 totaux CD4 naives Gain moyen, la première année, en Afrique : CD4/mm3 traitement CD4 mémoires

9 Diagnostic et suivi RESTAURATION IMMUNITAIRE Protection clinique spectaculaire nDéclin massif de la mortalité liée au VIH nDiminution (France, 68 hôpitaux, patients, ) - 50% tuberculoses - 64% toxoplasmoses - 68% pneumocystoses - 80% infections CMV Possibilité d arrêt des traitements préventifs contre certaines infections opportunistes

10 Diagnostic et suivi Evolution du SIDA en France

11 Diagnostic et suivi Et en Afrique…(1) Revue de la littérature Africaine –28 études –14 pays dAfrique sub-Saharienne –6052 patients –Observance très bonne (> 95%) chez 68% à 99% des patients –Si ARV gratuits… C. Akileswaran et al.

12 Diagnostic et suivi Et en Afrique …(2) Revue de la littérature Africaine (suite) –Après un an de trithérapie Gain médian de poids : + 5 kg (de + 1,5 à + 10,7 kg) Gain médian de CD4 : + 140/mm 3 (moyenne + 166) Effets indésirables : 14,3% à 80,2% (17 études) –Anémie –Rash (allergie à la névirapine) –Neuropathie périphérique Mortalité médiane à 1 an : 7,4% (range 0 à 27%) Problème des perdus de vue C. Akileswaran et al.

13 Diagnostic et suivi Ailleurs…(1) Le modèle Haïtien –1004 patients 94 enfants < 13 ans 55% femmes –Médiane de CD4 à lentrée = 131/mm 3 –52% stade SIDA –AZT/3 TC + EFV (62%) ou NVP (23%) –Survie à 1 an (Kaplan Meier) 87% (adultes) 98% (enfants) Contre 30% sans ARV dans cette population P. Severe et al.

14 Diagnostic et suivi Ailleurs…(2) Le modèle Haïtien –Après un an de trithérapie Gain médian de poids : + 5,5 kg Gain médian de CD4 : + 163/mm 3 (moyenne + 166) Changement traitement pour effets indésirables : 11% –Symptomes neuro-psy (6% EFV) –Anémie (5% AZT) –Rash (3% NVP) Charge virale indétectable (< 400 cp/mL) : 76% P. Severe et al.

15 Diagnostic et suivi Critères de mise sous traitement antirétroviral au Burundi Patient informé et adhérent à la démarche : Si la numération des CD4 est possible: –Stade OMS IV, quel que soit le nombre de CD4 –Stade OMS III, avec un nombre de CD4 <350 –Stade OMS I ou II, avec un nombre de CD4 <200 Si la numération des CD4 est impossible: –Stade OMS IV ou III, quel que soit le nombre total de lymphocytes –Stade OMS II, avec un nombre total de lymphocytes <1200


Télécharger ppt "Virologie Marqueurs biologiques dévolution Dr Pierre Tattevin Maladies Infectieuses CHU Pontchaillou Rennes, France Bujumbura, avril 2008."

Présentations similaires


Annonces Google